Cyp

NGC 5466 au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Après l'observation de NGC 5297, je quitte les Chiens de chasse afin de suivre la ronde des constellations, et passe au Bouvier. Pour changer des galaxies — et qu'est-ce que c'est plaisant ! — la cible est un amas globulaire très peu concentré que j'aime beaucoup, NGC 5466.

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200517/ngc-5466

 

Objet : NGC 5466
Type : AG
Constellation : Bouvier

 

AD : 14h 05' 27"
Déc. : +28° 32' 04"

 

- Date, heure, durée : 17/05/2020, 23:18 TU, 55'
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent faible à moyen, 12,5 °C
- T0 (mvlonUMi 6,31), P3, S1/154×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77× (champ de 38'), H = 65°. AG circulaire vu V3 aux limites plutôt nettes, d'un diamètre estimé à 5'.
    
    Moyennement détaché du fond de ciel, un fond diffus de luminosité L3 est recouvert d'un poudroiement d'étoiles assez dense sans condensation centrale apparente. De nombreuses étoiles sont clairement visibles sur toute sa surface.
    
Remarque :
    L'étoile de mV 7,0 située à 20,3', PA 106, de NGC 5466 apparaît dorée.

 

large.5ec55b848cab4_NGC5466-T200.png.1f82130bab99cf97592ec73f136f6a8e.png

  • Like 4
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bravo pour ce dessin, très fidèle à la vision à l'oculaire :).

 

Je n'ai jamais dessiné cet amas globulaire, mais je l'ai déjà observé plusieurs fois. 

Son aspect est assez déroutant pour un amas globulaire. Si on vient d'observer M3 et M5 juste avant, ça fait un choc.... car sur le coup, on a l'impression de ne rien voir du tout. Et pourtant l'amas est bien là, présent dans le champ de l'oculaire sous la forme d'un nuage immense, mais très ténu. Il ne saute pas aux yeux, mais quand on l'a repéré, on peut zoomer dessus et résoudre une partie du nuage en une myriades d'étoiles faibles, exactement comme sur ton dessin.

 

Il fait partie du catalogue des 110 plus beaux NGC.  Mes notes d'observation à son sujet sont visibles ici : NGC 5466

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta description et celle d'Yves donnent envie d'aller voir cet AG atypique, merci à vous deux.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je le trouve vraiment très chouette, cet amas. Il est plutôt grand et pourtant il ne « claque » pas comme les stars habituelles — à s'accaparer le champ pour eux seuls — avec pourtant une bonne part de résolution. Bref, une vision plutôt très douce et discrète, en somme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut ! merci pour ce dessin réaliste du "frère d'aspect" de NGC 5053 dans la Chevelure !

Voilà effectivement des globuleux que l'on ne conseille guère aux urbains ou aux ciels lunaires !

Comme beaucoup d'objets de ce type à faible brillance, c'est le ciel qui fait la différence pour le percevoir ... après bien entendu au-delà d'un certain diamètre le flux lumineux et la résolution sont gratifiants pour résoudre tout cela en myriades d'étoiles

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@etoilesdesecrins je n'ai pas encore dessiné NGC 5053, mais il est bel et bien sur ma liste :) Un peu tard pour cette année, ce sera pour une prochaine fois :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours aussi sympathique !

Je trouve ta manière de dessiner très précise, propre. Bravo

Tu donnes envie de mettre l'oeil à l'oculaire

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
       
      Me revoiloup n'est-ce pas,  évidemment très occupé avec madame qui a bien voulu se faire surprendre, très dévoilé..... presque coquine me direz-vous.
      De la photos de l'imagerie et du dessin au programme.
      On commence par une lune bleu Arsidi du 13, et puis la séquence du 14 avec une lune en version saturé, suivi de vues de détail réalisé soit avec le solar continuum  où le filtre vert.
      La barlow s'ajoute pour les "gros" plans.
      Quand au dessin il s'agit de Mersenius une formation circulaire de 85 km de diamètre à proximité de la mer des humeurs, il a un fond convexe  et d'après l'atlas virtuel de la lune il s'agit d'une formation d'exception pendant cette période de lunaison, près de 4 milliards se sont écoulés depuis sa création. Avec les conditions atmosphériques je n'ai pas vue de formations complémentaires.
       

