robby687

Un Binoscope 400 en matériaux composite

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Magnifique, impressionnant, p...g!!!!! :x

Philippe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super cette mise en ligne de tes œuvres Xavier !

Et je peux affirmer que ça marche de façon exceptionnelle !! 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ça a l’air superbement réalisé, on a envie de toucher, et de regarder dedans, c'est presque frustrant!
 

Des réalisations qui feraient plaisir à Jacques, que tu mentionnes d’ailleurs, tout comme Serge, le local.

 

Bravo, et bonnes observations!

JMarc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

... et il est passionnant de décortiquer chaque détail technique, ça foisonne d'excellentes idées (au hasard, l'élégante simplicité avec rigidité maxi pour les touches latérales). A mes yeux, zéro défaut, ce qui est rare...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe instrument ! Respect pour le taf tant de conception que de réalisation.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, et bienvenue au newbie  :D qui n'en est pas un, finalement.
On sent la réflexion dans la conception et la qualité du travail. Ça doit être très agréable d'observer avec un tel instrument.
J'ai eu la chance d'observer avec celui de Jacques Civetta, c’était les grands champs à relativement faible grossissement qui étaient les plus impressionnants. 
Mais je souffre d'un léger strabisme et trouver la bonne position pour fusionner était assez galère (sans compter ma vision inégale des 2 yeux -- faire la mise au point indépendamment pour chaque œil est toujours long et difficile pour moi, avec un œil pas exactement dans l'axe:S). Qu'en est-il pour le tien? Est-il possible de retoucher l'écartement interpupillaire rapidement entre 2 observateurs ou est -ce un instrument "exclusif":ph34r:?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Re bonjour ou bonsoir pour moi à Nouméa !

Merci à tous pour vos commentaires tous plus élogieux les uns que les autres, ça fait  plaisir après un gros investissent comme sur ce type de projet. Ce serai avec plaisir que je partagerai avec vous quelques observations sur cet instrument pour vous faire ressentir l'impression d'immersion qui ma motivé à le construire, mais les distances sont là, à moins de passer sur le caillou comme Serge en ce moment avec qui j'ai le plaisir de partager quelques belles soirées à Ouatom.

 

Pour répondre à Maïcé,

oui il possible de retoucher l'écartement interpupillaire assez simplement entre 2 observateurs (voir la page sur les têtes). Cependant, j'ai constaté que la détermination du réglage précis pour un observateur se fait après plusieurs observations et j'utilise une cale comme référence pour mon réglage perso. N'ayant pas de vision inégale, la mise au point ne me pause pas de  problème et est rapide. Je peux même compenser rapidement la différence de hauteur des oculaires en jouant sur la distance interpupillaire.

 

Bonne journée

Xavier

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifiques conceptions et réalisations, je te tire mon chapeau à tous les niveaux, c'est rare de trouver chez les amateurs une démarche aussi méthodique dans l'appropriation progressive et indispensable des problématiques à résoudre, suivie d'autant d'ingéniosité et de soin dans la mise en oeuvre ensuite ; des solutions pratiques qui ne manquent ni d'audace ni d'élégance : bravo ! :)

On sent d'ailleurs le même souci de clarté et de rigueur dans la présentation de tes réalisations sur ton site : c'est très agréable à lire car bien rédigé et présenté, passionnant à découvrir, riche d'informations, parfaitement illustré... bref, un partage très réussi, que du bonheur, merci !

Cela respire la belle et bonne mécanique : tout comme on déduit l'existence de la matière noire en observant ses effets indirects (bien que tu en aies utilisé pas mal dans l'aventure ;)) on découvre avec bonheur la matière grise qui se cache derrière chaque détail, et on imagine sans peine l'intense jubilation du créateur dans ses oeuvres :)

Très inspirant, à partager sans modération ! :D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, quel beau travail. Grand BRAVO!!!

Moi aussi, j'aime la précision mécanique et la bonne finition. Seulement par rapport à ton oeuvre je me situe au dernier siècle avec la machine à vapeur ... .

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais déjà eu le plaisir de découvrir quelques photos en avant première aussi je ne suis pas surpris par l'instrument en lui même. Mais je dois dire que le site web qui le décrit est un régal à la fois agréable à l'oeil et qui surtout regorge de détails techniques et de bonnes idées.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reprend "la plume" pour vous remercier sincèrement tous encore une fois pour ces très sympathiques témoignages. Je profite aussi de cet instant pour remercier à nouveau Eric pour ses conseils et je lui souhaite bon courage pour son bino600 qui promet d'être un sacré instrument.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant le calage de tout ce bazar pour être en confort maxi aux oculaires, je dois dire que j'ai été bluffé ! Du régal, du beurre, et même en taquinant le grossissement et ne pas se cantonner que sur de larges champs. Vraiment bien foutu, car même pour ceux qui comme moi qui ont 2 yeux très différents et bien merdouilleux, on peut conserver les oculaires au même niveau. 

Vraiment au top !!!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe, même les PO Crayford sont faits maison. Tout ça en peu de temps au final, j'ai lu 7 mois de cogitation et 5 de réalisation. Bravo d'avoir eu le courage de te lancer et de mener l'affaire à bien :)

Il ne te reste qu'à en profiter sous le ciel.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe réalisation! bravo et passionnant! merci pour le partage !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Génial !

