Impla007

Le pulsar de M1 qui clignote

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

j'ai qu'une chose à dire : c'est génial ! :)

 

tant le montage que le résultat final !

excellent! :)

 

a+

stéphane

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Stephane, ... génial est peut être un peu exagéré,  mais... j'aime ça :)))) en tout cas, je me suis bien amusé, c'est une manip trés enrichissante. Merci encore pour ton gentil commentaire. 

 

A+

Georges

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah si, c'est absolument génial comme manip :)

Et avec un résultat probant à la clé, bravo ;)

Sans doute même une première ;)

Bonne soirée,

AG

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En voilà une manip qui sort des sentiers battus… c'est ludique et incroyablement astucieux, de la science à peu de frais, avec un résultat qui tombe dans le mille, tout ce que j'aime, un grand bravo !

JMarc

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @danielo, @fljb67, @polo0258

 

Merci @ALAING  ton commentaire me touche beaucoup. C'est une manip que l'on a fait suite a un petit défi lancé au club. Avec mes astropotes, on a bien sur réfléchi aux différentes hypothèses et fait pas mal d'essais et d'erreurs. On a d'abord essayé la methode brutale avec le C14 du TLV,  le 400F5 du TAC mais ca a foiré lamentablement. C'est le genre de manip qui nécessite d'y croire et de ne pas lacher le morceau. Si on y croit ca finit toujours par marcher a un moment ou a un autre. 

 

Merci @JMBeraud, oui c'est une manip qui sort des sentiers battus et de la traditionnelle représentation que l'on a de M1. Quoique la représentation de M1 faite par @exaxe17   ici est absolument fabuleuse et elle bouge aussi :)  elle sort vraiment des sentiers battus ... 

 

 

 

 

  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Georges.

 

Il y a 6 heures, Impla007 a dit :

La barre était haute pour ce challenge...

 

Ben apparemment pas assez haute alors :D,  j'ai compris le principe mais pour aller dans les détails j'ai une question : on voit sans équivoque le clignotement, est-ce que c'est pour le "fun" de détecter le clignotement (ce qui est déjà une prouesse énorme avec d’astucieuses solutions), ou y a-t-il moyen ensuite de déterminer la fréquence exacte du pulsar, soit avec tes mesures soit en en réalisant d'autres ?

 

Nous les membres du club étions tenus en Haleine quand à la réussite de la manip, et bien chapeau bas car elle est totale :).

jc.

Edited by mariobross
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle prouesse de haut niveau !
Absolument génial !
 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Impla007 a dit :

j'ai fabriqué un obturateur stroboscopique avec un verre LCD piloté sur la fréquence du pulsar par un rapsberrypi synchronisé par le signal PPS d'une horloge GPS.... 

 

Rien que ça ...! 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour cette manip impressionnante, avec un résultat sans bavure!

 

Daniel

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trop fier de ton travail Georges & de notre résultat croisé avec l'équipe des LuckyWizards !

4 mois de galères, de questions & d'échecs et à la fin un truc qui marche !!

 

& ça c'est essentiel : l'échec est possible mais l'analyse doit permettre d'avancer petit pas par petit pas 

belle consécration 

 

;-)

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, mariobross a dit :

j'ai une question : on voit sans équivoque le clignotement, est-ce que c'est pour le "fun" de détecter le clignotement (ce qui est déjà une prouesse énorme avec d’astucieuses solutions), ou y a-t-il moyen ensuite de déterminer la fréquence exacte du pulsar, soit avec tes mesures soit en en réalisant d'autres ?

 

Merci Jean-Claude pour ton commentaire :)) tu le sais, avec les copains du club on y a pas mal bossé, on aime bien les trucs tordus..

 

Au sujet de la mesure de la fréquence du Pulsar, tu poses une excellente question. Avant d'avoir fait la manip, j'aurai bêtement répondu oui, en théorie rien rien ne s'y oppose. Mais, a cette époque... je ne savais pas.... et, aprés avoir fait la manip, je pense qu'il y a plusieurs raisons qui rendent cette mesure précise de la fréquence difficile avec un instrument amateur.

