Cyp

NGC 4244 au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Vous n'allez pas me croire, mais je quitte la constellation du Petit Lion :) Bon, vous emballez pas quand même, je migre à quelques degrés plus à l'est seulement, dans la constellation des Chiens de chasse.

 

Et là, finies les petites tachouilles informes, ça envoie du pâté ! C'est une magnifique galaxie toute en longueur que je vous propose, et qui ne nécessite pas de s'arracher la rétine pour la percevoir. Une très belle surprise pour moi, qui ne connaissais pas cet objet. À tort, manifestement, mais ça fait toujours plaisir de découvrir de nouveaux très beaux objets comme celui-ci.

 

Elle n'apparaît pas toute fine telle une rayure de l'oculaire comme peuvent en donner l'impression d'autres galaxies similaires. Celle-ci est plus large et donne plus l'impression d'une bande ou d'un ruban déroulé. Et même à faible grossissement, elle prend une sacrée place dans le champ !

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200422/ngc-4244

 

Objet : NGC 4244
Type : Gx
Constellation : Chiens de chasse

 

AD : 12h 17' 30"
Déc. : +37° 48' 26"

 

- Date, heure, durée : 22/04/2020, 22:48 TU, 45'
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent nul à très faible, 14 °C
- T1 (mvlonUMi 6,20), P3, S1/77×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77× (champ de 38'), H = 75°. Grande Gx très effilée aux limites plutôt nettes vue V3, orientée NE aux dimensions estimées à 13,5' × 0,7'.
    
    Une zone centrale effilée de luminosité L4 est prolongée de part et d'autre par des zones de luminosité décroissante L3, L2, puis L1. L'extrémité SO de luminosité L1 semble indélimitable. L'œil est tenté de la prolonger jusqu'au trio stellaire de mV 12,5 à 13,9 situé sur son axe ; les zones centrales les plus lumineuses paraissant alors décalées vers l'autre extrémité.

 

Remarque :
    Une étoile proche de mV 13,2 borde l'extrémité NE de la Gx.

 

large.5ea694e2ba755_NGC4244-T200.png.57cd81d0088065675f444a151d23babd.png

Edited by Cyp
  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Ah oui, là ça change des tachouilles du Petit Lion ;).

 

NGC 4244 est une superbe galaxie que j'adore :).

Elle fait partie du catalogue des 110 plus beaux objets NGC, et aussi du catalogue Caldwell où elle porte le numéro 26.

Son grand axe mesure environ 16', soit la moitié du diamètre de la Lune ! A ce titre elle fait partie des 15 plus grandes galaxies visibles dans le ciel français, ce qui n'est pas rien.

Il est surprenant que cette galaxie ne soit pas plus connue. En tout cas, pour moi, elle fait partie de mon best-of ;).

 

Voici mon dessin :

1750eb1e6a9542fe95646ec412fa9fea39bed9a0

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci  à vous :)

 

@yves65 oui, elle est vraiment très chouette ! Merci du complément d'information ainsi que du partage de ton dessin.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mal du tout, avec 200mm.

C’est marrant parce que sur ton dessin la zone du bulbe ne domine pas par rapport au reste qui s'étire au loin.

Mais chapeau pour tes extensions lointaines !!!!

 

NGC4244_18.jpg

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai qu'elle est remarquablement fine cette "tranche" de galaxie !

Le diamètre semble contre-productif en élargissant "l'aiguille" par contre. Mais il permet de noter deux régions HII (stellaires) à chaque extrémité…

 

n4244_daaoT445x125-0.608_YPrbdo.jpg

T445x125

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaires :)

 

Il y a 7 heures, serge vieillard a dit :

C’est marrant parce que sur ton dessin la zone du bulbe ne domine pas par rapport au reste qui s'étire au loin.

