Cyp

NGC 5350, NGC 5353, NGC 5354 et NGC 5355 (HCG 68) au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Après l'observation du groupe de galaxies HCG 44 dans le Lion (NGC 3190, NGC 3193, NGC 3185 et NGC 3187), cf. https://www.cypouz.com/croa/200325/ngc-3190-ngc-3193-ngc-3185, je me suis attaqué à un autre groupe de Hickson, HCG 68 ; dans les Chiens de chasse, cette fois.

 

Ce n'est qu'une fois à l'oculaire que sa vision m'a rappelé l'observation récente de @fred-burgeot.

 

 

La façon dont NGC 5350, NGC 5353 et NGC 5354 semblent converger vers l'étoile de mV 5,8 est très caractéristique ! À y regarder de plus près, NGC 5354 ne pointe pas véritablement dessus, mais ça fait vraiment illusion. La beauté du champ tient vraiment à leur disposition très particulière, ainsi qu'à la belle couleur de l'étoile proche. La différence d'aspect très marquée entre les différentes composantes y est aussi pour beaucoup, avec NGC 5350 qui apparaît comme la plus étendue mais diaphane, et contraste avec le couple serré formé par NGC 5353 et NGC 5354. C'est vraiment un très chouette champ !

 

Je n'ai pas vraiment cherché à voir NGC 5355, qui m'est toute seule apparue, très furtivement, lors de l'observation des trois autres. De la même manière, je n'ai pas cherché à voir NGC 5358, qui ne m'est pour sa part pas apparue. J'aurais peut-être dû insister et essayer de la trouver. Je n'en ai même pas fait l'effort, convaincu qu'elle me serait inaccessible...

 

J'ai hésité à inclure NGC 5371, toute proche, à mon observation. Néanmoins, ça rentrait vraiment au chausse-pied à 77×, et je me suis aperçu que c'est à 154× que j'arrivais le mieux à détailler le groupe. Elle attendra donc ! Et puis j'avais déjà suffisamment bien de quoi m'occuper avec les quatre composantes du groupe :)

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200423/ngc-5350-ngc-5353-ngc-5354-ngc-5355

 

Objet : NGC 5350, NGC 5353, NGC 5354 et NGC 5355
Type : Groupe de Gx
Constellation : Chiens de chasse

 

AD : 13h 53' 21" (NGC 5350)
Déc. : +40° 21' 48" (NGC 5350)

 

- Date, heure, durée : 23/04/2020, 22:03 TU, 1:09
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent nul, 13 °C
- T1 (mvlonUMi 6,27), P3, S1/154×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    154× (champ de 17'), H = 75°.
    
    - NGC 5350 : Gx oblongue assez étendue vue VI2, orientée NE aux dimensions estimées à 2' × 1,3'.
    
    Une large zone centrale allongée de luminosité L2 est entourée d'une couronne allongée aux limites floues de luminosité L1.
    
    - NGC 5353 : Gx ovale vue VI1, orientée NO aux dimensions estimées à 1,5' × 0,6'. Elle est située à 5', PA 169, de NGC 5350.
    
    Un noyau stellaire de mV estimée à 13 est entouré d'une zone centrale ovale de luminosité L4 auréolée d'une couronne aux limites plutôt nettes de luminosité L2.
    
    - NGC 5354 : Gx légèrement allongée vue VI1, orientée E aux dimensions estimées à 1' × 0,8'. Elle est située à 3,8', PA 165, de NGC 5350 ; soit à seulement 1,2', PA 180, de NGC 5353.
    
    Un noyau stellaire plus faible est entouré d'une zone centrale arrondie de luminosité L3 enveloppée dans une couronne externe légèrement allongée indélimitable de luminosité L1.
    
    - NGC 5355 : Très faible Gx circulaire de luminosité uniforme L1 aux limites plutôt nettes, vue VI5, d'un diamètre estimé à 0,2'. Elle est située à 4,8', PA 108, de NGC 5350.

