xavierc

Rétro-astrodessins de la nuit du 14 au 15 janvier 2016

Recommended Posts

Strock 254/1200
Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne)


Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.


NGC2023
Observation numéro 7283
NGC2023obs7283.jpg


IC435
Observation numéro 7284
IC435obs7284.jpg


IC431_2
Observation numéro 7285
IC431_2obs7285.jpg


NGC1981
Observation numéro 7286
NGC1981obs7286.jpg


NGC1973_7
Observation numéro 7287
NGC1973_7obs7287.jpg


NGC2346
Observation numéro 7288
NGC2346obs7288.jpg


M67
Observation numéro 7289
M67obs7289.jpg


comète Catalina C2013 US 10
Observation numéro 7290
comete_Catalina_C2013US10obs7290.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Posted (edited)

Merci pour cette nouvelle fournée de dessins :).

 

Crécy la Chapelle, ça me rappelle des vieux souvenirs, j'ai habité 2 ans à Villiers sur Morin en 1993 et 1994 ;).

Et après j'ai habité 5 ans à Jouarre jusqu'en 1999, donc pas très loin non plus. Une des raisons de ce choix était de s’éloigner le plus possible des lumières de Paris, tout en restant en région parisienne, pour pouvoir observer le ciel. C'est d'ailleurs à cette époque là que j'ai acheté mon Starfinder 10" que j'utilise toujours aujourd'hui. Et j'ai observé les premiers NGC de ma vie à Jouarre, en 1997. Tes dessins me montrent, que le ciel est toujours exploitable dans cette zone du 77 ;).

 

Bon, pour en revenir au sujet  c'est pas souvent qu'on dessine NGC 2023 pour elle même. Cette petite nébuleuse à réflexion, est située juste entre la Tête de Cheval et NGC 2024 (la Flamme.) Donc en général, elle est négligée au profit des ces deux célèbres voisines. C'est bien de la mettre ainsi en avant.

Je n'avais jamais entendu parler de NGC 2346. Elle a pourtant l'air sympa cette petite nébuleuse planétaire. Je vais la rajouter dans ma liste d'objets à pointer. Merci pour cette découverte.

Bravo pour les amas ouverts NGC 1981 et M 67. Ça doit prendre du temps de placer toutes ces étoiles ;).

Quant à la comète Catalina, je n'en ai aucun souvenir, mais apparemment, elle était bien visible avec quelques détails de structure autour du noyau.

Enfin, j'aime bien ton dessin de la nébuleuse du Coureur. J'en ai un dans le même style qui ressemble un peu. Du coup je l'affiche ici  ;):

 

6a638b5e6d96c45c453c950060348e5019d91552

Edited by yves65
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour ces jolis dessins et merci pour les précisions. Je perds un peu le fil de toutes ces minuscules nébuleuses IC et pour la nébuleuse de l'Homme qui court, j'avais pris l'habitude dans mes notes d'observations de l'appeler "NGC 1977" tout en bloc, mais c'est vrai qu'il inclut aussi 1973 et 75.

 

Intéressante aussi @yves65 la précision au sujet de NGC 2023. J'ai souvent observé le champ de la Flamme sans penser à localiser précisément 2023. Il faut dire que cette région regorge tellement d'objets NGC et IC apparemment isolés (et pléthoriques !) mais qui sont en fait souvent des zones plus éclairées de mêmes nébuleuses... On s'y perd vite dans le repérage exact mais j'essaierai d'être plus précis la prochaine fois que je passerai dans cette région ;)

 

NGC 2022 est un bel objet tout rond, je l'ai observée l'hiver 2012/13 et à nouveau en 17/18 au T300 ou 350. J'aime bien y repasser de temps en temps.

 

Je n'arrive pas à retrouver le référence, mais est-ce que NGC 1981 n'est pas ce fameux amas ouvert où les étoiles semblent former le nombre 37 ? Il me semble le reconnaître sur ton dessin. Si c'est bien lui, je me souviens de la première fois où je l'ai observé en 2012/13. Avec l'inversion de l'image on voyait plutôt des lettres grecques lambda et sigma majuscule comme je me souviens avoir noté, ou "LE". En tout cas, ça avait un côté frappant.

 

M67 est un superbe amas découvert ou redécouvert il y a deux ou trois ans pour ma part. Il est très joli sur ton dessin @xavierc ! :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, PerrouriefhCedric a dit :

NGC 1981 n'est pas ce fameux amas ouvert où les étoiles semblent former le nombre 37

Non mais tu n'étais pas loin, c'est NGC2169 dans la même constellation.

 

NGC 1981 est l'amas ouvert aligné avec les complexes nébulaires de M42/43 NGC1973/75/77 pour former l'épée d'Orion, avec aussi l'étoile multiple sigma d'Orion.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, yves65 a dit :

Bravo pour les amas ouverts NGC 1981 et M 67. Ça doit prendre du temps de placer toutes ces étoiles

Oui mais au moins tout tient dans le même champ, pas comme M44 dans le même coin!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut,

 

on ne peut que saluer ici une fois de plus la ténacité systématique de Xavier !

