Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Hello ! Superbe rendu avec beaucoup de détails une fois de plus à seulement 200 mm !

 

Tiens ça faisait longtemps que je n'avais pas livré mes notes, les voici, Monts du Lyonnais, avril 2018, T300, turbulence assez faible à faible.

Je te rejoins à peu près, mais une fois de plus ce ne fut pas une observation de plusieurs dizaines de minutes dédiée au dessin. J'espère en voir plus quand je m'y consacrerai

 

56 X : facile, VD1. Ressemble à NGC 4490 vue juste avant, mais un peu plus brillante et moins longue. Assez rectangulaire, allongement 2/1.

Bords assez flous. Irrégularités de texture devinées.

 

Forme un grand triangle rectangle au S de 2 étoiles de mag 10.

 

170 X : une chaîne de 3 étoiles de mag 13-14 à E dont une à 30’’ de la galaxie.

Une étoile ou une condensation sur le côté O.

Une zone faible séparée de la galaxie à extrémité NO, pâle, mal définie, VI2.

Plus tranchée sur le bord O.

Coupures, zones sombres, points plus brillants, ….perçus mais très difficiles à confirmer et à localiser

 

270 X : point lumineux sur le bord O facilement confirmé.

Zone sombre transverse vers le milieu.

Condensation à l’extrémité SO, un peu allongée, VI2.

Bord SO recourbé vers E et plus fin.

Détails assez parcimonieux.

 

Et à la FC-100 DF X 87 :

Nébulosité nettement allongée NO / SE (??), un peu en forme de rectangle mal définie, faisant penser en cela à M1.

A tous les grossissements on note une partie ou une barre centrale un peu plus marquée, et des soupçons d’irrégularités. Pas d’extension en v.o

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle quantité de détails.

Et comme tu dis, quand on prend conscience que chaque point est une nébuleuse d'une autre galaxie, ça donne le frisson.

Chapeau !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui très joli cible ! Que de détails accessibles... Et tout ça avec un 200mm :)  BRAVO ! 

Et merci pour le partage du CR d'obs détaillé.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour ce dessin :).

 

Cette galaxie est assez complexe à déchiffrer en visuelle, car elle fourmille de détails atypiques, pas évidents à comprendre quand on est à la limite de la perception.

Je l'avais déjà dessinée une fois, mais ça fait déjà longtemps, il faudra que j'y retourne pour voir ;):

 

b73ca5ee5548206527a31aab3d85157d5b8de31b

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos chouettes commentaires, tandis que je vous avais lâchement abandonné ! :)

 

@etoilesdesecrins Comme d'habitude, tes compte-rendus d'observation sont très complémentaires. Celui-ci concorde à merveille avec les détails que j'ai pu percevoir !

 

@fred-burgeot Hé bien, sur le moment, j'en n'ai pas vraiment pris conscience, pensant plutôt à des étoiles en surimpression. Puis quand même, c'était suspect cette concentration... Mais bon, j'ai poursuivi quand même, plutôt à me demander quelle quantité de bêtises j'avais bien pu dessiner :D Ce n'est qu'une fois devant l'ordinateur que le frisson est survenu. Non seulement je n'avais pas rêvé, mais en plus tous ces détails d'aspect stellaire n'étaient pas des étoiles ! Complètement dingue, oui :D

 

Le 29/05/2020 à 21:11, Bertrand13 a dit :

Quand on est faignant, je comprends.

 

Mince, ça s'est vu tant que ça :) J'avais cru pouvoir faire illusion quelques instants :D Bon, effectivement, toi tu ne rechignes pas à la besogne :) Mais... d'où tu sors cette carte des régions HII ?! Il est magnifique ce document. En français, qui plus est... À une époque, j'aurais pu croire à un dossier spécial de @yapo, mais là... :) Un texte ou une légende l'accompagne ?

 

En tout cas, c'est vraiment chouette car ça confirme bien les détails que j'ai pu percevoir, et cela remplit mon cœur d'allégresse :D Si on m'avait dit, ce soir-là à l'oculaire, posé au beau milieu des vignes, que l'observation que je menais était aussi fouillée... je n'y aurais pas vraiment cru :)

 

C'est véritablement un objet d'exception ! Je suis ébahit du nombre de détails qui sont accessibles dans cette galaxie...

 

Encore merci à tous pour vos commentaires, et désolé du délai pour y faire honneur ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Cyp a dit :

Mais... d'où tu sors cette carte des régions HII ?! Il est magnifique ce document. En français, qui plus est... À une époque, j'aurais pu croire à un dossier spécial de @yapo, mais là... :) Un texte ou une légende l'accompagne ?