 

Cette question est intéressante car elle me permet d'expliquer un peu plus en détail cette observation et la vraie difficulté qui se cache derrière et donc de ce qui en découle. La difficulté, n'est pas de réaliser l'obturateur mais c'est surtout de  bien de contrôler le temps qui permet de le piloter;  et, plus particulièrement avec les moyens à disposition d'un amateur.

Avant de voir pourquoi il faut bien contrôler le temps,  il faut  comprendre que le fait de maintenir une fenêtre temporelle d'observation à l'intérieur de la période du pulsar mettons une fenêtre de 10ms, impose d'ouvrir l'obturateur synchronisé pendant 10ms, puis de le laisser fermé pendant 23ms puis de le rouvrir, puis de le fermer etc... Cela signifie que l'on a seulement 1/3 des photons qui vont parvenir au capteur puisque les autres par définition,  on ne les veut pas. Donc, de base par construction, il faut poser un peu plus de 3 fois plus longtemps. Ensuite, l'obturateur ouvert n'est pas neutre en terme de transparence (lunettes à 15roros de chez alibaba...) . Il retient plus de 50% de la lumière cela rallonge d'autant le  temps de pose. Aprés, si on veut "séparer" le pulsar de l'étoile d'a coté, il faut un poil de focale.. comme je n'avais pas a disposition un  1m ..  alors, j'ai du me résoudre à poser longtemps. Mais, poser longtemps, cela a des conséquence sur le respect du temps... Le pulsar, lui, rien ne l’arrête, rien ne le perturbe par contre nous,  sommes dépendant de pleins d'aléas dans la mesure du temps et plus on pose longtemps, plus c'est compliqué.

 

  Au total, pour deplacer la fenetre d'observation sur toute la période du pulsar et obtenir suffisamment de signal en stackant quelques images pour qu'on puisse au minimum le voir quand il est allumé, il faut au total 70mn à F10 avec une asi183.   (J'ai essayé moins longtemps.. je n'avais pas assez de signal)

Donc, en 70 mn, je n'ai eu qu'une période. Pour répondre à ta question : est il possible de déterminer la fréquence ? oui mais en explorant plusieurs périodes.  Donc... plus longtemps ou alors, avec moins de signal. Mais le véritable problème, c'est la qualité de l'horloge de référence et du montage qui permet de l'entretenir. Je ne suis qu'un bricoleur, je n'ai pas de moyens de labo pour cela. 

J'en reviens au contrôle du temps : si on veut pouvoir explorer une période, il faut que le créneau d'observation soit stable dans le temps et sa position connue dans la période. Si on fait un rapide calcul, le temps d'observation total est de 70mn, le créneau d'observation est de 10ms et il faut  positionner précisement ce creneau mettons à 2 ou 3ms prés, ca fait pas loin de 1ppm en précision... c'est trés compliqué  la mesure du temps sur une période aussi longue tout en s'assurant que dans une période trés courte le temps soit toujours bon..

    Pour résoudre ce probleme, j'ai utilisé le signal PPS d'une puce GPS (précision 15ns par rapport a une horloge de référence - je peux expliquer mais ce serait un peu long..)  que j'ai cablé sur le rapsberry.  Je vous passe les détails de la prise en compte de ce signal mais, ce signal permet de connaitre la dérive interne de mon horloge de pilotage et de la modéliser ce qui permet (a peut prés..). d'avoir une assez bonne stabilité sur 70mn. Je pense qu'aller au delà est utopique (a mon niveau) . 

Ensuite, Jean-Claude, tu demande si on le voit clignoter ou si il y a autre chose. 

