aubriot

Basler 1920-155

Recommended Posts

Guest

Salut Colmic,oui c''est certain mais c'est aussi une histoire budgétaire (je suis au chomage) alors je fais avec les moyens du bord, mais je trouve cependant  qu'elle donne de très bon rendus cette cam, et avec mes logiciels d'acquisitions je la pousse dans ses derniers retanchement(tout est réglable)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Concernant la différence de prix, j'ai pu retrouver l'explication donnée à l'époque par Fred:

 

Le 3/2/2015 à 13:30, chonum a dit :

Il y a des différences sur l'électronique de traitement du signal par le FPGA. La Basler par exemple acquière à plein débit en 12 bits interne et à 6e- de bruit de lecture, la ZWO est limitée en mode 12 bits/6e- en débit, sinon il faut se replier en 10 bits avec une valeur de bruit plus élevée. Ceci donne une idée des perfs du FPGA.
Il y a aussi le traitement des PRNU (trames d'offset et trames à la saturation) qui est plus ou moins sophistiqué.
Le respect de la dynamique est important sur ce capteur qui a une profondeur réelle de 12 bits, même en sortie 8 bits puisque les traitements analogiques sont faits avant la perte des poids faibles.
Cela se voit par exemple lors de l'utilisation d'un gamma important (0,3 en acquisition limbe + protubérances en solaire, ou gamma > 1,6 en acquisition de surface) qui exploite vraiment le 12 bits interne, même si l'on ne sort qu'une image en 8 bits ensuite.

Après il y a aussi le logiciel derrière. Acquérir 360 Mo/s demande une très bonne gestion du driver, et du logiciel d'acquisition.

Et enfin la garantie, la longévité, le fait que cela soit fait en Europe, et que Basler ce sont des caméras pros avec des engagements sur les performances réelles (EMVA1288).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci "AlSvartr" . en effet on comprend mieux les raisons.

le bruit de lecture : c'est souvent ce que je reproche à la ASI385MC.

ensuite pour augmenter le nombre de fps il faut la pousser à basse résolution pour dépasser les 100fps .

très loin des 120 images / seconde annoncés en résolution 1936 x 1096 pixels

Edited by aubriot

Share this post


Link to post
Share on other sites

La très grosse différence, c'est le gamma, très utilise en solaire.

Sur la Basler,  le gamma est appliqué sur le signal analogique avant l'ADC, comme le gain analogique. C'est comme cela que cela doit être fait pour éviter un bruit de quantification.

Sur la ZWO, c'est numérique, et en fait ZWO a du coup supprimé (a juste titre) le gamma sur les dernières DLL. Un gamma appliqué en numérique va provoquer de grosse marche de quantification (des aplats en pratique) en basse lumière si gamma < 1, et en haute lumières si gamma > 1.

Et effectivement coté FPGA, ce n'est pas la même chose.

 

Cela ne change pas la bonne qualité des ZWO, il faut juste prendre en compte les limitations. Pour du lunaire, je pense que la ZWO convent très bien. En solaire, la Basler a une vraie valeur ajoutée, d'ailleurs ce n'est pas pour rien qu'on utilise tous cela, et qu'on a du mal à trouver chose bien que cet IMX174 ne soit pas de la dernière génération des global shutter.

Et puis c'est le seul qui ait des pixels de bonne taille.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now