MUNCH

recherche l'origine d'une lunette

Recommended Posts

Le 12/07/2020 à 14:29, MUNCH a dit :

Je m'étonne donc que la qualité de l'image se dégrade de manière importante au dessus de 150-200 X d'autant que la lunette est d'une qualité réputée. Dans les tests que j'ai pu lire sur les optiques de qualité un grossissement de plus  de 3 ou 4 X le diamètre de l'objectif ne dégradait pas l'image de manière significative avec moins de lumière bien sûr.

 

Quand on parle d'un grossissement de plus de 3 ou 4 fois le diamètre de l'objectif en mm, on ne prend que pour objets visés les étoiles doubles.On mets de côté les planètes et autres.

 

Le 12/07/2020 à 14:29, MUNCH a dit :

Comme j'ai récupéré l'objectif , les lentilles ont elles été bougées l'une par rapport à l'autre ? Je n'ai pas non plus colimater l'objectif (je ne sais pas comment produire une source de lumière adapter) ? Est ce un problème de cales ? L'objectif à t-il souffert avec le temps ?

Peut-être tout simplement je me suis fais un film dans lequel j'imaginais avoir des images irréalistes à fort grossissement, les lois de l'optique n'étant pas contournables ?

 

Tu devrais prendre contact avec Lichtenknecker à Hasselt ou Unterlinden à Colmar pour qu'ils te remettent ton objectif d'aplomb.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Merci pour les conseils. J'ai pas encore fait de comparaison entre la royal et la lich. Il faudrait que je trouve un pied et une monture assez solide comme l'EQ6. Peut être l'HEQ 5 juste pour le test mais ça bougera certainement un peu.  MM

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/7/2020 à 15:29, MUNCH a dit :

Dans les tests que j'ai pu lire sur les optiques de qualité un grossissement de plus  de 3 ou 4 X le diamètre de l'objectif ne dégradait pas l'image de manière significative avec moins de lumière bien sûr.

Oui sur les étoiles doubles ;-) Pour le reste on t'as vendu du rêve !! En planétaire-lunaire pour faire simple c'est un G=1,5D pour les très bons objectifs et 1.7D pour les excellents voilà :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jm-fluo a dit :

Oui sur les étoiles doubles ;-) Pour le reste on t'as vendu du rêve !! En planétaire-lunaire pour faire simple c'est un G=1,5D pour les très bons objectifs et 1.7D pour les excellents voilà :-)

Non, en visuel c'est plus complexe que cela.

 

Cela dépend principalement

du grossissement atteint (limitation du ciel)

de la luminosité de l'objet

du contraste de l'objet.

de l'entrainement de l'observateur (plus entrainé : moins besoin de grossir).

et bien entendu, des qualités de l'instrument.
 

Je pratique couramment G=2.5D sur la Lune avec une 80mm, et j'atteinds la résolution optique de manière fréquente.

 

Avec une 110mm de qualité, ce doit être possible en conditions moyennes et supérieures.

 

J'ai également vu du x3D avec des conditions bizarres à priori peu appropriées : fin de journée, juillet sur une 130mm f/18 alors qu'un dobson 16" posé à côté sortait de la marmelade du aux thermiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, lyl a dit :

Je pratique couramment G=2.5D sur la Lune avec une 80mm, et j'atteinds la résolution optique de manière fréquente.

Avec ma Perl-Vixen 83/910 à ce "G" là je n'ai tout simplement plus de lumière !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et que se passe-t-il quand l'mage est plus sombre ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me voilà informé de quelques réalités de terrain en ce qui concerne le visuel. Au fil des observations je vais  sans aucun doute avoir des occasions de mieux apprécier la lunette.

Je sais que les meilleures conditions d'observation ne sont pas toujours au RDV. Le soir d'un ciel exceptionnel, de distances favorables pour  la  lune  et le les planètes me laisseront des images souvenir inoubliables sans aucun doute.

En attendant je compte bien me régaler un peu plus dans l'observation des planètes et lune quand ces dames seront visibles à des heures raisonnables de la soirée (se lever à 2h -_-).  Marcel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jm-fluo a dit :
Il y a 3 heures, lyl a dit :

Je pratique couramment G=2.5D sur la Lune avec une 80mm, et j'atteinds la résolution optique de manière fréquente.