 

Mais à quoi ça sert que Bertrand y se décarcasse ?

Voilà ce qui était écris juste à côté de mon dessin:

 

Mais si on approfondi, on trouve des renseignements intéressants ici

http://www.deepsky-drawings.com/ngc-4449/dsdlang/fr

 

Il suffit de cliquer sur le lien hypertexte pour avoir tous les renseignements nécessaires !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Nicolobrica
      Salut a toutes et tous, lecteur assidu du forum, je n'ai pas posté jusque la (certains m'ont probablement croisé en face), et hier soir je me suis décidé à le faire dans le groupe "ciel profond rapide en poses courtes". On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto, même si je n'ai pas la prétention d'en faire.
       
      En fait, ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie, mais un peu dans toutes
       
      Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans (du dessin astro aussi a l'occasion), de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi?
       
      Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!)
       
      Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas vraiment de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques. Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte!
       
      L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond (monture pas faite pour, encore moins avec 6kg sur le dos, tube perfectible, camera planétaire avec capteur minuscule et pixels de 2.9µ), on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détails inaccessibles au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations.
       
      Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 5s a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s, et je travaille aux gains suivants: 111, 200, 300). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer correctement en VA (je n'en fait que depuis 6mois).
       

      M65 130x10s gain 200/offset 74
       

      NGC3628 200x5s gain 300/offset 201
       

      M66 130x10s gain 200/offset 201
       

      Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet.
       

      Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201
       

      NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?)
       

      NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74
       

      M101 120x10s gain 200/offset 74
       

      M109 132x10s gain 200/ offset 74
       

      M106 125x10s gain 200/offset 74
       

      M90 130x10s gain 200/ offset 74
       

      Une petite galerie des galaxies du jour
       
       
      Ce fût une nuit productive!
       
      Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation.
       
       
      Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit!
       
      M82 29x30s gain 111/offset 34
       

      M81 42x30s gain 111/offset 34
       
       
      Pour finir le setup utilisé:
       
      ir,
      J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
       
      Pour la procédure habituelle, je travaille avec Sharpcap, lui même connecté a GSS et All Sky plate solver pour le pilotage de la monture , et  Stellarium pour l'interface de pointage.
       
      Comma ma QHY290MM est refroidie, j'ai une bibliothèque de darks bien fournie pour faire face a toutes les situations, et j'adapte le temps de pose unitaire en fonction de la cible et des conditions d'observations.
       
      Les darks et les flats sont soustraits pendant le livestacking, et bien sur l'histogramme est travaillé au fur et à mesure.
       
       
      Quelques screens pendant la capture (ou l'on peut voir que des les toutes premières minutes l'essentiel est déjà la):
       

       

       

       

       
      Je conserve l'intégralité des brutes ( en .fits), ainsi que les dark/flats utilisés, je peux donc ultérieurement soit rejouer le stack sur SC, soit utiliser un autre soft, pour ma part c'est Siril! Ce qui me permet a posteriori de tirer un peu plus de mes brutes avec un minimum de traitement, voila pour les photos souvenirs!
       
      Ma démarche est vraiment axée sur l'observation en live, en essayant d’attraper le maximum de détails, pas de faire de belles images (mais c'est possible avec ce setup moyennant des cumuls plus importants)
       
    • By Nicolobrica
      Salut a toutes et tous (c'est mon premier message dans ce groupe, et sur Astrosurf je suis surtout un lecteur, certains m'ont peut être déjà croisé en face)
       
      Je suis bien embêté car ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie
       
      Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans, de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi?
       
      Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!)
       
      Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte!
       
      L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond, on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détail inaccessible au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations.
       
      Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 500ms a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer en VA (je n'en fait que depuis 6mois).
       

      M65 130x10s gain 200/offset 74
       
       

      NGC3628 200x5s gain 300/offset 201
       
       

      130x10s gain 200/offset 201
       
       

      Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet.
       
       

      Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201
       
       

      NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?)
       
       

      NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74
       
       

      M101 120x10s gain 200/offset 74
       
       

      M109 132x10s gain 200/ offset 74
       
       

      M106 125x10s gain 200/offset 74
       
       

      M90 130x10s gain 200/ offset 74
       
       

      Une petite galerie des galaxies du jour
       
       

      M42 3202X500ms Gain 300/ offset 201 (en tout début de nuit, avec un ciel très turbulent et du vent, d’où le choix de poser très court)
       
      Ce fût une nuit productive!
       
      Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation.
       
       
      Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit!
       

      M82 29x30s gain 111/offset 34
       
       

      M81 42x30s gain 111/offset 34
       
       
      Pour finir, le setup utilisé:

      J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
       
       
    • By T450
      Bonjour à tous,
      Les belles nuits sont trop rares pour ne pas tenter d'imager à la première occasion! Mardi, gros vent du sud (rafales à 50km!) mais pas de nuages et malgré un seeing bien médiocre (fwhm 3.4" sur l'empilement...), j'ai lancé des poses sur ngc2146, une galaxie torturée, à 78° de latitude nord. Cela m'a permis de pousser l'abri au max (voir ici pour se donner une idée) pour garder le télescope hors des rafales. Ça a tourné toute la nuit pour aboutir à 5h45 de luminance et une heure par couleur. Un crop sur la vedette puis la full en dessous.
      Newton 10" f4 + asi183
      Nathanaël
      www.flickr.com
       

       

    • By Marc S
      Bonsoir à tous,
       
      NGC891 en mono et en couleur...
       
      Je vous présente mon essai de composition L-RGB mais avec deux caméras différentes.
       
      La couche RGB a été obtenue ce 10 janvier avec l'ASI533 : 1h15 de pose.
      Et j'ai repris la couche L  prise en décembre 2019 avec la QSI640 : 33 minutes de pose.
       
      Prétraitement et traitement (de base) pour chaque couche avec Siril.
       
      Puis réalisation de plusieurs script avec Prism10
      - pour mettre l'image couleur  au même échantillonnage que  l'image en luminance (0.54"/px contre 1.06"/px).
        Les images ont alors la même métrique
      - pour aligner (translation et rotation)
      - pour placer les images au même format (avec le minimum de perte de champ)
       
      Je regarde le résultat en faisant la différence des images : LUM-RGB(en mono).
       
      L'échelle et l'alignement sont corrects mais les étoiles sont "plus fines" pour la couche RGB.
       
      Par conséquent, je dois encore chercher à résoudre ce problème car la composition L-RGB est alors dégueu... pour les étoiles.
      J'ose pas vous  la monter, sauf si demande..
      Et d'ailleurs y-a-t-il une solution pour réduire les étoiles à la même taille?
       
       


       
       
      différence: LUM-RGB(en mono)

    • By Matthieu Conjat
      Salut à tous,
      Les céphéides d'Andromède, c'est surfait, alors je me suis lancé dans le suivi des variables dans M33
       
      Avec le T400 de l'Observatoire de Nice (foyer primaire f/5 du Cassegrain (2m de focale)), j'ai commencé en octobre à débusquer les variables dans la galaxie du Triangle. (Merci à Denis Mourard, directeur de l'Observatoire, de m'avoir fourni une dérogation pour le couvre-feu )
      Je fais généralement une trentaine de poses de 100 à 120" sans filtre (entre 40 et 60 minutes de pose) par image. La caméra est une QSI583ws.
       
      Dans un champ qui fait 32x23', j'ai pu repérer 100 étoiles variables. Environ 75% sont des céphéides, de période comprise entre ~3 et 70 jours, 15% sont des variables à longue période (> 100 jours), et ~10% semblent bien avoir varié, mais sans trop de régularité.
      Comme pour M31, je trouve des magnitudes entre 17 et 20, mais pour le moment je n'ai pas trop calibré les magnitudes, donc je ne peux pas vraiment calculer la distance grâce à la relation période-luminosité.
      Je vous mets une carte du champ pour les repérer si vous voulez vous amuser, ainsi que les meilleures courbes de lumière. A gauche, c'est la courbe complète sur les 65 jours de mesure, à droite c'est la courbe repliée sur la période. Cliquez sur les images pour les avoir en grand.
      Je fais les mesures photométriques en mode automatique avec un logiciel que j'ai écrit, dans lequel je rentre un fichier avec la position de chaque étoile, les cercles de mesure et la position des étoiles de référence.
      Je ne pensais pas trouver autant d'étoiles variables dans cette galaxie avec un T400 à proximité de Nice....
       
      Je pensais me lancer dans les céphéides de galaxies plus difficiles comme IC1613 ou NGC6822, mais je m'y suis pris trop tard cette année. Si y'en a que ça tente de faire ça l'année prochaine, ça peut être un bon challenge !
       
      Matthieu
       

       













       
      Quelques variables à longue période:


       
       
       
  • Upcoming Events