Alain_G

Problème collimation C8

Recommended Posts

Bonjour

 

Après avoir consulté des tutos et regardé des vidéos, j'ai décidé de m'attaquer à la collimation de mon C8 le week-end dernier.

Je pense avoir pas trop mal réussi : cercle bien rond sur une étoile défocalisée, j'obtiens des cercles bien concentriques quand j'approche de la mise au point.

Pour ce qui concerne la tache d'airy, j'ai laissé tomber à cause d'une turbulence trop forte. J'ai l'impression qu'elle n'est pas parfaite mais je ne sais pas sur quelles vis agir pour la corriger et la vue que j'ai pu en avoir était trop fugace pour que j'ai une idée précise de sa forme.

Par contre, depuis ma collimation je note un problème avec mes oculaires de longue focale : quand j'amène une étoile brillante en bord de champ, elle commence à se déformer aux 2/3 du champ puis devient défocalisée quand elle arrive sur le bord. Je n'avais pas ça avant.

Pour préciser, j'ai fait ma collimation avec un oculaire 10mm pour dégrossir et 10mm avec barlow x2.5 pour peaufiner et essayer de voir la tache d'airy.

Avez-vous une idée d'où ça peut venir :

- Collimation moins bonne que ce que je pense ?

- Vis trop serrées ?

- Vis pas assez serrées ?

- Une autre raison ?

 

Bonne journée,

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Je te conseille de faire une vidéo de 300 images sur une étoile focalisée et de compiler avec un soft  genre astrosurface ou as3 tu verra plus facilement ou tu en es de la tache d’airy  même avec un peu de turbulence elle doit apparaître 

si elle n’apparaît pas il faudra chercher une autre piste qu’une simple collimation du secondaire

Trop souvent on voit des tuto ou on te montre de beaux anneaux bien concentriques et on te dit d’agir sur le secondaire pour régler tout ça !

et bien on est loin du compte car jamais on ne parle par exemple du primaire et de son réglage 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, djorgedacosta a dit :

et bien on est loin du compte car jamais on ne parle par exemple du primaire et de son réglage 

 

Et heureusement : sur un SC le primaire ne se collimate pas ! Sacré djorge :D

 

Il y a 5 heures, Alain_G a dit :

Par contre, depuis ma collimation je note un problème avec mes oculaires de longue focale : quand j'amène une étoile brillante en bord de champ, elle commence à se déformer aux 2/3 du champ puis devient défocalisée quand elle arrive sur le bord. Je n'avais pas ça avant.

Pour préciser, j'ai fait ma collimation avec un oculaire 10mm pour dégrossir et 10mm avec barlow x2.5 pour peaufiner et essayer de voir la tache d'airy.

 

donc c'est plutôt de la courte focale et non de la longue non ?

 

En bord de champ, à grand champ tu peux avoir l'effet du télescope et de l'oculaire, à petit champ ce sont les défauts de l'oculaire. Et si tu ne les avais jamais remarqués avant, c'est que tu n'avais jamais fait cette manip sur étoile. Eh oui, observer une étoile à fort grossissement permet de voir plein de choses, entre défauts optiques divers et turbulence (atmosphérique, interne)...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis mal exprimé. Ça n’est pas avec les oculaires avec lesquels j’ai fait la collimation que je vois la déformation des étoiles en bord de champ. 

C’est quand j’ai essayé des oculaires de 20mm et 30mm que j’ai constaté ces déformations que je ne voyais pas auparavant. 
les oculaires ne sont pas en cause : pentax xw et nagler. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/05/2020 à 22:05, Alain_G a dit :

les oculaires ne sont pas en cause : pentax xw et nagler. 

 

Faut voir, le nagler à défaut de courbure de champ, est très (très) loin d'être orthoscopique. Du coup, une lune serait très ovalisée, et un carré largement transformé en tonneau. On aime ou on aime pas, moi je ne supporte pas. C'est peut être cela que tu vois ?

Ou bien, qu'avec une meilleure collimation, tes étoiles sont meilleures au centre, mais que la courbure (de l'instrument, ou de l'oculaire) se voit plus maintenant ?

