Cyp

NGC 5466 au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Après l'observation de NGC 5297, je quitte les Chiens de chasse afin de suivre la ronde des constellations, et passe au Bouvier. Pour changer des galaxies — et qu'est-ce que c'est plaisant ! — la cible est un amas globulaire très peu concentré que j'aime beaucoup, NGC 5466.

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200517/ngc-5466

 

Objet : NGC 5466
Type : AG
Constellation : Bouvier

 

AD : 14h 05' 27"
Déc. : +28° 32' 04"

 

- Date, heure, durée : 17/05/2020, 23:18 TU, 55'
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent faible à moyen, 12,5 °C
- T0 (mvlonUMi 6,31), P3, S1/154×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77× (champ de 38'), H = 65°. AG circulaire vu V3 aux limites plutôt nettes, d'un diamètre estimé à 5'.
    
    Moyennement détaché du fond de ciel, un fond diffus de luminosité L3 est recouvert d'un poudroiement d'étoiles assez dense sans condensation centrale apparente. De nombreuses étoiles sont clairement visibles sur toute sa surface.
    
Remarque :
    L'étoile de mV 7,0 située à 20,3', PA 106, de NGC 5466 apparaît dorée.

 

large.5ec55b848cab4_NGC5466-T200.png.1f82130bab99cf97592ec73f136f6a8e.png

  • Like 4
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bravo pour ce dessin, très fidèle à la vision à l'oculaire :).

 

Je n'ai jamais dessiné cet amas globulaire, mais je l'ai déjà observé plusieurs fois. 

Son aspect est assez déroutant pour un amas globulaire. Si on vient d'observer M3 et M5 juste avant, ça fait un choc.... car sur le coup, on a l'impression de ne rien voir du tout. Et pourtant l'amas est bien là, présent dans le champ de l'oculaire sous la forme d'un nuage immense, mais très ténu. Il ne saute pas aux yeux, mais quand on l'a repéré, on peut zoomer dessus et résoudre une partie du nuage en une myriades d'étoiles faibles, exactement comme sur ton dessin.

 

Il fait partie du catalogue des 110 plus beaux NGC.  Mes notes d'observation à son sujet sont visibles ici : NGC 5466

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta description et celle d'Yves donnent envie d'aller voir cet AG atypique, merci à vous deux.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je le trouve vraiment très chouette, cet amas. Il est plutôt grand et pourtant il ne « claque » pas comme les stars habituelles — à s'accaparer le champ pour eux seuls — avec pourtant une bonne part de résolution. Bref, une vision plutôt très douce et discrète, en somme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut ! merci pour ce dessin réaliste du "frère d'aspect" de NGC 5053 dans la Chevelure !

Voilà effectivement des globuleux que l'on ne conseille guère aux urbains ou aux ciels lunaires !

Comme beaucoup d'objets de ce type à faible brillance, c'est le ciel qui fait la différence pour le percevoir ... après bien entendu au-delà d'un certain diamètre le flux lumineux et la résolution sont gratifiants pour résoudre tout cela en myriades d'étoiles

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@etoilesdesecrins je n'ai pas encore dessiné NGC 5053, mais il est bel et bien sur ma liste :) Un peu tard pour cette année, ce sera pour une prochaine fois :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours aussi sympathique !

Je trouve ta manière de dessiner très précise, propre. Bravo

Tu donnes envie de mettre l'oeil à l'oculaire

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By sebseacteam
      Bonjour la compagnie,
       
      Un grand classique au menu, "grand" car bien étendu, "classique" car tout le monde en a déjà entendu parler  
       
      C'est dans Persée que ça se passe:
       

       
      Les infos:
       
      Skywatcher 80ED + réducteur 0.8X
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      55x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       
      Une brute de 120s:
       

       
      Image finale
       

       
       
    • By sebseacteam
      Hello,
       
      Voici 2 autres amas ouverts dans Céphée.
       
      C'est par ici:
       

       
      C'est pas les plus spectaculaires ni les plus connus des NGC, mais ils existent, je leur ai donc rendu une petite visite.
       
      Les infos:
       
      Skywatcher 80ED + réducteur 0.8X
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      55x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       

       

       
       
    • By eroyer
      Bonsoir,
      lundi soir, les prévisions météo étaient bonnes pour le lendemain matin, j'ai donc programmé le réveil à 4h30 pour tenter de voir la comète C/2021 A1 Leonard. Finalement, une envie pressante m'a décidé à me lever à 3h30. En pantoufles par -2°C, j'ai aperçu sans difficulté la comète aux jumelles 15x70 malgré le croissant de lune qui illuminait le ciel. Malgré sa petite taille, la forme caractéristique d'une comète avec sa coma et un début de queue était visible. Cela m'a incité à sortir les jumelles 25x100 sur le trépied pour faire un dessin.
      Les conditions d'observations s'améliorent de jour en jour avec le départ de la lune et le rapprochement de la comète. Si on peut bénéficier d'un trou dans les nuages dans les prochains jours, ça vaut le coup de se faire violence et de se lever tôt.
       

