frédogoto

C&E : z'on besoin d'aide

Recommended Posts

Il y a 10 heures, jldauvergne a dit :

Ils doivent être bien représentés ici. Le magazine a gagné plus de lecteurs qu'il n'en a perdu

 

Tout à fait Jean Luc, c'est juste un tout petit échantillon d'individus, donc non représentatif. Heureusement que vous avez gagné en lecteurs. :)

Maintenant, Pierre Bourge était un homme issu de la guerre et de la Libération. Pétri d'idées de générosité. Pour mémoire. (A l'époque Gilbert Trigano proposait un Club Med sous toile de tente.)

 

il y a 32 minutes, starjack a dit :

Je me suis abonné, la magazine faisait plus de cent pages, relié en dos carré-collé. Et puis il est passé de fond de pension en fond de pension, la pagination a fondu, ils ont supprimé des rubriques, aujourd'hui une agrafe suffit pour la reliure, il fallait que ça rapporte.

 

Ce qu'une vision généreuse avait engendrée, le progrès de l'Humanité par la diffusion de la connaissance, a été repris par les enfants de Picsou. (Bien que Picsou avec son or en coffre soit totalement un dinosaure)

 

Bonne chance à C&E, il y a des femmes et des hommes qui y travaillent.

 

 

il y a 6 minutes, zirkel 2 a dit :

d'acheter/lire celui qui nous convient le mieux.

 

Tout à fait, je ne suis personnellement abonné qu'à la seule revue du Palais de la Découverte. (Ledit Palais étant issu d'une vision et non d'un tableau Excel)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 7 minutes, zirkel 2 a dit :

Si Pierre avait pu passer à un mode de distribution plus étoffé et des moyens d'impression plus conséquents, "Astro Ciel" aurait pu durer bien plus longtemps et même encore de nos jours... sans parler de bâtons dans les roues continuels...

"Astro ciel"" était une revue indépendante et totalement artisanale avec toutes les difficultés que cela peut donner, n'existant que par les amateurs pour les amateurs, aujourd'hui en ce qui me concerne, la revue "AS magazine" est la plus proche de cet état d'esprit.

Intensifier la distribution sur ce genre de magazine c'est impossible. Je pense que beaucoup ici rêvent d'un tel magazine à grand tirage, mais ce n'est tout simplement pas possible car la niche est trop petite. Astronomie Magazine, Eclipse, et d'autres en on fait les frais. 
Le bon modèle pour un tel magazine c'est d'être sur abonnement, et mon sentiment, c'est qu'Astrosurf a porté au meilleur niveau de qualité ce que peut être un magazine de ce genre, avec des articles variés, une belle mise en page, une bonne qualité d'impression. Ce qui compte c'est que le flambeau ait été repris, et bien repris. 
A côté de ça tu as C&E qui permet d'intéresser un public plus large que celui des purs et durs à l'astronomie. Et encore tu sais beaucoup de personne perçoivent C&E comme déjà trop spécialisé, trop pointu, trop technique, trop science, alors que le niveau de vulgarisation est assez bon, et les articles assez variés.  
Je suis étonné de voir ici que certains en ouvrant C&E disent n'être intéressés par aucun article lorsqu'ils ouvrent un n°, alors qu'il y a beaucoup de diversité, des reportages, des test de matériel, des articles d'histoire, etc, Bref autant d'articles où ils pourraient découvrir des choses. Ça me donne l'impression que certains sont centrés sur la pratique et sans intérêt pour l'univers de l'astronomie en général (actualités scientifique, vie dans les observatoires, etc). Je peux comprendre (ô combien) que certains manquent de temps, mais parfois j'ai l'impression que c'est aussi une absence de curiosité, et elle m'a toujours un peu intrigué.

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, jldauvergne a dit :

Intensifier la distribution sur ce genre de magazine c'est impossible. Je pense que beaucoup ici rêvent d'un tel magazine à grand tirage, mais ce n'est tout simplement pas possible car la niche est trop petite. Astronomie Magazine, Eclipse, et d'autres en on fait les frais. 

