JR45

Qualité d'un miroir fait sois même

Recommended Posts

Bonjour

Je reprend un petit projet que j'avais mis de côte quelque temps. Tailler son miroir et construire son télescope.

Concernant la taille du miroir (un 250 f/d 5) je me pose des questions.

 

Peut on vraiment faire un miroir de meilleur qualité qu'on GSO en le taillant sois même dans son garage ?

 

J imagine en regardant le prix des blanks et des abrasifs que ça me coûterait plus cher qu' un GSO. Je parle du point de vue économique. Après c'est sur faut y prendre le temps. 

Après j'ai pas la notion du temps de réalisation d'un 250 f/d 5.  

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Posted (edited)
il y a 47 minutes, JR45 a dit :

Peut on vraiment faire un miroir de meilleur qualité qu'on GSO en le taillant sois même dans son garage ?

oui

il y a 47 minutes, JR45 a dit :

Après j'ai pas la notion du temps de réalisation d'un 250 f/d 5.  

le mieux pour avancer c'est de pouvoir y travailler quotidiennement pendant une durée correcte et en général c'est là que commencent vraiment les choses qui fâchent.

 

Edited by asp06
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

250 F/D5 n'est pas trop difficile à faire mais pour un premier miroir çà demande minutie et patience

c'est mieux de trouver quelqu'un qui accompagne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, JR45 a dit :

Peut on vraiment faire un miroir de meilleur qualité qu'on GSO en le taillant sois même dans son garage ?

oui c'est possible. J'ai testé une fois un miroir GSO 250 au foucault. C'était acceptable mais sans plus. On peut faire mieux à la main.

Pour un premier miroir, ça demandera quand même pas mal d'investissement en temps pour apprendre et faire quelque chose de bien.

Tout dépend de ta façon de voir les choses. Si tu penses seulement à obtenir un bon miroir, ça ne vaut peut-être pas le coup. Si tu considère qu'à la fin tu obtiens un bon miroir, plus tout un tas de nouvelles connaissances et de savoir faire, là c'est intéressant. Et si ensuite, tu vises plus gros, c'est possible aussi.

L'idéal serait de trouver près de chez toi un club ou un amateur qui a déjà l'expérience du polissage, mais ce n'est pas non plus indispensable.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le but oui c'est de faire un bon miroir et d'apprendre. Alors si on peut faire mieux avec de l'effort et du temps c'est bon je prend :D. Après par chez moi c'est pas évident mais je vais débrouiller pour trouver des gens.

Reste plus qu'a se sortir les doigt du C.. lol

Lire et relire la Bible Texereau. En cette période de confinement on m'a dis d'avoir la foi.

Chez Stathis il y a des blank Diam 255 épaisseur 25 à pas très cher donc je pense prendre la. Je vais attendre encore un peu avant de me décider ..

Merci quand même pour les réponse. J'essaye de glaner des infos un peu partout au risque de répéter des fois les même questions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, JR45 a dit :

Peut on vraiment faire un miroir de meilleur qualité qu'on GSO en le taillant sois même dans son garage ?

 

Si tu t'appliques un peu, tu auras au moins un miroir de qualité intermédiaire entre un miroir industriel et un miroir d'artisan.

De plus, si tu prends un disque en Pyrex ou autre verre à faible coefficient de dilatation, il sera déjà intrinsèquement meilleur que tout ces miroirs industriels en verre bas de gamme.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée de base c'était du suprax mais du pyrex c'est bon aussi . 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, JR45 a dit :

Peut on vraiment faire un miroir de meilleur qualité qu'on GSO en le taillant sois même dans son garage ?

 

Peut être mais le résultat sera dépendant de ton investissement, de ta dextérité et de ta patience. Disons que tu aura quelque chose qui se situera entre la soupière (bon, clairement cela aura été un passe-temps), et les meilleurs miroirs d'artisan (là tu devrait penser à une reconversion).

J'ai vu des trucs pas terrible autant que de très belles réalisations. Maintenant pour un premier essai, égaler une production industrielle sera déjà un objectif ambitieux, mais tu pourra toujours reprendre et reprendre encore ton travail.

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

je serais plus enthousiaste. un 250 à FD5 en première approche, ça a vraiment du sens. En dessous, c’est un peu dommage car moins puissant pour quasi autant d'apprentissage, au dessus, on commence à ne plus trop rigoler.

Mais 250 me semble l'idéal pour commencer et comprendre. L’important, c’est de la PERSEVERANCE, d'y passer le temps nécessaire. Comme je le dis, ça ne peut pas se faire en dilettante. Si on ne le dispose pas, alors c’est une mauvaise ide et il faut renoncer.

