jackbauer

Tianwen-1 : la Chine à la conquête de Mars

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Depuis le 8 nov., après un 5ème freinage durant 260 secondes, l'orbiteur de Tianwen-1 est passé sur l'orbite nominale de travail dite de télédétection et ce pour 14 mois :
 265 x 10 700 km,  incl. ~ 87°,  période ~ 7,08 h,  ce qui autorise 3,47 révolutions / jour et une couverture globale atteinte au bout de 200 jours.

Sur cette orbite, sept charges utiles scientifiques sont mises en oeuvre :  caméras à haute et moyenne résolution,  radar de détection souterraine,  analyseur de spectre minéral,  magnétomètre,  analyseur de particules ioniques et neutres  et  analyseurs de particules énergétiques.
Aussi, la nouvelle orbite apparaît davantage optimisée pour assurer le support de communication de relais avec le rover Zhurong.

Au 8 nov., donc, ce dernier a parcouru 1 253 mètres durant 174 jours de présence (ou de travail ?) sur le sol martien (depuis le 15 mai dernier).  Pas clair, s'il s'agit de jours terrestres ou martiens (sols) ...

Réf.: https://mp.weixin.qq.com/s/NImpyH43GAhMnF0dkpU1jA

 

211108-rel_Sol-174_1253m_Zhurong_driving-route_BACC.jpg.b53f6929e0f04add92d81de0f35ddf62.jpg

Source: Beijing Aerospace Flight Control Center

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

:o

Grosse surprise des chinois pour souhaiter le nouvel an ! Ils viennent de publier des photos de leur orbiter, prises par un cubsat ou une caméra larguée... 

 

Traduction automatique de leur communiqué :

 


https://mp.weixin.qq.com/s/hUJHZD10VONAulzIXnfFtA

 

vœux du nouvel an - l’administration spatiale nationale chinoise a publié les images renvoyées par la sonde tianwen-1

 

à l’occasion du jour de l’an 2022, l’administration spatiale nationale chinoise a publié un ensemble d’images exquises transmises depuis mars lointain par la sonde tianwen-1, la première mission d’exploration de mars de la chine, rendant compte aux habitants de tout le pays de la sécurité de « tianwen-1 » et présentant des vœux festifs.
cet ensemble d’images comprend une photo de groupe de l’orbiteur et de mars, un gros plan local de l’orbiteur, de la calotte glaciaire arctique de mars et du relief de surface du feu photographié par le rover « zhurong », montrant l’état de fonctionnement de l’orbiteur, le rover « zhurong » et la forme de surface acquise de mars.

 

dans la figure 1, l’orbiteur survole le pôle nord de mars, le corps de l’orbiteur est doré, l’antenne directionnelle qui communique avec le sol à grande vitesse est argentée (sous le corps de l’orbiteur) et l’aile solaire est bien déployée. la zone blanche sur mars est le champ de « glace » couvrant le pôle nord, et contrairement à la glace aux pôles de la terre, la « glace » de mars est constituée de glace sèche (dioxyde de carbone solide) et de glace d’eau. la zone sombre sous mars est l’olympiashapo martien, le cratère de l’anneau lumineux dans le coin supérieur gauche est appelé cratère korolev, et le reste des zones rouges et sombres sont des surfaces nues.


sur la figure 2, l’aile solaire d’un côté de l’orbiteur est entièrement étendue et stable. une antenne radar de détection souterraine élargie parallèle à l’aile solaire, la tige du magnétomètre dépassant vers le haut à gauche de l’orbiteur.


la figure 3 montre la calotte glaciaire du pôle nord de mars, qui est clairement visible. après des années de sédimentation et d’ablation, il prend un paysage en spirale centré sur la glace blanche et les surfaces nues centrées sur les pôles.


la figure 4 est composée de trois images récemment obtenues par le rover zhurong à l’aide de la caméra de navigation sur le terrain, et des reliefs typiques de mars tels que des cratères annulaires et des roches peuvent être vus.


Au 31 décembre 2021, l’orbiteur Tianwen-1 était en orbite depuis 526 jours, actuellement à environ 350 millions de kilomètres de la Terre, avec un retard de communication d’environ 19,5 minutes; le rover a travaillé à la surface de Mars pendant 225 jours martiens, avec un voyage cumulé de plus de 1400 mètres. À l’heure actuelle, la mission Tianwen-1 effectue des explorations et des tests connexes comme prévu, renvoyant un total d’environ 560 Go de données scientifiques brutes, et les deux appareils sont en bon état et fonctionnent normalement.

