Cyp

NGC 3395 et NGC 3396 au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Le même soir que l'observation précédente de NGC 3003, j'ai poursuivi mes pérégrinations vers le couple de galaxies NGC 3395 et NGC 3396. Après l'extrême pâleur de la précédente, ces deux-là m'ont tout de suite sauté aux yeux et apparues très évidentes ! Et qu'est-ce qu'elles sont belles ! À 77x, elles sont toutes petites et mignonnes collées l'une à l'autre ; vraiment très chouettes à découvrir :) Évidemment, le petit coté sympa disparaît avec le grossissement indispensable pour les détailler, mais c'est véritablement avec un grossissement moyen que le champ est le plus joli ; comme un petit papillon volant au milieu des étoiles.

 

Encore une fois, je n'avais pas super bien préparé mon observation — afin, peut-être, de ne pas trop m'imbiber d'idées préconçues — et j'ai ainsi complètement zappé la proximité du trio de galaxies NGC 3430, NGC 3424 et NGC 3413 qui rentrent pourtant toutes trois dans le même champ que NGC 3395 et NGC 3396 lorsqu'on les décale ! Du coup, j'y suis retourné hier soir :) Mais ce sera pour un prochain épisode ;) Je me suis bel et bien promené un peu autour, notamment pour refaire la mise au point mais — pas de chance — je suis parti dans l'autre sens :)

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200411/ngc-3395-ngc-3396

 

Objet : NGC 3395 et NGC 3396
Type : Couple de Gx
Constellation : Petit Lion

 

AD : 10h 49' 50" (NGC 3395)
Déc. : +32° 58' 51" (NGC 3395)

 

- Date, heure, durée : 11/04/2020, 22:14 TU, 40'
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent nul, 12 °C
- T2 (mvlonUMi 5,84), P3, S2/77× et S3/154×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 70°. Très joli petit couple serré de Gx, vu VI1.
    
    - NGC 3395 : Gx vaguement triangulaire aux limites floues, vue VI1, orientée NE aux dimensions estimées à 1,5' × 1' au plus large.
    
    Un noyau stellaire entr'aperçu VI5dd est entouré d'une large zone vaguement triangulaire de luminosité L3 elle-même auréolée d'une couronne externe de luminosité L1. Le noyau stellaire est décalé vers l'extrémité NE de la Gx.
    
    - NGC 3396 : Gx effilée aux limites floues vue VI1, orientée ONO aux dimensions estimées à 2' × 0,5'. Son extrémité O est accolée au bord NE de NGC 3395, leurs noyaux séparés d'une distance estimée à 1,3', PA 70.
    
    Un noyau stellaire entr'aperçu VI5d est entouré d'une barre centrale de luminosité L3, elle-même inclue dans une zone effilée de luminosité L2 ; l'ensemble auréolé d'une couronne externe effilée aux limites floues de luminosité L1. Les zones centrales sont décalées vers l'extrémité O de la Gx.

 

large.5e96dafee4964_NGC33953396-T200.png.caeadabbd1aba26f58fc1efb0fdff9e2.png

Edited by Cyp
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut Cyprien,

tiens, une autre paire de siamoises :)

J'ai observé ce couple il y a quelques années dans le T1m de Stellarzac, on y voit les interactions entre les deux galaxies, mais tu nous en fais une étude précise avec ... 5 fois moins de diamètre.

Fred.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, on y va , FC-100 DF X 92 :

 

"Fuseau diffus E/O faible mais sans plus, vu tout de suite, à peine plus contrasté au centre ou ponctuel par intermittences.

Forme un losange à O de 4 étoiles de mag 10-11.

Semble un peu plus lumineuse et plus grande que NGC 3430 plus au S."

 

Et T300 :

 

"56 X : dans le même champ que NGC 3430 à 20’ O, jolie double galaxie bien séparée immédiatement, VD2, plus brillantes que les galaxies proches de NGC 3430.

Orientées NE/SO, celle au SO étant plus grosse et plus brillante (malgré une mag de 12,1 pour chacune)

Relativement rondes et unies.