 

Remarques :
    L'étoile de mV 5,8 située à 3', PA 238, de NGC 5350 apparaît orangée.
    La galaxie NGC 5358 située à 9', PA 125, de NGC 5350 n'a pas été vue.

 

large.5ea97d0e26cd9_NGC5350535353545355-T200.png.d7bbd467e28b5567f9a52a7776e716df.png

Edited by Cyp
  • Like 6
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Hello,

Tu en tires une très chouette vision avec ton T200.

Je me permets de mettre ma version au T350, gênée par l'aube arrivant. (SQM de 20)
large.HCG68-T350_20-04-22.png.10a040bfabe28f678131270f27ee2651.png

Astronomicalement
José

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un très bel Hickson ! Je ne le connais pour l'instant que dans des télescopes de 350mm, donc exactement comme sur le dessin de José. Pour 200mm c'est déjà un dessin très honorable Cyp :) Tu devrais essayer de trouver 5358 un soir de bonne transparence, pour la satisfaction ! ;)

 

J'ai retrouvé ces notes d'observation, c'était avec le C14 sous un ciel de campagne, au moment de la supernova de juin 2019 :

 



Le groupe Hickson 68, avec sa supernova qui n'avait pas encore commencé à décliner, est toujours aussi joli. Les cinq membres sont visibles, même les moins brillants, NGC 5358 en particulier. On peut la repérer grâce à sa proximité avec une étoile double, mais la galaxie elle-même, au grossissement de 300x, reste une petite tâche diffuse à l'éclat très faible. En attendant elle est bien là, profitant de la transparence à proximité du zénith. D'autant qu'à l'oeil nu, le ciel est magnifique, ça claque !

 

A côté du groupe se trouve la galaxie NGC 5371, presque dans le même champ avec le Panoptic 41

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Cyp, encore un dessin qui montre à quel point tu arrives à extraire tout le jus du diamètre 200.

Qu'est-ce que ce sera le jour où tu disposeras à volonté d'un 600  :)

Fred.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous :)

 

Tu fais bien @Jose Rodrigues, c'est cool pour pouvoir comparer ;)

 

Oui @PerrouriefhCedric, j'essaierai de m'attarder un peu sur NGC 5358, mais j'ai quand même quelques doutes ; elle a pas l'air bien brillante :)

 

Merci @fred-burgeot :) Pour les plus grands diamètres, j'ai tout ce qu'il faut à l'observatoire. Le problème, c'est qu'en général j'ai plein d'autres trucs à faire plutôt que d'observer, quand j'y monte :D Ça ne me dérange pas d'être « limité » par le diamètre. C'est mon télescope à moi et je l'aime comme ça. J'essaie d'en profiter un maximum et d'en tirer le plus possible. Par contre, je cracherai pas contre un peu moins de pollution lumineuse :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo une fois de plus Cyp ! Comme les autres je trouve que tu tires vraiment des choses de ton 200, même si après avec le diamètre on arrive dans des visibilités plus franches (par ex telle tâchouille vue VI2 pourrait passer en VD3 en montant en diamètre)

 

A la fois d'accord avec Fred, le jour où tu nous dessineras cela au T600 ça va faire mal ! Mais je comprends aussi ton plaisir à rester sur un diamètre qui te parle, j'ai aussi bien exploité de mini diamètres par le passé avec grand plaisir !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Cyp a dit :

Pour les plus grands diamètres, j'ai tout ce qu'il faut à l'observatoire. Le problème, c'est qu'en général j'ai plein d'autres trucs à faire plutôt que d'observer, quand j'y monte :D

 

J'aimerais pas ! :SxD C'est un peu la version moderne du supplice de Tantale ;)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, PerrouriefhCedric a dit :
Le 30/04/2020 à 01:53, Cyp a dit :

Pour les plus grands diamètres, j'ai tout ce qu'il faut à l'observatoire. Le problème, c'est qu'en général j'ai plein d'autres trucs à faire plutôt que d'observer, quand j'y monte :D

 

J'aimerais pas ! :SxD C'est un peu la version moderne du supplice de Tantale

 

Moi je comprends Cyprien.