 

 

FH-hvSfX0AopwdG.jpg

 

FH-hvaOXoAMgfMe.jpg

 

FH-hvkQXwAUyi_L.jpg

 

FH-igFMXMAQSY7j.jpg

 

 

Et voici le "photographe" qui a pris les 3 premières : (animation en bas)

 

 

Edited by jackbauer 2
  • Like 3
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

  AH  !!!!!!! MARS la planete rouge  , pourvu qu'elle ne devienne pas jaune  ? 

 

   MICA 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une mise à jour non officielle de la dernière portion de la route empreintée par le rover Zhurong jusqu'au 31 déc., avec en sus les identifications des particularités (dunes, cratères) du sol martien visibles sur les panoramas de caméra NaTeCam ---> du beau boulot B| réalisé par l'internaute WLR2678 qui sévit sur le réseau Weibo, sorte de Twitter chinois :

 

61d56e9344c7f_211231_Sol-225_1400m_Tracks-of-Zhurong--Associated-Images_Weibo-WLR2678_m.thumb.jpg.67610be2ce5e53dd7a38f828cf78b04d.jpg

https://m.weibo.cn/detail/4721338805125434

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

un jour, il y aura tellement de robots qui roulent à la surface de Mars, qu'il y aura des collisions

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une série de papiers en accès libre sur le débarquement sur Mars de Zhurong :

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Traduction :

I/  L'orbiteur Tianwe-1 porte également un "selfie stick". Le selfie stick mesure 1,6 m de long lorsqu'il est déplié. La caméra à l'extrémité est utilisée pour surveiller et évaluer l'état des composants clés à l'extérieur de l'orbiteur. Dans la vidéo, l'orbiteur survole le pôle nord martien, et la calotte glaciaire du pôle nord martien peut être vue ci-dessous.

II/ Processus de dépliage de la perche à selfie. 
 (CNSA, PEC)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques images a prori inédites qu'un internaute du réseau Weibo s'est amusé à extraire d'un site officiel de stockage ("Lunar and Planetary Data Relesase System") après moulte opérations de téléchargement, décompression, et ce pour récupérer des fichiers de tailles originales assez énormes (plusieurs Go !) d'imagerie au format TIF peu convivial pour le commun des mortels ===> convertie ici en JPG !

 

https://m.weibo.cn/status/4734925457329642
https://clpds.bao.ac.cn

 

621a6dd81ba4e_01_LunarandPlanetaryDataRelesaseSystem_resource-tools.jpg.8b24edcf6168ebc00e45283cba4f55ff.jpg

 

Zhurong - Sol-45 - pano avec le NaTeCam :

04_Zhurong_Sol-45_NaTeCam_pano-6-images.thumb.jpg.ea986b95942bdd7d9fa3bb9d8de5dc16.jpg

 

Tianwen-1 orbiter - HiRIC - zone d'atterrissage de Zhurong sur Utopia-Planitia :

08_Tianwen-1-orbiter_HiRIC_Utopia-Planitia_landing-site_detail-boxes.thumb.jpg.16252228e2f80ec988baf77020fbd02c.jpg

 

Tianwen-1 orbiter - HiRIC - avant & après l'atterrissage de Zhurong (rect. vert au-dessus) :

09_Tianwen-1-orbiter_HiRIC_Utopia-Planitia_landing-site_before-after.thumb.jpg.d9e1b3dd9fb438514d091b7c8c177a88.jpg

 

Tianwen-1 orbiter - HiRIC - volcan de boue ?

10_Tianwen-1-orbiter_HiRIC_Utopia-Planitia_landing-site_mud-volcano.thumb.jpg.c23b412d9a56e3ac07a16d50f142a120.jpg

 

Tianwen-1 orbiter - HiRIC - alignement dunaire :

11_Tianwen-1-orbiter_HiRIC_Utopia-Planitia_landing-site_dunes-row.thumb.jpg.bab3a0cf27e287b331419be635107cc6.jpg

 

Tianwen-1 orbiter - HiRIC - zone un peu plus au Sud du point d'atterrissage de Zhurong :

12_Tianwen-1-orbiter_HiRIC_Utopia-Planitia_landing-site-S_detail-boxes.thumb.jpg.d796cf3455b76501abb5b60ac00c6248.jpg

14_Tianwen-1-orbiter_HiRIC_Utopia-Planitia_landing-site-S_crater.thumb.jpg.fe3f8ac81cfbac6518952a0febe6c1fc.jpg

15_Tianwen-1-orbiter_HiRIC_Utopia-Planitia_landing-site-S_box-E.thumb.jpg.7277b42c8c11420a470d36d14cd2e9f6.jpg

Edited by BobMarsian
  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Zhurong sous l'oeil de MRO :

 

https://www.uahirise.org/hipod/ESP_073225_2055


Suivi du Rover Zhurong 
Le rover chinois Zhurong a atterri sur Mars en mai 2021. Cette image HiRISE, acquise le 11 mars 2022, montre la distance parcourue par le rover au cours des 10 mois qui se sont écoulés depuis son atterrissage.