 

96 X : apparaissent maintenant assez allongées (2/1 à 3/1) mais unies et sans noyau.

La principale est allongée N/S, l’autre E/O. "

 

On constate que ta persévérance et ton acuité semblent meilleures que les miennes, en outre le dessin permet d'être plus pointilleux sur les détails. Pour le moment je rebalaye de façon un peu systématique mes listes depuis que j'ai le T 300 (octobre 2017). Par la suite je pense me consacrer à bien moins d'objets par soirée mais les disséquer de façon plus précise et approfondie notamment par le dessin.

Moi non plus je ne consulte pas de photo avant, mais étant parfois à la limite de confirmer tel ou tel détail je pense que le fait de le faire permettra d'aller plus loin.

Et là clairement je ne suis pas monté assez en grossissement : c'est parfois spectaculaire au T300 le gain entre une centaine de fois et 170 ou 270 X sur les galaxies, quand la turbu le permet !

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli couple de galaxies en interaction que je ne connaissais pas.

Merci pour la découverte :).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous :)

 

@fred-burgeot cinq fois moins de diamètre, certes. Mais du coup j'ai pas les bras spiraux, moi :)

 

@etoilesdesecrins je pense effectivement que c'est plus ton grossissement de 96× qui a limité ton observation sur ce petit duo. Tu aurais certainement gagné, comme tu le supposes, à pousser plus.

 

Actuellement, j'essaie de prendre un rythme très peu contraignant. Des soirées courtes pour observer un unique objet préalablement sélectionné, ou deux au maximum. Je me fixe ainsi un objectif simple et clairement identifié, avec un seul compte-rendu d'observation et dessin à réaliser. Puis je remballe et peux aller me coucher. C'est pas très fatiguant et assez enthousiasmant :) Le lendemain, je peux réaliser la mise au propre et comparer mon observation à celles des autres. Ça évite de se disperser et de se fatiguer à veiller toute la nuit, ça maintient la motivation et ça peut même se pratiquer en semaine. Et du coup, on est plus prompt à passer plus de temps sur un seul objet et essayer de détailler le champ au maximum.

 

La mauvaise préparation de mon observation est plus un manque de rigueur, je pense. Je ne souhaite par étudier l'objet en détail et analyser ce que les autres en ont vu au préalable afin d'éviter les a prioris, ça c'est certain. Néanmoins, je devrais tout de même consulter un minimum le champ convoité dans un logiciel de cartographie céleste afin de connaître les pièges possibles — une étoile inclue à proximité d'un noyau galactique, à tout hasard... j'ai failli me faire avoir hier sur NGC 3344 — ou les objets proches.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By ANAKLO
      Bien qu'aillant été ma principal occupation durant les soirées cette été, je n'ai pas fais que de la photo. En me basant sur des souvenirs, j'ai dessiné, vite fait sur un carnet, des objets observés. Il n'est donc pas question de ressemblance avec la réalité car ses dessins sont réalisés avec l'émotion qu'il met resté du moment. Jupiter a donc des détails inventés, mais avec une résolution similaire à ce que l'on aurait pu voir. Il en est de même avec les objets du ciel profond, et notamment avec les étoiles qui sont placés avec une mesure précise environ (). Avec mes jeunes yeux, j'ai pu aussi admirer quelques couleurs, mais comme les dessins sont monochromatiques, vous les verrez par votre imagination grâce aux commentaires.
      Voici donc cette petite page de dessins, j'espère qu'elle vous plaira ! ^^
       

       
      Ces observations ont été réalisés avec les télescopes de l'association Copernic (T520, T635, T760).
       
