Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Hello ! Superbe rendu avec beaucoup de détails une fois de plus à seulement 200 mm !

 

Tiens ça faisait longtemps que je n'avais pas livré mes notes, les voici, Monts du Lyonnais, avril 2018, T300, turbulence assez faible à faible.

Je te rejoins à peu près, mais une fois de plus ce ne fut pas une observation de plusieurs dizaines de minutes dédiée au dessin. J'espère en voir plus quand je m'y consacrerai

 

56 X : facile, VD1. Ressemble à NGC 4490 vue juste avant, mais un peu plus brillante et moins longue. Assez rectangulaire, allongement 2/1.

Bords assez flous. Irrégularités de texture devinées.

 

Forme un grand triangle rectangle au S de 2 étoiles de mag 10.

 

170 X : une chaîne de 3 étoiles de mag 13-14 à E dont une à 30’’ de la galaxie.

Une étoile ou une condensation sur le côté O.

Une zone faible séparée de la galaxie à extrémité NO, pâle, mal définie, VI2.

Plus tranchée sur le bord O.

Coupures, zones sombres, points plus brillants, ….perçus mais très difficiles à confirmer et à localiser

 

270 X : point lumineux sur le bord O facilement confirmé.

Zone sombre transverse vers le milieu.

Condensation à l’extrémité SO, un peu allongée, VI2.

Bord SO recourbé vers E et plus fin.

Détails assez parcimonieux.

 

Et à la FC-100 DF X 87 :

Nébulosité nettement allongée NO / SE (??), un peu en forme de rectangle mal définie, faisant penser en cela à M1.

A tous les grossissements on note une partie ou une barre centrale un peu plus marquée, et des soupçons d’irrégularités. Pas d’extension en v.o

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle quantité de détails.

Et comme tu dis, quand on prend conscience que chaque point est une nébuleuse d'une autre galaxie, ça donne le frisson.

Chapeau !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui très joli cible ! Que de détails accessibles... Et tout ça avec un 200mm :)  BRAVO ! 

Et merci pour le partage du CR d'obs détaillé.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour ce dessin :).

 

Cette galaxie est assez complexe à déchiffrer en visuelle, car elle fourmille de détails atypiques, pas évidents à comprendre quand on est à la limite de la perception.

Je l'avais déjà dessinée une fois, mais ça fait déjà longtemps, il faudra que j'y retourne pour voir ;):

 

b73ca5ee5548206527a31aab3d85157d5b8de31b

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos chouettes commentaires, tandis que je vous avais lâchement abandonné ! :)

 

@etoilesdesecrins Comme d'habitude, tes compte-rendus d'observation sont très complémentaires. Celui-ci concorde à merveille avec les détails que j'ai pu percevoir !

 

@fred-burgeot Hé bien, sur le moment, j'en n'ai pas vraiment pris conscience, pensant plutôt à des étoiles en surimpression. Puis quand même, c'était suspect cette concentration... Mais bon, j'ai poursuivi quand même, plutôt à me demander quelle quantité de bêtises j'avais bien pu dessiner :D Ce n'est qu'une fois devant l'ordinateur que le frisson est survenu. Non seulement je n'avais pas rêvé, mais en plus tous ces détails d'aspect stellaire n'étaient pas des étoiles ! Complètement dingue, oui :D

 

Le 29/05/2020 à 21:11, Bertrand13 a dit :

Quand on est faignant, je comprends.

 

Mince, ça s'est vu tant que ça :) J'avais cru pouvoir faire illusion quelques instants :D Bon, effectivement, toi tu ne rechignes pas à la besogne :) Mais... d'où tu sors cette carte des régions HII ?! Il est magnifique ce document. En français, qui plus est... À une époque, j'aurais pu croire à un dossier spécial de @yapo, mais là... :) Un texte ou une légende l'accompagne ?

 

En tout cas, c'est vraiment chouette car ça confirme bien les détails que j'ai pu percevoir, et cela remplit mon cœur d'allégresse :D Si on m'avait dit, ce soir-là à l'oculaire, posé au beau milieu des vignes, que l'observation que je menais était aussi fouillée... je n'y aurais pas vraiment cru :)

 

C'est véritablement un objet d'exception ! Je suis ébahit du nombre de détails qui sont accessibles dans cette galaxie...

 

Encore merci à tous pour vos commentaires, et désolé du délai pour y faire honneur ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Cyp a dit :

Mais... d'où tu sors cette carte des régions HII ?! Il est magnifique ce document. En français, qui plus est... À une époque, j'aurais pu croire à un dossier spécial de @yapo, mais là... :) Un texte ou une légende l'accompagne ?

