Impla007

Le pulsar de M1 qui clignote

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

j'ai qu'une chose à dire : c'est génial ! :)

 

tant le montage que le résultat final !

excellent! :)

 

a+

stéphane

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Stephane, ... génial est peut être un peu exagéré,  mais... j'aime ça :)))) en tout cas, je me suis bien amusé, c'est une manip trés enrichissante. Merci encore pour ton gentil commentaire. 

 

A+

Georges

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah si, c'est absolument génial comme manip :)

Et avec un résultat probant à la clé, bravo ;)

Sans doute même une première ;)

Bonne soirée,

AG

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En voilà une manip qui sort des sentiers battus… c'est ludique et incroyablement astucieux, de la science à peu de frais, avec un résultat qui tombe dans le mille, tout ce que j'aime, un grand bravo !

JMarc

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 superbe manip ! bravo à tous ! :)

 polo

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @danielo, @fljb67, @polo0258

 

Merci @ALAING  ton commentaire me touche beaucoup. C'est une manip que l'on a fait suite a un petit défi lancé au club. Avec mes astropotes, on a bien sur réfléchi aux différentes hypothèses et fait pas mal d'essais et d'erreurs. On a d'abord essayé la methode brutale avec le C14 du TLV,  le 400F5 du TAC mais ca a foiré lamentablement. C'est le genre de manip qui nécessite d'y croire et de ne pas lacher le morceau. Si on y croit ca finit toujours par marcher a un moment ou a un autre. 

 

Merci @JMBeraud, oui c'est une manip qui sort des sentiers battus et de la traditionnelle représentation que l'on a de M1. Quoique la représentation de M1 faite par @exaxe17   ici est absolument fabuleuse et elle bouge aussi :)  elle sort vraiment des sentiers battus ... 

 

 

 

 

  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut Georges.

 

Il y a 6 heures, Impla007 a dit :

La barre était haute pour ce challenge...

 

Ben apparemment pas assez haute alors :D,  j'ai compris le principe mais pour aller dans les détails j'ai une question : on voit sans équivoque le clignotement, est-ce que c'est pour le "fun" de détecter le clignotement (ce qui est déjà une prouesse énorme avec d’astucieuses solutions), ou y a-t-il moyen ensuite de déterminer la fréquence exacte du pulsar, soit avec tes mesures soit en en réalisant d'autres ?

 

Nous les membres du club étions tenus en Haleine quand à la réussite de la manip, et bien chapeau bas car elle est totale :).

jc.

Edited by mariobross
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle prouesse de haut niveau !
Absolument génial !
 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Impla007 a dit :

j'ai fabriqué un obturateur stroboscopique avec un verre LCD piloté sur la fréquence du pulsar par un rapsberrypi synchronisé par le signal PPS d'une horloge GPS.... 

 

Rien que ça ...! 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour cette manip impressionnante, avec un résultat sans bavure!

 

Daniel

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trop fier de ton travail Georges & de notre résultat croisé avec l'équipe des LuckyWizards !

4 mois de galères, de questions & d'échecs et à la fin un truc qui marche !!

 

& ça c'est essentiel : l'échec est possible mais l'analyse doit permettre d'avancer petit pas par petit pas 

belle consécration 

 

;-)

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, mariobross a dit :

j'ai une question : on voit sans équivoque le clignotement, est-ce que c'est pour le "fun" de détecter le clignotement (ce qui est déjà une prouesse énorme avec d’astucieuses solutions), ou y a-t-il moyen ensuite de déterminer la fréquence exacte du pulsar, soit avec tes mesures soit en en réalisant d'autres ?

 

Merci Jean-Claude pour ton commentaire :)) tu le sais, avec les copains du club on y a pas mal bossé, on aime bien les trucs tordus..

 

Au sujet de la mesure de la fréquence du Pulsar, tu poses une excellente question. Avant d'avoir fait la manip, j'aurai bêtement répondu oui, en théorie rien rien ne s'y oppose. Mais, a cette époque... je ne savais pas.... et, aprés avoir fait la manip, je pense qu'il y a plusieurs raisons qui rendent cette mesure précise de la fréquence difficile avec un instrument amateur.