Au club, TOUS ceux qui on entrepris cette besogne, et qui s'y sont TENUS, ont TOUS réussi une optique plus que potable, et ceux qui s'y sont particulièrement appliqués ont sorti de TRES belles optiques.

Et pi il faut assimiler la lecture des bibles, Texerau, Leclerc, autres sites. Vraiment comprendre chaque paragraphe, chaque phrase, avancer par étape. ON ne peut survoler le sujet, passer outre les recommandations et les explications, sinon c’est aller dans le mur.

Au départ ce n'est que de la besogne appliquée et laborieuse, on se familiarise avec ce bout de verre, on comprend des choses, on s'organise dans le travail, etc. Il est sur que quand arrive la phase finale de parabolisation, on passe dans le doute. C’est là qu'une aide extérieure est la bienvenue - le forum aussi.

Mais quelle récompense au final !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Hello,

 

le sujet m’intéresse, ça me titille depuis bien longtemps de me lancer dans la taille d’un 250. Mais apprendre ça seul avec comme support des bouquins (Tout indispensables qu’ils soient),  i.e. sans l’aide régulière de gens qui ont déjà une solide expérience,  est-ce vraiment faisable, surtout pour des étapes delicates  comme la parabolisation?  
 

Dans me région a ma connaissance il n’y a personne ayant taillé ses optiques et encore moins de club le faisant. 
 

Simon

Edited by AlSvartr
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

financièrement le jeu n'en vaut pas chandelle mais un 250 à f/5 est un bon choix qui permets de tester soi même sans trop de dégâts si la réalisation d'optiques est un truc qui vous plaît.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 Non ne te lances pas tu risquerais d'en faire plus d'un  (miroir réussi) ensuite ça c'est dangereux et personne ne te le dit !

Tout dépend de ton âge aussi car maintenant c'est un truc de vieux ça !

Attention la première lumière c'est comment dire ...orgasmique ;) !

Edited by Raphael_OD
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, AlSvartr a dit :

sans l’aide régulière de gens qui ont déjà une solide expérience,  est-ce vraiment faisable, surtout pour des étapes delicates  comme la parabolisation?

Je pense que oui. Surtout qu'on peut avoir de l'aide via les forums. Il y a aussi pas mal de vidéos sur youtube qui sont un excellent complément aux bouquins et qui permettent de mieux comprendre certaines choses. Si tu comprends l'anglais, je te conseille d'aller voir celles de Gordon Waite par exemple.

Sinon pour quelqu'un qui hésité à se lancer, je conseillerais déjà de se fabriquer un appareil de Foucault et de mesurer des miroirs tous faits. C'est vite fait, ça ne coûte rien et ça permet de se familiariser avec les tests. Quasiment la moitié du savoir faire nécessaire à la réalisation d'un miroir consiste à être capable de bien mesurer la surface.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a une heure, eroyer a dit :

Sinon pour quelqu'un qui hésité à se lancer, je conseillerais déjà de se fabriquer un appareil de Foucault et de mesurer des miroirs tous faits. C'est vite fait, ça ne coûte rien et ça permet de se familiariser avec les tests. Quasiment la moitié du savoir faire nécessaire à la réalisation d'un miroir consiste à être capable de bien mesurer la surface.

 

Exactement la démarche que j'ai eu. Et c'est en voyant la difficulté que j'ai à effectuer des mesures reproductibles sur mes miroir industriels  que j'ai laissé tombé (enfin pour l'instant )

 

A bientôt

Jean-Christophe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, eroyer a dit :

Je pense que oui. Surtout qu'on peut avoir de l'aide via les forums. Il y a aussi pas mal de vidéos sur youtube qui sont un excellent complément aux bouquins et qui permettent de mieux comprendre certaines choses. Si tu comprends l'anglais, je te conseille d'aller voir celles de Gordon Waite par exemple.

Sinon pour quelqu'un qui hésité à se lancer, je conseillerais déjà de se fabriquer un appareil de Foucault et de mesurer des miroirs tous faits. C'est vite fait, ça ne coûte rien et ça permet de se familiariser avec les tests. Quasiment la moitié du savoir faire nécessaire à la réalisation d'un miroir consiste à être capable de bien mesurer la surface.

 

Merci pour ton commentaire et pour la ref. C'est vrai que les forums peuvent être d'une grande aide :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai trouver des vidéos comme celle la qui mettent un peu dans l'ambiance du pousseur de verre. Il y en d'autre de la même chaine YouTube.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ce genre de vidéo est un trés bon complément des bouquins.

Il ne faut pas hésiter à en chercher d'autres. Chaque pousseur de verre a un peu sa manière de faire et on peut réussir un mirour de différentes façons même si les fondamentaux ne changent pas.