 

Mais à quoi ça sert que Bertrand y se décarcasse ?

Voilà ce qui était écris juste à côté de mon dessin:

 

Mais si on approfondi, on trouve des renseignements intéressants ici

http://www.deepsky-drawings.com/ngc-4449/dsdlang/fr

 

Il suffit de cliquer sur le lien hypertexte pour avoir tous les renseignements nécessaires !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Jean-Claude Mario
      Bonjour à tous, heureux de vous présenter la 1ere lumière du "T500 Arp 83", il s'agit de NGC 2403, galaxie intermédiaire dans la Girafe, prise 3 jours avant la pleine Lune, 40 x 3 minutes en L bin2, 3*15 poses de 3 minutes en rvb bin2 :
       
       

       
      la full ici :
       
      http://astro.equinoxe.free.fr/images/images_constelations/girafe/NGC_2403_full.jpg
       
       
       
       
      Assez absent du forum en ce moment, mais pour la bonne cause, j'ai cassé et agrandi l'observatoire pour recevoir un nouveau setup. Il s'agit d'un 500 Cassegrain fabriqué par Arp 83, c'est un télescope monté artisanalement;  Ce qui a conduit mon choix c'est mon souhait de vouloir rééquiper l'observatoire d'un télescope assez gros dans lequel on puisse "mettre les mains", dans un 1er temps j'ai pensé me lancer dans la fabrication, puis finalement par hasard je suis tombé sur ce télescope disponible. Un 500 en formule optique Cassegrain à F/D 8 dont la fabrication me semblait très cossue tout en restant simple et efficace.  Plus de 4 m de focale forcément ça pose question .... faut envisager le binning, et une monture qui tienne la route, mais l'idée fait son chemin, début Décembre je vais voir l'engin,  j'ai la confirmation de visu que ce télescope à été très bien conçu, la mécanique est à la hauteur de son miroir de 45 kg, et les tests optiques semblent corrects. L'affaire est faite, il me reste à détruire une partie de l'observatoire pour caser l'engin, par chance le tube est assez court, je ne suis pas obligé de tout détruire, après plusieurs simulations de déplacement, je détruit la colonne, le toit et 2 des 4 murs, je conserve 2 murs, la dalle et la base de la colonne. 
      C'est chose faite en Décembre, fin décembre le tube est posé, 1er réglages de colim entre Noel et le jour de l'an, et 1eres lumières sur le ciel début Janvier.
      Autant dire que je suis très content de l'ensemble, il reste évidement des choses à affiner, mais j'appréhendais de voir comment la colim allait tenir dans les différentes positions du tube, l'optique allait-elle être au rendez-vous etc... et tout est au vert 
      Une nuit stable à permis de montrer de très belles choses, pour l'instant j'image en bin 2x2, mon seeing n'étant jamais en dessous de 2", et mon échantillonnage en bin 2 étant de 0.86", je pense que c'est suffisamment bas  au regard du seeing, cela m'en fait un télescope ouvert virtuellement à F4. Plus tard des tests seront fait en bin1, le tube quand à lui sera destiné à la fois à l'imagerie et aux transits d'exoplanètes.
       
      Les organes constituants le tube sont les suivants :
      Miroir primaire LOMO (Russe équipant les ASA et APM)
      Secondaire fabriqué par Skyvision par rapport au primaire
      Porte oculaire 4" ASTROPHYSICS
      Correcteur de champ 4" ASA
       

       
      la cage du primaire :
       
       

       
       
      Jean-Claude MARIO
       
       
       
       
       
       
         
       
       
    • By encelade18
      Bonjour à toutes et tous,
       
      Voici une nouvelle publication réalisée avec des acquisitions faites la même nuit que pour mes deux précédents posts (LA nuit du 05 au 06 janvier, sans Lune ET sans nuages  ) :
      La radiogalaxie Perseus A située dans la constellation de Persée.
      Cette galaxie lenticulaire géante est distante de 240 millions d'années-lumière et a un diamètre de 160 000 années-lumière.
      Cette galaxie est le membre le plus brillant et le plus massif de l'Amas de galaxies de Persée (Abell426).
      Une autre particularité de cette galaxie est de comporter des filaments visibles en HAlpha dont l'origine est incertaine.
       