 

Cette question est intéressante car elle me permet d'expliquer un peu plus en détail cette observation et la vraie difficulté qui se cache derrière et donc de ce qui en découle. La difficulté, n'est pas de réaliser l'obturateur mais c'est surtout de  bien de contrôler le temps qui permet de le piloter;  et, plus particulièrement avec les moyens à disposition d'un amateur.

Avant de voir pourquoi il faut bien contrôler le temps,  il faut  comprendre que le fait de maintenir une fenêtre temporelle d'observation à l'intérieur de la période du pulsar mettons une fenêtre de 10ms, impose d'ouvrir l'obturateur synchronisé pendant 10ms, puis de le laisser fermé pendant 23ms puis de le rouvrir, puis de le fermer etc... Cela signifie que l'on a seulement 1/3 des photons qui vont parvenir au capteur puisque les autres par définition,  on ne les veut pas. Donc, de base par construction, il faut poser un peu plus de 3 fois plus longtemps. Ensuite, l'obturateur ouvert n'est pas neutre en terme de transparence (lunettes à 15roros de chez alibaba...) . Il retient plus de 50% de la lumière cela rallonge d'autant le  temps de pose. Aprés, si on veut "séparer" le pulsar de l'étoile d'a coté, il faut un poil de focale.. comme je n'avais pas a disposition un  1m ..  alors, j'ai du me résoudre à poser longtemps. Mais, poser longtemps, cela a des conséquence sur le respect du temps... Le pulsar, lui, rien ne l’arrête, rien ne le perturbe par contre nous,  sommes dépendant de pleins d'aléas dans la mesure du temps et plus on pose longtemps, plus c'est compliqué.

 

  Au total, pour deplacer la fenetre d'observation sur toute la période du pulsar et obtenir suffisamment de signal en stackant quelques images pour qu'on puisse au minimum le voir quand il est allumé, il faut au total 70mn à F10 avec une asi183.   (J'ai essayé moins longtemps.. je n'avais pas assez de signal)

Donc, en 70 mn, je n'ai eu qu'une période. Pour répondre à ta question : est il possible de déterminer la fréquence ? oui mais en explorant plusieurs périodes.  Donc... plus longtemps ou alors, avec moins de signal. Mais le véritable problème, c'est la qualité de l'horloge de référence et du montage qui permet de l'entretenir. Je ne suis qu'un bricoleur, je n'ai pas de moyens de labo pour cela. 

J'en reviens au contrôle du temps : si on veut pouvoir explorer une période, il faut que le créneau d'observation soit stable dans le temps et sa position connue dans la période. Si on fait un rapide calcul, le temps d'observation total est de 70mn, le créneau d'observation est de 10ms et il faut  positionner précisement ce creneau mettons à 2 ou 3ms prés, ca fait pas loin de 1ppm en précision... c'est trés compliqué  la mesure du temps sur une période aussi longue tout en s'assurant que dans une période trés courte le temps soit toujours bon..

    Pour résoudre ce probleme, j'ai utilisé le signal PPS d'une puce GPS (précision 15ns par rapport a une horloge de référence - je peux expliquer mais ce serait un peu long..)  que j'ai cablé sur le rapsberry.  Je vous passe les détails de la prise en compte de ce signal mais, ce signal permet de connaitre la dérive interne de mon horloge de pilotage et de la modéliser ce qui permet (a peut prés..). d'avoir une assez bonne stabilité sur 70mn. Je pense qu'aller au delà est utopique (a mon niveau) . 

Ensuite, Jean-Claude, tu demande si on le voit clignoter ou si il y a autre chose. 

On sait par les observations Radio qu'a l'intérieur de la période, il y a deux pics radio. On sait aussi que les grands telescopes avec une camera a comptage de photons ont réussi a imager les variations de luminosité sur ces deux pics. Je voulais essayer de m'en approcher mais, je n'ai pas eu une courbe de lumière à proprement parler. J'ai obtenu une courbe des variations du ratio signal/bruit sur le pulsar

Pour essayer d'approcher cette courbe de lumière, notre ami Emmanuel Brandt a développé un logiciel (LuckyWizard) qui fait un alignement et un stack mobile sur les images. A partir des 400 images de 10s, on a fait 390 stacks de 10 images de 10s ... Cela permet de voir plus facilement ce qui se passe avec des images qui sont un peu moins sensibles au bruit.