On sait par les observations Radio qu'a l'intérieur de la période, il y a deux pics radio. On sait aussi que les grands telescopes avec une camera a comptage de photons ont réussi a imager les variations de luminosité sur ces deux pics. Je voulais essayer de m'en approcher mais, je n'ai pas eu une courbe de lumière à proprement parler. J'ai obtenu une courbe des variations du ratio signal/bruit sur le pulsar

Pour essayer d'approcher cette courbe de lumière, notre ami Emmanuel Brandt a développé un logiciel (LuckyWizard) qui fait un alignement et un stack mobile sur les images. A partir des 400 images de 10s, on a fait 390 stacks de 10 images de 10s ... Cela permet de voir plus facilement ce qui se passe avec des images qui sont un peu moins sensibles au bruit.

Avec ca, j 'ai obtenu une belle courbe du ratio Signal/bruit sur le pulsar qui montre les endroits dans la période ou  il se passe quelque chose.

C'est cette courbe que j'ai mis dans la vidéo avec en comparaison la courbe radio des pulses par le radio telescope d'Arecibo 

 

Aux endroits ou cette courbe S/B  montre les creux et les bosses, j'ai été chercher les images. c'est ce que l'on voit dans les imagettes et  dans la video dans la partie non zoomée .  Donc, non, ca fait pas uniquement blink blink. Cependant, je suis tout a fait réaliste qu'avec plus de signal, on pourrait approcher une vraie et belle courbe de lumière du pulsar. Comme c'est utopique de poser plus longtemps, because le contrôle du temps, il faut soit un plus gros diamètre, soit des plus gros pixels... l'équation est simple...

 

Voila, j'espère avoir répondu même si c'est un peu long ça m'a donné l'occasion d'expliquer.

 

 

 

 

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Jean-Philippe Cazard a dit :

Absolument génial !

Bravo !

Merci beaucoup Jean-Philippe. Venant du big Boss, je suis trés touché.

 

Merci @jeffbax, @danielb, @polo0258

 

Merci @JMBeraud, qui fait aussi pleins de super images qui sortent des sentiers battus..avec un 400 qui est une super réalisation

 

Merci @ALAING , je suis bien content que cette manip te plaise.

 

Merci, @idir, en fait, non, il n'y a pas rien que cela, notre ami Emmanuel Brandt a aussi développé un logiciel (luckyWizard) qui permet l'alignement et le stack des poses courtes avec une grande efficacité. Il a modifié son logiciel pour obtenir un "stack mobile", j'en ai parlé un peu au dessus.

 

Merci @danielo, @fljb67

 

Et puis merci @AstroHub un ami fidèle avec qui nous avons conçu cette manip, et galéré .. avec d'y arriver.

 

 

 

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Impla007 a dit :

Voila, j'espère avoir répondu même si c'est un peu long ça m'a donné l'occasion d'expliquer.

 

Oui c'est très clair,  j'ai bien compris que c'est une grosse galère :), toutes ces histoires de synchro et de temps minimum pour avoir du signal dans une période, c'est vraiment costaud à gérer, cela fera de beaux articles pour le club, et vous régalez ce Forum, bravo.

Jc

 

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce partage! C'est une image exceptionnelle! la manip et la recherche de solution sont exemplaire!

Bravo!

Stephane

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Stéphane pour ton commentaire. Je te l ai déjà dit, l originalité sur la façon d appréhender L imagerie avec les poses courtes nous guide beaucoup . On dérive un peu avec des manips comme celle la quoi que c est aligné et emplilé avec notre soft pour les poses courtes .
mais Sache que j ai bien failli faire ce pulsar avec des poses de 10ms .. certes ce coup ci a 10ms c etait vraiment trop court...  mais, il y a peut être des solutions pour y arriver a la fois au niveau du soft et aussi du capteur . 

 



 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'adore le principe, et le résultat. Un gros bravo!

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @Martin Bernier, @Zilgo 

 

@Zilgo merci et pour l exposé il y a tant à dire que c est difficile de l écrire . C est pour cela que j ai cette petite vidéo car si j avais du tout rédiger Ca aurait été difficile .

par contre, dans une vidéo on ne peut pas tout mettre , notamment cette image de référence faite Dans le visible par le telescope de Kitt-peak de 4m avec une caméra à comptage de photons .. 

