Cyp

NGC 3395 et NGC 3396 au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Le même soir que l'observation précédente de NGC 3003, j'ai poursuivi mes pérégrinations vers le couple de galaxies NGC 3395 et NGC 3396. Après l'extrême pâleur de la précédente, ces deux-là m'ont tout de suite sauté aux yeux et apparues très évidentes ! Et qu'est-ce qu'elles sont belles ! À 77x, elles sont toutes petites et mignonnes collées l'une à l'autre ; vraiment très chouettes à découvrir :) Évidemment, le petit coté sympa disparaît avec le grossissement indispensable pour les détailler, mais c'est véritablement avec un grossissement moyen que le champ est le plus joli ; comme un petit papillon volant au milieu des étoiles.

 

Encore une fois, je n'avais pas super bien préparé mon observation — afin, peut-être, de ne pas trop m'imbiber d'idées préconçues — et j'ai ainsi complètement zappé la proximité du trio de galaxies NGC 3430, NGC 3424 et NGC 3413 qui rentrent pourtant toutes trois dans le même champ que NGC 3395 et NGC 3396 lorsqu'on les décale ! Du coup, j'y suis retourné hier soir :) Mais ce sera pour un prochain épisode ;) Je me suis bel et bien promené un peu autour, notamment pour refaire la mise au point mais — pas de chance — je suis parti dans l'autre sens :)

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200411/ngc-3395-ngc-3396

 

Objet : NGC 3395 et NGC 3396
Type : Couple de Gx
Constellation : Petit Lion

 

AD : 10h 49' 50" (NGC 3395)
Déc. : +32° 58' 51" (NGC 3395)

 

- Date, heure, durée : 11/04/2020, 22:14 TU, 40'
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent nul, 12 °C
- T2 (mvlonUMi 5,84), P3, S2/77× et S3/154×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 70°. Très joli petit couple serré de Gx, vu VI1.
    
    - NGC 3395 : Gx vaguement triangulaire aux limites floues, vue VI1, orientée NE aux dimensions estimées à 1,5' × 1' au plus large.
    
    Un noyau stellaire entr'aperçu VI5dd est entouré d'une large zone vaguement triangulaire de luminosité L3 elle-même auréolée d'une couronne externe de luminosité L1. Le noyau stellaire est décalé vers l'extrémité NE de la Gx.
    
    - NGC 3396 : Gx effilée aux limites floues vue VI1, orientée ONO aux dimensions estimées à 2' × 0,5'. Son extrémité O est accolée au bord NE de NGC 3395, leurs noyaux séparés d'une distance estimée à 1,3', PA 70.
    
    Un noyau stellaire entr'aperçu VI5d est entouré d'une barre centrale de luminosité L3, elle-même inclue dans une zone effilée de luminosité L2 ; l'ensemble auréolé d'une couronne externe effilée aux limites floues de luminosité L1. Les zones centrales sont décalées vers l'extrémité O de la Gx.

 

large.5e96dafee4964_NGC33953396-T200.png.caeadabbd1aba26f58fc1efb0fdff9e2.png

Edited by Cyp
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut Cyprien,

tiens, une autre paire de siamoises :)

J'ai observé ce couple il y a quelques années dans le T1m de Stellarzac, on y voit les interactions entre les deux galaxies, mais tu nous en fais une étude précise avec ... 5 fois moins de diamètre.

Fred.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, on y va , FC-100 DF X 92 :

 

"Fuseau diffus E/O faible mais sans plus, vu tout de suite, à peine plus contrasté au centre ou ponctuel par intermittences.

Forme un losange à O de 4 étoiles de mag 10-11.

Semble un peu plus lumineuse et plus grande que NGC 3430 plus au S."

 

Et T300 :

 

"56 X : dans le même champ que NGC 3430 à 20’ O, jolie double galaxie bien séparée immédiatement, VD2, plus brillantes que les galaxies proches de NGC 3430.

Orientées NE/SO, celle au SO étant plus grosse et plus brillante (malgré une mag de 12,1 pour chacune)

Relativement rondes et unies.

 

96 X : apparaissent maintenant assez allongées (2/1 à 3/1) mais unies et sans noyau.

La principale est allongée N/S, l’autre E/O. "

 

On constate que ta persévérance et ton acuité semblent meilleures que les miennes, en outre le dessin permet d'être plus pointilleux sur les détails. Pour le moment je rebalaye de façon un peu systématique mes listes depuis que j'ai le T 300 (octobre 2017). Par la suite je pense me consacrer à bien moins d'objets par soirée mais les disséquer de façon plus précise et approfondie notamment par le dessin.