En fait, son chemin exact peut être tracé à partir des traces de roue laissées à la surface. Il a voyagé vers le sud pendant environ 1,5 kilomètre (environ 1 mile). Cette découpe met en évidence le rover et la trajectoire du rover (avec un contraste amélioré pour mieux révéler les pistes).
date: 11 mars 2022
altitude: 288 km

 

 

ESP_073225_2055.jpg

 

FOJ__9PX0Ao-FwN.jpg

Edited by jackbauer 2
  • Like 2
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

"...A titre de comparaison, sol6 vs sol247. Le bureau du programme a affirmé qu'il était encore trop tôt pour utiliser les capacités de dépoussiérage du rover (qui ont été conçues pour nettoyer partiellement les panneaux solaires extérieurs). Cependant, la situation semble pire pour le module de stockage thermique..."

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est-y pas l'antenne de communication qui se remplit de sable aussi?

Un fois la coupe pleine ça devenir difficile de communiquer, non?

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la même publication ( https://mp.weixin.qq.com/s/YrsQV1mkaBwFrSyPMRghYw ) du 24 mars, on découvre aussi quelques autres images dont :

 

- celle prise le 10/2/2022 par la caméra à résolution moyenne (MoRIC) de l'orbiteur de Tianwen-1, montrant la tempête de sable qui a commencé à sévir fin janvier au-delà de 60° Nord. Coordonnées au centre de l'image : 37,8° E, 72,9° N :

624484d1a6956_220210_Tianwen-1-orbiter_MoRIC_37.8E_72.9N_sandstorm_CNSA_Fig_3b.png.721d49c02557b6e47a1de208547655a9.png

 

- une assez inhabituelle vu que là, ce sont les chinois qui "traquent" les rovers US, comme ici "Perseverance" vu le 7 mars dans le cratère "Jezero", positionné à environ 200 m au Sud-Est de son site d'atterrissage. Image probablement prise par la caméra HiRIC à haute résolution (0,5 m) de l'orbiteur, qui n'atteint pas visiblement la finesse de l'HiRISE de MRO :

220307_Tianwen-1-orbiter_HiRIC_Perseverance_CNSA_Fig.5.png.d9116aad58c48a8a65b46327234eb028.png

 

Sinon, au 24 mars 2022, le rover "Zhurong" travaillait à la surface de Mars depuis 306 jours martiens, parcourant un total de 1784 m ...

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Histoire de se repérer quelque peu aux alentours dans la zone d'exploration du rover Zhurong, l'UAI a officialisé le
 9 mars : 22 noms (chinois of course) de formations diverses (cratères essentiellement sauf six) :

 

"Names Approved for Mars: 22 Feature Names Near the Tianwen-1 Landing Site.
9 March 2022 - The IAU Working Group for Planetary System Nomenclature has approved names for 22 features on Mars, all nearby the Tianwen-1 landing site. The names are :  Pingle, Xibaipo, Wenjiashi, Yaodian, Gujiang, Zhouzhuang, Qidu, Tianzhushan, Maji, Gutian, Wuxing, Yangliuqing, Lukeqin, Mohe, Huxiang, Zhengji, Yaodian, Fossae, Qidu Fossae, Yaodian Tholus, Wenjiashi Tholi, Mohe Tholi, and Wenjiashi Mensa.
"

https://astrogeology.usgs.gov/news/nomenclature/names-approved-for-mars-22-feature-names-near-the-tianwen-1-landing-site

 

Les visualiser sur une image cartographique m'a semblé intéressant et ce d'après les liens donnés sur le site pour chaque formation, du style : https://planetarynames.wr.usgs.gov/Feature/160xx
===> problème : sur mon vieux PC :  8 d'entre eux finissent en "502 ERROR" :( :
"Pingle" .../16015,  "Yaodian" .../16018,  "Tianzhushan" .../16022,  etc ...

