pascal111

réglage histogramme pour flat

Recommended Posts

Bonsoir,

 

Je me posais une question concernant la règle communément admise des 70% de l’histogramme pour les flats.

Je fais mes prises de vue avec une ZWO 178mc pilotée par un Asiair sur un newton 203/800.

 

Au maxi mon histogramme monte à 65535 et lorsque je photographie le ciel bleu et uniforme il faut vraiment que je mette un temps de pose très très court pour ne pas sur-exposer. 

 

Pour les 70%, est ce que je dois rechercher un avg de 45875 (donc par rapport au Max de mon histogramme) ou plutôt être à 70% du Max pour une expo donnée 

par exemple si pour une expo de 0,01s j’ai un Max de 10000 alors je recherche un average de 7000 ?

 

Bonne soirée. 

Edited by pascal111

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Moi je règle plutôt sur 30% de l'histogramme. Aurais-je tord?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Ermaz a dit :

Moi je règle plutôt sur 30% de l'histogramme. Aurais-je tord?

 

Etant donné mon niveau (100% débutant) je pense qu'il ne faut pas remettre tes réglages en cause ! 

Ce pourcentage, c'est ce que j'avais retenu d'une lecture sur le web.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Indépendamment de la valeur cible (je crois bien que c'est plus 30% que 70%). Tu peux jouer à la fois sur le temps de pose et sur le gain de la caméra ZWO (ou bien ISO d'un APN). En ce me concerne sur mon AS533, je shoote les flats à un gain de 50 et un temps de pose de l'ordre de 200ms avec mon écran à flats.

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK, je n'osais pas trop toucher au gain car je pensais qu'il valait mieux le laisser à la même valeur que celle de la prise de vue.

En revanche, ma cible doit-elle être 30% du max possible de ma caméra, dans mon cas 65535 ?

De plus, dois-ja atteindre cette valeur avec le max de mon histogramme ou avec la valeur avg ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir. :)

 

Pour info, avec ma ZWO 294 MC, mes meilleurs Flats ( pour mon Mak 127 ) ont été réalisés, en mode "Raw16"  :

 

- Avec une moyenne de ~ 50 000. ( sur un max de 65536 ) ... avec une courbe "en cloche".

- En mode Noir et Blanc.

 

Après, très possible que le type d'instrument optique doit jouer.

 

Ne pas hésiter à effectuer plusieurs essais "Flats" histoire de déterminer ceux qui donnent le meilleur résultat après empilement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je commence à y voir plus clair avec vos conseils.

En revanche quels sont les critères pour bien apprécier la qualité des flats après empilement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pascal111 a dit :

... quels sont les critères pour bien apprécier la qualité des flats après empilement ?

 

Perso : une bonne uniformité du fond du ciel  suite à une bonne correction de l'effet de vignetage.

 

 

Exemple avec un téléobjectif de 400 mmm de focale ouvert à f/D = 5.6 :

 

 

- Sans Darks ni Flats :

 

2019-05-01_Plein champ_38 photos_sans DOF_niveaux 20-40_800x545.png

 

Le phénomène de vignettage est flagrant : centre plus clair et bords - surtout coins - plus foncés.

 

 

- Sans Darks ... mais avec Flats :

 

2019-05-01_Plein champ_38 photos_avec flats #02_niveaux 20-40_800x545.png

 

Le phénomène d'Amp-Glow subsiste ( en haut à droite ) , mais le ciel est bien plus uniforme avec l'effet vignettage qui a été dégagé grâce aux Flats. :)

 

 

- Avec Darks  + Flats :

 

2019-05-01_Plein champ_38 photos_avec flats #02 + darks G570-20s_niveaux 20-40_800x545.png

 

Le phénomène d'Amp-Glow a été dégagé à son tour grâce aux Darks ^^

 

Edited by fljb67
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le flat doit être fait dans la plage linéaire du capteur. Comme cette plage va de quelques % à une valeur proche du max ADU, la valeur précise de l'ADU du flat n'a pas d'importance contrairement aux vieilles idées.

Mais pour éviter l'entrée et l'effet d'éventuelles lumières parasites il vaut mieux les faire de nuit et éviter les basses valeurs de l'ADU.

Et  donc éviter le plein soleil, la lumière qui arrive sur le capteur ne doit provenir que de la boite à flat sous peine de fausser la correction du flat. Nos caméras, boite à filtres, diviseurs optiques, tubes sont des passoires à lumière.

Attention aussi aux caméras à obturateur, un trop faible temps de pose fera apparaitre l'ombre de l'obturateur. Donc trouver le bon compromis sans trop se torturer le cerveau.

Une idée, avoir un capteur propre et ne pas faire de flat. La plupart des softs de traitement rattrapent le vignettage en quelques clics. C'est ce que je fais.

Mais si le capteur ou les filtres ont des poussières qui provoquent des donuts, seul des flats pourront les éliminer.

Autre vieille idée qui circule, la lumière de la boite à flat doit être parfaitement uniforme....Aucune importance. A la distance ou se trouve la boite du capteur, très proche du plan focal, les irrégularités de lumière seront invisibles.