 

https://www.noao.edu/image_gallery/html/im0565.html


 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By MathieuSdu02-M14p-ASI1600
      Bonjour à tous, en vue de la préparation de notre prochaine demande de mission AstroQueyras je retransmet déjà le lien vers la page de Robert CAZILHAC sur les images de notre mission d'août 2020 :
      http://www.astrosurf.com/pixiel/missionAstroQueyras2020.htm
      Ensuite nous souhaitons toujours faire découvrir (et partager) la technique du Lucky Imaging en ciel profond et l'imagerie haute résolution de petits objets faibles à toutes les personnes intéressées par cette technique ou qui ont déjà cette expérience et qui veulent la mettre en pratique à l'observatoire avec du matériel de plus en plus adapté (en terme de caméra ou autres) et profiter de conditions quasi impossible à retrouver en plaine.
      N'hésitez pas à me contacter mathieu_senegas@yahoo.fr (assez rapidement maintenant).
      Cette année nous viserions probablement la semaine 41 (car j'ai la crainte que la semaine en or 40 soit très demandée - mais sera notre second choix).
      Le sujet sera les noyaux de galaxies actifs, les nébuleuses planétaires et l'amélioration des objets déjà imagés les années précédentes suivant l'évolution du matériel et les conditions météo (turbulence). Quelques autres défis à relever !
      Nous sommes déjà un groupe de 5-6 personnes qui nous permet de demander un télescope (de préférence un RC500) mais pour étendre nos activités et satisfaire le plus de participants nous souhaitons pouvoir demander le 620mm et échanger entre les 2 groupes en plus d'autres configurations qui pourraient être montées.
      A bientôt.
      Mathieu SENEGAS
    • By ZeMrHyde
      Salut,
       
      Grosse lune, poussières dans l'atmosphere, mais c'est pas grave,  de toutes façons depuis le balcon le ciel est pourri  
      test de la technique sur NGC3242, the ghost of Jupiter, nébuleuse planétaire située dans la constellation de l'Hydre.
       
      ASI533 + L-Pro au foyer d'un C8 (nouveau tube  ) 
      enregistré en fits avec NINA, raw16 (j'ai oublié de passer en 8bits),
      bin2x2 (0.77"/px d'echantillonnage),
      gain 450, 1s de pose, -15°C
       
      moulinette avec SIRILsur les 1590 images, j'ai gardé 1202x1s via une selection pas trop méchante en FWHM et rondeur
      101 darks, 101 flats, 101 darkflats
      autoguidage avec dithering toutes les 30 images

      j'ai mis un petit peu d'ondelettes à trous et de déconvo
       

       
       
      crop 100%

       
      Pas totalement certain du focus fait à l'oeil sur une étoile; j'ai pas encore de bathinov/hartmann ou autre masque 
      Pas totalement convaincu de la collimation, meme si à l'oeil sur une étoile délocalisée ça avait l'air bien concentrique
      Pas totalement confiant dans les choix des paramètres de prise de vue... (il y a une relation entre echantillonnage et temps de pose ? ) 
       
      Avant de refaire ça proprement avec 10-20-30k images, suis-je dans la bonne direction ? 
       
       
       
    • By Nicolobrica
      La nuit du 12 au 13 fevrier a été très prolifique, avec observation en VA de 21h a 6h30 du matin (avec une coupure entre 4h et 5h30 pour cause de passages nuageux). Ce fut une orgie de galaxies avec le combo QHY290MM / 150PDS sur EQM35.
       
      Les acquisitions on toutes été faites avec Sharpcap en mode live stacking pour la partie "observation" (retrait des darks/flats a la volée) avec des poses unitaires de 10s a gain 198/offset 74. Les images présentées ici on été réempilées avec Siril avec retrait des darks/flats issus de Sharpcap. Ce ne sont que des photos souvenirs des observations en live, avec des cumul qui tournent autour des 20mn, donc sans autres prétentions que de montrer ce que l'on voit en EAA!
       
