AstronoSeb

Collimation d'un c8 et figure d'airy

Recommended Posts

Bonjour a tous.

J'ai tenté la collimation de mon c8 edge et j'ai obtenu cette figure d'airy avec la méthode du staking sur une étoile.

 

Que pensez vous de cette collimation ?

 

Je me pose en particulier la question par rapport aux 3 discontinuités de l'anneau secondaire. 

 

Airy.JPG

Edited by AstronoSeb

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 9 heures, AstronoSeb a dit :

Que pensez vous de cette collimation ?

Qu'elle est excellente mais avec un peu de tréfoil . . . comme la quasi totalité des SC :)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, c'est pas mal du tout. c'est une bonne méthode de vérification de la collimation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Maintenant il faut que tu observes une étoile  vers le zénith  à 2 ou 3 D pour voir comment tu focalises, et si le premier anneau est bien centré par rapport à la tache principale. Observes bien la tache d'Airy quand tu mets au point. Tout doit rester bien centré des deux cotés du plan focal même si les images sont différentes.

A titre d'exemple, Il y a deux jours, j'ai peaufiné la collimation de mon STF Rumak maksutov 200/2000mm qui n'était pas sorti depuis plusieurs mois sur Véga, puis sur  la double epsilon 1 ou 2 de la Lyre à 5D (1000X pour finir avec un ortho abbe celestron 4mm et une Barlow TV 2X). La perfection s'est jouée sur un peu moins de 1/10 de tour de l'une des vis (oui, il y avait une légère dé collimation que je voyais parfaitement). Après l'image de la double (l'autre paire était hors du champ) était comme dans la littérature: Parfaite.

Cela a été l'occasion de controler la qualité d'un vieux Tani, un oculaire SR 4mm en 24.5mm, une soit disant bouse que certains déconseillent sur les forums, notamment aux USA, et que l'on cite comme l'un des plus mauvais oculaire qui soit, et les images étaient parfaites au centre du champ, deux petites billes très bien séparées….

PS: La collimation est aussi, voir plus importante, que l'observation. C'est bien d'y passer du temps. Bravo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les conseils. C'est quoi le trefoil? Anton parle d'étoiles à 2 ou 3D. C'est quoi?

 

J'ai remplacé les vis de collimation par des  bob knobs mais je regrette. J'ai l'impression que des vis torx avec une clé coudée donnerai plus de sensibilité au réglage. 

 

Qu'est-ce que vous en pensez ?

 

La collimation c'est une aventure en soit...

Edited by AstronoSeb

Share this post


Link to post
Share on other sites

cela n'a que marginalement à voir avec le sujet mais sur la double double dans un 300 et avec un grossissement suffisant pour voir la diffraction sur les deux couples présent dans le même champ, on peut voir lorsque la turbulence est suffisamment lente, que la turbulence n'y est pas identique au "même moment" (i..e le temps pour le regard de passer d'un couple à l'autre).

Share this post


Link to post
Share on other sites

2D c'est un grossissement égal à deux fois le diamètre de l'instrument exprimé en millimètres. 3D c'est ...

le tréfoil est une aberration optique qui se traduit dans ton image par la rupture à trois endroits à 120° les uns des autres de ton premier anneau de diffraction: ça peut venir d'un réglage du secondaire qui le contraint un peu trop et tu pourrais essayer de corriger cela à une prochaine collimation en réglant en desserrant les vis pour commencer.

logiquement la clé coudée est plus sensible à cause du bras de levier mais les mollettes apportent du confort au réglage. je ne sais pas si quelqu'un a essayé d'utiliser une pince à molette comme levier pour augmenter leur sensibilité ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement  il me semblait bien que les vis étaient un peu serrées. Le miroir secondaire doit être sous contraintes au niveau des 3 vis. Tout s'explique. Quel est l'impact du trefoil sur l'image ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, AstronoSeb a dit :

Quel est l'impact du trefoil sur l'image ?

il y a une légère dégradation de l'image ... ça dépend de l'usage projeté mais l'impact est plus faible qu'une mauvaise collimation.

comme conseillé plus haut par @Anton et Mila il faudra refaire l'exercice avec une étoile haute dans le ciel, ce sera l'occasion éventuellement de régler en desserrant. par contre si c'est trop desserré ce n'est pas un réglage stable, il faut trouver le juste milieu.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas comment sont faites les vis d'un SC sur le secondaire, mais j'ai mis des vis Allen à six pans creux sur le mak à la place des vis fendues, et j'utilise comme clé un gros boutons de porte en céramique blanc dans lequel j'ai fixé la clé allen correspondant. La taille du bouton fait 3cm environ, et c'est suffisant pour apprécier la rotation. C'est sûr un bras de levier c'est mieux, mais dans le noir. Eviter les manipulations dans le noir de tournevis près de la lame. Ce doit être un gros piège à con pour faire un éclat, surtout si tu dois intervenir souvent si la collim bouge avec l'inclinaison du tube….moi, je n'ai pas ce soucis.