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisque tu as une caméra (il me semble) je ne peux que te conseiller de suivre ce que propose @djorgedacosta et de tourner une mini vidéo avant de l’empiler sans ménagement dans le soft de ton choix (tu peux aussi le faire en live dans Sharpcap comme je l’ai expliqué par ailleurs). Et avec un filtre rouge si tu as ça sous la main. 

autre solution, Metaguide qui te fera l’empilement à la volée et sait aussi recentrer l’étoile tout seul, mais c’est un curieux soft pas forcément très simple à prendre en main

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Clouzot a dit :

Puisque tu as une caméra (il me semble) je ne peux que te conseiller de suivre ce que propose @djorgedacosta et de tourner une mini vidéo avant de l’empiler sans ménagement dans le soft de ton choix (tu peux aussi le faire en live dans Sharpcap comme je l’ai expliqué par ailleurs). Et avec un filtre rouge si tu as ça sous la main. 

autre solution, Metaguide qui te fera l’empilement à la volée et sait aussi recentrer l’étoile tout seul, mais c’est un curieux soft pas forcément très simple à prendre en main

En fait j'ai déjà essayé tout ça, mais je ne suis pas parvenu à stacker la tache d'airy dans Autostackkert. Je n'ai pas pensé à utiliser Sharpcap...

 

Alors, pour détailler un peu mieux mes tentatives de collimation :

- Vendredi dernier, tentative de collimation à l'oculaire 10mm avec et sans barlow x2,5. Comme c'était mon premier essai, j'ai pas mal tâtonné et évidemment j'ai commencé par tout décollimater avant de retrouver une collimation à peu près correcte. Quelques tests en visuel après collimation pour me dire que le résultat n'était pas trop mal. Tache d'airy entrevue mais difficile de se faire un avis. En rangeant le matériel, je me suis dit que je n'avais pas assez serré les vis de collimation, mais était-ce vraiment le cas... Peu de turbulences ce soir là, je pense que si j'avais été plus familier avec la collimation j'aurais pu atteindre un très bon résultat.

 

- Samedi : j'ai essayé de faire mieux en utilisant ma caméra, la barlow x2,5 un filtre rouge et le logiciel Al's collimation. Premier constat, ma collimation de la veille n'était pas si mal. Juste quelques légers tours de vis pour ajuster puis j'ai tenté la tache d'airy. J'ai donc fait une vidéo, mais d'une part elle ne contenait pas suffisamment d'images et d'autre part je n'ai pas trouver sur quels paramètres jouer pour réussir à stacker la tache d'airy dans autostackkert... Autre constat, ne maîtrisant pas tous les outils j'ai mis beaucoup plus de temps à faire ma collimation avec la caméra que la veille en visuel. Réflexion que je me suis faite en rangeant le matériel, j'ai trop serré les vis de collimation (probablement vrai, je pense les avoir bloquées ou quasi).

 

- Dimanche : nouvelle collimation uniquement en visuel comme vendredi, en commençant par dévisser légèrement les vis de collimation vu que je les avais bloquées la veille. Beaucoup de turbulence, pas moyen de se faire une idée précise de l'aspect de la tache d'airy. J'ai fait un peu d'observation une fois la collimation terminée, c'est là que je me suis rendu compte que les étoiles brillantes se déformaient en arrivant en bord d champ dans mes oculaires de 20mm et 31mm, ce que je n'avais pas remarqué auparavant.

 

- Mardi : courte séance de visuel assisté. J'ai obtenu de très bons résultats, pas constaté de déformation d'étoiles en bord de champ (en utilisant le réducteur x0,63), mais je ne me suis pas non plus retrouvé avec une étoile brillante en bord de champ, et mes images m'ont semblé plus piquées qu'avant de faire la collimation. Ca me rassure un peu. Il me faudrait la lune ou des planètes pour me faire un meilleur avis sur la qualité de ma collimation...

 

Maintenant la météo est nuageuse jusqu'à lundi, je vais devoir attendre un peu avant de pouvoir revoir tout ça.

 

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, a titre d'exemple voici ce que j'ai obtenu avec la méthode du staking sur mon c8 edge. J'ai créé un post pour savoir si la collimation est bonne. Peut-être que les réponses te serviront...

 

Airy.JPG.5c043878f77f9d5f01699d8620eb9e9c.JPG

Edited by AstronoSeb
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La collimation semble bonne mais tu as un beau tréfoil ça ne simplifie pas le réglage, je sais de quoi je parle xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loulou62630
      Bonsoir tout le monde,
       
      Suite à l'achat d'un MAK SW 150/1800, je souhaiterez faire de l'astrophoto avec mon vieux Canon EOS 20D, je suis sur un PO en 50,8. Que me conseillez vous comme Barlow pour du planétaire et de la photo sur Amas s'il vous plaît ?
       
