Roch

Le plus gros télescope visuel ayant existé ?

Recommended Posts

On 12/04/2020 at 8:24 PM, asp06 said:

en l'absence de correcteur adhoc et à  fort grossissement sur les grands diamètres les speckles sont dispersés (c'est assez joli).

 

Pour l'anecdote, dixit l'intéressé, c'est en faisant du visuel sur le 1 mètre du pic du midi qu'Antoine Labeyrie à eu l'intuition de la nature ondulatoire des tavelures pendant son stage de fin d'étude à sup optique.

 

  • Like 5
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

On 12/04/2020 at 8:24 PM, asp06 said:

donc il faut se mettre dans la file d'attente pour scexao à subaru ou sphere à l'eso.

En fait il vaut mieux se mettre sur un instrument avec champ corrigé plus large donc plutôt MUSE (GALACSI) par exemple. Sinon les étoiles seront étirées en quelques dizaines d'arcsecondes.

Le mode narrow field de MUSE (qui se place largement aux perfo d'hubble) offre un champ corrigé d'une dizaine d'arcsecondes soit 17mm environ : tout à fait compatible avec un oculaire standard.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, brizhell a dit :

Pour l'anecdote, dixit l'intéressé, c'est en faisant du visuel sur le 1 mètre du pic du midi qu'Antoine Labeyrie à eu l'intuition de la nature ondulatoire des tavelures pendant son stage de fin d'étude à sup optique.

c'était dans l'air du temps, le phénomène s'observait très bien avec les lasers qui venaient d'être inventés ces années là et qu'il devait manipuler à sup optique également (holographie, entre autres). ça, l'observation au pic et quelques articles fondateurs dans "josa"  à la même époque, il a eu vite fait le rapprochement puis a tiré parmi les premiers.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Léger déterrage de post, mais en discutant avec Alain Maury il a précisé avoir observé en visuel avec le télescope de 5m du Mont Palomar. Un article a même été publié dans la revue ancestrale "Pulsar". Si a tout hasard quelqu'un retrouve cet article (il semblerait que cela date des années 1990 à 1995 sans pour autant en être certain).

 

Sinon pour continuer dans le sujet de ce topic, voici une "observation" dans le télescope Clay de 6,5m :

https://blogs.futura-sciences.com/feldmann/2015/05/13/resolution-record-pour-une-observation-visuelle/

 

 

De la plupart des écrits que j'ai pu lire sur ce topic et discussions avec des astrams ayant observés dans des télescopes supérieurs à 2m, les observations visuelles sont rarement bonnes quand on dépasse les 2m de diamètre. A part dans de rares cas mais globalement la turbulence atmosphérique est beaucoup trop gênante.

Edited by joko
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Véga avec l'Hypertélescope (prototype de la Moutière dans le Mercantour, en visu pour pointage avec les miroirs disposés sur 16 m et focale 101 m. En 2018.

Depuis ce n'est plus fait en visu.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après le souvenir que j'ai de l'article d'Alain Maury, l'observation visuelle se faisait au foyer coudé (ou Nasmyth peut-être), donc avec un long F/D, ce qui explique des images peu agréables : le plus faible grossissement est déjà très fort donc montre la turbulence.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, joko a dit :

les observations visuelles sont rarement bonnes quand on dépasse les 2m de diamètre

Jean Lecacheux a vu le disque de Bételgeuse avec le TBL.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jldauvergne a dit :

Jean Lecacheux a vu le disque de Bételgeuse avec le TBL.

 

Woh... comment en était-il sûr ? Parce qu'il a perçu un disque et par calcul on sait qu'il est plus gros que la tache d'Airy de l'instrument ?

Apparemment Bételgeuse c'est moins de la moitié du diamètre apparent de Pluton

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas trop. Il faut voir la taille avec tout ce qui est autour aussi, est ce que l'on perçois 0,05" ou bien un peu plus ? 
En tout cas le Lecacheux ne dit jamais rien au hasard :) Peut être qu'il y avait une variation de luminosité perceptible, ou qu'il a comparé à une autre étoile.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/04/2020 à 13:53, Bernard Augier a dit :

Restefond 2008. Déjà...:S


Sans vouloir faire le rabat-joie Bernard, c'était bien avant 2008 du moins pour la première photo... En 2008, David confirmera ou infirmera, il me semble qu'il n'avait déjà plus depuis un moment la structure métallique bleue et jaune... Je pense que c'était plutôt le Restefond 98 ou 99 me souviens plus mais il y avait entre autres Bob, Fred, Erick etc... 