 

Jean Luc, au jour d'aujourd'hui je suis d'accord avec toi, l'époque a changée avec de nouvelles attentes et de nouveaux besoins.

Sans oublier les impératifs économiques et surtout... Internet.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'étais abonné à C&E pendant 2 ou 3 ans dans les années 90 quand j'étais ado et que j'ai commencé à m'intéresser à l'astronomie. Ensuite j'ai bifurqué vers d'autres centres d'intérêt tout en me tenant plus ou moins informé de tout ce qui touchait à l'astronomie.

Ma compagne qui a bien vu que ça me titillait m'a réabonné pour mon anniversaire depuis 4 ans, ça a été l'événement déclencheur d'un renouveau de ma passion pour l'astronomie, je m'y suis remis à fond avec l'achat d'un C8 et l'adhésion à un club.

 

Pour ma part je trouve que c'est un magazine très bien fait, vraiment généraliste puisqu'un peu tout ce qui touche à l'astronomie et l'astronautique est abordé. Et suffisamment vulgarisé pour que je comprenne tout ce qui est abordé.

Vu la diversité des sujets abordés, évidemment tout ne plaira pas à tout le monde, en ce qui me concerne j'accroche moins sur tout  ce qui touche à l'astronautique et à l'histoire de l'astronomie mais c'est une question de goûts.

 

Je suis également abonné à Astrosurf Magazine que j'apprécie pour son orientation clairement astram et observation, bien que je trouve parfois que certains articles sont indigestes. Comme quoi, il en faut pour tous les goûts.

 

Edited by Alain_G
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, jldauvergne a dit :

Quelle époque ? Et quels articles ?

Je n' ai pas vraiment cherché mais fin des années 80. Et des articles sur la cosmologie qui me passaient largement au dessus de la tête.

Genre ( désolé pour le flash xD ) :

 

1.JPG.7a16fe72bfd00ebf14f336b89aa6da59.JPG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit retour en arrière, j'ai 17 ans et le seul moyen d'avoir un lien avec l'Astro, c'est à peu près 100% via C&E, un peu La Recherche (abo de mon père) et le club d'astro, lui aussi nourri par C&E.

D'où mon attente impatiente du "prochain numéro"

 

Aujourd'hui, C&E ou autres revues d'Astro ne me renseignent pas plus que le net. D'où un non abonnement.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean-Luc, je ne sais si on doit écrire à propos de ce qu'on ne lit plus. Je conçois que c'est dérangeant de commenter ce qui n'est plus depuis longtemps le format et contenu de ce qui m'avait fait accrocher à ce qui était publié avant les années 1980.

 

Le constat de divorce avait été clairement indiqué dans un numéro de la revue, j'ai suivi régulièrement parfois acheté mais c'est devenu et resté, pour moi, une revue de presse comme "Pour la science" et d'autres revues thématiques "large".

L'astronautique ne m'intéresse pas bien que dans ma famille nous ayons des pilotes d'aéronefs, ce n'est pas lié.

 

C&E était l'incitation et le partage entre amateurs de l'observation avec parfois la piqûre de rappel scientifique. Ce n'est clairement pas le but d'une revue de presse de maintenant. Le format internet : blog et forum convient mieux de nos jours, quand l'organisation est à la hauteur et la modestie et volonté de partage des participants y transparaît. Du savoir vivre quoi...

 

Je trouve ta position extrêmement difficile sur ce post et je trouve valeureux de défendre ce que C&E est mais ça ne refera pas revenir les personnes qui n'ont pas le besoin qui était pris en charge avant.

 

J'ai gardé longtemps et précieusement un lettre de réponse au courrier des lecteurs et puis un jour déménagement faisant, la pile de revue a disparu. Ce sont des choses qui arrivent, on ne va pas en avoir des remords, juste des regrets de ne pas avoir pu faire changer les choses.

