Pulsar59

NGC 3079, mixte poses longues et courtes.

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Slt Olivier, belle prise globale, avec un fond de ciel un poil bruité sur la Full.

Pourquoi la taille de la full est plus grande que la taille d'acquisition de l'Atik?  C'est du drizzle ou un truc dans le genre,

jc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli objet Bravo.

quand tu dis que le seeing est moins bon sur les poses courtes mais que la définition est meilleure çà veut dire quoi au juste ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle prise, avec des détails croustillants.

 

JF

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci à tous

 

pour répondre aux questions :

j'aligne en drizzle 2 dans Siril et après le traitement PS je redescends vers 120-125%

Le seeing c'est d'abord sur le ciel : j'ai bien vu qu'à temps de pose égal, les étoiles étaient un peu plus empatées que pour les poses longues, mais le fait de poser court et de trier a fait plus que compenser cet inconvénient.

Pour le bruit, j'ai plutôt tendance à en enlever de trop (le traumatisme de la pollum) et là je me suis retenu :D

Edited by Pulsar59

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

Belle image, bien joué

 

Citation

Le seeing c'est d'abord sur le ciel : j'ai bien vu qu'à temps de pose égal, les étoiles étaient un peu plus empatées que pour les poses longues, mais le fait de poser court et de trier a fait plus que compenser cet inconvénient.

 

 

As tu imagé le même soir et au même moment ?

Aurais tu si possible les brutes d'acquisitions courtes poses et longues poses ? Il serait interessant de faire des mesures, merci par avance.

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

re,

 

Citation

j'ai bien vu qu'à temps de pose égal, les étoiles étaient un peu plus empatées que pour les poses longues

 

Je reviens sur ton commentaire, lu trop rapidement de ma part ... :$ et sur l'aspect "empaté" des étoiles. Pour exemple voici une brute courte pose à gauche (2 secondes) et une longue pose à droite (280 secondes) sur le même objet, c'est vrai que l'aspect des étoiles sur l'image de droite est empaté, beaucoup moins fin. Pourtant le seeing est identique pour les 2 images, l'aspect "empaté" est du à l'étalement des photons par effet de diffraction sur les pixels voisins  :

 

seeing2.jpg

 

 

Amicalement

 

Christian

Edited by christian_d
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, christian_d a dit :

As tu imagé le même soir et au même moment ?

hum

me faudrait 2 setups identiques complets et surtout un double en latex aussi intelligent que moi :D

 

J'ai une brute pose longue de 300 s et une brute pose courte de 1 s si vous voulez,

C'est du 16 bits, pas du 15 comme IRIS aime bien

et attention, comme disait Garcimore, il y a un trrrrrrouc : l'échantillonnage de la longue est à 0,934" et celui de la courte à 0,6. Pour la courte il faut regarder près du centre puisqu'il n'y a pas de correcteur de coma.

Bon, j'ai mesuré bien sûr :ph34r:

Je rappelle incidemment que j'ai fait les longues le soir du jour où j'ai fait ma dernière Mercure. Je pense que l'image de cette dernière en dit assez long sur le seeing ce jour-là. Le lendemain, pour les courtes,  c'était moins bon.

 

brutecourte.tif

brutelongue.tif

Edited by Pulsar59

Share this post


Link to post
Share on other sites

Re :) juste un petit truc que je vous propose, si vous voulez faire des tests, voici un moyen de comparer simplement sans risque de biais dû au caractère aléatoire de la turbu :

 

1) Avec le setup pose courtes faire 1h en poses de 1s, avec guidage.

2) Aligner les images, les empiler toutes et mesurer la fwhm sur une étoile non saturée

3) reprendre les brutes et les empiler 30 par 30 sans aligner au préalable ( la commande COPYADD peut faire ça dans IRIS )

4) Aligner et empiler la nouvelle série obtenue, mesurer la fwhm sur la même étoile

5) publier les résultats sur astrosurf ;)

 

( ce que j'avais fait mais il y avait un peu de vent, donc possible biais ; faudrait que je retente )

Edited by Roch

Share this post


Link to post
Share on other sites

en faisant ainsi, tu vas isoler la contribution des erreurs de guidage sur une période de 30 secondes (s'il n'y a pas de cause extérieure type vent)

Je pourrais faire la manip mais j'avoue avoir la flemme. C'est un peu long O.o

Edited by Pulsar59

Share this post


Link to post
Share on other sites

vu qu'on en cause pas mal ces temps ci, vais retenter le coup ce soir... et sans guidage ni motorisation, mais sur une étoile suffisamment proche du pôle pour ne pas voir de bougé ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'aurais bien refait une autre de mes cibles en poses courtes mais je crois que c'est mort pour ce soir :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

me faudrait 2 setups identiques complets et surtout un double en latex aussi intelligent que moi 

 

 

Ok, pas grave. La comparaison est valable que s'il s'agit du même équipement. Merci :).