 

[edit] oops je n'avais pas vu que le post en question datait de plusieurs mois... Désolé.

Edited by Looney2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, joko a dit :

De la plupart des écrits que j'ai pu lire sur ce topic et discussions avec des astrams ayant observés dans des télescopes supérieurs à 2m, les observations visuelles sont rarement bonnes quand on dépasse les 2m de diamètre. A part dans de rares cas mais globalement la turbulence atmosphérique est beaucoup trop gênante.

Oui c'est ce que j'ai constaté il y a bien longtemps (1989).

J'ai eu la chance de pouvoir observer en visuel au Pic du Midi au TBL de 2m avec à l'époque J.L Leroy astronome professionnel qui travaillait sur la polarimétrie.

Il nous avait fait observer en visuel M56 un amas globulaire. Il fallait monter sur un escabeau... 

Impressions : d'abord vu la focale on aurait plutôt dit un amas ouvert  et puis ça ressemblait à un tapis d'étoile au fond d'une piscine tellement ça turbulait.

C'est malgré tout un très bon souvenir mais au niveau visuel c'était beaucoup moins extraordinaire que ce que l'on pourrait supposer.

C'était beaucoup plus sympa dans le 1m.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon je vais illustrer le proverbe Chinois qui dit "Celui qui pose une question est bête cinq minutes, celui qui n'en pose pas l'est toute sa vie."

 

Quid de l'éblouissement et du risque d'aveuglement quand on colle l'oeil derrière de si grands collecteurs de lumière ?

Guy

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Meade45 a dit :

Quid de l'éblouissement et du risque d'aveuglement quand on colle l'oeil derrière de si grands collecteurs de lumière ?

 

Oui je me pose la même question...

Voir la surface de Bételgeuse c'est voir la surface d'une étoile. Certes froide, mais quand même ; on sait que regarder le soleil en face ne fait pas du bien !

 

Du coup, on sait s'il y avait un filtre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quand même hallucinant cette histoire de voir le disque des étoiles en visuel... hallucinant O.o

 

Le 8 décembre 2020 à 19:59, joko a dit :

A part dans de rares cas mais globalement la turbulence atmosphérique est beaucoup trop gênante.

 

Hé oui c'est sûr... Mais là dans le cas présenté par l'article c'est justement une observation visuelle réalisée sur un télescope fraîchement pourvu d'optique adaptative, si j'ai bien compris... Quelle chance ! Si cette technologie pouvait se généraliser sur des télescopes de ces diamètres, ha oui ça serait intéressant pour le coup ;) D'ailleurs ça ne serait pas étonnant d'après les données actuelles je crois :) ou je me trompe ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

en fait même les tavelures sont "manifestement" différentes - elles ont une forme non circulaire - pour un observateur visuel dans un télescope assez grand pour commencer à résoudre betelgeuse ou mira (et probablement d'autres, pour ne prendre que les plus gros diamètres, comme antares, gam cru, aldebaran, bet peg, rho per, etc.).

 

Edited by asp06

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peso, j'ai regardé dans au moins deux télescopes de 1m et en tant qu'amateur, je m'estime privilégié !

Le dernier en date est celui de David, dont j'ai d'ailleurs visité l'atelier d'optique (photo ci-dessous),

C'était passionnant de voir l'artiste à l'oeuvre !

 

PepeVernet.jpg.7ee49608ebcdc98c83dadf7813cba004.jpg

  • Like 2
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎10‎/‎04‎/‎2020 à 15:07, Alain MOREAU a dit :
Le ‎10‎/‎04‎/‎2020 à 14:49, Superfulgur a dit :

il y en a une autre, absolument extraordinaire, où on le voit au foyer du télescope de 5 mètres...