 

Heureusement, un internaute chinois : "Vony7" (*) du réseau Weibo, visiblement s'en est mieux tiré, ce qui m'a permis de compléter ma nomenclature sauf pour le cratère "Tianzhushan" qui semble correspondre au lieu d'atterrissage de Tianwen-1 ! Possiblement un petit cratère situé à ~ 500 m au Nord du site (a cheval sur la carré bleu de la carte) ?
Sinon, le gros cratère "Pingle" (~ 10 km) et "Xibaipo" (2 km) sont situés trop au Nord-Est / Nord et donc hors champ de la carte, désolé (mais visibles sur deux des images données par "Vony7" ---> 平乐 = "Pingle" - 西柏坡 = "Xibaipo". Autrement, par exemple, "Wenjiashi" mesure 18 km et "Qidu" 1,5 km ...

(*) https://m.weibo.cn/status/4750193477815560

 

Tianwen-1-Zhurong_landing-ellipse_m3.jpg.dd623eae3544e273245ddfcfda1ba70e.jpg

Edited by BobMarsian
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 01/04/2022 à 20:47, BobMarsian a dit :

... sauf pour le cratère "Tianzhushan" qui semble correspondre au lieu d'atterrissage de Tianwen-1 ! Possiblement un petit cratère situé à ~ 500 m au Nord du site ...

 

... le cratère qui me manquait, et voilà ! :)

 

220309_IAU_05-feature-names-near-Tianwen-1-landing-site_ASF.jpg.68dff48fd8970d69032f16ea263ec033.jpg

Edited by BobMarsian
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

220417_Tianwen-1-orbiter_HiRIC-0.8m-px_Triolet-crater_CNSA_Fig.1.png.021792319fd4b7cad1c11b1e970035bd.png

17/04/2022 - Tianwen-1 Orbiter,  cam. HiRIC,  rés. = 0,8 m/pixel

https://mp.weixin.qq.com/s/upO6NTh-AZ7oNLjv0BmNdw

 

Tiens tiens !  Les ravinements du cratère Triolet ont un sacré air de famille avec ceux du cratère Newton que Mars Global Surveyor avait mis en évidence 22 années plus tôt, les chinois nous font une belle redécouverte.

 

627b18031f668_06_MGS-MOC_Newtoncrater_gullies_APOD-2000.jpg.ff0d51cb44cda43e0d2a0f768de78810.jpg

https://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA01039

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Apparemment, le temps n'a pas été clément pour Zhurong. La mise à jour du 6 mai a signalé que les panneaux solaires du rover ont été inclinés pour augmenter l'exposition au soleil tout en réduisant  les activités du rover pour préserver l'énergie.

 

Aujourd'hui, le Quotidien du Peuple rapporte que Zhurong est entré en mode hibernation et ne devrait en sortir  qu'en décembre.

 


Traduction :


Mercredi, le rover chinois Zhurong est passé en mode hibernation pour l'hiver martien afin de résister au temps extrêmement froid et au ciel empoussiéré par une tempête au-dessus de sa zone d'exploration. Il devrait reprendre ses activités en décembre après l'arrivée du début du printemps dans l'hémisphère nord de Mars.


Depuis le 6 mai, Zhurong avait modifié l'inclinaison de ses panneaux solaires afin d'optimiser le rendement de ceux-ci afin d'améliorer le chargement de ses batteries tout en réduisant ses déplacements et ses activités scientifiques.


Mais avant de se plonger dans un sommeil réparateur les observations effectuées par Zhurong revenons un instant sur le l'article scientifique relayé par Jack' dans le post précédent et dont je vous propose une "variation" traduite.


Histoire sur les minéraux hydratés relativement récents sur le site, dans Utopia Planitia : 


Le rover chinois fait une surprenante découverte sur le site d'atterrissage de Mars.  Ashley Strickland, le 11 mai 2022, CNN.


https://edition.cnn.com/2022/05/11/world/mars-water-china-zhurong-rover-scn/index.html


Le rover chinois Zhurong a trouvé des preuves suggérant que l'eau a persisté sur Mars beaucoup plus longtemps que prévu.
Zhurong a atterri dans une grande plaine de l'hémisphère nord de Mars appelée Utopia Planitia le 15 mai 2021, où l'atterrisseur Viking 2 de la NASA s'était posé en 1976.


La mission principale du rover, d'une durée de trois mois, était de rechercher des signes de vie ancienne. Il a étudié les minéraux, l'environnement et la distribution de l'eau et de la glace dans la plaine, qui fait partie du plus grand bassin d'impact des basses terres martiennes du nord. Le rover continue d'explorer la région autour de son site d'atterrissage et de renvoyer des informations à l'orbiteur Tianwen-1 orbitant autour de la planète.