A treize ans, on avait pas trop le droit à s'exprimer là-dessus.

Que le nom de Ciel & Espace ait été conservé pour en faire autre chose, c'est uniquement ce qui me gêne, ça restera pour moi toujours associé à son créateur, ... une façon de faire d'une autre époque.

 

La presse écrite c'est très ingrat de nos jours.

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah moi, je tiens à saluer et remercier Jean-Luc Dauvergne d’avoir permis la divulgation d'informations aussi sensibles.

 

Grâce à lui, nous savons dorénavant que :

  • la situation de Ciel & Espace est "extrêmement précaire",
  • le "dernier numéro ne se vend pas du tout",
  • les employés sont au chômage technique, en télétravail,
  • ils ne peuvent pas faire de reportages,
  • ils sont "dans la merde",
  • la boîte qui gère la revue (je présume l'AFA donc) "ne va pas bien",
  • là ils ont "besoin de lecteurs" !

Un très bel effort de transparence en somme (sans doute partagé par toute la rédaction), dans un milieu qui joue trop souvent l'opacité la plus totale.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Pascal C03 a dit :

Aujourd'hui, C&E ou autres revues d'Astro ne me renseignent pas plus que le net. D'où un non abonnement.

 

C'est terrible, ta phrase, Pascal, elle dit tout...

Les grosses crises (guerres, pandémies...) accélèrent des process latents qui étaient à l’œuvre en sourdine depuis un moment. Parmi eux, le déclin inexorable du papier au profit d'internet et du numérique en général. Internet est un bouleversement aussi important que l’invention de l'imprimerie et n'a pas fini de révolutionner le monde, le travail, la politique, la communication, les médias, les rapports humains en général, pour le meilleur et pour le pire. Pour le papier, il suffit de voir le déclin du nombre de kiosques pour s'en convaincre, sur Paris, c'est flagrant. Une petite maison de la presse près de chez moi, où j'avais l'habitude d'acheter C&E et d'autres magazines, a fermé, le taulier m'expliquant qu'il n'arrivait plus à gagner sa vie en rapport du travail que ça représentait (gestion des stocks, renvoi du bouillon, etc.). Remplacé par une sinistre agence immobilière, un signe des temps financiarisés dans lesquels nous vivons actuellement...

Je suis peut-être pessimiste, mais j'ai bien peur qu'il n'y ait pas de remède à cette inéluctable évolution... Je le regrette d'autant plus que, le hasard faisant parfois bien les choses, j'avais adoré les chroniques de Galipernic Newstein, dont justement celle en photo plus haut sur le vide, dont je me souviens encore !... Et d'une façon générale, contrairement à toi, Pascal, je ne trouve pas sur internet mes articles préférés, que ce soit en politique, astro, philo ou autre. Il manque à internet cette mise en perspective, ce recul sur l'information brute, qui pour moi fait toute la gloire du bon journalisme. Le côté immédiat, flux tendu, d'internet n'a plus du tout ce souci, cette recherche, et je trouve que ça fabrique des nouvelles générations qui souvent manquent de profondeur, en s'excitant trop sur des "like". Mais j'ai bien peur de parler comme un vieux con... :|

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Kaptain a dit :

Je le regrette d'autant plus que, le hasard faisant parfois bien les choses, j'avais adoré les chroniques de Galipernic Newstein, dont justement celle en photo plus haut sur le vide, dont je me souviens encore !

Je veux bien en scanner certaines si ça intéresse quelqu' un. Je suppose qu' après tant d' années, il y a prescription ! :)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, vador59 a dit :

Peut-être une idée comme ça: pourquoi pas des pages "rétro" sur de vieux matériels de qualité ?

