Yoann DEGOT LONGHI

Raccourcissement du baffle d'un C14?

Recommended Posts

Salut

J'ai la possibilité éventuellement peut être si tout va bien:D de récupérer un C14 dont le baffle sur lequel coulisse le primaire à été légèrement raccourcis...

 

Le vendeur m'a dit que cela avait été fait dans l'optique de placer un miroir tertiaire.....projet finalement abandonné.

Les optiques étant apparemment excellentes, je pense que cela vaudrait le coup de l’acquérir...

 

Mais sera il utilisable en l’état? J'avais vu il y a quelques année un sujet (ici même?) où la manip de raccourcissement avait été faite sur un SC, mais je ne me souviens plus du but de l’opération...;

Cela évoque t il quelque chose chez vous?

 

Merci de m’éclairer ^_^

 

Yoann

Edited by Yoann DEGOT LONGHI

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le bafflage interne des SC sert a éviter de voir le ciel en "direct".

Il est donc calculé en Fct du champ désirè (et possible :taille du secondaire)

A+

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

A mon avis c'est en un seul morceau , enfin c'était ainsi dans mon ancien Meade 14"

si tu as le morceau coupé, ça doit être possible de le recoller

un baffle trop court et tu vois le ciel comme dit @ngc_7000 et la,  c'est galère pour les images

j'avais ça sur mon RC de 16" d'origine TS

images avec arcs lumineux aléatoires, images avec fond du ciel clair et des flats pourris qui ne corrigeaient pas bien les bruts !!

le problème a été résolu et  depuis j'ai des  images propres et des flats qui corrigent impeccablement :)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos retours :)

Apparemment, le baffle  a été coupé juste après la bague de butée du coulissage...

je pense que je pourrais faire une mini extension en carbone par exemple, mais ma question etait de savoir si -en l'etat, le tube serait utilisable. Vous me direz que je n'aurais qu'a faire des tests.

Le vendeur me dit qu'en visuel (il est très expérimenté), c'est OK.

@compustar comment as tu résolus ton soucis ?

Edited by Yoann DEGOT LONGHI
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur mon RC c'était pas trop court mais trop grand en diamètre

mêmes résultats : on capte le ciel directement :(

GSO  ou TS  ont  fabriqué des adaptateurs qui s'installent au bout du baffle central  ...

 

Edited by compustar
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu mets l'oeil à la place de l'oculaire (de jour) et tu regardes ce qui se passe !

 

Si tu vois le ciel autour du secondaire, ça veut dire que le baffle est trop court, et que de la lumière parasite va venir au foyer directement. Pas rédhibitoire mais ça peut être gênant en ciel profond, surtout si le ciel est pollué. En planétaire ou lunaire ça n'est pas bien grave.

Par contre, un baffle trop long va faire perdre du diamètre à l'instrument (par la périphérie de l'optique), donc moins de diamètre, donc moins de lumière, moins de résolution et une obstruction relative augmentée. Donc il faut faire bien attention : rallonger oui, mais pas trop car le remède peut être bien pire que le mal... xD

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question d'un béotien....est ce que ce baffle joue sur le champ ? Et le limite t'il?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, domenge a dit :

Question d'un béotien....est ce que ce baffle joue sur le champ ? Et le limite t'il?

 

il me semble avoir expliqué ce que ça fait juste au-dessus ;) La lumière parasite ça baisse le contraste.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Yoann DEGOT LONGHI a dit :

Un défaut de conception  on dirait.... 

 

Tout a fait :(

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il faut aussi rester conscient que la dimension du baffle dépend du choix d'utilisation de l'instrument. Plus le foyer sera reculé, plus il faudra un baffle court, et inversement. Si on est en avant du foyer "théorique", on risque la lumière parasite, en arrière on risque l'obstruction. C'est facile à voir en mettant l'oeil à la sortie puis en reculant et en avançant la tête.

En photo, la taille du capteur joue aussi : risque de vignetage avec un grand capteur et un baffle un peu long. Risque de lumière parasite avec un baffle un peu court.