Les données renvoyées par l'étude initiale par le rover suggèrent que le bassin d'Utopia Planitia contenait de l'eau à une époque où de nombreux scientifiques pensaient que Mars était sec et froid.


Une étude détaillant les résultats a été publiée mercredi dans la revue Science Advances .


Il y a des milliards d'années, Mars était autrefois chaud et humide , mais quelque chose a changé et a fait de la planète le désert aride et gelé qu'elle est aujourd'hui. La planète rouge est entrée dans cette période pendant ce qu'on appelle l'époque amazonienne, qui a commencé il y a environ 3 milliards d'années et qui se poursuit encore actuellement.


"Une chose importante et nouvelle, nous avons trouvé des minéraux hydratés sur le site d'atterrissage qui se trouve sur ce jeune terrain amazonien, et ces minéraux hydratés sont des indices pour les phénomènes hydriques telles que l'hydrothermalisme", déclare Yang, auteur principal de l'étude. Liu, chercheur au State Key Laboratory of Space Weather de l'Académie chinoise des sciences et du Centre d'excellence en planétologie comparée de l'Académie.


Les chercheurs ont analysé les données du rover Zhurong sur les sédiments et les minéraux trouvés dans le bassin ainsi que l'analyse effectuée par plusieurs des instruments du rover de son environnement. Ils ont trouvé de la silice hydratée et des sulfates, similaires aux minéraux hydratés découverts par d'autres missions étudiant différentes régions de la planète rouge.


220511131306-01-china-zhurong-rover-land


Le rover Zhurong photogrphie son atterrisseur, tout en offrant une vue sur le site d'atterrissage.


Les minéraux étaient contenus dans des roches aux tons vifs, où les couleurs aident à mettre en valeur leur composition. Les chercheurs ont déterminé que ces roches constituent une couche de duricrust. Ce type de couche peut se former lorsqu'une quantité importante d'eau subsiste en surface, ou bien lors de la montée d'eaux souterraines, ou encore pendant la fonte de la glace souterraine, qui transformerait le sol en une croûte dure une fois l'eau évaporée.


210209133719-mars-medium-plus-169.jpg


Des quantités importantes "d'eau" trouvées dans la version augmentée du Grand Canyon sur Mars.


La découverte de cette couche de croûte dure, qui est plus épaisse que celle probablement formée par la vapeur d'eau atmosphérique trouvée sur d'autres sites d'atterrissage martiens, suggère qu'Utopia Planitia avait un cycle de l'eau plus actif que ne le pensaient les scientifiques, il y a des dizaines de millions d'années.


Cela s'ajoute aux preuves de plus en plus nombreuses découvertes par les missions martiennes que la planète rouge a traversé des cycles d'humidité et de chaleur alternant avec périodes de sécheresse et de froid, plutôt qu'ayant subi un changement climatique durable et brutal. Ces variations climatiques peuvent avoir été le résultat d'une activité volcanique ou d'impacts objets célestes, explique Yang.


Cette découverte a surpris les chercheurs car les observations précédentes des orbiteurs n'avaient pas révélé la signature de minéraux hydratés dans ce secteur. C'est pourquoi l'exploration à l'aide du rover était essentielle, nous dit Yang.


Utopia Planitia a suscité l'intérêt des scientifiques car certains pensent que la région abritait autrefois un océan.
"Ainsi, la découverte de minéraux hydratés livre des indications significatives sur l'histoire géologique et hydrique de la région et de l'évolution climatique martienne", explique Yang.


Yang dit aussi qu'il espérait que le rover pourrait analyser les strates apparentes d'un cratère dans la plaine pour trouver plus d'informations sur l'histoire de l'eau dans cette région.


220511131246-02-china-zhurong-rover-land


Cette image montre le bouclier thermique de l'atterrisseur au sol à l'arrière-plan du site d'atterrissage.


Ces résultats suggèrent également qu'il pourrait y avoir des "stocks considérables" d'eau dans les minéraux hydratés ou même dans la glace du sous-sol, ce que d'éventuels futurs explorateurs humains pourraient utiliser lors de missions sur la planète.
"L'une des ressources les plus importantes pour des martionautes serait l'eau",  affirme Yang. "Les minéraux hydratés, qui contiennent une eau structurelle ainsi que la glace  peuvent être utilisés comme ressource importante sur Mars."
 

Edited by Huitzilopochtli
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now