Ça c'est un très bonne idée :-)

Moi j'ai acheté mon premier numéro en 1979, j'avais 13 ans, et je n'ai jamais arrêté depuis ! C'est vrai qu'à l'époque, si on voulait avoir des nouvelles "fraiches" de "l'espace" il n'y avait guère que la presse ! Donc je possède tous les numéros depuis 40 ans! J'ai même le N°570 récupéré en kiosque (métropole). A la Réunion je peux le trouver en kiosque, à Mayotte ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Kaptain a dit :

Et d'une façon générale, contrairement à toi, Pascal, je ne trouve pas sur internet mes articles préférés, que ce soit en politique, astro, philo ou autre

 

Moi non plus Gilles, je ne trouve pas toujours ce que je cherche. Malgré tout je trouve des pépites. C'est à dire des "rencontres" non prévues.

 

Pour l'astro, les revues me renseignent moins que les conf. que l'on peut trouver sur Youtube et les photos ne sont pas meilleures que sur Astroumpf.

Mais je ne suis pas représentatif du lectorat de C&E.

Il y a dans les 100 personnes actives sur Astrosurf. Heureusement qu'il y a davantage de lecteurs de C&E qui ne fait pas de ligne éditoriale pour la poignée d'astram dont je fais partie.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jldauvergne a dit :

Pour ce qui est de la science participative, on avait fait un hors série complet. Remarque en passant, ça a été un échec assez cuisant en kiosque :(

 

Dommage, il est très bien ! 

 

Ce qui me fait me demander quelle proportion du lectorat pratique l'astronomie…. et quelle proportion ne pratique pas ( pour toutes sortes de bonnes raisons, hein, ce n'est pas un jugement de valeur) mais est content d'apprendre et d'observer par magazine interposé.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis abonné aux trois revues astro (C & E, Astrosurf Mag et l'Astronomie). Elles sont toutes trois très différentes, mais parfaitement complémentaires.

Ce que j'apprécie notamment avec C & E, ce sont les reportages sur des observatoires situés dans des pays plus ou moins lointains, où je n'irai jamais. J'achète régulièrement des livres pour approfondir mes connaissances, et comme l'écrit T. Legault, je passerais à côté de la majorité d'entre eux si je ne trouvais pas déjà une première sélection.

J'espère que ces revues existeront encore longtemps, et la seule façon de les soutenir est de renouveler son abonnement.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kaptain a dit :
Il y a 2 heures, Pascal C03 a dit :

Aujourd'hui, C&E ou autres revues d'Astro ne me renseignent pas plus que le net. D'où un non abonnement.

 

C'est terrible, ta phrase, Pascal, elle dit tout...

Oui elle dit une tendance, mais pour le compte je me sens assez à l'aise avec ça. Le contenu qu'il y a dans Ciel et Espace ne se trouve pas sur le net sauf quelques parties. 
Il y a des enquètes, des reportages, des tests avec de la métrologie, des gens qui bossent des semaines entière sur un article, ça internet avec un modèle gratuit ne sait pas le produire et d'ailleurs si tu regardes bien internet fait marche arrière toute sur le modèle gratuit ou financé par la pub. L'info de qualité et vérifié ça se paye. 
Et je ne vais pas évoquer de nom pour ne faire de tord à personne en temps de crise, mais là où l'info est vraiment 100% gratuite en science, on trouve un grand nombre d'article non fiables. J'ai de nombreux exemples.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, starjack a dit :

e qui me fait me demander quelle proportion du lectorat pratique l'astronomie…. et quelle proportion ne pratique pas ( pour toutes sortes de bonnes raisons, hein, ce n'est pas un jugement de valeur) mais est content d'apprendre et d'observer par magazine interposé.

Je n'ai pas de chiffre précis à te donner, mais les choix éditoriaux sont représentatifs du lectorat dans les volumes en ordre de grandeur, donc je pense que c'est 1/4 à 1/3 d'astronomes amateurs. Après tu as une zone floue de curieux, observateurs occasionnels. Et encore 1/4 peut être de curieux d'astronomie qui n'observe pas. Tu as aussi quand même pas de mal de pros qui lisent (je ne sais pas du tout combien). Ils sont tellement spécialisés maintenant que pour ceux qui ont l'esprit curieux, ça leur donne un moyen simple de s'informer sur les autres domaines de l'astronomie. Entre le spécialiste de Mars et le cosmologiste, il y a comme un gouffre sans passerelle. 