Moi non plus je ne consulte pas de photo avant, mais étant parfois à la limite de confirmer tel ou tel détail je pense que le fait de le faire permettra d'aller plus loin.

Et là clairement je ne suis pas monté assez en grossissement : c'est parfois spectaculaire au T300 le gain entre une centaine de fois et 170 ou 270 X sur les galaxies, quand la turbu le permet !

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli couple de galaxies en interaction que je ne connaissais pas.

Merci pour la découverte :).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous :)

 

@fred-burgeot cinq fois moins de diamètre, certes. Mais du coup j'ai pas les bras spiraux, moi :)

 

@etoilesdesecrins je pense effectivement que c'est plus ton grossissement de 96× qui a limité ton observation sur ce petit duo. Tu aurais certainement gagné, comme tu le supposes, à pousser plus.

 

Actuellement, j'essaie de prendre un rythme très peu contraignant. Des soirées courtes pour observer un unique objet préalablement sélectionné, ou deux au maximum. Je me fixe ainsi un objectif simple et clairement identifié, avec un seul compte-rendu d'observation et dessin à réaliser. Puis je remballe et peux aller me coucher. C'est pas très fatiguant et assez enthousiasmant :) Le lendemain, je peux réaliser la mise au propre et comparer mon observation à celles des autres. Ça évite de se disperser et de se fatiguer à veiller toute la nuit, ça maintient la motivation et ça peut même se pratiquer en semaine. Et du coup, on est plus prompt à passer plus de temps sur un seul objet et essayer de détailler le champ au maximum.

 

La mauvaise préparation de mon observation est plus un manque de rigueur, je pense. Je ne souhaite par étudier l'objet en détail et analyser ce que les autres en ont vu au préalable afin d'éviter les a prioris, ça c'est certain. Néanmoins, je devrais tout de même consulter un minimum le champ convoité dans un logiciel de cartographie céleste afin de connaître les pièges possibles — une étoile inclue à proximité d'un noyau galactique, à tout hasard... j'ai failli me faire avoir hier sur NGC 3344 — ou les objets proches.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Matin du 21 août 2022
      Dobson Strock 254/1200
      Terrain de foot du stade des rencontres Astrolys à la Chapelle aux Lys en Vendée.

      4 dessins : 10162 à 10165.

      Après animation pour le public, il nous reste toute la seconde partie de nuit pour nos propres observations, bien que certains instruments soient remballés juste après le départ du public.

      Le ciel est voilé par moments et endroits depuis le début de la nuit, je pointe dans les zones préservées.

      Ca concerne d'abord des galaxies d'Hercule.

      Observation 10162 : NGC6500 et NGC6501.
      Ce duo est assez facile, avec NGC6500 très faible à VI1 et NGC6501 faible à très faible.
      Les nuages reviennent dessus, je dois patienter 15 à 20 minutes pour finir ce premier dessin de la soirée.


      Il y a encore de l'animation autour chez David le président de notre club les Têtes en l'Air.

      Observation 10163 : NGC6490/5.
      Ce second duo de galaxies est vu assez facilement à 150x.
      NGC6490 est diffuse très faible à VI1, et NGC6495 très faible est elle aussi diffuse.


      La Lune se lève à la fin du second dessin à 1h45.

      Des vaches s'agitent au nord.

      Je passe aux galaxies de Pégase.

      Observation 10164 : NGC7817.
      Cette galaxie est bien effilée à 150x, faible à très faible et rehaussée de quelques nodosités, sympathique.


      David se repose de l'animation dans sa chaise longue à côté et discute avec moi qui n'écoute que d'une oreille, car le dessin astronomique requiert de la concentration.

      Puis il va dormir.

      Observation 10165 : NGC7768.
      J'espérais voir plusieurs galaxies de ce groupe, mais finalement une seule est visible, il faut dire que la Lune éclairée à un tiers gêne. NGC7768 est très faible, son centre se détache plus brillant en vision décalée à 150x.