      NGC1275 est la galaxie la plus grande et la plus brillante de l'image sur laquelle on peut dénombrer une cinquantaine d'autres galaxies.
      Cette image aurait mérité plus de temps d’acquisition, je rajouterai une autre session si le temps le permet
       

       
      * Acquisitions :
      - Caméra ASI533, capteur refroidi à -15°C.
      - Images brutes de l'objet : 155 images. 3008 x 3008 pixels. Exposition 1min. Gain caméra 100. Format fits.
      - Images brutes de pré-traitement : 30 images de darks, 100 images d'offsets, 100 images de flats. Format fits.
      - Autoguidage : Par diviseur optique ZWO. Caméra de guidage GPCAM2 IMX224. Dithering.
      - Date/ lieu : nuit du 05 au 06/01/2022, de 21h48 à 00h34 à Vauréal (Cergy-Pontoise, 95).
      Logiciels : Sharpcap 4.0.8395.0, PHD2 Guiding 2.6.10.
       
      * Optique :
      - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1900 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium.
       
      * Monture :
      - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding
       
      * Prétraitements :
      - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 141 images (91% des images), soit 2h 21min de pose, avec masters dark, offset, flat.
      Logiciel : Siril 0.9.12
       
      * Traitements :
      - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme.
      - Masque de fusion : réglage des tons foncés / tons clairs.
      - Masque de fusion : contraste.
      - Réduction du bruit chromatique.
      - Masque de fusion : saturation, vibrance, Lab a.
      - Masque de fusion : filtre passe-haut.
      - Ajustement des niveaux, correction gamma.
      Logiciels : Siril 0.9.12, Photoshop CS6.
       
      * Lien à mon site internet :
      http://encelade18.free.fr/photos/NGC1275.html
    • By encelade18
      Bonjour à toutes et tous,
      Voici la galaxie M74/ NGC628, réalisée avec des acquisitions d'images faites la même nuit que la nébuleuse variable de Hubble postée précédemment.
      La galaxie M74 est située dans la constellation des Poissons.
      Cette galaxie spirale vue de face est distante de 29.4 millions d'années-lumière et a un diamètre de 84 800 années-lumière.
      M74 est une galaxie à faible brillance de surface et le résultat obtenu est assez bruité avec seulement 1h35 de pose.
       

       
      * Acquisitions :
      - Caméra ASI533, capteur refroidi à -15°C.
      - Images brutes de l'objet : 102 images. 3008 x 3008 pixels. Exposition 1min. Gain caméra 100. Format fits.
      - Images brutes de pré-traitement : 30 images de darks, 100 images d'offsets, 100 images de flats. Format fits.
      - Autoguidage : Par diviseur optique ZWO. Caméra de guidage GPCAM2 IMX224. Dithering.
      - Date/ lieu : nuit du 05 au 06/01/2022, de 19h46 à 21h36 à Vauréal (Cergy-Pontoise, 95).
      Logiciels : Sharpcap 4.0.8395.0, PHD2 Guiding 2.6.10.
       
      * Optique :
      - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1897 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium.
       
      * Monture :
      - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding
       
      * Prétraitements :
      - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 95 images (93% des images), soit 1h 35min de pose, avec masters dark, offset, flat.
      Logiciel : Siril 0.9.12
       
      * Traitements :
      - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme.
      - Masque de fusion : transformation de l'histogramme avec plus de basses lumières.
      - Masque de fusion : contraste.
      - Masque de fusion : réduction du bruit par médiane.
      - Réduction du bruit chromatique.
      - Masque de fusion : ondelettes et déconvolution Richardson-Lucy, filtre passe-haut.
      - Ajustement des niveaux. Correction gamma.
      Logiciels : Siril 0.9.12, Photoshop CS6, AstroSurface STELLAR-S2.
       
      * Lien à mon site internet :
      http://encelade18.free.fr/photos/M74.html
    • By xavierc
      Nuit du 10 au 11 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme

      14 dessins : 9595 à 9608.

      Je suis opérationnel à 22h37, quasiment comme hier. Quelle routine!
      Il y a de l'animation par ici.
      Je n'ai pas mis le pull, juste le manteau, car j'ai trop chaud.
      Ce manteau reste indispensable avec ce télescope car il sert de rangement aux oculaires, pour pouvoir les interchanger sans descendre de l'escabeau.

      De la musique se fait entendre vers la station.

      Je regarde un amas globulaire d'Ophiucus pour entamer la nuit.

      Observation 9595 : NGC6235.
      201x, 276x, 85x. Facile, il est déjà résolu à 85x, considérablement faible et petit.
      La forte turbulence de 4 à 5 sur 5 à 276x limite la résolution de l'amas du coup.


      Puis je dessine 2 nébuleuses planétaires d'Ophiucus.

      Observation 9596 : PK358+7.1.
      Réagissant bien au filtre Oxygène 3, elle demeure très faible et un peu floue à 201x.