Edited by jldauvergne
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le magazine de mon enfance, j'avais les numéros des années 70 malheureusement détruis dans une inondations. On attendais ça comme le Messi. La photo amateur du mois nous faisait rêver. 

Les années passent et internet, les forums, les clubs etc.. diminuent l'envie de feuilleté CN. 

Pas simple pour l'équipe de garder l'envie à chacun d'acheter le magazine. 

Internet est, on le croit à tord gratuit, le magazine faut l'acheter, aller le chercher, faire une démarche .. 

Mais, j'espère que la revue va perdurer, le moment est difficile pour tout le monde... 

Bon courage 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jldauvergne a dit :

e suis étonné de voir ici que certains en ouvrant C&E disent n'être intéressés par aucun article lorsqu'ils ouvrent un n°, alors qu'il y a beaucoup de diversité, des reportages, des test de matériel, des articles d'histoire, etc

Il y a 2 jours, j'ai ouvert le dernier numéro de Ciel et Espace, franchement y a rien à dire, c'est de la qualité, c'est varié le reportage sur Sofia par ex. c'est au top. Dans mon domaine je vois souvent des têtes que je connais, mes anciens profs, des chercheurs que je fréquente en conférence, ou carrément avec qui je bosse. C'est jamais de l'info bâclée, c'est de la qualité c'est pris directement à la source et c'est précis et bien vulgarisé. Et on a le droit à des reportages à l'autre bout du monde. Pour la petite anecdote j'ai des copains qui bossent maintenant à la NASA qui sont abonnés depuis un bail !
Avec astromag, c'est clairement grâce à ces deux mag que j'ai suivi le chemin de la recherche.

 

il y a une heure, Thierry Legault a dit :

Mais ce n'est pas ça que j'attends d'un magazine (papier ou web, peu importe). J'attends qu'il m'apporte des réponses à des questions...que je ne me suis pas posé. J'attends qu'il me surprenne, qu'il me fasse découvrir des choses que je ne connaissais pas voire que je ne soupçonnais pas.

+ 1 milliard

Edited by PlanetTracker
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve le titre du post de Fredogoto maladroit. Ce genre de titre ne va pas encourager les gens à s'abonner ou se réabonner. Certains vont se dire qu'ils ne vont pas prendre le risque de perdre une soixantaine d'euros si la revue disparaît dans 6 mois. 

 

Pour ma part je trouverai très regrettable que C&E disparaisse, car je trouve que c'est une revue de qualité que j'ai toujours plaisir à lire. J'y suis abonné depuis 1985 (et je possède pas mal de numéros des années 75/80) et elle a évidemment beaucoup évoluée, mais comme la pratique de notre passion. J'ai conservé tous mes C&E et j'adore régulièrement replonger dans un ancien numéro.

 

Si C&E avait continué sur la même ligne éditoriale qu'en 1980, je pense qu'elle aurait disparu aujourd'hui.  A l'époque, les instruments étaient chers et il y avait peu de choix, surtout au-delà de 200 mm de diamètre. Alors le bricolage était souvent la seule solution pour avoir un "gros" télescope. J'ai adoré cet esprit-là, de la bricole et de la bidouille. A l'époque je n'avais pas les moyens d'avoir un raccord photo pour mon 114 mm, ni un variateur de fréquence pour mon suivi où un solide trépied. Alors je les ai fait à partir d'articles paru dans Ciel et Espace ou Astro-Ciel.  Parce que j'ai aussi adoré cette revue. Pour moi Pierre Bourge a été le Camille Flammarion du XXè siècle et étant à l'époque "voisin" je suis souvent allé chez lui lors des rencontres du fameux week-end de la Pentecôte.  Mais cela correspond à une époque où la pratique de l'astronomie d'amateur était différente d’aujourd’hui.