Sur un télescope, le miroir provoque une ombre très noire pourtant invisible sur les flats et les images, non ? 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Pascal,

Il est souvent préconisé qu'un Flat soit de courte durée et qu'il soit compris entre 35 et 70% de la saturation du PLU, pour un capteur dont l' histogramme monte à 65536, comme ma caméra, je vise des valeurs comprises entre 28000 et 36000 ADU.

C'est pas facile de trouver le bon réglage pour faire des Flats exploitables, il te faudra faire plusieurs essais (plusieurs séries) car un mauvais Flat fait plus de dégâts que s'il n'y en avait pas..

Une fois que tu auras trouvé tes marques les Flats ne seront plus un calvaire ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui de courte durée pour que l'influence des lumières parasites soit faible, surtout de jour.

Avec une caméra moderne, entre 1000 d'ADU et 64000, ça ne changera rien sur l'image finale.

Oui, un flat mal fait fait plus de dégâts que de réparations 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos conseils. 

Me voici mieux armé pour faire de bons flats. 

Il va falloir que je me bricole une bonne boîte alors. 

 

Bonne soiree. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, pascal111 a dit :

Il va falloir que je me bricole une bonne boîte alors. 

Bonjour

une photo de page blanche sur l'écran d'un ipad dont tu pourras régler l'intensité lumineuse, ça marche aussi.

Pour trouver les paramètres d'exposition, il y a la fonction flats wizard dans SGP, où tu indiques ton ADU cible et il fait les tests pour toi pour obtenir le niveau d'exposition souhaité.

Olivier

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’avais pensé à l’ipad, mais le mien est un mini et donc plus petit que le diamètre du tube. 

 

Sinon, c’est quoi SGP, un logiciel d.acquisition ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Seb33000
      Bonjour,
       
      Alors voilà, je suis équipé d'un SW 200/1000 sur EQ6-R PRO, et souhaiterai me mettre à l'astrophoto et au Visuel assisté pour faire principalement du ciel profond.
       
      J'avais pensé au début prendre une ZWO ASI 385 MC pour faire du VA, et un Apn pour faire les photos.
       
      Seulement de plus en plus j'hésite sur la 385 en le disant que le champ est vraiment petit, que pour le VA il va me falloir énormément de temps pour avoir un bon visuel, et que si je veux quand même faire quelque photos avec, je ne sais pas ce que ça va donné.
       
      Et puis quand je vois des caméras comme la 1600 MC, ( refroidie et beaucoup plus cher), je me demande si elle pourrait tout faire ( bonne en VA et en photo). Est-ce qu'elle pourrait m'éviter d'acheter un APN.
       
      En fait je ne connais pas trop les rendus de ses caméras, car si je peux avoir une caméra avec un bonne dans les 2 domaines...
       
      Est-ce que la photo à pose courte donne d'aussi bon rendu que la pose longue ?? 
       
      Et je suppose aussi que pour la pose longue avec la 1600 MC, il me faudrait quand même une caméra de guidage non?
       
      Ça fait beaucoup de questions, mais je débute, et encore pas mal de choses sont flou dans ma tête.
       
      En vous remerciant à tous par avance !!!
    • By Jacques Ardissone
      Bonjour tous,
      Courte séance avant le repas pour profiter d'une éclaircie et de ma nouvelle camera, la ASI 2600 MC color:

      C11 au foyer - 4 ser de 50 images.
      Traitement Astrosurface, assemblage des 4 images avec iMerge
      Bon ciel!
      Jacques
    • By XavS
      Bonsoir tout le monde,
       
      Sans prétention, ma Lune du balcon en pleine ville avec mon APN 450D non défiltré et l'objectif Bower 500mm. Une prise à 1/1250s à 800 ISO.
       

       
      Bon ciel
       
    • By TINO2979
      Newton Flextube Goto 254/1200
      ASI 290 MM
      Barlow APM *2.7
      Filtre IR Astronomik 742
      PIPP, AS3!, Registax6, GIMP
      images Nasa et Wikipedia en médaillons
       

    • By Fred_76
      Bonjour,
       
      À la suite de la lecture de pas mal d'interventions sur l'utilisation et la réalisation des Darks, Offsets, Flats et Dark-flats, j'ai écrit un article qui résume, je l'espère, les bonnes pratiques. Cela va parfois à l'inverse des méthodes ancestrales et je m'attends donc à quelques réactions, en particulier sur les ISO des offsets et flats et leur utilité ou quantité.
       
      L'article est hébergé sur le site de la Société Astronomique du Havre : https://sahavre.fr/wp/les-dofs/
       
      Les sources de ce que j'avance sont multiples, par exemple ici ou encore là, mais il y en a plein d'autres...
       
      Il reste un point en suspend : si on a un capteur non sujet à ampglow (c'est le cas de la majorité des APN) et qu'on fait du dithering, faut-il continuer avec des darks, offsets et flats, ou bien se contenter de darks, flats et dark-flats et laisser tomber les offsets ? Pour le moment je n'ai pas encore d'avis tranché, même si je commence à me dire que les jours des offsets sont comptés. Ainsi les DOFs (Darks Offsets Flats) deviendraient des DF2 (Darks Flats DarkFlats).
       
      N'hésitez pas à commenter !
       
      A+
       
      Fred
  • Upcoming Events