      Observation 9597 : NGC6369.
      Cette autre nébuleuse planétaire réagit encore mieux au filtre Oxygène 3 et montre du détail. Vue à 85x, floue, elle montre déjà une structure annulaire.
      Le grossissement idéal est de 402x, 631x la rendant trop floue à cause de la turbulence forte de 4 sur 5.
      Je n'ai pas décelé d'étoile centrale. Je vois un bel anneau à 402x, le filtre Oxygène 3 n'en montre pas plus.


      A minuit, les premiers flashs embrasent le ciel à cause d'orages au sud.
      Ca ne rend pas évident l'observation d'une galaxie de la Grande Ourse, cette brusque montée en luminosité du fond de ciel à chaque éclair!

      Observation 9598 : NGC5368.
      Cette galaxie vers M101 est petite et considérablement faible à 85x et 201x.


      Le ciel au sud se bouche.
      J'observe une autre galaxie de la Grande Ourse mais les nuages écourtent le dessin.

      Observation 9599 : UGC8837.
      A 201x, elle est diffuse, très faible à VI1.


      Ca se couvre, le risque orageux à 6kms au sud menace de déborder sur nous.
      Plein de gens ont remballé à cause du risque d'orage. Grâce au smartphone du travail qui capte le réseau SFR, l'un des seuls passant ici, je constate que l'orage reste cantonné au Sud. Donc je laisse le matériel opérationnel.
      Pari gagné, j'observe une galaxie du Dragon alors que ça se redégage.

      Observation 9600 : NGC6386.
      Vue facilement à 85x, elle est très diffuse à 201x, puis trop sombre à 402x.


      Puis d'autres galaxies de cette constellation circumpolaire sont patiemment couchées sur ma feuille de dessins.

      Observation 9601 : NGC6385/7.
      NGC6385 se révèle considérablement faible et diffuse et sa voisine est faible et assez nette à 201x.


      A 2h, les irréductibles encore levés par ici sont Nicolas Biver, Serge Vieillard, Jean-Pierre le photographe "l'indéboulonnable du talus".

      Observation 9602 : NGC6409.
      Cette galaxie demeure faible à 201x, diffuse et allongée.


      Observation 9603 : NGC6594.
      C'est un copié-collé de la précédente, elle est faible à 201x, diffuse et allongée.


      Observation 9604 : NGC6597.
      Voici un peu de changement avec celle-ci qui reste minuscule à 201x, comme une étoile faible très floue.


      Je change de constellation à 3h, direction une double galaxie Arp du Verseau.

      Observation 9605 : NGC7284/5_= Arp93.
      Ce duo Arp en interaction est vu comme une faible double galaxie à 85x. A 201x, NGC7284 est un peu plus brillante, considérablement faible, et NGC7285 est faible.


      Je dessine une autre galaxie du Verseau.

      Observation 9606 : NGC7256.
      Vue dès 85x, elle est faible à très faible à 201x et roucoule avec une étoile collée tout contre elle.


      Après un habituel coup de barre et ma micro-sieste de navigateur vers 3h30 dans le siège de camping, je pointe la fameuse comète 67P Churyumov-Gerasimenko dans les Poissons.

      Observation 9607 : comète 67P Churyumov-Gerasimenko.
      Je remarque dès 85x la comète visitée par Rosetta et Philae qui s'y sont tellement plu qu'elles y ont emménagé définitivement, et à 201x son centre considérablement faible et sa queue très faible à perceptible.


      Des passages de voiles gênant à 4h pimentent la fin de nuit.
      J'essuie un échec sur la comète Tempel 2 dans le Taureau.
      La lampe de poche s'est démontée, j'ai remonté son puzzle pour pouvoir finir la nuit, et j'ai mis un adhésif de fortune (autocollant avec code barre au dos de mon nouveau classeur de programme d'observation) pour que ça tienne.
      Puis les nuages sont revenus à 4h30, fichtre!

      J'ai attendu une demi-heure qu'ils partent pour regarder Uranus dans le Bélier. Mais le ciel est vite devenu trop clair pour voir plus que 2 de ses satellites, et je termine mes observations à 5h12.

      Observation 9608 : Uranus et ses satellites Titania et Obéron.
      Cette nuit ou plutôt ce matin, la géante vert clair pâle ne semble accompagnée que par ses satellites Titania faible et Obéron considérablement faible à faible à 631x. Turbulence forte de 4 sur 5. J'avais réussi à en voir 4 avec ce télescope une nuit avant ces vacances.


       
  • Upcoming Events