Une réalisation d’anthologie, c'est certain !

J'imagine le planétaire là-dedans, avec l'ffet de relief, ça doit être à tomber par terre !

 

Albéric

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci une fois de plus à tous,

Oui, l'effet de relief est très présent pour la lune par exemple, un petit peu moins pour les planètes qui donnent quand même l'impression de "flotter" dans le champ de vision. Par contre, comme avec une tête binoculaire, la détection des détails est plus aisée qu'en monoculaire, du moins de moins point de vue. 

Pour le ciel profond, les objets semblent presque palpables, surtout ceux de grande dimension pour lesquels l'effet d'immersion est très marqué.

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wahouuu!!! Félicitation. J'adore. Cette fabrication m'intéresse au plus haut point ayant dans l'idée de fabriquer prochainement un nouveau monobras genre T400 ou 450 du moins après mon déménagement... Pour le moment j'observe avec un monobras T300 où, dans sa conception, j'ai pu tester deux ou trois choses comme le démontage comme des legos pour que cela rentre dans une valise de voyage, un seul tourillon, usage de tubes pultrudés classiques pour le bras plutôt que le moulage, etc. Cependant, le bras monobloc est vraiment quelques choses qui me fait oublier tous les tubes du classique serrurier... presque à mettre aux oubliettes... :ph34r:  Ce qui me plait beaucoup également ici c'est la cage secondaire avec l'araignée en V. Avec la question de l'ouverture du V qui influe sur la rigidité... En tout cas elle est vraiment superbe! :x Astucieux le placement sur le contre moulage du bras! Cela donne des idées, merci. Après parmi les quelques idées foisonnantes on peut aussi penser à une araignée en portion de pyramide de manière à avoir un dimensionnement de la plaque PO plus petite encore donc trapu. Un PO Feather touch en version légère (ajourée) que j'utilise déjà sur le T300. Le baffle est sur ce monobras est orientable, c'est vrai qu'il fallait y penser. Le plat carbone induit une aigrette supplémentaire. C'est une question que je me pose: comment mettre un arceau rigide pour supporter un baffle léger qui ne génère pas d'obstruction autre que celle des deux branches de l'araignée... Mais cela implique un baffle de plus grande dimension... alors qu'ici on a affaire au baffle de taille calculée au minimum. C'est peut-être du pinaillage, mais le diable est dans les détails... Pour mon monobras j'ai aussi un petit baffle (mais courbe) amovible en CTP de bouleau 0.7mm un peu de la manière présenté par Robby mais la solution ne me satisfait pas complètement...

Le coté bino géante, avec carrément la fabrication des PO inversés! Respect. Une bino comme ça je rêve d'un mettre les yeux un jour ... Bonne continuation. :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben pour les aigrettes du baffles secondaire, si ça donne de l'urticaire,

yaka faire ce baffle avec un dièdre, les angles devant être identiques à ceux des 2 bras de l'araignée. Pour l'encombrement, yaka mettre une charnière pour que ça se plie en 2 lors du rangement.... Yeap !!!!

Maintenant, c’est un chouya de  surface en plus, donc aigrettes un peu plus présentes. Dans le cas actuel, voire que ce baffle est peu large et d'épaisseur mini, bien moindre que les branches de l'araignée. Ces aigrettes générées sont donc bien plus discrètes.....

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Maire et merci pour votre intérêt. Oui, le monobras fait oublier le serrurier, mais pour être honnête, il est encore encombrant. Par contre c'est extrêmement rapide de montage et les réglages se conservent bien dans le temps. Pour l'araignée en V, le problème de flexion quand l'instrument pointe "bas" est résolu par le fait que j'ai positionné la branche du bas de façon à ce qu'elle travaille préférentiellement en compression et non en flexion, celle du haut servant essentiellement de stabilisation. C'est ce qu'on retrouve sur le bino.

Pour la petite aigrette due au baffle, effectivement, il y en a une petite mais je l'ai très vite oublié. D'autant qu'elle apparait uniquement pour des étoiles plutôt lumineuse.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci pour ce partage et ces vues très détaillées du processus de fabrication...

C'est également un gros travail que de synthétiser sur un document la fabrication d'un tel "monstre"

Ici, c'est très clair et bien expliqué...

 

La mousse utilisée pour l'isolation est-elle du Styrodur ?

Le 400 GSO est à f/d 4.5 sur le site de TS, sont-ce ces miroirs que tu as utilisé ?

Cela donne des idées pour entreprendre un Newton "léger" à fixer sur monture équat.

Edited by Pascal C03
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Pascal, non, ce n'est pas du Styrodur mais de la mousse polyuréthane isolante de marque Knauf . Pour le miroir, pour une question de coût arrivé à Nouméa, je me suis effectivement orienté vers des miroirs GSO à f/d 4.5. On les trouve un peu partout dans le monde. Les miens viennent des USA car ils y étaient en stock. Voilà, si ça peut vous donner des idées ...

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now