Oui 2D c'est suffisant pour la collim @asp06mais je m'amuse souvent à aller beaucoup plus haut, 5D sur le mak 200mm et 8D sur l'apo LZOS 152mm, mais là jamais de collim sur cette dernière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les vis fendus pas pratique car on tourne avec un cruciforme et ce n'est pas top! Le mieux, pour avoir essayé les bob knobs, ce sont les vis allen beaucoup plus précis.

Pour la tâche airy je la vois qu'avec une étoile artificielle. Jamais vu sur une vraie étoile. Entre la turbulence externe,interne etc etc c'est pas facile! Je sais pas si il faut faire une fixette la dessus car beaucoup d'astronome amateurs ne l'ont pas vu et ne la verront jamais ou presque!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, guy03 a dit :

Pour la tâche airy je la vois qu'avec une étoile artificielle. Jamais vu sur une vraie étoile. Entre la turbulence externe,interne etc etc c'est pas facile! Je sais pas si il faut faire une fixette la dessus car beaucoup d'astronome amateurs ne l'ont pas vu et ne la verront jamais ou presque!

Tout dépend du diamètre et de la qualité du tube. Sur l'apo LZOS 152mm, on peut la voir souvent, et parfaitement aussi. Ici une description d'une tache d'airy parfaite sur une double proche du PS de l'instrument. Comme quoi, il y a des astronomes amateurs chanceux…..

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, AstronoSeb a dit :

Pour ma part, je ne l'ai vu que grâce à autostacker. Sinon, l'image n'est que turbulence...

Normal, les réflecteurs sont plus affectés par la turbulence instrumentale que les réfracteurs, et la différence de diamètre moyen accentue le problème. Entre Mak 200 et Apo 152, on voit déjà le problème, si on peut dire que cela en ait un. Ne te fais pas de soucis avec cela, c'est normal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

Sur mon mewlon180 je vois très bien les tâches d'Airy quasi comme dans une apo.

Mercredi soir c'était juste incroyable, avec très peu de turbulence.  Sur mon ancien edge c8 j'ai jamais réussi à avoir cet type d'image. 

 

Bons cieux.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

 

Pas un newton, un mewlon180 taka !!

Je n'étais pas satisfait de la qualité optique du C8 edge. Il ne tenait pas la collim. 

Mon mewlon180 est largement meilleur en qualité optique et mécanique. Que du bonheur.

 

Bons cieux

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

Oui c'est ça! 

Je suis passé par pas mal d'instruments, dans l'ordre: intes M603, FS102, VMC260, edgeC8 et finalement mewlon180c. C'est le dernier qui m'a donné le plus de satisfactions. Facile à mettre en oeuvre (pas de pare buée), il se met en T°c rapidement (45min), une collimation qui est hyper stable, ça tient sans soucis sur une petite GP2 et ne souffre pas trop de la turbulence . Le chercheur est un 6x30 sur cette nouvelle mouture alors que les anciens avaient un 7x50. Ce qui est fabuleux c'est la clarté de ce petit chercheur, assez incroyable. 

En visuel planétaire le mewlon est semblable à une TSA120. Seul bémol,  le champ n'est  pas hyper plan mais perso ça ne me choque pas lorsque j'observe des amas globulaires par exemple. Lorsque la turbulence est bonne, vec un Delos 10mm sur la lune c'est identique à une balade dans les images haute résolution publiées en ligne. J'ai passé mes meilleurs moments en visuel avec ce tube.

Sur les étoiles doubles j'ai été sidéré par la qualité des images, figures d'Airy presque systématiques. Mon C8edge même bien collimaté ne m'a jamais montré ça, ça semblait pâteux et diffus.

Bref, je pense que le surcoût par rapport à un C8 en vaut la peine pour ceux qui veulent faire du planétaire. C'est un tube que je garderai. L'artisanat japonais ça se paye mais pour un loisir comme l'astro on ne veux surtout pas perdre son temps si précieux!

 

bons cieux

 

MB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cool les images de tes galaxies.

Sans doute possible avec le mewlon + réducteur dédié.

je pense que le f/d reste trop grand pour la photo cp.

jamais essayé mais je tenterai un  jour pour voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, asp06 a dit :

il y a une légère dégradation de l'image ... ça dépend de l'usage projeté mais l'impact est plus faible qu'une mauvaise collimation.

Oui, j'ai également du tréfoil prononcé sur mon C14 cela n'empêche pas de réaliser des images correctes. Le plus handicapant c'est surtout que le disque d'Airy est rarement visible alors faire une collimation avec de la turbu et du tréfoil ça complique sacrément les réglages. Faire une collimation sur 3 parties d'anneau ce n'est pas la même chose qu'un anneau complet !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/05/2020 à 21:47, AstronoSeb a dit :

avec la méthode du staking sur une étoile.