      - Noms de l'objet ###Conditions, info sup, commentaire. Note /10 (personnel)
       
      Au T520 :
      - Jupiter et ses Lunes ###Une nuit 5/5, un seeing chilien (moins de 1"), qui nous a permit de découvrir des détails dans la grande tâche rouge. On voyait un hexagone orange dans la tâche rouge avec un centre orange clair. Je n'exagère pas en disant que le détail était aussi bon qu'une photo de J.L. Dauvergne, mais avec de meilleurs couleurs, car vu en direct. Une expérience innoubliable ! 10/10
      - les Piliers de la Création et l'Aigle ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, l'aigle se détache nettement avec des détails dans la nébuleuse obscure, le groupe d'étoile à gauche est bien défini. Les piliers sont timides, il faut utiliser la vision périphérique pour bien les dicerner. Moi qui est toujours voulu les voirs. Avec ce grossissement c'était super ! 7/10
      Au T635 :
      - la nébuleuse Trifide ###Nuit correct sans plus, pas de filtre, le trèfle est bien discernable, on peut clairement voir les nuages de gaz et en apprécier les détails. Une légère teinte rougeâtre colore les feuilles de ce trèfle. La partie en réflexion est bien difficile à voir, avec un peu de patience, un bleu/cyan très timide se laisse appercevoir en vision périphérique. 7/10
      - la galaxie d'Andromède ###Nuit correct sans plus, pas de filtre, le centre est brillant comme une comète ! Il est baigné dans un nuages lenticullaire très contrasté avec la bande du bas. Le centre est légerement jaune et les bras blancs. Je ne trouve pas la couleur très belle, ce qui est rare avec les objets du ciel. Finalement assez peu de détails, et de toutes manière je n'ai pas assez regardé, je suis assez déçu en comparaison de ce que j'avais vu avec la grande lunette des baronnies provençale, peut-être le ciel n'était pas assez clair ? 4/10
      Au T760 :
      - la galaxie du Cigard ###Ciel moyen, pas de filtre, elle est bien belle celle-ci ! De beaux détails sont au centre, le divisant à la manière du trèfle. Et puis c'est lumineux ! J'en ai été bien étonné d'ailleurs, je l'aurais pensé comme un trait diffût. Grande surprise donc ! 8/10
      - la galaxie de Böde ###Ciel moyen, pas de filtre, la galaxie d'andromède en plus petit et sans couleurs. Elle ne m'as pas donné envie de voir plus longtemps, comme pour le Cigard, j'ai été très étonné, mais de manière négative. Ce n'est pas lumineux, c'est moche, bref, rien pour plaire à un jeune comme moi ! 2/10
      - la galaxie des chiens de chasse ###Ciel moyen, pas de filtre, celle-là n'est pas à voir après un passage sur Jupiter ! Elle est ténu dis donc ! Mais avec un peu de patience... Oh ! Magie ! Des couleurs ! Oui, vraiment. Le bleu de M51, et le jaune de son compagnon. C'est quasiment à la limite des mes yeux, mais en comparant attentivement avec le fond de ciel, on distingue bien la différence de teinte. Les détails sont plus subtiles encore, mais présents ! Elle est bien jolie... Mais sombre. 6/10
      - l'Oeil de Chat ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, un centre vers/bleu et turquoise transperçe le fond noir et ténébreux de l'espace, cette oeil, nous regarde. Elle n'est pas très impressionnante, les détails pas faciles à dicerner par sa taille, nécessitant de bonnes conditions. Mais on pourrait en faire tout un poème ! L'étoile au centre se parre de ses deux virgules plongeant dans un noir profond, quel contraste ! Elle à revoir de manière plus attentive... 6/10
      - NGC 6552 ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, pas loin de l'oeil de chat se trouve cette petite "galaxie repère" me permettant de fixer mes records. C'est donc l'objet à la fois le plus sombre et le plus loin que j'ai pu voir en vision direct avec ses 14.6 de magnitude et 360 millions d'années lumière de distance ! Le tout dans une petite tachouille pas bien visible si il n'y avait pas le centre de la galaxie pour repère ! Voici donc ce que je dois battre ! 9/10
       
      J'espère que ce récit vous aura plut. Je pense que le dessin va être de plus en plus présent dans ma vie d'astronome. Je vais essayer d'en faire plus souvent et avec plus d'exactitude. Car même si ue caméra nous dévoile clairement les objets, c'est une image sans l'émotion de l'observateur.
       