       
      MARE IMBRIUM-SINUS IRIDUM-20_46_46

       
       
      REGION-SUD-TYCHO-20_36_24

       
       
      MARE IMBRIUM-SINUS IRIDUM-20_46_46

       
      COPERNICUS-21_05_21

       
       
      MARE HUMORUM-GASSENDI-21_13_44

       
       
      MAGINUS-CONGOMONTANUS-CLAVIUS-STREET-TYCHO-21_11_00

       
       


       
       
      Bon ciel & dessin lunaire
    • By xavierc
      Nuit du 8 au 9 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme
       
      13 dessins : 9568 à 9580.

      Je suis prêt à observer à 22h15. Le crépuscule nautique est commencé.
      Je commence par du lourd, le gros amas globulaire M22 du Sagittaire dessiné pendant une heure.

      Observation 9568 : M22.
      138x. Bleuté ciel. Très riche, le dessin reste approximatif vu le nombre d'étoiles.


      Puis je croque une nébuleuse planétaire dans la même constellation, mais la turbulence forte de 5 sur 5 floute tout ça.

      Observation 9569 : IC4732.
      Repérée par blinking Oxygène 3 (réponse bonne) à 85x, elle est faible et stellaire à 201x.
      A 631x la turbulence est immonde 5 sur 5, il est impossible d'atteindre une mise au point fine.


      Des chouettes discutent au sud-est.

      Je pointe ensuite quelques nuages obscurs vers gamma de l'Aigle.

      Observation 9570 : B334.
      85x. Sombre mais à bords flous. Forme serpentante.


      Observation 9571 : B335.
      85x. Sombre, assez délimité du côté sud-ouest et flou ailleurs.


      J'ai froid aux mains ayant fait l'impasse sur les gants.
      Un coup de barre à 1h me freine temporairement.

      Je pars alors vers des galaxies entre la Petite Ourse et le Dragon dont des membres du catalogue Arp.

      Observation 9572 : NGC5939.
      Considérablement faible, allongée sans équivoque à 201x.
      A 276x des nodosités VI4 à 5 sont vues dedans.


      Observation 9573 : Arp109 = IC1146 et PGC56057 et PGC56063.
      IC1146 est considérablement faible à faible, PGC56057 est très faible à VI1, et PGC56063 est très diffuse et faible à très faible.


      Fatigué à 2h30, je fais une micro-sieste dans le siège de camping, ça marche car je suis requinqué pour le reste de la nuit.

      Suite des galaxies entre la Petite Ourse et le Dragon.

      Observation 9574 : NGC6015.
      Facile à 85x. A 201x assez faible à considérablement faible, très diffuse. Cotonneuse, zone centrale plus brillante, nodosités.


      Observation 9575 : NGC6048.
      85x, 201x. Vue dès 85x. Turbulence moyenne à 201x. Faible.


      Observation 9576 : NGC6071.
      201x. Soupçonnée à 85x. Repérage difficile. Très faible à VI1. Centre très discret.


      La turbulence est de 3 sur 5.

      A 3h30 je me permets une pause sous forme de tour sur le parking.
      J'ai vu la comète "Churyumov Gerasimenko" 67P dans le télescope de 400 de Nicolas Biver et la nébuleuse de l'Iris NGC7023 dans le télescope de 600 de Magnitude 78.

      Je retourne à mes petites galaxies de la Petite Ourse.

      Observation 9577 : NGC6079.
      201x. Centre faible, pourtour très faible.


      Observation 9578 : NGC6091 et IC1204.
      201x, 276x. la NGC est très faible, et l'IC est très faible à VI1, je doutais que ce soit une galaxie sinon une étoile double faible.


      Je regarde la comète P/Finlay 15P dans le Taureau à l'aube à 4h40.

      Observation 9579 : Comète P/Finlay 15P.
      Très très faible, elle est très diffuse et soupçonnée à 85x, confirmée à 201x sur fond de ciel s'éclaircissant.


      Puis une galaxie Arp de la Baleine finie à 5h06 dans le ciel devenu trop clair.

      Observation 9580 : NGC702 = Arp75.
      201x, 276x, 402x. Considérablement faible à faible. Une zone en panache part au nord. Des détails fins se dévoilent vers le noyau à 402x.