Avec ma Perl-Vixen 83/910 à ce "G" là je n'ai tout simplement plus de lumière !!

Ah je te plains vu que je suis pas la seule à avoir observé à ce grossissement. Nous avons fait un test sur un 6mm Radian vs 6mm TMB rebafflé et on a continué au 4mm ensuite.

Evidemment ça ne passe pas sur les planètes mais la Lune est bonne candidate quand le seeing le veut.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce moment, le ciel est top sans trop de turbulences par chez moi.Le faible trafic aérien doit y être pour quelque chose.

Grossissement à 200 fois dans la même soirée à la fois sur Jupiter à l'opposition et sur Saturne avec ma lunette achromatique Celestron 120/1000 mm.Cela m'arrive rarement.

 

Il y a 5 heures, lyl a dit :

J'ai également vu du x3D avec des conditions bizarres à priori peu appropriées : fin de journée, juillet sur une 130mm f/18 alors qu'un dobson 16" posé à côté sortait de la marmelade du aux thermiques.

 

Oui il y a parfois des superbes observations que l'on fait dans des conditions pourtant défavorables.

J'ai fait des observations impeccables de Vénus et de Mars avec ma lunette alors qu'elles étaient juste à 15 degrés de hauteur de l'horizon.La couleur de la terre martienne ressortait parfaitement.

 

Comme quoi il faut beaucoup observer jusqu'au moment où un soir tout sera excellent dans tous les paramètres.Ce sont ces images-là qui nous resteront en mémoire pour longtemps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Vincent COTREZ
      Bonjour à toutes et à tous,
      Je me présente (à moitié pour certains), Vincent 52 ans aujourd'hui, j'ai mis l'astronomie de coté il y'a environ 15 ans.
      Je fréquentait activement ce forum et cette belle communauté de passionnés dont je faisais partie.
      Je n'ai jamais cessé de vous suivre (de loin), notamment grâce à Astrosurf. Heureux de constater que certains sont toujours là, la passion toujours aussi vive.
      Sans nostalgie... que de bons souvenirs de nos Vesta Pro, de nos EOS modifiés, de nos bricolages en tout genre et de nos images gratifiantes  
      Passé la webcam je fus l'heureux possesseur d'un Starlight MX516 puis d'une HX916, quelques "belles" images de la profondeur du ciel et quelques photométries d'astéroïdes...
      Je vis aujourd'hui à Nouméa en Nouvelle-Calédonie, le ciel austral où Orion a la tête à l'envers, c'est plutôt renversant  
      Si je reviens vers vous c'est pour prendre conseil pour un projet d'achat d'un Dobson, je suis largué aujourd'hui sur le matériel.
      Je souhaite reprendre l'astronomie pour du visuel ciel profond et je m'oriente naturellement vers un Dobson.
      Mes critères de choix sont les suivants :
      Diamètre mini 250mm, idéalement un 300mm (voire un peu plus ?) avec une optique parfaite (je sais ça n'existe pas  )
      Ouverture environ à f/d 5
      Un Goto ne serait pas de trop (qui fonctionne dans l'hémisphère sud)
      Un Goto autonome qui ne nécessiterait pas d'ordinateur portable mais qui pourrait optionnellement s'interfacer avec un ordinateur portable, je sais je suis exigeant  
      Idéalement 2 bons oculaires "grand champ" 25, 30, voire 40 mm ?
      Transportable, sous entendu facilement montable/démontable. Cela ne me dérange pas de devoir passer du temps au montage/démontage d'autant que l'utilisation se fera principalement chez moi en quasi-fixe.
       Et pour finir un produit qui serait disponible rapidement, livrable en Nouvelle-Calédonie (je peux payer un supplément pour accélérer la livraison)
      Je préfère bien entendu acheter chez un revendeur français mais il semblerait qu'ici il soit courant de se fournir aux US et en Australie, donc si vous avez des tuyaux je suis ouvert à tout.
      Si fournisseur français, avec exonération de la TVA car elle ne s'applique pas ici, nous sommes taxés à l'importation. Je précise car certains fournisseurs refusent d'appliquer cette exonération et du coup on est taxé 2 fois
      Merci d'avance pour vos conseils avisés.
      Au plaisir de vous lire et de vous retrouver.
      Vincent
      vincentcotrez@gmail.com
    • By Jean-Marc_M
      Bonjour !
      Le soleil se réveille et j'aimerai compléter ma Lunt 60 par un tube pour imager en lumière blanche avec une focale plus grande. Pas de visuel, que de la photo.
      J'ai utilisé quelques fois un Astrosolar sur un C9 XLT, c'est pas mal mais le cercle image étant faible, sur les bords c'est pas top (à moins qu'il ne s'agisse d'un autre problème...). De toutes manières, j'ai vendu ce C9.
      J'ai une ASI174 et je me dis qu'un Newton désaluminé pourrait être un bon plan. Après quelques recherches sur le net, j'ai quelques questions :
      - Quel est le diamètre à ne pas dépasser pour pouvoir imager le plus souvent possible, c'est à dire sans attendre le seeing qui n'arrive que 2 fois par an ?
      - Y a-t-il un F/D optimum ?
      - Je vois le plus souvent des Newton désaluminé de 200 à 250 mm de diamètre. Est-ce qu'un Newton basique comme celui-ci ferait l'affaire ? Si ce n'est pas le cas, qu'est-ce qui ne va pas ?
      - Ca se règle comment la collimation d'un Newton désaluminé ?
       