Celle-ci, je pense :

image.png.60237211d3ce7a4f6ef602686e26f9af.png

 

 

ça va qu'Hubble n'avait pas un assistant facétieux, qui aurait pu viser le soleil ! 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, MARCOPOLE a dit :

ça va qu'Hubble n'avait pas un assistant facétieux, qui aurait pu viser le soleil ! 

 

J'imagine que depuis ils ont passé une lingette avec du purosol sur le primaire,  qui d'après la photo était bien crade.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/12/2020 à 07:14, astrocris a dit :

Il nous avait fait observer en visuel M56 un amas globulaire. Il fallait monter sur un escabeau... 

Impressions : d'abord vu la focale on aurait plutôt dit un amas ouvert  et puis ça ressemblait à un tapis d'étoile au fond d'une piscine tellement ça turbulait.

Haaa, Christian, je m'en souviens comme si c'était hier !!! ;):) Merci pour l'évocation de ce super souvenir ;):) 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rigolo, Serge,

mon record, c'est aussi le 2 m du Pic, mais c'était pour la première lumière il y a bien longtemps.

J'étais au Pic pour une mission au coro, et j'étais passé au 2m le soir car c'était la première lumière.

Leur système d'acquisition ne marchait pas, et avant qu'ils ne ferment la coupole, je leur demande l'air de rien, on pourrait pas regarder quelques planètes?

Ils étaient surpris qu'on puisse mettre un oculaire sur ce télescope. On a bricolé rapidos un porte oculaire, j'ai sorti mes  Clavés et on a passé la nuit à regarder.

J'ai entre autre un souvenir ému de la nébuleuse Saturne, je dois même avoir encore un négatif qui traine.

C'était le quart d'heure nostalgie.

Rémy

  • Like 4
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/12/2020 à 12:59, Meade45 a dit :

Quid de l'éblouissement et du risque d'aveuglement quand on colle l'oeil derrière de si grands collecteurs de lumière ?

 

Le 09/12/2020 à 13:25, Roch a dit :

Oui je me pose la même question...

Voir la surface de Bételgeuse c'est voir la surface d'une étoile. Certes froide, mais quand même ; on sait que regarder le soleil en face ne fait pas du bien !

 

D'aprés la loi en carré inverse, l'intensité des ondes (dont la lumière) envoyée par une étoile faiblit proportionnellement en chemin jusqu'à la Terre.Si bien qu'à son arrivée sur Terre, elle ne constitue plus un danger.

Ce n'est pas le cas de notre Soleil car il est trop proche de nous tout simplement.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_en_carré_inverse#:~:text=L'intensité (ou éclairement lumineux,de même taille) placé deux

 

Je pense qu'on collecte donc juste plus de lumière non dangereuse avec ces instruments de gros diamètre.

Aucun risque à les utiliser en visant des étoiles sauf le Soleil bien entendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, oliver55 a dit :

D'aprés la loi en carré inverse, l'intensité des ondes (dont la lumière) envoyée par une étoile faiblit proportionnellement en chemin jusqu'à la Terre.Si bien qu'à son arrivée sur Terre, elle ne constitue plus un danger.

 

Hmm ça pas d'accord.

Évidemment que l'intensité est diminuée, c'est pour ça que Bételgeuse n'est pas aussi lumineuse que le soleil dans le ciel. Mais comme on utilise un diamètre pupillaire plus important, a un moment ça rattrape forcément.

 

Si on observe au grossissement équipupillaire, que l'objet soit proche ou lointain, sa luminosité surfacique sera toujours aussi importante dés lors qu'il n'est pas ponctuel.

Après l'objet sera quand même moins dangereux si il a un petit diamètre apparent à l'oeil au moment de l'observation ; bien pour ça que regarder le soleil au jumelles ou autre est encore beaucoup plus dangereux qu'à l'oeil nu.

Après si l'observation est faite au delà du grossissement équipupillaire ( ce qui n'est pas forcément le cas puisque la pupille de l'oeil ne doit pas être très dilatée en regardant Betelgeuse directement au télescope :D ), là il y a réduction de luminosité surfacique. Mais augmentation de diamètre apparent.

 

Enfin bon il y a tellement de paramètres... la luminosité surfacique doit différer pas mal entre le soleil et Betelgeuse, et puis il y a la turbu...

 

Romain

Edited by Roch

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now