      L'aube est là.
    • By Kristen
         Pour la première nuit de l'année il y avait du monde à l'asso Copernic ! Frédéric (le proprio du T760, on y reviendra) a invité des amis (15 !), Jérôme était là ainsi que Sylvestre, Yohan et moi-même.
      Au début j'ai cru que Jérôme était descendu car selon ses dire : "le seeing est pourrie !", un jolie 1.5" tout de même ! Mais effectivement pas assez bon pour du lucky imaging avec un diamètre tel que le T635. Mais finalement le ciel c'est stabilisé avec des pointes à 0.5", donc il est resté, et a prit tout les télescopes ! "Il fallait réservé !" Il y avait son Z6 sur le T520, la 462MC sur le T635, et le 6D MII sur l'epsilon !
      Il nous restait avec Yohan une eq-6 avec la william optic et le 7S que nous a prêté Jérôme. J'ai personnellement ajouté mon XT4 sur le T520 avec le 18-55 pour faire Orion en grand champs.
      Nous décidâmes alors de tenter une cible particulièrement difficile, puisqu'il s'agit de la nébuleuse de la tête de sorcière ! Et en fin de soirée, un rapide passage sur la nébuleuse tête de cheval pour le souvenir.
         Durant le moment de la prise de vue, nous allions complenter de magnifiques objets dans le fameux T760. Le barillet a été refait, plus d'astigmatisme, c'est net. Je vais donc vous décrire quelques objets qui m'ont marqué.
      Au T760 :
      - La grande nébuleuse d'orion ###Ciel correct (21.1 SQM), pas de filtre. | Flamboyante, étincelante ! Toute en couleur, les détails nombreux, les étoiles clairement distingables. Avec une étoile repère, j'ai pu voir que nous avions un détail d'environ 6" (occulaire 25mm). Les couleurs sont pour le moins exotiques, du bleu, du vert (vert OIII) et le curieux mélange de Ha et de OIII, du orange ! Je reste émerveillé par tant de beauté, j'y repasserai, et tenterai un dessin. 5/5
      - Le triplet du lion ###Bon ciel (21.4 SQM), pas de filtre. | Que dire de plus que "très beau" ! Les trois galaxies sont parfaitement discernables, telle des images. Des détails apparaissent. Ce ne sont plus des tâches flous, on voit la structure, les nuages de gazs, les étoiles en premier plan. Pareil, j'irai faire un dessin dessus. 5/5
      apperçu du champs dans l'occulaire
       
      - La galaxie du chien de chasse ###Bon ciel (21.4 SQM), pas de filtre. | J'avais déjà vu cet objet sous un ciel médiocre. Mais sous un bon ciel... J'ai été ébahi, je ne pensais même pas que c'était possible d'observer autant de détails, de variations dans les couleurs, de voir les nuages de gaz, le à peine discernable tourbillon au centre de la spirale plongée dans une brume blanche. Un jaune comparable à celui de M31 dans NGC 5195, avec, là encore, de manière ténu, les nuages de gaz qui la traverse. Une redécouverte pour l'une des stars des galaxies. 5/5
      - M106 ###Ciel bon/correct (21.2 SQM), pas de filtre. | M106 en elle même est jolie mais n'en vaut pas un détour absolu. Elle nous permet de beaux détails en son centre. Cependant ce sont ses voisines qui font de ce coin du ciel un lieu magique. Appréciable à tout les grossissements (assez fort pour bien discerner M106), on observe un certain nombre de galaxies plus petites, moins lumineuses, mais avec une grande variété de formes. On plonge littéralement dans notre Univers et on ne peut que ressentir une grande émotion devant toute cette poésie. 4/5
       
      Les photos aux 7S sont une collaboration entre Yohan et moi.
      Voici donc mon traitement.
       
      William optic (sans correcteur ! )
      a7S astrodon, 3200 ISO, 30sec
       
      - La tête de sorcière -
      1h30 (je crois)
       

       
      - la tête de cheval et la flamme -
      11min30
       

       
      Au Fuji, avec 2h30 d'intégration le signal commence à devenir important. Cependant le nombre d'étoiles sur la photo est juste très conséquent... C'est donc un montage que je dois faire avec un filtre Ha devant mon objectif pour ressortir la nébulosité.
       
      - grand champs sur Orion et Sirius -
      Fuji X-T4 ; 800 ISO / 18-55 à 23mm et f/3.6
      75*2min - 2h30
       

       
      Cette nuit d'observation avec son triplet 5 étoiles fût magique (comme le dit si bien le slogan de l'asso, Observer c'est magique !), elle ouvre l'année en beauté (c'est le cas de le dire ), par ses belles observations, mais aussi par la présence de nombreux membres de l'asso.
      Bon ciel et Bonne année 2022 !
    • By Adamckiewicz
      Au C8, 225x (morpheus 9mm)
      Lune à j10 

  • Upcoming Events