Fred_76

Que penser des objectifs anciens 135 mm f/2.8 ?

Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour,

 

L'objectif russe Tair 135 mm f/2.8 me fait de l'oeil. On le trouve à moins de 150 € sur le net et il est en monture M42 ce qui le rend facilement adaptable sur n'importe quel appareil photo, ou presque (45.5 mm ou moins de distance capteur-bride). Il ouvre à f/2.8 et son diaph est constitué de 20 (!!!) lames, ce qui fait qu’on peut l’enfermer un peu sans voir apparaître plein d’aigrettes sur les étoiles lumineuses.

 

Mais que donne-t-il en astrophoto ?

 

Si quelqu'un en a un, je veux bien qu'il le teste :

- sur trépied, avec retardateur sur 10 s

- viser l'étoile polaire

- prendre des poses de 5 s à 800-1600 ISO, pas plus, à pleine ouverture

- préciser le modèle du boitier

- m'envoyer un RAW (contact en MP)

 

Sa conception est à 4 lentilles (ci dessous le TAIR 11 135 mm f/2.8 en monture M39, argenté, alors qu'en monture M42 il est anodisé noir) :

 

Quelques tests et revues :

https://manondamoon.com/2017/05/14/a-lens-the-kmz-tair-11a-135mm-f2-8/ 

 

http://www.reduser.net/forum/showthread.php?152436-Russian-Soviet-USSR-Lens-Survival-Guide&p=1728060&viewfull=1#post1728060

 

https://www.pentaxforums.com/userreviews/tair-11a-135mm-f2-8.html

 

Il y aurait aussi le Zeiss 135 mm f/2.8 T* C/Y qui pourrait convenir, à peine moins lourd que le Tair, mais plus cher (250€).

 

A+

 

Fred

Edited by Fred_76

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bonjour Fred_76,

 

Son grand frère est beaucoup plus connu en astrophotographie, le Taïr 3S 300mm F4.5 que j'ai, mais que je n'ai jamais encore utilisé en astro. Celui que tu recherches serait une valeur sûre en photo classique, mais je n'ai rien trouvé en astrophoto. Tu devrais te lancer et je ne pense pas que tu prennes un gros risque.

 

Il n'est pas bradé en tout cas...

https://www.ebay.fr/b/Tair-11a/3323/bn_7005572454?rt=nc&_sop=15

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens d’avoir vu des images faites avec sur astrobin qui étaient pas mal, mais je n’ai pas retrouvé même  avec l’outil de recherche.

Le samyang 135 sera au moins aussi bon en astro. Il sera en monture native sur ton boitier (D600?), et peut se fermer par l’avant avec des bagues réductrices pour garder des étoiles rondes 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Samyang 135 coûte plus de 500€, alors que le Tair n’en coûte que 150 les bras levés... 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il peut se trouver un peu moins cher en neuf, et d'occaz vers 300-350€.

Mais c'est vrai que ça reste bien plus cher que le TAIR.

Bon et puis à 150€, tu peux toujours tester et revendre sans perte s'il ne te convient pas ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Dav78 a dit :

Il peut se trouver un peu moins cher en neuf, et d'occaz vers 300-350€.

Je ne l’ai jamais vu à ce prix !!! Pourtant ça faire longtemps que je cherche. Attention aussi aux objectifs achetés sur le marché gris (Amazon, Rakuten, eGlobal ...)

 

Pour l’occasion, on en trouve parfois vers 400€ en monture Sony, mais jamais en dessous de 450€ en monture Canon EF.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’ai finalement pris un Carl Zeiss Sonnar 2.8/135 T* C/Y trouvé à 195€ port compris (d’Allemagne). Il était vendu avec un boîtier Contax 139 Quartz, le premier boîtier qui utilisait une horloge quartz pour les calculs des expositions. Il rejoindra la petite collection de boîtiers. Tant pis pour les 20 lames du Tair !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Fred_76 a dit :

Tant pis pour les 20 lames du Tair !

Son assistance est une découverte pour moi. Si un jour je recherche un 135mm astro, c'est celui là que je prendrai...Merci pour l'info.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De quelle assistance parles tu ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça y est, je viens de recevoir le Carl Zeiss 2.8/135 T* C/Y. Une bague d’adaptation C/Y > Canon EF et hop, il se monte direct sur mes boîtiers.

 

Un truc que j’ignorais, c’est que la lentille arrière est à l’intérieur d’un trou assez profond. Et le diamètre de ce trou est juste un peu plus grand que le diamètre d’un filtre 1"1/4. Ce qui fait que je peux y placer mes filtres SHO sans problème. Juste un peu de scotch d’électricien pour adapter le diamètre et ça tient. Le vignettage est un peu augmenté mais je n’ai pas besoin d’investir dans des clip EOS. Ça fait une sacrée économie !

 

Murphy oblige, le ciel est couvert pour les prochains jours, alors patience !

 

J’ai aussi un objectif Pentax 645 SMC 3.5/150. Avec celui ci c’est dans l’adaptateur Pentax 645 > Canon EF que je peux mettre des filtres mais en 2". Pour le coup, aucun vignettage. En bricolant un peu on pourrait certainement adapter une roue à filtre dans l’adaptateur. Vu le faible prix des objectifs et leur bonne qualité, surtout en bande étroite et en ApS-C, ça fait un investissement très valable pour de l’astrophoto grand champ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici une photo prise avec le Pentax 3.5/150 et un filtre Lumicon H-alpha pass installé dans l’adaptateur Pentax 645>Canon EF (en plus d’un Astronomik Clip EOS UV/IR L-3 dans le boîtier) :

 

8509D594-28DA-44A4-AFF5-B286EA9A75C9.jpeg.de55c412c3c05feed7ae8d19cb7d88f6.jpeg
 

63 poses de 90 secondes à 800 ISO avec Canon 500D N&B sur monture Star Adventurer Mini.