 

Donc il n'y a pas UNE longueur qui conviendrait pour tous les usages, il faut faire un choix, et sur les tubes ouverts (Cassegrain, DK...) l'idéal est un baffle réglable, qui devrait d'ailleurs être proposé de base sur tous les instruments de ce type.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bizarre ce raccourcissement en tout cas.

Si c'est pour le transformer en Nasmyth, Celestron l'a fait (il y a un long moment) mais le tertiaire était glissé par le PO et le faisceau renvoyé dans l'axe de déclinaison de la fourche.

Le baffle n"était pas recoupé pour autant. Surtout si la coupe a été faite pratiquement au raz du primaire de ce que comprends

 

Maintenant "refaire" un tube qui serait glissé dans ce qui reste de baffle ne doit pas être compliqué non plus car comme l'a très bien expliqué Thierry, le baffle a une utilité, il ne faut pas jouer avec sans savoir ce que l'on fait. Et s’arrêter au milieu d'une modification c'est pas une très malin. J'espère que cela fait les affaires de l'acheteur au moins !

 

Marc

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, patry a dit :

Surtout si la coupe a été faite pratiquement au raz du primaire de ce que comprends

Non, il est apparemment coupé de 5 ou 6 cm .

 

Il y a 1 heure, Thierry Legault a dit :

Donc il n'y a pas UNE longueur qui conviendrait pour tous les usages, il faut faire un choix

Il sera utilisé (presque) uniquement pour faire des mesures de comètes avec dans un premier temps ma Sbig ST8 et un réducteur 0.63.

L’idéal en fait serait de bloquer le primaire dans la position la plus adaptée pour moi et de n'utiliser que le PO (un Meade zero shift) pour faire la MAP.

La difficulté étant de trouver cette position idéale.

J'imagine qu'il faudrait trouver cette position en utilisant la molette de déplacement du primaire, bloquer, et ensuite n'utiliser que le PO.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une idée : pourquoi tu ne regardes pas du coté des Ritchey Chrétien ??

ça existe de 6 a 20", ya du choix et des prix corrects chez GSO & autres...

 

ça se trouve aussi en occasion... ;)

 

Enfin c'était juste une idée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

Oui peut être, surtout que le vendeur à tranquillement doublé le prix du C14 entre hier et aujourd'hui >:(

Je ne suis pas pressé, je finis de remonter mon Meade 12", c'est que le C14 m'a toujours fait rêvé ^_^

J'aime aussi les SC pour leur encombrement reduit.

Mais je ne suis pas fermé à un RC de 350 ou même 400^_^

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Yoann DEGOT LONGHI a dit :

je finis de remonter mon Meade 12"

Deja si tu as un 12", avec une "excellente"  CCD comme la ST8 ça va dépoter :)

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Yoann DEGOT LONGHI a dit :

Oui peut être, surtout que le vendeur à tranquillement doublé le prix du C14 entre hier et aujourd'hui

 

En l'état il n'est peut être pas trop utilisable mais s'il le répare par contre ...

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Yoann DEGOT LONGHI a dit :

Je ne suis pas pressé, je finis de remonter mon Meade 12", c'est que le C14 m'a toujours fait rêvé ^_^

 

quitte à rêver d'un C14, c'est d'un Edge HD qu'il faut rêver ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Thierry Legault a dit :

quitte à rêver d'un C14, c'est d'un Edge HD qu'il faut rêver

Celui là, je risque d en rêver longtemps....

Edited by Yoann DEGOT LONGHI

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Yohann

j'ai eu le même, ya quelques années, je confirme..... très lourd

même la Losmandy Titan souffrait avec ce tube :(

j'ai fini par acheter une Paramount Me pour le porter

 

M14_Schmidt_Newton_screen.JPG.e90be1741576724fed8d55d72f8b08cd.JPG

Depuis je l'ai revendu et bien content d'être passer au RC de 16"

Bonnes images cométaires avec ;)

Edited by compustar
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Yoann,

Oui sacré bestiau.

Fait attention au dos !

Je suis impatient de voir les images que tu vas faire avec...

David.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, compustar a dit :

Yohann

j'ai eu le même, ya quelques années, je confirme..... très lourd

même la Losmandy Titan souffrait avec ce tube

Yohann n'aura pas ce problème avec sa superbe monture faite maison et sa grosse capacité de charge ! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Daniel Malaise
      Cette photo est la seule qui a été prise du premier instrument d'observation astronomique que j'ai développé et fabriqué, à la fin des années 1960.
       