      Voilà pour mes premières interrogations et merci à ceux d'avances pour vos retours !
      Jean-Marc
    • By Cpt_Igloo
      Bonjour à tous.
       
      Je suis en train de m'atteler  à minimiser les défauts optiques sur mon C8 en ciel profond.
      Je sais que je ne peux agir que sur 2 : la collimation et le réglage du backfocus (avec le réducteur de focale 6.3 Celestron). Concernant le tilt, je ne vois pas trop ce que je peux faire, j'utilise un APN ...
      Bon, concernant la collimation, pas de souci, c'est de la pratique 
      Par contre, pour le backfocus .... Pas évident.
      J'ai repris les images montrant les défauts optiques en fonction du fait qu'on soit trop près ou trop loin, mais comment s'en sortir sachant :
      - qu'il y a très probablement du tilt
      - qu'il y a des déformations de bord de champ inhérentes à la formule Schmidt-Cassegrain (ce n'est pas un Edge)
       
      Bon, déjà j'ai retiré un sacré défaut dont je n'ai réalisé que hier soir : mon pare-buée ! J'ai compris qu'il m'introduisait des déformations en voyant des étoiles défocalisées qui avaient une forme bizarre ...
       
      Est-ce que certains ont déjà pratiqué ce genre d'activité ?  
      Pour illustrer, j'ai mis en pièce jointe une brute de 5 minutes sur le Croissant. J'ai revu la collimation au Tribahtinov, et fait la mise au point via l'Autofocus de Nina.
      Le matériel :  C8 avec correcteur/réducteur de focale 6.3 Celestron (China), Az-EQ6, Canon EOS 40D non défiltré
      J'ai réglé la distance backfocus à environ 105mm (valeur qui revient souvent pour ce réducteur), mais manifestement, en regardant la photo, il semblerait que la distance soit trop importante ... Sauf si la déformation est liée à la sphéricité des bords du SCT ..... On fait comment la différence ? 
       
      Merci d'avance de votre aide
       

    • By petitprost
      je l'ai vu hier soir pendant une séance photo 
       
      https://www.francebleu.fr/infos/insolite/explosion-ou-meteorite-un-bruit-et-une-lumiere-impressionnants-dans-le-ciel-de-bretagne-1630895869
    • By thclavel
      Enfin une premiere lumiere au foyer de la lunette-ts-80-480-cf-apo-triplet (de chez Pierro).https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/lunettes-astronomiques/lunettes-apochromatiques2015-05-22-16-31-10/lunette-ts-80-480-cf-apo-triplet_detail
      36 poses de 5mn dark flat offset a 3200iso apn 1100d avec cls traitement Iris 
       
      Elle vient en remplacement de la petite 72ed qui s'en tirée mieux en terme de champs plat me semble t il , alors a quoi ca sert un objectif triplet finalement.
      Qu 'en pensez vous? pas du point de vue esthétique :):):)
       
       
       

      Bon ciel à tous
  • Upcoming Events