 

@serge vieillard peut-être que mon dessin manque un peu de contraste, mais à l'oculaire c'était bien le cas. Je n'avais pas de noyaux galactique de visible, ni de bulbe très contrasté ; c'était une gradation de luminosité somme toute relativement douce de part et d'autre de la zone centrale la plus lumineuse. En ce sens, le dessin de @yapo ressemble plus à mon observation que le tien. Et encore, je n'ai pas eu cette impression de finesse en éloignant mon regard du bulbe ; mais ce n'était qu'un T200. Très proche de la vision de celle de Yann, celle de @Bertrand13 correspond également très bien à mon impression visuelle — le noyau stellaire en moins, ainsi que quelques menus détails, cela va sans dire ;) Cf. http://www.deepsky-drawings.com/ngc-4244/dsdlang/fr

 

Il aurait été intéressant d'avoir son impression à l'oculaire du T250, s'il l'avait observé avec ; mais d'après ses notes, cela ne semble pas être le cas.

 

Edited by Cyp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Sympa ton dessin.

 

C'est une très belle galaxie qui a laissé de bons souvenirs à pas mal de monde ! Voilà mon dessin réalisé au T381 mm à 131x. Une région centrale bien discrète mais visible et une nodosité perçue sur le fuseau.

 

ngc4244-T381-md3b.png

 

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chouette dessin Cyp, encore une fois tu exploites à fond le diamètre 200.

Les autres publiés ici ne déméritent pas !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis dans la situation intermédiaire : le bulbe n'est pas vraiment marqué, mais il y a quand même un bulbe.

 

Un dessin fait au 300 mm :

ngc4244.jpg

 

Remarque : au C8 (donc à 200 mm), j'ai noté « grand fuseau très faible, très grand (même au SP 32 mm), à peu près uniforme. ». Apparemment la visibilité du bulbe dépend du diamètre.

Edited by Bruno-
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est super de compléter le sujet avec vos dessins, ça permet de voir apparaître les détails en fonction du diamètre instrumental :)

 

Le bulbe semble donc devenir plus présent à partir de 250 ou 300 mm de diamètre (cf. @yves65 et @Bruno-) et il faut attendre environ 380 à 400 mm pour un semblant de noyau stellaire (cf. @laurent13 et @serge vieillard). C'est également avec ces mêmes instruments que l'on commence à percevoir quelques menus détails dans la galaxie (cf. @laurent13 et @yapo).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien vue hier au 250 (merci Cyp pour cette cible) ! Image bien conforme aux dessins avec cette petite étoile à son extrêmité !

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, c'est sympa et constructif de se rappeler au bon souvenir de ce long ruban !

Bon souvenirs pour moi également, mais de mémoire un peu pâle, même au T300 je crois. J'irai voir mes notes.

Pour la petite histoire y a NGC 4214 pas loin mais remarquablement délicate à repérer car perdue dans un champ sans étoile trop prégnante.

De façon générale les silhouettes et noyaux s'affinent avec le diamètre, c'est ce que je constate en passant de la lunette au Dob, mais aussi remarquablement de la 80ED à seulement la FC-100 Taka. Les noyaux sont plus ponctuels, plus marqués, plus brillants et ça devient frappant sur un truc comme M104. Pas étonnant donc que Cyp n'ait pas vu grosse condensation au T200, par rapport à un 400 ou plus.

 

Ce qui est bizarre c'est que c'est une SA ou Sc de profil selon les sources, ce qui n'est pas la même chose normalement pour la taille de la zone centrale

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Complément, voici mes notes, toujours sans lune et sans nuages, rares voiles à la 80ED et FC-100

 

"spaghetti" 80ED :

 

observation 1 :

48 X :

très vague lueur allongée relativement peu contrastée, assez persistante en oblique. Très difficile toutefois pour cette magnitude !

 

observation 2 : A 48 X vue en 5 secondes environ, presque en continu en v.o.

Pâle mais assez facile, centre un peu plus marqué.

Semble plus contrastée à 21 et 48 X qu’à 70 X (un peu éteinte de par ses dimensions)

 

FC-100 DF :

 

31 X : à peine visible

53 X : à 20’ d’un doublet brillant de mag 8, très faible fuseau uni peu contrasté et diffus, VI 2.

Quelques étoiles très faibles proches.

Vaste groupe proche en forme de quadrilatère mag 9.