      Il s'agissait d'un spectrophotomètre qui servait à prendre des profils de comète dans différents domaines spectraux qu'on pouvait sélectionner, par exemple les radicaux libres remarquables CN, C2, C3.
       
      C'est un instrument que j'avais conçu au cours de ma thèse de doctorat et ensuite fabriqué à IAL Space à Liège. Il était installé à l'Observatoire de Haute-Provence. Malheureusement, le planning de l'observatoire était chargé, et il était difficile d'avoir du temps d'observation pour des phénomènes aléatoires comme les comètes...
       
      Heureusement, j'ai reçu une offre de l'Observatoire Ondřejov, à proximité de Prague en République Tchèque, pour installer l'instrument là-bas, où j'ai travaillé avec Jan Hekela entre 1969 et 1974. Ce fut une très belle période et j'ai eu la chance de découvrir le mode de vie tchèque.
       
      Vous pouvez lire l'article et d'autres sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en bonne santé!
       

    • By FranckiM06
      Bonjour à tous 
      Bon après avoir vu le trio de 100 les plus chères moi je vous présente la moins chère de la terre 
      https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-bresser-ac-102-1000-messier-hexafoc-ota/p,14192
    • By Achaim

       

      Enfin....(premières impressions)
      après ma demande de conseils qui avait tourné au vinaigre sur le forum  entre les protaka et moi pas protaka meme si c est le top ....j' en était arrivé a la EDF 125  et aussi sur les conseils de pierro A    .....
      Après quelques économies j ai pu acter 
      Premiere impression au déballage 
      La lulu est très bien confinée dans son carton avec la mousse qui va bien et pourrait tout a fait remplir une caisse en bois fabrication maison ,mais  j ai pris une valoche ne sachant pas( lulu chère , surtout pas bobo ☺️) , mais du cp puisque ds le bois sa n aurait pas été nécessaire..
      La bête par elle même impressionne avec son po maxi ....c est du lourd , je vais pouvoir mettre mes apn enchaîné dessus .....le support de chercheur est présent ainsi que le test optique 
      Pour moi num  0036 a 0.96,5...
      Étonnant ....ce doit être plutôt le numéro d une série je pense 
      Malgres l annonce a 8 kg ...comme mon tube , je la trouve plus lourde , impression sûrement due a la charge repartie sur un plus petit volume ...
      Ma lulu ts 80  me fait la gueule à côté 
      Pas pu jeter un oeil dedans encore 
      On laisse mijoter le désir , mais vu que c est plus pour l observation que la photo , et bien je vous ferai part de la suite en photos justement , voir ce qui se cache derrière la bete , et son comportement ....
      Voilà donc la finalisation pour moi du débat houleux d il y a quelques mois ....
      Reste plus qu a ....
       
       
       
    • By Stfcap
      Bonjour,
       
      J’attends l’arrivée d’une Asi183MC Pro. J’ai cru comprendre qu’elle n’est pas idéale pour ma lunette APM/LZOS 130/780. Mais cette cam était une trop bonne affaire pour la laisser passer...
       
      Apparement, avec ses pixels de 2,4 μm le capteur est dédié aux poses longues et optimisé pour les focales courtes. Mais je ne compte pas acheter un réducteur Riccardi x0.75. Je préfère l’aplanisseur x1 pour conserver un peu de polyvalence : visuel/photo planétaire + CP.
       
      Alors voilà... Avant de pouvoir effectuer les premiers essais, je cherche à comprendre quelques lois de base de l’astrophoto. Et je pars de loin...
       