Avec ca, j 'ai obtenu une belle courbe du ratio Signal/bruit sur le pulsar qui montre les endroits dans la période ou  il se passe quelque chose.

C'est cette courbe que j'ai mis dans la vidéo avec en comparaison la courbe radio des pulses par le radio telescope d'Arecibo 

 

Aux endroits ou cette courbe S/B  montre les creux et les bosses, j'ai été chercher les images. c'est ce que l'on voit dans les imagettes et  dans la video dans la partie non zoomée .  Donc, non, ca fait pas uniquement blink blink. Cependant, je suis tout a fait réaliste qu'avec plus de signal, on pourrait approcher une vraie et belle courbe de lumière du pulsar. Comme c'est utopique de poser plus longtemps, because le contrôle du temps, il faut soit un plus gros diamètre, soit des plus gros pixels... l'équation est simple...

 

Voila, j'espère avoir répondu même si c'est un peu long ça m'a donné l'occasion d'expliquer.

 

 

 

 

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Jean-Philippe Cazard a dit :

Absolument génial !

Bravo !

Merci beaucoup Jean-Philippe. Venant du big Boss, je suis trés touché.

 

Merci @jeffbax, @danielb, @polo0258

 

Merci @JMBeraud, qui fait aussi pleins de super images qui sortent des sentiers battus..avec un 400 qui est une super réalisation

 

Merci @ALAING , je suis bien content que cette manip te plaise.

 

Merci, @idir, en fait, non, il n'y a pas rien que cela, notre ami Emmanuel Brandt a aussi développé un logiciel (luckyWizard) qui permet l'alignement et le stack des poses courtes avec une grande efficacité. Il a modifié son logiciel pour obtenir un "stack mobile", j'en ai parlé un peu au dessus.

 

Merci @danielo, @fljb67

 

Et puis merci @AstroHub un ami fidèle avec qui nous avons conçu cette manip, et galéré .. avec d'y arriver.

 

 

 

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Impla007 a dit :

Voila, j'espère avoir répondu même si c'est un peu long ça m'a donné l'occasion d'expliquer.

 

Oui c'est très clair,  j'ai bien compris que c'est une grosse galère :), toutes ces histoires de synchro et de temps minimum pour avoir du signal dans une période, c'est vraiment costaud à gérer, cela fera de beaux articles pour le club, et vous régalez ce Forum, bravo.

Jc

 

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce partage! C'est une image exceptionnelle! la manip et la recherche de solution sont exemplaire!

Bravo!

Stephane

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Stéphane pour ton commentaire. Je te l ai déjà dit, l originalité sur la façon d appréhender L imagerie avec les poses courtes nous guide beaucoup . On dérive un peu avec des manips comme celle la quoi que c est aligné et emplilé avec notre soft pour les poses courtes .
mais Sache que j ai bien failli faire ce pulsar avec des poses de 10ms .. certes ce coup ci a 10ms c etait vraiment trop court...  mais, il y a peut être des solutions pour y arriver a la fois au niveau du soft et aussi du capteur . 

 



 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'adore le principe, et le résultat. Un gros bravo!

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @Martin Bernier, @Zilgo 

 

@Zilgo merci et pour l exposé il y a tant à dire que c est difficile de l écrire . C est pour cela que j ai cette petite vidéo car si j avais du tout rédiger Ca aurait été difficile .

par contre, dans une vidéo on ne peut pas tout mettre , notamment cette image de référence faite Dans le visible par le telescope de Kitt-peak de 4m avec une caméra à comptage de photons .. 

 

https://www.noao.edu/image_gallery/html/im0565.html


 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Larbucen
      Chers amis astrams,
       
      Voici NGC4565 la galaxie de l’Aiguille.
       
      C’est une galaxie spirale vue par la tranche située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice à 43 millions d’AL.
       
      SW254/1200. Caméra ZWO 224 MC. Filtre CLS.
       
      Poses « presque » courtes. 3s d’exposition avec un gain à 450. 2h30 de poses totales. J’ai fait un double tri 90% sur la FWHM et 90% sur la rondeur des étoiles. Traitement PIPP, SiriL, AstroSurface, PS et un p'tit coup de Topaz Denoise.
       

       
    • By Larbucen
      Bonjour les amis.
       