92 X : un peu plus de présence, encore très faible (bien plus que NGC 3628)

Seconde déception de la soirée après NGC 4214, souvenir d’un fuseau plus spectaculaire.

 

T 300 :

56 X : spectaculaire ! Grand fuseau étendu quasi N/S, allongement > 5/1.

Moyennement contrasté mais facile et évident, VD2.

Une étoile de mag 13 sur l’extension N.

Légèrement plus marquée au centre, aspect déjà un peu granuleux et irrégulier.

Sorte de bande sombre soupçonnée ?

96 X : aspect irrégulier confirmé, et surtout dissymétrique : plus large et brillant au N, plus fine au S.

Superbe dans le champ !

170 X : immense mais plus pâle. Différentes zones plus marquées apparaissent légèrement, et forment une ou deux nodosités débordant un peu sur le fond du ciel (à E).

Fait penser à NGC 4631.

 

==> le gain est donc conséquent avec le diamètre sur cet objet, mais bizarre cette perception de zone sombre qui n'existe pas. D'autre part il faudrait quasi observer en côte à côte pour mettre en évidence éventuellement la condensation du centre augmentant avec le diamètre

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By sebseacteam
      Hello,
       
      C'est avec un enthousiasme certain que je vous présente ma 1e "vraie" image en CP.
      Avec enfin un matériel qui accepte de fonctionner sans soucis.
       
      Présentation du setup.
       
      Lunette Skywtacher ED80 sur Heq5 modifiée Rowan.
      Caméra Altair 183mc pro tec machin truc. gain 115 et  -15°C
      Filtre CLS
      Réducteur 0.6x
      Guidage au chercheur avec Asi290mm + PHD2
      Acquisition: Altair Capture
      100 lights de 90s
      50 flats
      30 darks
       
      Le matos prêt pour la soirée:

       
      Temps dégagé (pour une fois):
       

       
      La cible va rentrer sur le capteur:
       

       
      En pleine acquisition:
       

       
      L'autoguidage:
       

       
      Quand on shoote dans le trépied, PHD s'énerve:
       

       
      Une fois tout le matos rentré, vers 1H30 ce matin, mise en route de Sirilic:
       

       

       

       
      Et après avoir cliqué, cliqué et cliqué...
       
      voici mon image finale de M81-M82 dans la Grande Ourse:
       

       
       
      Et pendant que l'acquisition tournait je me suis amusé à faire de l'astrophoto au smartphone:
       
      Grand Ourse

       
      Grande Ourse

       
      Cassiopée

       

       
      Mars et les Pleiades

       

       
      Grande Ourse

       

       
      Le Lion

       
       
      Enfin une image de CP trop content le monsieur  
       
      Merci de m'avoir lu  


    • By Matthieu Conjat
      Salut à tous,
       
      juste pour vous signaler (comme certains me l'ont demandé ) que j'ai fini ma campagne 2020 d'observation des variables de M31 (T400 f/5, caméra QSI583ws, ~45' de pose par mesure).
      Cette fois-ci, j'en ai trouvé 93. Il y a ~36 céphéides, 30 pulsantes (ou semi-périodiques) à longue période, 13 irrégulières (qui ont clairement varié mais sans périodicité), 4 binaires à éclipses et 10 novae (soit ~1 nova tous les 17 jours).
      Les magnitudes sont comprises entre 14.5 et 20.8. Avec la relation période-luminosité, je trouve une distance de 2.65 millions d'a.l. (au lieu de 2.54!)
      Il y a encore un "amas globulaire" qui pulse avec une période de 116 jours...
      Avec les campagnes de 2018 et 2019, ça fait donc 230 variables répertoriées dans M31 et accessibles avec un T400. A l'automne, je ferai peut-être la dernière portion de M31 qui me manque
       
      Je ne vais pas surcharger le forum, puis vous commencez à connaître mes courbes de lumière .
      Juste les 3-4 les plus jolies:
      2 céphéides:


       
      1 nova:

       
      1 'supergéante bleue':

       
      Le champ pour les trouver:

       
      Si vous voulez retrouver toutes les courbes de lumière, vous pouvez télécharger le petit rapport succinct que j'ai fait (il y a aussi le rapport sur les céphéides de M33 et les rapports d'activité que je fais avec le télescope Schaumasse de l'Observatoire de Nice depuis 2007):
      http://www.aquila.free.fr/download1.htm
       
      Matthieu
       
       
    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      8 dessins : 9342 à 9349

      Des nuages épars et la Lune en croissant m'accompagnent en début de nuit à 22h.
      C'est d'ailleurs la dernière nuit du séjour.

