olivedob

Quelques prises du CP confinées au Dob 400

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Joli Olivier ! J'attends qq éléments pour pouvoir faire du CP autrement qu'en pose courte ici, un peu plus loin que 10 km de Paris mais pas tant que ça , et je verrais bien ce que ca donnera :) Mais tes images sont plutôt encourageantes :)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

De la variété avec effectivement quelques soucis de traitement :)

Je trouve ta comète et tes amas particulièrement réussis ;)

Bonne journée,

AG

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut, encourageant effectivement! avec differents problemes de traitement mais qui se reglent!

Tu as essayer les poses courtes? tu as un setup efficace pour ce genre de technique!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

les étoiles ne sont pas très rondes, tu as calculé si avec ce temps de pose aussi long de 90s tu n'étais pas impacté par la rotation de champ ?

Comme préconisé par exaxe17 tu devrais essayer les poses courtes :-)

 

Fred

Share this post


Link to post
Share on other sites

A part en effet le fond du ciel (mais que faire dans ces conditions ?) je trouve ça  bien, le suivi sur la plupart de tes images ne me choque pas.

Je suis étonné que tu arrive à guider avec une Optique Adaptative. Pas trop difficile de trouvé un étoile guide avec le Dobson ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci pour vos retours.

@exaxe : Oui pour les poses courtes, je dois m'y remettre avec ma nouvelle QHY 290M. Mais je trouve le nombre de cibles limité en région parisienne. Il faut une bonne magnitude surfacique ce qui limite aux amas et les NP et quelques galaxies. Je trouve pour avoir essayé qu'il faut en proportion plus de temps de pose global pour avoir les même signaux faibles par rapport au poses classiques. Mais cela convient très bien aux petits objets difficiles à résoudre comme les NP.

@ AlainG merci, le fond de ciel avec un SQM de 18,5 c'est la galère. Je suis entouré par deux lampadaire sodium HP de 8 m de haut. Je suis même obligé de mettre un parasol pour faire un cône d'ombre sur le haut du Dobson. Pour l'instant je n'utilise pas PI mais le plugin Gradient Exterminator qui limite la misère.

@Zebeu J'ai résolu en partie le problème des étoiles pas rondes. J'avais un méchant tilt et j'ai remarqué que la MAP est très sensible. Si la MAP n'est pas parfaite les étoiles bizarrement s'allongent !?? Je fais la MAP au bahtinov mais parfois Sharpcap me semble faussé car j'ai des aigrettes pas super fines (comme dédoublées) avec les étoiles très brillantes.

Pas de rotation de champ avec une plateforme eq bien mise en station dans DS, j'ai maxi 0,1° d'écart entre les brutes.

@BillyJoe Cela fait longtemps que tu avais mis en pose l'astro. J'admirais ton site et tes images (qui ne me semble plus accessible). J'avoue avoir un peu imaginé mon setup en partant de ta config, tu m'as fait rêver avec tes planètes. J'ai investit chez TomO mais je suis parti sur un guidage sur l'axe avec un AO qui est pour moi le seul moyen de corriger les erreurs de suivi à haute fréquence mais faible amplitude de la plateforme. Cela permet aussi de s'affranchir du problème d'orthogonalité des axes RA et DEC quand on n'est pas au méridien. Avec cette solution j'arrive même à guider sur l'axe ESt Ouest ou les axes de  la plateforme sont presque parallèles.

A F/D 4,5 et la QHY 224C je trouve au moins une étoile tout le temps pour guider à 2Hz. Sur mon DO je peux faire coulisser l'ensemble et trouver une étoile. En réalité je me promène autour de l'objet à imager pour trouver la bonne étoile dans PHD2 qui boucle à 200 ms (5Hz).

Voila ce que ça donne une nuit moyenne. En RMS global je guide toujours en dessous de 1 arcsec ce qui correspond au double de mon échantillonnage coté imageur (0,52 arcsec/pixel). A 1850 mm de focale ça pardonne pas un mauvais suivi sur la rondeur des étoiles. A l'analyse dans CCD inspector j'ai une rondeur entre 5 et 20 %.

Si vous avez des pistes pour améliorer cela je suis preneur.

 

ccd.thumb.jpg.07426f3417072cb516611bf445b8d701.jpg

 

Guidage.thumb.jpg.4ac8e84c6e7d99b3746f68f4ad1f558a.jpg

Edited by olivedob

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Olivier,

 

Il y a 5 heures, olivedob a dit :

J'ai investit chez TomO mais je suis parti sur un guidage sur l'axe avec un AO qui est pour moi le seul moyen de corriger les erreurs de suivi à haute fréquence mais faible amplitude de la plateforme.