 

J'ai toujours pris autant de plaisir à lire en même temps C&E, plus généraliste et Astro-Ciel, presque uniquement tourné vers l'astronome pratique.

J'adore les articles sur la cosmologie, la vie des étoiles, la visite des observatoires, mais aussi les tests d'instruments, les portraits d'amateurs.

 

Après une revue ne pourra jamais faire l'unanimité, mais je pense qu'il est vain de prétendre faire une revue vendue à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires qui parle d'astronomie générale, mais qui aussi une chronique pour les variabilistes, les étoiles doubles, la spectro et la photométrie... Bien entendu, je ne dénigre pas ces domaines, mais ils ne concernent que quelques centaines d'astronomes amateurs en France et ces thèmes risquent, dans la grande majorité, d'ennuyer l'amateur d'astronomie qui lit C&E. Il ne faut pas oublier qu'elle a aussi des impératifs économiques et des salariés à payer.

C'est pour ça qu'une (excellente) revue comme Astrosurf Mag doit continuer à exister, pour mettre en avant nos différentes pratiques.

 

Après, ne connaissant pas tous les détails de l'éviction de Pierre Bourge de l'AFA, je ne vais pas me prononcer sur ça ici, mais je pense que d'un point de vue éthique et déontologique, il y aurait beaucoup de choses à dire et que cela s'est fait d'une façon détestable...

 

Mais je pense que C&E fait un vrai travail de journalisme scientifique, dont le but est bien de "répandre l'astronomie sur les foules" (pour paraphraser C Flammarion).

 

Et puis n'oublions, pas que derrière cette revue, il y a aussi des humains, qui travaillent dans leur passion pour qui la fin de leur revue serait aussi un moment très difficile.

 

Patrick

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

alors dés qu'il s'agit d'engueuler C&E : 3 pages en  moins de 24 heures....

mais dés qu'il s'agit de répondre à un vrai sujet d'astronomie pratique 

 pfuiii plus personne.....

zetes que des pignoufs ¬¬;)

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Patrick Lécureuil a dit :

Je trouve le titre du post de Fredogoto maladroit

c'est pas maladroit du tout.... tout au contraire

c'est provocateur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, frédogoto a dit :

 pfuiii plus personne.....

zetes que des pignoufs 

 

Cherche dans tes ciel et espace, ya sûrement la solution... 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Patrick Lécureuil a dit :

Certains vont se dire qu'ils ne vont pas prendre le risque de perdre une soixantaine d'euros si la revue disparaît dans 6 mois. 

Oui le titre est mal choisis. Mais c'est ce que peut laisser penser la vidéo astronogeek formulée en forçant le trait comme je l'expliquais au début. 
Les exercices 2018 et 2019 sont à l'équilibre, donc il n'y a pas du tout menace de disparition sans 6 mois ni même dans 1 an, ça je peux rassurer tout le monde, il y a quand même un socle d'abonnés, heureusement. 
L'AFA et Ciel et Espace font simplement face à une situation  difficile, mais comme la quasi totalité des secteurs d'activités. Nous on a la crise de la distribution des magazine qui vient se superposer et ça rend le challenge plus grand encore. Relever des challenge pour continuer à faire C&E c'est ce que l'on fait sans cesse, la situation de la presse est difficile depuis longtemps. D'où les news sur le web, l'accès semi payant, etc. On ne cesse d'inventer, d'innover et pour le moment ça a payé. 
Après à ce stade personne ne peux savoir à quoi va ressembler le contexte économique global dans 6 mois ou 1 an, la situation est un peu atypique, et son évolution va dépendre de la médecine. 
En tout cas si vous avez envie de participer à l'avenir de C&E, n'hésitez pas à adhérer à l'AFA ou vous abonner au magazine. Il y a des codes promo sous la vidéo Astronogeek. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.