 

Christian

 

Edit : tu as le TWIN QUASAR sur ton image.. 

Edited by christian_d

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bien belle image :)

Me déplait pas cette nouvelle technique de mixage ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Jean-Claude Mario
      Bonjour, avec cette météo je n'ai rien à me mettre sous la dent en ce moment, alors mon ami Denis Huber m'a motivé pour  reprendre le traitement d'une ancienne prise sur la chaine de Markarian afin de la mettre en vidéo.

      Il y avait 4 panneaux réalisés avec une TEC 140, j'ai harmonisé les fond de ciels et j'ai retouché les détails de l'image avec du TOPAZ inside.
       
      L'image finale fait 6400 px  X  7000 px, cliquable pour la version full :


       
      Version annotée, cliquable pour la version full, le listing pix me sort un millier de galaxies :



      Le voyage en vidéo dans l'image réalisé par Denis Huber à faire absolument, un grand merci à lui  :
       
      Jean-Claude MARIO
       
       
       

      ****AMATEURS,  VOUS VOULLEZ  DEVENIR CHEF DE MISSION A L'OBSERVATOIRE STELLE DI CORSICA EN CORSE, EN PROFITER POUR VISITER
       l'ILE ET PRATIQUER L'ASTRO AVEC UN T600 ?  RENSEIGNEMENTS ICI : http://astro.equinoxe.free.fr/stelle_di_corsica/presentation.php   **** 
    • By RIGEL33
      Les nébuleuses de Bode
       
      Lors du confinement de novembre 2020, j’avais décidé d’imager 3 comètes qui étaient accessibles depuis le jardin du village où je réside. Les conditions n’étaient pas top. Malgré l’absence de Lune des 12 et 13 novembre, la pollution lumineuse couplée à quelques passages nuageux étaient bien présents mais ne me firent pas renoncer… trois comètes, ce n’est pas si souvent.
       
      Alors que le setup grand champ imageait la comète 156P, j’eus beaucoup de difficultés à capter le même objet à la lunette. Elle était très faible. Comme je ne voulais pas perdre une nuit à photographier dans le vide, je préférais une cible plus simple à trouver : les galaxies M81-82 dans la constellation de la Grande Ourse, aussi appelées les « nébuleuses de Bode » du nom de leur découvreur : Johann E. Bode.
       
      M81, populairement appelé la Grande galaxie de Bode, est une spirale vue de trois quart de face d’environ 87.000 années-lumière de diamètre et située à environ 11,8 millions d’années-lumière de nous. D’une magnitude visuelle de 6.9, elle peut être vue aux jumelles sous un bon ciel.
      M82, populairement appelée la galaxie du Cigare, est une spirale vue par la tranche, d’environ 42.000 années-lumière de diamètre et éloignée de nous d’environ 12,7 millions d’année-lumière. Elle est très active et subit une intense formation d’étoiles, sûrement provoquée par son interaction gravitationnelle avec M81.
      Les deux univers-îles font partie du groupe galactique de M81 comprenant environ une quarantaine de galaxies. Et comme notre Groupe Local, le groupe de M81 fait partie du superamas galactique de la Vierge.
       
      Photos prises le 12 novembre 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel (+ filtre CLS) au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage).
      119 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 25 DOF – Iris, Toshop et Fitswork.
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
    • By CB7751
      Bonjour à tous.
       
      La météo abominable ne permet pas d'avancer.. voici quelques travaux en cours.
      Couches luminances pas forcément définitives, en attente de Ha et RGB.
      Fortement recadrées au C9.25 Hyperstar, focale 515mm F2.2, caméra ZWO ASI183MM Pro, monture EQ6R Pro, gestion ASIair.
      Un an d'hyperstar, des mois de collimation, de bidouille, de galère, d'envie d'arrêter... et enfin j'ai le bon bout.
       
      Deux nuits exploitables et sans lune ça devrait être terminé... 
      Je suis pas peu fier de ma M51 et NGC2403 devrait être mignonne aussi.
       