Moi aussi j'ai eu un petit passage par intermittences dans le 77, c'était dans une autre vie, en arrivant à Paris pour quelques années au début des 2000's. L'astro était alors en parenthèses.

 

Pour revenir à cette dernière :

 

- NGC 2023 est certes un objet délaissé à tort. Si en soi elle n'a guère de détails à offrir, sa facilité d'accès surprend, même à la lunette ! Rien à voir en tous cas avec l'élusive Tête de Cheval  ou même la Flamme qui est certes plus détaillée, mais bien plus pâle à mon sens

- NGC 2022 est aussi une NP fort intéressante, qui semble plus facile que sa mag de 11 et quelques pourrait le faire penser. Assombrissement central deviné pour ma part à la 80ED X 150

- yves65,  NGC2346 fait partie des NP assez intéressantes et faciles, effectivement tu devrais l'ajouter à ta collection !

- Cédric, non, NGC 1981 est l'amas ouvert juste au N de l'Epée d'Orion (dans le nord du Baudrier). L'amas du 37 est NGC 2169 ==> ah je viens de voir que Xavier m'a grillé pour la réponse !

- NGc1977 fait partie un peu des mystères de mon T300, avec par ex la Flamme : j'ai l'impression que le gain par rapport à ma Taka 100 y est très faible, et sur ces objets je suis donc bien déçu pour le moment, sans que je comprenne vraiment pourquoi ? Ciel pas optimal le soir de l'observation ?

 

 

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/05/2020 à 21:56, etoilesdesecrins a dit :

NGc1977 fait partie un peu des mystères de mon T300, avec par ex la Flamme : j'ai l'impression que le gain par rapport à ma Taka 100 y est très faible, et sur ces objets je suis donc bien déçu pour le moment, sans que je comprenne vraiment pourquoi ? Ciel pas optimal le soir de l'observation ?

La qualité du ciel est primordiale, et pour la Flamme elle est bien ravivée avec le filtre OIII de mon expérience personnelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour les astrodessinateurs,
       
      Cette fois-ci je me suis concentré au sud d'une région lunaire (jamais trop loin du terminateur) sur le cratère Piccolomini à fond plat avec comme particularité quatre pics au centre , visible à l'oculaire comme des points. De 88 km de diamètre, il est accoudé d'autres formations imbriqué les unes dans les autres.J'avais cru que j'avais mal représenté ce que je voyais au niveau des pics d'autant plus que la turbulence était par moment forte, à x200 c'était limite.
       
      Extrait de l'atlas lunaire de Christian Legrand et Patrick Chevaley
      Observation:
      Intérêt: Formation exceptionnelle.
      A observer: Trois jours après la Nouvelle lune ou Deux jours après la Pleine Lune
      Instrument minimal: Lunette 50 mm
       
      Position:
      Longitude: 32.199° Est
      Latitude: 29.700° Sud
      Face: Face visible
      Quadrant: Sud-Est
      Région: Bord Sud de la Mer du Nectar
       
       
      Le matos:
      AIRWOLF Bresser Messier AR90/900  -Abbe 9mm + barlow x2 TAKAHASHI
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
       

       

       
      Bon dessin lunaire
    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Voilà une galaxie que j'ai pointée à plusieurs reprises ces dernières semaines, sans prendre le temps de la dessiner. On se trouve les excuses qu'on veut, pour moi elle ne faisait tout simplement pas partie des cibles du soir. Mais c'était bien par manque de courage. Quelques secondes à l'oculaire suffisent pour comprendre qu'on a ici affaire à un objet complexe, granuleux, qui foisonne de détails qu'il va falloir minutieusement analyser pour les dessiner au mieux. Bref, le genre de cible qu'il est plus simple d'attaquer à la lunette de 60 mm
       
      Ce soir du 21 mai, après avoir tourné autour depuis si longtemps, je m'y attaque enfin. Enfin... pas tout de suite quand même. Pour repousser un peu l'échéance, je commence d'abord par placer les étoiles du champ. Ceci fait, il me faut bien y aller. Bon, qu'est-ce qu'on a ?
       
      Visible en vision directe à 77×, j'ajoute la Barlow pour la retrouver... en vision directe à 154×. Tiens donc. Je change d'oculaire et passe à 200×. Idem. Alors ça, c'est pas banal ! Peu d'objets sont suffisamment contrastés pour tenir aussi bien la montée en grossissement dans mon T200.
       
      Rapidement, je suis à la fois émerveillé et découragé par le nombre de détails. Je reprends mon souffle, on va y aller tranquille ; j'ai tout mon temps, la température est douce et il n'y a pas de vent (par contre, la turbulence est bien présente). Je commence par passer un peu de temps à l'oculaire sans chercher à mémoriser quoi que ce soit et laisse les détails venir à moi. Puis un doute grandit. J'ai dessiné le champ oculaire à 77×, alors que, vu le nombre de détails et leur concentration, j'aurais dû m'y attaquer à 154×. Sur le dessin à 77×, les détails risques d'être trop ramassés... Bon, tant pis, on verra bien.
       