      A 3h15 je suis fatigué et des voiles reviennent par strates, je remballe sous les meuglements lointains de vaches à l'Est.
    • By jeffbax
      Salut les nuiteux,
       
      Un peu de CP dans le flux de planètes 
       
      Suite à un traitement que j'avais fait pour @Nathanaelsur sa magnifique M 76, nous avons poursuivi nos échanges en MP sur quelques techniques de traitement. Il a souhaité prendre cette image de NGC 4151 comme support pour nos partages. Il m'avait prévenu que je l'aurais sur le dos un moment.
       
      Mais c'est un plaisir de traiter des images de cette qualité. Il avait publié un résultat ici en mai :
       
       
       
      J'ai tout repris à zero avec comme objectif d'affiner la luminance grâce à un montage de plusieurs couches triées, de gratter un peu plus les extensions et d'améliorer le contraste global sur la galaxie avec le jet. Le résultat lui plait et il m'a demandé de le publier (MERCI). Au final, le jet est bien visible, ce qui est assez rare sur les images amateur. L'image est d'une grande finesse. Bravo Nathanaël.
       
      Un crop sur le centre avec le jet :
       

       
       
      Puis deux Full. La première avec les aigrettes si particulières de son T250, et la deuxième sans les aigrettes (boulot assez fastidieux).
       

       
       

       
       
      ET le lien Astrobin :
       

       
       
      Voilà, j'espère que cet oeil de Sauron avec son jet vous plaira.
    • By JB
      Hello!
      J'ai sur mon DD quelques séries pas traitées de cette année, prises à l'atik314... Photos prises depuis mon jardin de centre-ville de Cognac, pour s'amuser un peu sur le CP...
      Des séries du printemps 2022, avec un ciel de petite ville, pollué mais pas trop, magnitude limite autour de 5 je pense... Pas idéal pour les galaxies ,  j'ai eu du mal à rattraper le fond de ciel avec de bons gradients et taches, surtout que comme un goret  j'ai pas fait de flat
      L'avantage de ce petit capteur peu bruité c'est que les darks ne sont pas nécessaires pour le coup, un filtre médian astroart puis empilage sigma clipping suffisent...
      Donc matos  : Newton UNC200/1000, atik314L, EQ6 mts3, guidage asi224 sur 80/600, avec PHD2
      Tt : astroart, Siril 1.03, photoshop
       
      Dans l'ordre : M100, Abell 262, M77
       
       



    • By xavierc
      Nuit du 18 au 19 août 2022
      Dobson Strock 254/1200
      Au nord de mon jardin de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres

      3 dessins : 10159 à 10161.

      Après 2 semaines de relâche suite à ces vacances où j'étais en manque de sommeil, je reprends les observations.
      Je suis installé à 22h38 alors que la nuit n'est pas encore totale mais la Voie Lactée est apparue.

      Un peu de vent pas gênant m'accompagne lors du pointage d'amas ouverts de l'Ecu de Sobieski.

      Observation 10159 : Basel 1.
      L'amas ouvert est vu bien détaché de son environnement à 75x.
      A 150x il est assez faible, pas mal.


      Je note que le ciel est assez mou du genou, est-ce à cause de voiles?
      Déjà un moustique se manifeste, puis il me pique à la main droite à 23h30.

      Observation 10160 : NGC6704.
      Situé à un petit degré au nord-est du précédent, il est vu condensé et partiellement résolu à 75x.
      Il reste peu résolu à 150x sur fond laiteux très faible à VI1.


      Je note encore un halo à l'horizon ouest alors que le crépuscule est officiellement fini et qu'il n'y a pas de pollution lumineuse par là.
      Il finira par disparaître.
      Ca diffuse plus ce soir car le halo connu au nord-est (centre logistique de la Crêche) est assez marqué.

      Je connais un échec sur le faible amas globulaire NGC6749 de l'Aigle pourtant déjà observé avant 2017, mais comme dit auparavant le ciel est mou.

      Je dessine une galaxie d'Hercule.

      Observation 10161 : NGC6527.
      Cette galaxie demeure invisible à 75x, est soupçonnée à 109x puis confirmée à 150x, très faible à VI2, avec son facile centre plus brillant. Elle est floue autour de ce centre en vision indirecte.


      Des nuages arrivent par là.

      Un scooter remonte en sens interdit ma rue.
      Je me suis fait repiquer cette fois au mollet gauche.
      Je remballe à 0h34 car le passage nuageux va un peu durer alors que c'est presque l'heure de ranger.
  • Upcoming Events