      Elle commence avec un échec sur une nébuleuse planétaire de Céphée.
      Je trouve par contre une autre nébuleuse planétaire, dans Cassiopée cette fois-ci.

      Observation 9342 : PK111-2.1.
      J'ai galéré pour la trouver à 85x, par blinking Oxygène 3, vu qu'elle répond bien à ce filtre.
      Elle est assez brillante à ce grossissement.
      A 631x, elle me montre des extensions en vision indirecte notamment au sud.


      J'observe ensuite une nébuleuse diffuse de Céphée tandis que la Lune se couche à 23h20 lors du dessin.

      Observation 9343 : IC1470.
      Elle ne réagit à aucun filtre (Oxygène 3 ou HBêta) ce qui la classerait dans la catégorie des nébuleuses à réflexion.
      Petite à 85x, elle est évidente à 201x, sans filtre, assez faible, ronde.


      Je poursuis sur des amas ouverts de Céphée.

      Observation 9344 : NGC7510.
      Je le repère dans le champ du chercheur 9x50 comme une petite tache. Au télescope, à 201x, il est fourni, concentré, brillant, avec ses étoiles brillantes à perceptibles.


      Observation 9345 : K19.
      A 201x, cet amas ouvert est concentré et fourni.


      Fatigué à 0h50, je m'abandonne à une sieste dans la voiture jusqu'à 3h.
      Les affaires sont trempées au réveil, l'humidité épargnant fort heureusement les optiques.

      Je finis le séjour avec un baroud d'honneur aux galaxies Arp des Poissons jusqu'à la fin de la nuit à 5h.

      Observation 9346 : PGC4789 = Arp48.
      Très faible, cette représentante du catalogue Arp est visible à 85x et 201x dans le même champ que la suivante Arp à observer, Arp119.
      Elle est difficile à détailler à 276x. J'y note des nodosités limites, VI4 à 5.


      Observation 9347 : PGC4748/50 = UGC849 = Arp119.
      A 276x, cet objet est double comme en attestent les 2 références PGC, comportant PGC4748 faible et condensée, et PGC4750 diffuse et très faible.


      Observation 9348 : UGC827 = Arp128.
      A 276x, cet objet se dédouble en 2 galaxies faible et VI2, tandis que je n'y voyais qu'une tache unique à 85x. La séparation à 276x n'est effective qu'en vision indirecte.


      Observation 9349 : UGC717 = Arp11.
      Vue dès 85x, elle montre 3 galaxies à 276x : UGC717 faible, UGC719 très faible, PGC4123 vue VI2, et une tache VI4 que j'identifierai comme un groupe serré irrésolu d'étoiles sur les photos, prise pour une autre galaxie lors du dessin.


      Je remballe le haut et le miroir primaire du télescope avant d'aller dormir à 6h.
      Depuis, avec les restrictions de la crise sanitaire Covid 19, ce télescope n'est plus ressorti jusqu'à ce jour.
    • By guilaume
      Bonjour, 
      J'ai tenté un dessin de la lune hier avec mon petit mak 100.
      Je l'avais observé il y a quelques temps au c8, et la difference de resolution est flagrante, les stries au fond du cratère, sur les paroies ainsi que les pics au centre du cratère et l'aspect granuleux au sud n'ont pas été perçu avec moitié moins de diamètre. Du coup, le dessin était plus simple à réaliser 
      Bref, voici ce que ca donne à 200x:

      C'est fait au smartphone, avec l'appli sketchbook.
      Bon ciel.
  • Upcoming Events