Je travaille au sommet du Pic du Midi ce qui est une chance. Mais paradoxalement, je n'y ai jamais observé pour moi même. Je ne me sentirais pas à l'aise d'exercer ma passion au milieu de mes collègues. Ca peut surement paraitre bizarre pour un astram qui voit celà de l'extérieur, mais ce n'est pas si simple que ça de mélanger loisir et vie professionnelle. Dans mon cas je ne les mélange pas.

Par contre quand je suis chez moi, où à l'observatoire de mon club, je me lâche ;).  Ca me va très bien, et ça me suffit d’arpenter le ciel avec mon télescope perso. Même si au boulot j'ai un 2m entre les mains ;), et aussi un T1M et un T60cm pas très loin...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour la suite des commentaires ;)

 

Super, le dessin de @Bertrand13 avec les aigrettes qui illuminent littéralement le groupe. C'est étonnant comme, avec l'augmentation du diamètre, NGC 5350 paraît d'une longueur plus proche de celle de NGC 5353. J'ai constaté cela sur plusieurs dessins ; alors qu'elle m'a paru bien plus étendue, pour ma part. Ou bien c'est qu'il me manque des extensions à NGC 5353, ou que la faible luminosité de NGC 5350 me l'a fait paraître plus grande qu'elle ne l'était réellement…

Share this post


Link to post
Share on other sites

j opterais plutôt pour un manque d'extensions sur 5353, mais faudrait que je me replonge de visu dans ce groupe dont j'ai toujours eu un peu tendance à confondre les membres. Mais pour ça faudrait du ciel un peu !! Ca commence à manque et les jours deviennent vraiment très longs ...je crains un peu chaque année cette période, mélange de temps pluvieux et de crépuscules interminables

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By yapo
      Salut,
       
       
      Je vous propose quelques traces d'observations alpines de la semaine dernière (avant la pleine Lune), avec une récolte assez maigre. En effet, même si la neige n'est tombée que pendant 24h et que les journées étaient presque toutes coronales, un voile de nuages fins de haute altitude s'installait insidieusement et implacablement sitôt la nuit tombée. Dans ces conditions, je n'ai bénéficié que de trois nuits utilisables sur un séjour d'une dizaine de jours.
       

       
      Par contre, dès la première nuit, un orgasme astronomique (qui s'est répété depuis), le truc à vous faire hurler de joie en pleine nuit (enfin, vous voyez le tableau) : la Communauté de Communes du Guillestrois Queyras a décidé de la coupure de l'éclairage publique nocturne (entre 00h30 et 05h30). Enfin, une sage décision attendue pour ma part depuis une trentaine d'année (même si je l'imposais manuellement et localement à une époque, mais chut…). Comme mon télescope est sous le feu de 2 lampadaires dont je le protège des rayons directs par de larges bâches tendues, cette extinction est une bénédiction. Même si, intrinsèquement, cela n'affecte qu'assez peu la vision télescopique, quel gain en ambiance nocturne : enfin des montagnes noires sur fond de ciel, enfin des nuages sombres non éclairés par dessous, enfin une nuit…noire ! Orgasmique, je vous dis.  Ne reste plus que les dômes italiens (Turin, etc.), mais là, ça va être plus compliqué : un jour peut-être…
       
      Je n'ai pas eu le temps d'établir les daaos, alors ce sera du croquis brut de terrain sans Topaze Denoise, désolé.
       
      J'ai commencé par IC 351, une nébuleuse planétaire dans Persée, je ne l'avais pas encore dessiné au T445, c'est chose faite : brillante mais petite (d'ailleurs repérée au spectroscope à prisme à faible G). Sa zone centrale un peu ovale se détache d'une couronne circulaire à peine plus large et plus faible. Par contre, je ne suis pas parvenu à percevoir son annularité, ni son étoile centrale (même sous forme de trait continu au spectroscope), même si elle est plus brillante vers le centre. Sa couleur bleue est évidente à faible G et les filtres NPB et OIII donnent d'excellents résultats.
       