      Bon ciel à tous !
    • By Guillaume BERTRAND
      Hello,
      J'ai enfin scanné les dessins de mes sorties de Septembre et Octobre, je peux donc (avec un peu beaucoup de retard) vous partager mes CROAs.
       
      NGC6751 - 5 Septembre 2021 - T406 f/4.3 -  Saint-Pazanne (44)
      Soirée compliquée ! J'avais prévu beaucoup (trop) de cibles extrêmes et au final beaucoup d'échecs et de déception. Un ciel pas assez noir, moins transparent que ce que j'imaginais et la fatigue cumulée durant la journée n'ont pas fait bon ménage. Bref histoire de ne pas rentrer bredouille je me suis rabattu sur une cible que je n'avais pas prévu : la petite nébuleuse planétaire NGC6751 située dans la constellation de l'aigle. La nébuleuse est perçue assez facilement sans filtre. Elle est petite, je pousse donc le grossissement à 742x. J'ai effectué quelques tests avec filtre OIII et UHC-S mais pas d'amélioration notable à ce grossissement. L'étoile centrale de magnitude ~15 est vue facilement. Une structure annulaire avec un trou assez petit est discernable. Je perçois difficilement quelques irrégularités dans l'anneau.
       

       
      NGC40 - 8 Octobre 2021 - T406 f/4.3 -  Saint-Gervais (85)
      Test d'un nouveau spot en Vendée à Saint-Gervais, au cœur du marais Breton. Qualité du ciel très correct, bonne transparence (T3) et assez peu de pollution lumineuse (P3). J'en ai profité pour observer pas mal de chose sans dessiné. J'ai notamment eu une magnifique vue de la galaxie M33 que j'aurais du dessiner.
      Au final j'ai eu le temps de dessiner que deux nébuleuses planétaires NGC40 et IC289 avant que mon télescope se retrouve complètement trempé à cause d'un taux d'humidité très fort ce soir là. NGC40 est très facile même sans filtre. Bien lumineuse. Etoile centrale vue. Forme annulaire ovalisée perçu facilement. Je note deux renforcements de chaque coté de la nébuleuse. A refaire avec un bon seeing qui était assez moyen lors du dessin.
       

       
      IC289 - 8 Octobre 2021 - T406 f/4.3 -  Saint-Gervais (85)
      Je pointe ensuite une cible un peu plus compliquée : IC289 Nébuleuse vue sans filtre à 218x. Le contraste est bien meilleur avec le filtre UHC-S. Forme annulaire perçue en vision décalée avec une zone plus sombre sur une portion de l'anneau. La nébuleuse m'apparait très légèrement ovalisée. Je n'ai pas réussi à voir la centrale. Peut être pas accessible à un T400 ? Je n'ai pas pris le temps de vérifier la magnitude.
       
      Bonne soirée !
      Guillaume
       
       
    • By jeffbax
      Salut la compagnie,
       
      voici la dernière image issue de la mission de début novembre avec @DVernet et @Superfulgur au C2PU de Calern.
       
      Il s'agit de NGC 891, que j'adore en raison des détails accessibles dans la bande de poussières.
       
      Pour cette image le seeing a été moyen pour le site. Une nuit avec 1,5" en moyenne pour une première série de 1h30 de luminance et 3x40 mn de RVB que j'ai faite, puis David a rajouté environ 1h le lendemain de mon départ, mais avec un seeing aux alentours de 2" en moyenne. J'ai gardé 30mn de ses brutes, soit 2h en tout. C'est peu, mais au traitement j'ai trouvé que le résultat pouvait se partager. Même si je pense que sous un meilleur seeing le télescope permettrait un meilleur résultat. Voire des poses rapides de 0,5s sur cet objet. Il y aura donc certainement un jour une version améliorée.
       
      Voilà ce que j'obtiens au final. La full vaut le détour, il y a du détail et pas mal de pétouilles. On doit être à la magnitude 24+ :
       
       

       
       
       
      Le lien ASTROBIN :
       

       
      Et voilà, fin de la série mission C2PU pour moi
       
       
      JF
  • Upcoming Events