Intéressant !

Tu peux m'en dire plus sur cette méthode ? Logiciel utilisé, manip....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut prendre une vidéo dune étoile à fort grossissement et empiler les images avec autostaker. Tu as ci dessous le super tuto de Guillaume....

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loulou62630
      Bonsoir tout le monde,
       
      Suite à l'achat d'un MAK SW 150/1800, je souhaiterez faire de l'astrophoto avec mon vieux Canon EOS 20D, je suis sur un PO en 50,8. Que me conseillez vous comme Barlow pour du planétaire et de la photo sur Amas s'il vous plaît ?
       
      Est ce que je pars sur une barlow X2 en 31,75 genre Taka https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-2x-takahashi-coulant-31-75mm_detail à 120 € avec adaptateur ou je reste quand même en 50,8 avec une skywatcher https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-deluxe-ed-2x_detail
       
      Quel est l'impact sur l'astrophoto avec une barlow ED ?
       
      Budget max : 120/150€
       
      Merci de vos retours.
       
      Louis
    • By astroespo
      Bonjour,
      tout est dans le titre.
      Merci pour vos lumières.
    • By yann35
      Bonjour,
      Je recherche un complément d’infos sur la Barlow Baader VIP, (souhaitant l’acquérir).
      Pour les Astrams aillant déjà utilisés ce multiplicateur de focale modulaire.
      je souhaiterai connaitre les facteurs de grandissement avec et sans les deux bague allonge 25AI et 25AII.
      Merci
      Yann
    • By Fred_76
      Bonjour,
       
      L'objectif russe Tair 135 mm f/2.8 me fait de l'oeil. On le trouve à moins de 150 € sur le net et il est en monture M42 ce qui le rend facilement adaptable sur n'importe quel appareil photo, ou presque (45.5 mm ou moins de distance capteur-bride). Il ouvre à f/2.8 et son diaph est constitué de 20 (!!!) lames, ce qui fait qu’on peut l’enfermer un peu sans voir apparaître plein d’aigrettes sur les étoiles lumineuses.
       
      Mais que donne-t-il en astrophoto ?
       
      Si quelqu'un en a un, je veux bien qu'il le teste :
      - sur trépied, avec retardateur sur 10 s
      - viser l'étoile polaire
      - prendre des poses de 5 s à 800-1600 ISO, pas plus, à pleine ouverture
      - préciser le modèle du boitier
      - m'envoyer un RAW (contact en MP)
       
      Sa conception est à 4 lentilles (ci dessous le TAIR 11 135 mm f/2.8 en monture M39, argenté, alors qu'en monture M42 il est anodisé noir) :
       
      Quelques tests et revues :
      https://manondamoon.com/2017/05/14/a-lens-the-kmz-tair-11a-135mm-f2-8/ 
       
      http://www.reduser.net/forum/showthread.php?152436-Russian-Soviet-USSR-Lens-Survival-Guide&p=1728060&viewfull=1#post1728060
       
      https://www.pentaxforums.com/userreviews/tair-11a-135mm-f2-8.html
       
      Il y aurait aussi le Zeiss 135 mm f/2.8 T* C/Y qui pourrait convenir, à peine moins lourd que le Tair, mais plus cher (250€).
       
      A+
       
      Fred
    • By Chrishapha2019
      bonsoir à tous..
       
      POur ceux qui ne connaissent pas cette application du spectroscope il est tout à fait possible d'observer les "flammes" (protubérances) solaire en utilisant un spectroscope avec la méthode de la fente large.
      Cette technique très simple a été surtout utilisée et décrite par Angelo Secchi (jésuite italien et Astronome) . J'ai reproduit son protocole et ça fait 20 ans que je l'utilise.
       
      Son spectroscope comprenait 7 prismes et un collimateur de 120mm de focale. Il décrit lui même la dispersion de son spectro comme équivalente à un réseau de 540 t/mm que lui avait donné Rutherford pour remplacer ses 7 prismes.
      Pendant des années j'ai utilisé un réseau de 1200t/mm (conseillé dans les quelques articles récents sur cette technique).
       
      Or TROP de dispersion fini par trop étirer les images et les déformer à cause de l'effet Doppler car les protubérances sont des corps en mouvements (plus ou moins violents).
       
      Voici donc en photo comment évolue l'image lorsque je change de réseau. Le contraste augmente mais les images se déforment progressivement et la netteté même diminue!
       

       
       

       
       
      j'ai également un réseau de 2400 t/mm mais l'image est encore plus déformée et la base des protubérances est noyée par l'élargissement de la chromosphère.
      Le meilleur compromis se situe entre 600 à 1200 t/mm max car soit on augmente le contraste mais c'est au détriment de la qualité finale de l'image qui devient moins fine.
       
      En revanche si je veux détecter les petits changements d'activité alors la dispersion devient indispensable pour voir en direct l'effet Doppler.
       
       
       
  • Images