      Au final, et comme de fait, j'aurais dû dessiner le champ à 154×. Il ne faut donc pas hésiter à ouvrir l'image à pleine résolution pour profiter au mieux des détails représentés. J'ajoute également un crop à 100 %.
       
      Toujours est-il que cette galaxie est des plus surprenantes ! Je la connaissais déjà, bien-sûr, et je m'attendais bien à un objet des plus intéressants à décortiquer. À l'observer attentivement, elle dévoile néanmoins un nombre impressionnant de détails alors insoupçonnés ; qu'est-ce que cela doit être dans un plus grand diamètre !
       
      Les nombreux détails brouillent la vue et paraissent se mélanger à l'oculaire, ce qui les rend difficiles à placer sur le papier. Je n'avais, comme à mon habitude, pas étudié l'objet en détail avant de le pointer et n'ai pas non-plus d'image de référence une fois à l'oculaire. C'est donc avec un bel étonnement et non sans fierté que, une fois rentré, je constate que les détails perçus et dessinés correspondent très bien à ce qu'on peut retrouver sur les photos Et je me rends alors compte que les renforcements de lumière et les étoiles visibles en son sein sont en fait des amas d'étoiles et autres régions HII situés dans la galaxie ! Combien de galaxies offrent à voir leurs objets internes à des télescopes de 200 mm ? Hormis quelques membres du groupe local, c'est extrêmement rare. Absolument épatant
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200521/ngc-4449
       
      Objet : NGC 4449
      Type : Gx
      Constellation : Chiens de chasse
       
      AD : 12h 28' 11"
      Déc. : +44° 05' 40"
       
      - Date, heure, durée : 21/05/2020, 21:39 TU, 1:09
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m
       
      - Vent nul, 16 °C
      - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S4/200×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77× (champ de 38') et 200× (champ de 14'), H = 75°. Brillante Gx très irrégulière vue V3 — même à 200× ! — orientée NE aux dimensions estimées à 4' × 2' au plus large.
          
          De très nombreux détails parsèment la surface de la Gx. Il serait trop rébarbatif d'en faire un inventaire complet. Plusieurs renforcements de luminosité semblent alignés le long de l'axe principal, au cœur desquels se nichent des sources de lumière d'aspect ponctuel. L'impression générale est celle laissée par un amas globulaire très allongé à la limite de la résolution ; doté de quelques étoiles visibles sur une surface très granuleuse.
          
          La couronne externe est également irrégulière, plus trapue au NE.
       

       
      Crop à 100 % :
       

    • By guilaume
      Bonjour,
      Voici quelques jupiter des derniers matins.

      Jupiter du 20/05
       

      Jupiter du 21/05
       

      Jupiter du 24/05
       

      Jupiter du 26/05
       

      Jupiter du 27/05
       

      Jupiter du 29/05
       
      Observations effectuées au c8 avec adc et tête bino, munie soit de 20mm, soit de 11mm, soit barlow + 20mm (mais c'est rare).
      Les dessins sont fait au smartphone (la serie galaxy note a un très bon stylet) avec l'application sketch book.
       
      Pour plus de détails sur les observations, il y a le sujet que j'ai sur webastro:
      https://www.webastro.net/forums/topic/181123-juju-2020-mes-observation/
       
      Merci.
    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Je continue mon exploration des fines galaxies vues par la tranche avec NGC 5529, une galaxie du Bouvier. Elle est très faiblarde, mais elle mérite qu'on s'y attarde car elle est vraiment très jolie. Le trio d'étoiles serrées à son extrémité ajoute une petite curiosité dans le champ.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200519/ngc-5529
       
      Objet : NGC 5529
      Type : Gx
      Constellation : Bouvier
       
      AD : 14h 15' 34"
      Déc. : +36° 13' 35"
       
      - Date, heure, durée : 19/05/2020, 22:39 TU, 56'
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m
       
      - Vent moyen à gênant, 17 °C
      - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S2/77×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77× (champ de 38'), H = 75°. Très faible Gx effilée vue VI3, orientée PA 300 aux dimensions estimées à 4,5' × 0,5'.
          
          Un noyau stellaire vu VI5dd est entouré d'une zone oblongue de luminosité L2 qui s'étend en de très fines extensions. L'ensemble est auréolé d'une couronne très effilée aux limites plutôt nettes de luminosité L1.
          
      Remarque :
          L'étoile de mV 10,9 située à 4,9', PA 111, de NGC 5529 est entourée de deux étoiles plus faibles très proches, l'une de mV 12,9 à 35", PA 317, et l'autre de mV 13,5 à 28", PA 138. Ce trio d'étoiles alignées, orienté NO, forme une jolie étoile multiple optique dans le prolongement de l'axe galactique.
       

    • By xavierc
      Strock 254/1200
      Vers Crécy la Chapelle (Seine et Marne)

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      NGC488
      Observation numéro 7254


      NGC524-5
      Observation numéro 7255


      NGC532
      Observation numéro 7256


      NGC660
      Observation numéro 7257


      NGC7023
      Observation numéro 7258


      NGC7419
      Observation numéro 7259


      IC1470
      Observation numéro 7260

  • Images