       
      Eric
       
    • By ANAKLO
      Bien qu'aillant été ma principal occupation durant les soirées cette été, je n'ai pas fais que de la photo. En me basant sur des souvenirs, j'ai dessiné, vite fait sur un carnet, des objets observés. Il n'est donc pas question de ressemblance avec la réalité car ses dessins sont réalisés avec l'émotion qu'il met resté du moment. Jupiter a donc des détails inventés, mais avec une résolution similaire à ce que l'on aurait pu voir. Il en est de même avec les objets du ciel profond, et notamment avec les étoiles qui sont placés avec une mesure précise environ (). Avec mes jeunes yeux, j'ai pu aussi admirer quelques couleurs, mais comme les dessins sont monochromatiques, vous les verrez par votre imagination grâce aux commentaires.
      Voici donc cette petite page de dessins, j'espère qu'elle vous plaira ! ^^
       

       
      Ces observations ont été réalisés avec les télescopes de l'association Copernic (T520, T635, T760).
       
      - Noms de l'objet ###Conditions, info sup, commentaire. Note /10 (personnel)
       
      Au T520 :
      - Jupiter et ses Lunes ###Une nuit 5/5, un seeing chilien (moins de 1"), qui nous a permit de découvrir des détails dans la grande tâche rouge. On voyait un hexagone orange dans la tâche rouge avec un centre orange clair. Je n'exagère pas en disant que le détail était aussi bon qu'une photo de J.L. Dauvergne, mais avec de meilleurs couleurs, car vu en direct. Une expérience innoubliable ! 10/10
      - les Piliers de la Création et l'Aigle ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, l'aigle se détache nettement avec des détails dans la nébuleuse obscure, le groupe d'étoile à gauche est bien défini. Les piliers sont timides, il faut utiliser la vision périphérique pour bien les dicerner. Moi qui est toujours voulu les voirs. Avec ce grossissement c'était super ! 7/10
      Au T635 :
      - la nébuleuse Trifide ###Nuit correct sans plus, pas de filtre, le trèfle est bien discernable, on peut clairement voir les nuages de gaz et en apprécier les détails. Une légère teinte rougeâtre colore les feuilles de ce trèfle. La partie en réflexion est bien difficile à voir, avec un peu de patience, un bleu/cyan très timide se laisse appercevoir en vision périphérique. 7/10
      - la galaxie d'Andromède ###Nuit correct sans plus, pas de filtre, le centre est brillant comme une comète ! Il est baigné dans un nuages lenticullaire très contrasté avec la bande du bas. Le centre est légerement jaune et les bras blancs. Je ne trouve pas la couleur très belle, ce qui est rare avec les objets du ciel. Finalement assez peu de détails, et de toutes manière je n'ai pas assez regardé, je suis assez déçu en comparaison de ce que j'avais vu avec la grande lunette des baronnies provençale, peut-être le ciel n'était pas assez clair ? 4/10
      Au T760 :
      - la galaxie du Cigard ###Ciel moyen, pas de filtre, elle est bien belle celle-ci ! De beaux détails sont au centre, le divisant à la manière du trèfle. Et puis c'est lumineux ! J'en ai été bien étonné d'ailleurs, je l'aurais pensé comme un trait diffût. Grande surprise donc ! 8/10
      - la galaxie de Böde ###Ciel moyen, pas de filtre, la galaxie d'andromède en plus petit et sans couleurs. Elle ne m'as pas donné envie de voir plus longtemps, comme pour le Cigard, j'ai été très étonné, mais de manière négative. Ce n'est pas lumineux, c'est moche, bref, rien pour plaire à un jeune comme moi ! 2/10
      - la galaxie des chiens de chasse ###Ciel moyen, pas de filtre, celle-là n'est pas à voir après un passage sur Jupiter ! Elle est ténu dis donc ! Mais avec un peu de patience... Oh ! Magie ! Des couleurs ! Oui, vraiment. Le bleu de M51, et le jaune de son compagnon. C'est quasiment à la limite des mes yeux, mais en comparant attentivement avec le fond de ciel, on distingue bien la différence de teinte. Les détails sont plus subtiles encore, mais présents ! Elle est bien jolie... Mais sombre. 6/10
      - l'Oeil de Chat ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, un centre vers/bleu et turquoise transperçe le fond noir et ténébreux de l'espace, cette oeil, nous regarde. Elle n'est pas très impressionnante, les détails pas faciles à dicerner par sa taille, nécessitant de bonnes conditions. Mais on pourrait en faire tout un poème ! L'étoile au centre se parre de ses deux virgules plongeant dans un noir profond, quel contraste ! Elle à revoir de manière plus attentive... 6/10
      - NGC 6552 ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, pas loin de l'oeil de chat se trouve cette petite "galaxie repère" me permettant de fixer mes records. C'est donc l'objet à la fois le plus sombre et le plus loin que j'ai pu voir en vision direct avec ses 14.6 de magnitude et 360 millions d'années lumière de distance ! Le tout dans une petite tachouille pas bien visible si il n'y avait pas le centre de la galaxie pour repère ! Voici donc ce que je dois battre ! 9/10
       
      J'espère que ce récit vous aura plut. Je pense que le dessin va être de plus en plus présent dans ma vie d'astronome. Je vais essayer d'en faire plus souvent et avec plus d'exactitude. Car même si ue caméra nous dévoile clairement les objets, c'est une image sans l'émotion de l'observateur.
       
      Bon ciel à tous !
  • Upcoming Events