      Les caractéristiques annoncées pour cette lunette sont :
      - Pouvoir séparateur : 1,06 (source astroshop.de)
      - Résolution : 0,88" (source Pierro-Astro)
      Mais en fait, on parle si je ne m’abuse de la même chose... Dites moi si je me trompe quelque part :
       
      La résolution max de l’instrument dépend de son diamètre pour une longueur d’onde donnée. En l’occurrence, qui peut le plus peut le moins donc on calcule avec celle du bleu à savoir 450 nm. Et on obtient avec la formule adaptée : 0,252x450/130 = 0,88"
       
      Le pouvoir séparateur annoncé par Astroshop correspondrait quant à lui à la résolution moyenne ? C’est à dire, en calculant avec la longueur d’onde du vert à savoir 550 nm ? On obtient en effet : 0,252x550/130 = 1,07"
       
      Bref, passons à une étape supérieure (ne vous moquez pas svp) :
      Échantillonnage de mon setup : 206x2,4/780 = 0,63"
       
      D’après le théorème de Nyquist-Shannon, l’échantillonnage idéal = résolution moyenne /2. Et il faut faire attention à ce que l’échantillonnage effectif ne soit pas supérieur à l’échantillonnage idéal. Mais en l’occurrence pour un seeing de 1 seconde d’arc : 0,63 > 0,5... Donc, que faut-il en déduire ?
       
      Apparement le plus important serait la règle suivante :
      Résolution limite = résolution du setup 
      Mais si le seeing > résolution du setup... Alors le seeing = résolution max. Jusque là c’est logique.
       
      Toujours selon la règle de Nyquist-Shannon : l’échantillonnage doit correspondre à 1/3 du seeing. Certains disent que ça marche bien jusqu’à 1/2 du seeing...
      Donc quand le seeing se situe entre 2 et 3", je dois appliquer un échantillonnage de 1 seconde d’arc par pixel. Soit, avec ma focale, imager avec un capteur doté de pixels de : 780/206=3,79 µm... En l’occurrence ce n’est pas le cas.
       
      Donc logiquement, avec un capteur doté de pixels de 2,4", je devrais pouvoir sortir des résultats corrects quand le seeing se situe entre 0,63x3=1,89" et 0,63x2=1,26". En dessous je serai en sur-échantillonnage ? Je me trompe ?
       
      Cela voudrait dire que je n’ai pas un setup adapté pour un seeing < à 1,26" ? La seule conséquence serait un temps de pose plus long que nécessaire ?
       
      Et comment dois-je imager alors quand le seeing est supérieur à 1,89" ? Dans ce cas, j’ai cru comprendre que la seule solution possible pour ne pas être en sous-échantillonnage, serait finalement d’imager en Binning 2x2. Et donc de ne pas profiter du plein potentiel du capteur...
       
      En effet, 206x2,4x2/780 = 1,27"... Dans ces conditions en théorie mon setup devrait sortir des résultats corrects quand le seeing se situe entre 1,27x3 = 3,8" et 1,27x2 = 2,54" ?
       
      Et quid alors d’un seeing situé entre 2,54 et 1,89" ? Binning1 ou binning2 ?
      Je crois plutôt que j’ai fait une erreur de raisonnement quelque part...
       
      Quoi qu’il en soit, je me dis que jusque là ça peut quand même marcher plutôt régulièrement, même en région parisienne où le seeing tourne souvent entre 2 et 3. Mais il est alors impératif de soigner la mise en station afin que l’erreur soit inférieure à l’échantillonnage (ah oui quand même ! Pas facile !). Sinon, j’aurai des étoiles en patates. Difficile à obtenir, mais heureusement, l’asiair pro est très intuitif et facilite grandement les choses. Cela ne me semble donc pas impossible à réaliser avec l’azeq6 et l’asi290mini en guidage.
       
      Bref, ce raisonnement est-il dans le bon ordre ?
      Je peux peut-être combiner des shoots en binning1 avec d’autres en binning2 ?
      Éventuellement ajouter l’a7s dans l’équation pour profiter de ses gros pixels et ainsi réduire les temps de pause ?
       
      Merci de vos éclaircissements !
      Stéphane
    • By Meade45
      Bonjour!
       J'ai entre les mains une petite APO TS 80/560 dont la destinée est d'être posée en // de mon tube.
      Elle fera ainsi du guidage mais aussi de l'imagerie grand champ.
      Mais avant cela, comment faire pour l'aligner au poil sur l'axe du tube dessous , ne possédant que les simples colliers livrés avec ?
      Faut-il jouer au pifomètre sur les fixations?
      Merci pour le retour de vos expériences.
      Guy
       
  • Upcoming Events