 

Les prochains shootings se feront avec le Zeiss pour les couches OIII et SII que j’assemblerai en palette Hubble.

Edited by Fred_76
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fred_76 a dit :

Les prochains shootings se feront avec le Zeiss pour les couches OIII et SII que j’assemblerai en palette Hubble.

Hâte de le voir le résultat de ce Zeiss. Surtout au niveau de la courbure de champ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a plein de f/2.8 de 135 mm dans les petites annonces photo, c'était une focale courante il a quarante ans, et ils sont souvent à moins de cent voire de cinquante euros.il faut trouver la bonne bague d'adaptation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, tu as raison. Mais il y en a peu qui offrent un bon piqué et peu voire pas de coma en bord de champ. Le Zeiss fait partie de ceux là, le Tair aussi mais un peu moins bien, d’où mon choix.

 

Le Pentax 150 est aussi très bon.

 

Un truc que j’ai constaté c’est que les objectifs réputés pour avoir un bokeh agréable sont les moins bons en astrophoto car pas assez piqués. Bokeh et piqué sont deux notions antagonistes puisque pour avoir un bokeh agréable, l’opticien doit conserver une certaine dose d’aberration sphérique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

la coma en full frame peut être mais est ce si visible en aps-c?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a aussi la résolution. Nos APN, surtout les APS-C, ont des pixels très petits. Ils sont notablement plus résolus que les films argentiques de l’époque. Et on a vite fait de se retrouver avec une image très molle. C’est pourquoi il faut faire attention avec les objectifs anciens.

 

J’ai un Pentax-A 2.8/75 SMC qui est assez recherché par les portraitistes pour son modelé à f/4 et plus. Mais il n’est pas bon du tout à f/2.8 en astrophoto, les étoiles sont trop baveuses avec un 500D, même au centre. Elles sont un peu meilleures avec un 6D qui a des pixels plus gros. 
 

Par contre le Pentax-A 3.5/150 SMC était fait pour les paysages et offre des images très piquées dès la pleine ouverture, comme on peut le voir sur la photo de la nébuleuse de l’âme que j’ai postée. La FWHM était de l’ordre de 2.5 à 3 pixels... (le 500D est debayerisé).

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loulou62630
      Bonsoir tout le monde,
       
      Suite à l'achat d'un MAK SW 150/1800, je souhaiterez faire de l'astrophoto avec mon vieux Canon EOS 20D, je suis sur un PO en 50,8. Que me conseillez vous comme Barlow pour du planétaire et de la photo sur Amas s'il vous plaît ?
       
      Est ce que je pars sur une barlow X2 en 31,75 genre Taka https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-2x-takahashi-coulant-31-75mm_detail à 120 € avec adaptateur ou je reste quand même en 50,8 avec une skywatcher https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-deluxe-ed-2x_detail
       
      Quel est l'impact sur l'astrophoto avec une barlow ED ?
       
      Budget max : 120/150€
       
      Merci de vos retours.
       
      Louis
    • By astroespo
      Bonjour,
      tout est dans le titre.
      Merci pour vos lumières.
    • By yann35
      Bonjour,
      Je recherche un complément d’infos sur la Barlow Baader VIP, (souhaitant l’acquérir).
      Pour les Astrams aillant déjà utilisés ce multiplicateur de focale modulaire.
      je souhaiterai connaitre les facteurs de grandissement avec et sans les deux bague allonge 25AI et 25AII.
      Merci
      Yann
    • By Chrishapha2019
      bonsoir à tous..
       
      POur ceux qui ne connaissent pas cette application du spectroscope il est tout à fait possible d'observer les "flammes" (protubérances) solaire en utilisant un spectroscope avec la méthode de la fente large.
      Cette technique très simple a été surtout utilisée et décrite par Angelo Secchi (jésuite italien et Astronome) . J'ai reproduit son protocole et ça fait 20 ans que je l'utilise.
       
      Son spectroscope comprenait 7 prismes et un collimateur de 120mm de focale. Il décrit lui même la dispersion de son spectro comme équivalente à un réseau de 540 t/mm que lui avait donné Rutherford pour remplacer ses 7 prismes.
      Pendant des années j'ai utilisé un réseau de 1200t/mm (conseillé dans les quelques articles récents sur cette technique).
       
      Or TROP de dispersion fini par trop étirer les images et les déformer à cause de l'effet Doppler car les protubérances sont des corps en mouvements (plus ou moins violents).
       
      Voici donc en photo comment évolue l'image lorsque je change de réseau. Le contraste augmente mais les images se déforment progressivement et la netteté même diminue!
       

       
       

       
       
      j'ai également un réseau de 2400 t/mm mais l'image est encore plus déformée et la base des protubérances est noyée par l'élargissement de la chromosphère.
      Le meilleur compromis se situe entre 600 à 1200 t/mm max car soit on augmente le contraste mais c'est au détriment de la qualité finale de l'image qui devient moins fine.
       
      En revanche si je veux détecter les petits changements d'activité alors la dispersion devient indispensable pour voir en direct l'effet Doppler.
       
       
       
    • By AstronoSeb
      Bonjour a tous.
      J'ai tenté la collimation de mon c8 edge et j'ai obtenu cette figure d'airy avec la méthode du staking sur une étoile.
       
      Que pensez vous de cette collimation ?
       
      Je me pose en particulier la question par rapport aux 3 discontinuités de l'anneau secondaire. 
       

  • Images