      SW250/1200. Caméra ZWO ASI 224 MC. Filtre CLS.
       
      Voici M106. 4h10 de pose à 2s d'exposition. Traitement Siril, tri 80% sur la FWHM et 90% sur la rondeur des étoiles. Astrosurface, PS et Topaz Denoise.
       

       
      Pas évident en poses courtes. Pour information voici une brute.
       

       
      Il ne reste pas grand chose. 
       
      Bon ciel à tous.
    • By Larbucen
      Bonjour chers amis astrams,
       
      Je ne vous présente plus ma terrasse ? Vous la connaissez maintenant.
       
       
      Cette fois-ci, je reviens avec la reine des galaxies M51. Toujours avec mon SW254/1200 sur AZ-EQ6, ma caméra ZWO 224 MC et un filtre CLS.
       
      On se rapproche un peu des poses courtes avec 2s d'exposition. 2h30 de SER dont j'ai gardé 70%. Traitement PIPP, SiriL et PPS.
       
      Maintenant que je vous sais indulgent, voici l'image:
       

       
      Elle est un peu à l'étroit, mais ça passe encore.
       
      Merci et bon ciel à tous.
    • By Hyphene
      Bonsoir à tous,
       
      J'ai besoin de votre avis:
      Je reçois mon 508 3,3 Fullum optics en début d'année prochaine et j'avoue que prendre quelques photos à l'APN de temps à autres me tente bien.
      Il sera sur table Tom'O 
       
      Je n'ai pas encore d'APN ou cam et je pense acheter un joli A7s d'occaz.
      Je ne veux pas sombrer vers les setups lourd avec un pc car je veux juste que ça reste occasionnel pour immortaliser une belle soirée. 
      En gros je n'y consacrerai pas plus d'une heure par session.
       
      Pensez vous que l'a7s sera adapté ?
      L'a7s sera utilisable avec mon paracorr 2 ?
       
      Si vous avez des conseils n'hésitez pas.
       
      Cordialement,
      Jo
       
    • By Roch
      Bonjour à tous

      Dans ma quète actuelle des mystères de l'imagerie IR avec la nouvelle QHY5III462C et sa sensibilité impressionnante dans le domaine, j'ai voulu essayer quelque chose.
      le 19 septembre, je suis resté environ 4h sur NGC7331 avec le filtre astronomik IR807 ( dans l'infrarouge donc ). Puis, j'ai combiné cette image avec une image monochrome que j'avais réalisée dans le spectre visible en 2017, afin d'obtenir des fausses couleurs.

      Le bleu/vert est donc le visible alors que le rouge est l'IR. J'ai l'impression qu'on met ainsi en valeurs des nuances différentes que celles que l'on observe sur les images couleurs classiques... certains nuages de poussière apparaissent rouges et non plus noirs par exemple, et les étoiles n'ont plus tout à fait la même couleur.

      5200x2s pour l'IR, 2900x2s pour le visible, image à 140% :



      Bon le souci c'est qu'avec 150mm de diamètre, la résolution s'effondre un peu dans l'IR. Mon image visible est beaucoup plus résolue, le contrastes des structures est nettement plus tranché.
      J'avais également placé le correcteur ASAx0.73 pour l'occasion afin de réduire un peu la focale... je me demande si ses performances ( tant en transmission qu'en correction de coma ) sont aussi bonnes dans cette zone du spectre ; il faudrait au moins que je mesure la transmission car j'ai l'impression d'avoir beaucoup moins de signal que l'autre fois, lors de mon essai sur la galaxie du feu d'artifice, ou je n'avais pas de correcteur de champ.
      Mais peut être juste que cette galaxie émet moins en IR

      Un petit bonus, une bulle réalisée en juillet avec la QHY462 également, mais en vraies couleurs cette fois ci : 2h15 de poses avec un filtre Baader UHC-s et sans correcteur de coma. ( ça commence à se voir dans les coins )



      J'ai également l'impression de "sentir" la perte de résolution due à la matrice de bayer par rapport à l'image NB de cette bulle que j'avais réalisée il y a quelques temps... m'enfin je suis content c'est quand même assez joli pour une image plutôt vite faite
      Cette cam est vraiment championne en pose courte couleur
       
      Romain
  • Upcoming Events