En effet c'est une très bonne solution si tu n'a pas de problème pour trouver une étoile de guidage. Après avec un échantillonnage si fin, la meilleure piste pour te facilité un peu la vie, ça reste les poses de 0.5 à 5 secs avec un cmos faible bruit de lecture et des gros gros gros SSD. ;) Et dans cette config, même si les table TomO aurons toujours besoin d’être guidé (au dessus de 2sec) tu devrais sacrement gagner en FWHM.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle collection d'objets. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sympas ces images! Je remarques que tu as une inversion droite-gauche , tu as une camera avec capteur IMX294C et j'ai exactement le meme probleme avec ma camera qui a ce capteur, et je trouve ça cocasse: Y aurait-il un bug dans cette puce? Ma camera n'est pas une ASI mais un clone.

 

Par contre, je nevois pas pourquoi tu penses être limité aux nébuleuses planétaires en pose rapide: avec un 400 tu as tout le ciel devant toi, a mon avis. Avec cette camera (réfrigerée pour la mienne) je peux imager des objets assez peu lumineux, même avec mon dob 300 (sans plateforme équatoriale!) et ça marche très bien jusqu'à des poses de 4 à 5 secondes: NGC 891 avec magnitude 10.8 et brillance surfacique de 13.1 ma/am² est accessible par exemple, même si c'est un peu limite.

P-AstrosurfacebestNGC891_Pr_2020-01-19-21-46-562020-01-19-21-46-56_pipp_stacked.thumb.jpg.bb6b1bbf2e012be9b62d72ef434e6766.jpg

 

 

Maintenant, c'est sans lampadaire,  car j'en ai deux comme les tiens mais qui ont la bonne idée de s'éteindre à 23h30..

Edited by dfremond

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je les trouve réussis tes clichers 

En plus au dob....bravo...:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Curieux ces différences  de traitements entre les images ,

Ca me rappelle les miennes :ph34r::ph34r: c'était une blague 

Elles sont nettement mieux 👍👍

Une préférence pour m64 qui est vraiment bien détaillée  et douce, et m102,

Bravo 

Stef

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Une belle série avec de beaux détails malgré des petits soucis techniques, bravo :x

Edited by encelade18

Share this post


Link to post
Share on other sites

 très belle série! bravo ! :)

 polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By BlackMaple
      Voici M15, l'amas globulaire situé dans Pégase, réalisé hier soir. J'adore particulièrement faire les amas globulaires!
      C'est vraiment beau et très .. "challenge" a chaque fois d'arriver a reproduire la sensation très vivante et mouvante/variable d'un globulaire selon la vision directe ou décalée... On est dans un flou continu, on ne sait pas où mettre les étoiles, déjà parce qu'il y en a une rafale, mais en plus elles apparaissent et disparaissent sans cesse.. Déroutant! Tout l'inverse d'un amas ouvert très balisé.
      (Je mettrai en commentaire un lien pour le voir top qualité une fois publié sur la galerie.)
       
      Le CROA :
      Depuis un ciel de campagne donc, malheureusement pollué de lampadaires. Ce soir l'ambiance est humide, fraiche, et je sens déjà qu'il va falloir faire vite pour terminer un maximum du dessin avant de songer à rentrer pour les finitions. Je travail en couche et surcouche d'étoiles et d'estompage pour donner un bel effet diffus et de transparence. Ca prend du temps. Cela dit, l'intensité d'M15 permet une observation très plaisante et comme toujours très vivante sur les AG. Sans cesse en train de se déformer, l'amas prend des allures de nuage ou d'essaim en mouvement.. Tantôt plus étiré à droite, tantôt plus a gauche.. La vision décalée offre quelque chose de tout à la fois fantomatique et fascinant. Les amas globulaires sont peut-être ce que je préfère observer tant je les trouves mystiques et mystérieux.  Mais Ô combien difficiles a saisir, tant on ne sait pas où placer les étoiles. Il faut toujours avoir un oeil "frais", de "recul" sur le dessin dans sa globalité, pour bien voir si l'on a saisi l'amas dans sa forme générale. Voila encore un endormissement qui sera tout de douceur, les yeux encore scintillant. (Note : Et ca a été le cas! ^^)
       
       
       
       
       


    • By mariobross
      Bonjour, je refais des anciennes cibles que j'avais fait en bin 2 pour les refaire en bin 1, voici NGC 7331 dans Pégase, j'ai gardé 85 poses de 3 minutes avec l'Astrosib 360 + Moravian G4-16000, ECH= 0.63"/px  acquisitions en automatique avec Maxpilote, traitement pix et Php.
      Les conditions de stabilités étaient moyennes, je n'ai gardé que les brutes au dessous de 2.5", mais les meilleures quand même au dessus des 2".
      Les couleurs RVB proviennent d'une ancienne version, ce qui m'a d'ailleurs donné bien du mal mais m'a économisé une session d'acquisition des RVB.
       
      L'image présentée est un crop centré sur la galaxie , elle est réduite à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution avec un champ plus large : 
       


      Dans le même champ de caméra il y a le quintet de stephan qui fera l'objet d'une autre image, je n'ai pas traité le champ complet à cause de gros passages de nuages qui ont donnès énormément de gradient, le champ complet est inexploitable.