      Les défaut de diffractions sur les étoiles sont causés par le passage des câbles devant la lame.. il semblerait que la meilleure méthode soit de faire juste un arc de cercle simple (ex: M51) plutôt que le fameux demi cercle imprimé 3D (M81/M82)...





       
    • By Nicolobrica
      Salut a toutes et tous, lecteur assidu du forum, je n'ai pas posté jusque la (certains m'ont probablement croisé en face), et hier soir je me suis décidé à le faire dans le groupe "ciel profond rapide en poses courtes". On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto, même si je n'ai pas la prétention d'en faire.
       
      En fait, ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie, mais un peu dans toutes
       
      Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans (du dessin astro aussi a l'occasion), de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi?
       
      Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!)
       
      Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas vraiment de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques. Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte!
       
      L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond (monture pas faite pour, encore moins avec 6kg sur le dos, tube perfectible, camera planétaire avec capteur minuscule et pixels de 2.9µ), on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détails inaccessibles au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations.
       
      Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 5s a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s, et je travaille aux gains suivants: 111, 200, 300). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer correctement en VA (je n'en fait que depuis 6mois).
       

      M65 130x10s gain 200/offset 74
       

      NGC3628 200x5s gain 300/offset 201
       

      M66 130x10s gain 200/offset 201
       

      Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet.
       

      Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201
       

      NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?)
       

      NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74
       

      M101 120x10s gain 200/offset 74
       

      M109 132x10s gain 200/ offset 74
       

      M106 125x10s gain 200/offset 74
       

      M90 130x10s gain 200/ offset 74
       

      Une petite galerie des galaxies du jour
       
       
      Ce fût une nuit productive!
       
      Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation.
       
       
      Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit!
       
      M82 29x30s gain 111/offset 34
       

      M81 42x30s gain 111/offset 34
       
       
      Pour finir le setup utilisé:
       
      ir,
      J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
       
      Pour la procédure habituelle, je travaille avec Sharpcap, lui même connecté a GSS et All Sky plate solver pour le pilotage de la monture , et  Stellarium pour l'interface de pointage.
       
      Comma ma QHY290MM est refroidie, j'ai une bibliothèque de darks bien fournie pour faire face a toutes les situations, et j'adapte le temps de pose unitaire en fonction de la cible et des conditions d'observations.
       
      Les darks et les flats sont soustraits pendant le livestacking, et bien sur l'histogramme est travaillé au fur et à mesure.
       
       
      Quelques screens pendant la capture (ou l'on peut voir que des les toutes premières minutes l'essentiel est déjà la):
       

       

       

       

       
      Je conserve l'intégralité des brutes ( en .fits), ainsi que les dark/flats utilisés, je peux donc ultérieurement soit rejouer le stack sur SC, soit utiliser un autre soft, pour ma part c'est Siril! Ce qui me permet a posteriori de tirer un peu plus de mes brutes avec un minimum de traitement, voila pour les photos souvenirs!
       
      Ma démarche est vraiment axée sur l'observation en live, en essayant d’attraper le maximum de détails, pas de faire de belles images (mais c'est possible avec ce setup moyennant des cumuls plus importants)
       
    • By Nicolobrica
      Salut a toutes et tous (c'est mon premier message dans ce groupe, et sur Astrosurf je suis surtout un lecteur, certains m'ont peut être déjà croisé en face)
       
      Je suis bien embêté car ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie
       
      Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans, de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi?
       
      Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!)
       
      Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte!
       
      L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond, on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détail inaccessible au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations.
       
      Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 500ms a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer en VA (je n'en fait que depuis 6mois).
       

      M65 130x10s gain 200/offset 74
       
       

      NGC3628 200x5s gain 300/offset 201
       
       

      130x10s gain 200/offset 201
       
       

      Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet.
       
       

      Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201
       
       

      NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?)
       
       

      NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74
       
       

      M101 120x10s gain 200/offset 74
       
       

      M109 132x10s gain 200/ offset 74
       
       

      M106 125x10s gain 200/offset 74
       
       

      M90 130x10s gain 200/ offset 74
       
       

      Une petite galerie des galaxies du jour
       
       

      M42 3202X500ms Gain 300/ offset 201 (en tout début de nuit, avec un ciel très turbulent et du vent, d’où le choix de poser très court)
       
      Ce fût une nuit productive!
       
      Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation.
       
       
      Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit!
       

      M82 29x30s gain 111/offset 34
       
       

      M81 42x30s gain 111/offset 34
       
       
      Pour finir, le setup utilisé:

      J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
       
       
  • Upcoming Events