       
       

      IC 2233 et NGC 2537 (ARP6) 110x10s gain 198 offset 74 (Lynx)
       
       

      Abell 779 100x10s gain 198 offset 74 (Lynx)
       
       

      NGC 1589/88/87 100x10s gain 198 offset 74 (Taureau)
       
       

      NGC2683 119X10s gain 198 offset 74 (Lynx)
       
       

      NGC 3738 et 3756 120x10s gain 300  offset 201 (Grande Ourse)
       
       

      NGC 3184 140x10s gain 198 offset 74 (Grande Ourse)
       
       

      NGC 3938 140x10s gain 198 offset 74 (Grande Ourse)
       
       

      NGC 4157 120x10s gain 198 offset 74 (Grande Ourse)
       
       

      NGC 4100 200x10s gain 198 offset 74 (Grande Ourse)
       
       

      NGC 3726 150x10s gain 198 offset 74 (Grande Ourse)
       
       

      NGC 4051 120x10s gain 198 offset 74 (Grande Ourse)
       
       

      NGC 4085 et 4088 (Arp 18) 120x10s gain 198 offset 74 (Grande Ourse)
       
       

      NGC 4565 90x10s gain 198 offset 74 (Chevelure de Berenice)
       
       

      Petite planche récapitulative de (presque) toutes les cibles de la nuit
       
      Voila pour cette épopée galactique, une nuit bien remplie ^^
    • By dfremond
      Bonjour.
       
      Encore une fenetre de ciel dégagé le 12 Fevrier au soir, autour de la nouvelle lune, il ne fallait pas la rater, meme s'il y avait du vent, j'ai tenté une ptite soirée astro.
       
      D'abord je ressaie  M81 , dont je ne suis toujours pas sartisfait. J'ai pensé a faire un master dark avant, mais le vent fait legerement osciller la monture, et les etoiles ne sont plus rondes. 
       
      650 poses de 2 secondes grdées sur 900,

       
      Enfin une galaxie que j'aime bien, avec sa forme globuleuse et ses prolongements filandreux, NGC3718, avec juste a coté le groupe Hickson 56.
       
      Là j'a fait du bining 2X2 en moyenné, avec poses de 5 secondes. Je ne sais pas si c'etait la meilleure solution.  Il reste un eu de rame derriere..   400 images de gardées sur 670
       

       
      Flextube 305 correcteur-reducteur skywatcher, filtre luminance optolong 2'', camera IMX294 couleur refrigerée
      Traitement Siril, Astrosurface, et photoshop.
       
      Bonne journée!
    • By mulot35
      Salut,
      Second essai avec la zwo385mc sur le 200/1000 cette fois avec le Peltier  en régulation a 5°c.
      Apres avoir perdu 1 heure avec le goto (Ekos déplacement inversé en declinaison???) j'ai pointer a la main M1 pour lancer une session qui sera écourté par l'arrivé soudaine du cerisier ....
       
      5227 FITS x 1sec x 450 de gain. (Je n'ai pas trouvé comment faire du ser avec EKOS).
      10 000 darks x 1sec x 450 de gain.
      Le tout a 5°c
       
      Création SER_light et SER_Darks via Siril, puis passage dans PIPP pour assembler le tout puis dématricage,  alignement, empilement avec rejet (fwhm a 5 pour 99% (1h30min) des prises de vue) sous Siril.
      Traitement Photoshop.
       
      Les brins du crabes étaient vert j'ai donc interverti le rouge et le vert dans Photoshop (erreur de dématricage???).
       

       
      Une brute au pif:
       
      Light_005.fits
       

       
      La sortie d'empilement si quelqu'un veux me montrer comment on fait:
       
      0_rejet_fwhm5_99pc.fit
       
      Voila n'hésité pas... 
  • Upcoming Events