      Jean-Claude Mario.
    • By LucaR
      Hier la météo prévoyait mauvais temps mais elle se trompait... Alors j'ai sorti ma Lulu mais comme j'avais rien préparé du coup j'ai pointé une cible facile.
       
      Ma quatrième photo est donc pour notre chère voisine Andromède, cette Grosse Bertha qui nous fonce dessus comme une dératé et nous rentrera dedans d'ici quelques milliards d'années 🙂 
       
      J'ai presque résolu mon souci de backfocus, ouf! Me manque encore quelques millimètre, faut que j'achète une bague plus courte et ce sera au poil.
       
      Maintenant j'ai encore deux aspects que je ne maîtrise pas encore bien: les correction du focuseur en fonction de la température (quand je laisse faire plusieurs heures j'ai une dérive dans le focus que je n'arrive pas à régler, ça devient de plus en plus flou...) et l'auto-guidage (pour le moment je fais avec les params par défaut, des fois ça marche d'autre fois c'est galère...)
       
      Je débute, je suis preneur de conseils !
       
      EXIFS: 39x150s plus 27x30s pour désaturer le coeur, total intégration un peu moins de deux heure - j'aurais voulu faire plus mais j'ai commencé un peu tard hier, et j'ai eu pas mal de déchets suite au défocusing... ISO 800, DOFs, empilement Siril et traitement photoshop.
       
      Matériel: APO 102/714 triplet - Réducteur Riccardi x0.75 - focuser Baader SteelDrive - APN Canon 650D non défiltré + un filtre CLS antipollution basique - Monture AZEQ6 - Guidage chercheur 9x50 webcam SPC9000NC

    • By encelade18
      Bonjour tous,
       
      Voici la galaxie du Feu d'artifice (Caldwell C12, NGC6946), située entre les constellations du Cygne et de Céphée.
      Cette galaxie spirale est distante de 22.5 millions d'années-lumière et a un diamètre de 40 000 années-lumière.
      Le taux d'apparition de supernovas de cette galaxie est très élevé (dix depuis 1917) ce qui lui a value le nom de galaxie du Feu d'artifice.
       

       
      * Acquisitions :
      - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100.
      34 images de 5min, tri de 26 images retenues (soit 2h10 de pose), nuit du 14 au 15 septembre. Logiciel d'acquisition : Sharpcap
       
      * Optique :
      - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1764 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium pour tenter de limiter la pollution lumineuse
       
      * Monture :
      - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding
       
      * Prétraitements :
      - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 26 images (76% des images) avec masters dark, offset, flat (11 darks, 100 offsets, 100 flats). Logiciel : Siril
       
      * Traitements :
      - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme.
      - Masque de fusion : transformation de l'histogramme avec plus de basses lumières.
      - Réduction du bruit chromatique.
      - Réglage des tons foncés / tons clairs.
      - Réduction du bruit par médiane.
      - Masques de fusion : traitement par ondelettes, saturation, contraste.
      - Ajustement des niveaux. Correction gamma.
      - Logiciels : Siril, Iris, CS2
       
      * Lieu :
      - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95)
       
      Plus d'informations et image plus résolue sur mon site personnel à la page :
      http://encelade18.free.fr/photos/NGC6946.html
    • By mariobross
      Bonjour, avec Georges nous avons décidés de pointer nos instruments vers M33, la grande galaxie du triangle, une ASI 6200 sur C11 Edge pour Georges et la Moravian 16000 sur le RC 360 pour moi, les champs ne sont pas identiques mais bon ce devait êtres des choses gérables, Georges devait faire les luminances et moi les ha + RVB, au final nous avons décidés de faire nos luminances avec les RVB qui avaient un poil plus de résolution et surtout moins de gradient, après une bonne sélection des brutes et une grosse mixture des différentes couches nous vous présentons l'image finale donc en (RVB/HA) RVB, il y a de retenu 40 poses de 3 minutes dans chaque couleurs RVB en bin 1, et 20 poses de 10 minutes en ha bin 1.  
      L'image présentée à été adoucie en effet la version réduite du champ complet paraissait un peu agressive, la full cliquable à également été adoucie : 
       


       
       
       
       
      Par contre pour ce crop sur NGC 604 on est en pleine résolution, image renforcée, NGC 604 est une super-nébuleuse, un monstre d'un diamètre d'environ 1500 années-lumière,  40 fois la taille de la partie visible de la nébuleuse d'Orion, ce n'est pas pour rien qu'elle est visible depuis la voie lactée et mérite son nom NGC particulier: 


       
       
       
       
      Une autre vue sur NGC 588, NGC 592 : 


       
       
       
       
      Une  vue sur un amas d'étoiles assez éloigné du centre: 


       
       
       
       
      Version annotée:  



      Georges et Jc.
  • Upcoming Events