      Est ce que je pars sur une barlow X2 en 31,75 genre Taka https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-2x-takahashi-coulant-31-75mm_detail à 120 € avec adaptateur ou je reste quand même en 50,8 avec une skywatcher https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-deluxe-ed-2x_detail
       
      Quel est l'impact sur l'astrophoto avec une barlow ED ?
       
      Budget max : 120/150€
       
      Merci de vos retours.
       
      Louis
    • By astroespo
      Bonjour,
      tout est dans le titre.
      Merci pour vos lumières.
    • By yann35
      Bonjour,
      Je recherche un complément d’infos sur la Barlow Baader VIP, (souhaitant l’acquérir).
      Pour les Astrams aillant déjà utilisés ce multiplicateur de focale modulaire.
      je souhaiterai connaitre les facteurs de grandissement avec et sans les deux bague allonge 25AI et 25AII.
      Merci
      Yann
    • By Fred_76
      Bonjour,
       
      L'objectif russe Tair 135 mm f/2.8 me fait de l'oeil. On le trouve à moins de 150 € sur le net et il est en monture M42 ce qui le rend facilement adaptable sur n'importe quel appareil photo, ou presque (45.5 mm ou moins de distance capteur-bride). Il ouvre à f/2.8 et son diaph est constitué de 20 (!!!) lames, ce qui fait qu’on peut l’enfermer un peu sans voir apparaître plein d’aigrettes sur les étoiles lumineuses.
       
      Mais que donne-t-il en astrophoto ?
       
      Si quelqu'un en a un, je veux bien qu'il le teste :
      - sur trépied, avec retardateur sur 10 s
      - viser l'étoile polaire
      - prendre des poses de 5 s à 800-1600 ISO, pas plus, à pleine ouverture
      - préciser le modèle du boitier
      - m'envoyer un RAW (contact en MP)
       
      Sa conception est à 4 lentilles (ci dessous le TAIR 11 135 mm f/2.8 en monture M39, argenté, alors qu'en monture M42 il est anodisé noir) :
       
      Quelques tests et revues :
      https://manondamoon.com/2017/05/14/a-lens-the-kmz-tair-11a-135mm-f2-8/ 
       
      http://www.reduser.net/forum/showthread.php?152436-Russian-Soviet-USSR-Lens-Survival-Guide&p=1728060&viewfull=1#post1728060
       
      https://www.pentaxforums.com/userreviews/tair-11a-135mm-f2-8.html
       
      Il y aurait aussi le Zeiss 135 mm f/2.8 T* C/Y qui pourrait convenir, à peine moins lourd que le Tair, mais plus cher (250€).
       
      A+
       
      Fred
    • By Chrishapha2019
      bonsoir à tous..
       
      POur ceux qui ne connaissent pas cette application du spectroscope il est tout à fait possible d'observer les "flammes" (protubérances) solaire en utilisant un spectroscope avec la méthode de la fente large.
      Cette technique très simple a été surtout utilisée et décrite par Angelo Secchi (jésuite italien et Astronome) . J'ai reproduit son protocole et ça fait 20 ans que je l'utilise.
       
      Son spectroscope comprenait 7 prismes et un collimateur de 120mm de focale. Il décrit lui même la dispersion de son spectro comme équivalente à un réseau de 540 t/mm que lui avait donné Rutherford pour remplacer ses 7 prismes.
      Pendant des années j'ai utilisé un réseau de 1200t/mm (conseillé dans les quelques articles récents sur cette technique).
       
      Or TROP de dispersion fini par trop étirer les images et les déformer à cause de l'effet Doppler car les protubérances sont des corps en mouvements (plus ou moins violents).
       
      Voici donc en photo comment évolue l'image lorsque je change de réseau. Le contraste augmente mais les images se déforment progressivement et la netteté même diminue!
       

       
       

       
       
      j'ai également un réseau de 2400 t/mm mais l'image est encore plus déformée et la base des protubérances est noyée par l'élargissement de la chromosphère.
      Le meilleur compromis se situe entre 600 à 1200 t/mm max car soit on augmente le contraste mais c'est au détriment de la qualité finale de l'image qui devient moins fine.
       
      En revanche si je veux détecter les petits changements d'activité alors la dispersion devient indispensable pour voir en direct l'effet Doppler.
       
       
       
  • Images