      T445x364, OIII
       
      Ensuite, un couple galaxie-quasar dans le Cancer : NGC 2611 et PG 0832+251. La galaxie est une nébulosité oblongue anodine et très faible et le quasar n'est qu'une étoile très faible (VI5), donc ce n'est pas l'esthétique qui étouffe le champ, mais plutôt comme souvent la vertigineuse mise en perspective cosmique : 264 millions d'années-lumière contre presque 5 milliards respectivement.
       

      T445x271 (le QSO est la dernière étoile en bas à gauche)
       
      Ensuite un petit trio de galaxies hétérogènes dans le Lynx : UGC 4704 accompagnée de LEDA 213556 et 2MASX J08584241+3917473. La principale est vue par la tranche et ses "satellites" assez quelconque si ce n'est que l'une (la dernière de la liste) se mêle subtilement à une étoile qui passe facilement pour un centre stellaire. Elles ne constituent qu'un rassemblement apparent, leurs vitesses radiales étant très disparates.
       

      T445x271
       
      Je suis retourné alors sur deux nébuleuses planétaires dont je voulais vérifier les détails, Minkowski 3-3 (PK 221+5.1) dans la Licorne et Kohoutek 1-11 (PK 215+11.1) dans le Petit Lion. La première m'a montré avec le filtre NPB une zone très légèrement plus brillante sur son côté Nord et la seconde un allongement Est-Ouest difficile à percevoir.
       

      T445x364, NPB en haut
      T445x182, OIII en bas
       
    • By jeffbax
      Bonjour à tous,
       
      une nouvelle image prise par @lamothe philippe depuis l'observatoire du Calvados avec son RC de 350mm et réducteur 0,8 x.
       
      Il s'agit de la belle NGC 2841 et son cortège de petites galaxies toutes mimi. Il y a 85 x 300 secondes avec une ASI 294 MC PRO, gain 200.
       
      Traitement ma pomme :
       

       
       
       
      La full ici :
       

       
      Bon ciel.
       
      JF
       
    • By Superfulgur
      Toujours avec le TAC sur le plateau de Calern, M 51, pendant que le Premier Quartier déclinait vers l'ouest...
       
      Télescope de 400 mm, 2000 mm de focale, Nikon D810 A, 120 x 30 sec, soit 1 heure de pose à 2000 ISO. Pas de DOF.
      Pré traitement Siril.
      Traitement que je trouve magnifique de @frédogoto ...
      Encore merci à Bruno Mongellaz et à l'Argetac pour leur accueil sur le plateau !

      S

    • By Jean-Claude Mario
      Bonjour, la semaine dernière, mon pote Denis alias @AstroHub me fait part de son intension d'imager avec le C14 du club le parachute d'Andromède en technique poses courtes, trouvant son idée originale, j'ai également pointé le même soir pendant 1 heure le télescope sur cette cible en réalisant des poses fragmentées de 60 secondes, donc en pose longue, le seeing était à 2.2".
      J'ai gardé les 30 meilleures poses, et traité l'image en drizzle x 3 car mon échantillonnage natif étant de 0.63" / px, il est bien insuffisant pour ce genre de défi.
      Le parachute n'est pas résolu, mais on détecte quand même quelque chose, sur l'image grand champ cela apparait comme un objet non stellaire, en grandissant on distingue vaguement la forme particulière de l'objet et je détecte le mirage le moins brillant.
       
      Astrosib 360 + STL 11000, traitement pixinsight drizzle x 3 et photoshop.
       
      L'image de champ, le parachute est au dessus de la flèche :

      L'image traitée et agrandie :

       
      Jean-Claude MARIO
  • Upcoming Events