Edited by eroyer
pb technique
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 30 minutes, eroyer a dit :

C'

 

c'est une réponse ouverte ça @eroyer!

 

il y a 30 minutes, eroyer a dit :

Chaque pousseur de verre a un peu sa manière de faire et on peut réussir un mirour de différentes façons même si les fondamentaux ne changent pas.

 

on peut tout de même choisir de moins se compliquer la tâche sur certains points, parfois certains détails de procédure n'apportent pas grand chose au processus.

Edited by asp06

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, asp06 a dit :

on peut tout de même choisir de moins se compliquer la tâche sur certains points, parfois certains détails de procédure n'apportent pas grand chose au processus.

C'est tout à fait ça. Par exemple, sur la vidéo postée au dessus, on voit l'opérateur étaler le produit à polir minutieusement au pinceau sur chaque carré de poix. De mon côté, j'en met un gros coup partout à la fois et ça marche bien aussi.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, c'est exactement à cet exemple que je pensais ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, gaffe aussi aux pléthores de tutos et conseils qui n'en sont pas forcément. Trop de tutos tue le tuto....

C'est pour cela que les "bibles" sont incontournables, tous comme QUELQUES sites qui peuvent étayer le propos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon pour avoir une idée, un 250 à F/D 5 pour un débutant ça représente combien d'heures de travail (à la louche) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

Le 17/04/2020 à 21:04, J-Christophe a dit :

Exactement la démarche que j'ai eu. Et c'est en voyant la difficulté que j'ai à effectuer des mesures reproductibles sur mes miroir industriels  que j'ai laissé tombé (enfin pour l'instant )

Pour éviter le problème,

Daniel Palazzi m'avait fait connaitre l'appareil de Foucault numérique à utiliser avec le logiciel "virtual couder screen"

https://www.observatory-solutions.com/vcs.html

J'ai fabriqué, j'ai testé et je peux affirmer que les mesures sont loin d’être fantaisistes (attention cependant à l'éclairage de la pièce, aux reflets éventuels y compris des pièces métalliques qui sont au dos du miroir quand celui ci n'est pas aluminé...)

Mais les mesures répétées ont des écarts de l'ordre du 1/100 de mm . C'est même flippant ;) j'ai cherché l'erreur partout mais il m'a fallu me rendre à l'évidence : c'est presque parfait :x

Cela n’empêche pas d’être confronté aux problèmes de température air/miroir , support du miroir etc...(faut pas déconner non plus !:ph34r: )

5e9c1f0fc6091_IMG_0384-Copie.JPG.da022518e8697c9f73c769f70b4ff11e.JPG

 

5e9c1f3ad1fad_IMG_0391-Copie.JPG.a69d072ad43c228f334c8b14f0b7047c.JPG

 

5e9c1f61a6640_IMG_0396-Copie.JPG.1927af972b3215a1d7ebde865db9a093.JPG

 

Michel Delmas

 

Edited by jensrien
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Bonjour,

 

personnellement je ne peux qu'encourager la démarche, il faut juste avoir l'envie et le temps à y consacrer. Après on maîtrise l'optique , cela ouvre des perspectives en terme de diamètre car c'est vrais qu'un 250mm économiquement ce n'est pas rentable  (surtout par rapport au prix d'un GSO) mais ici on ne parle pas de rentabilité !

 

il y a 7 minutes, astrocris a dit :

Sinon pour avoir une idée, un 250 à F/D 5 pour un débutant ça représente combien d'heures de travail (à la louche) ?

pour un débutant je dirais:

_ ébauchage  6h

_ doucissage  15h

_ réalisation Foucault 4h

_ réalisation polissoir 4h

_ polissage 15h

_ parabolisation 15h

temps qu'il faut doubler (débutant) compte tenu des diverses préparations nettoyages.. .soit environs 100 à 120 heures. 

Il faut suivre ce que dit Texereau qui donne tous les détails pratiques (et théoriques pour comprendre). J'ai taillé mon premier 200mm avec le Texereau  tout seul sans aides à l'age de 14 ans donc n'importe qui un tant soit peu manuel peut y arriver.

 

Le 17/04/2020 à 21:04, J-Christophe a dit :

Exactement la démarche que j'ai eu. Et c'est en voyant la difficulté que j'ai à effectuer des mesures reproductibles sur mes miroir industriels  que j'ai laissé tombé (enfin pour l'instant )

 

Aujourd'hui après avoir essayé en visuel pour comprendre comment cela marche je te conseillerais l'utilisation de virtual couder https://www.observatory-solutions.com/vcs.html qui permet de faire des tests très reproductible (c'est payant mais loin d’être hors de prix).

 

Jean

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now