Roch

Test du 150mm F/D=1 : le télescope le plus rapide du monde ! ( Episode 3 )

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Posted (edited)

C'est l'oculaire qui pêche : les oculaires plössls 2+2 ont rarement un champ plat et le newton 600 a une champ courbe également. Ça doit se compenser un peu mais le compromis est à trouver.

Tu as de la coma négative au bord, ce qui est surprenant et de l'astigmatisme bien sûr.

Quel marque l'oculaire ?

il y a 20 minutes, Roch a dit :

Autre point, je peux aussi jouer sur la distance objectif - oculaire.

Oui, c'est normal, je dirais que vu que c'est ton objectif qui fait la convergence, il faut être assez près pour que ça se comporte comme un relay lens. La map de l'objectif 8mm devrait être sur l'infini ou proche.

Edited by lyl
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une chouette expérience à améliorer car les résultats sont là :)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bluffant , c'est bien d'explorer des domaines

peu courus .

 

Bernard_Bayle

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo, c'est très intéressant. Est-ce qu'une adaptation de l' astuce de la Lensless Schmidt Camera, supprimer les rayons obliques par un simple diaphragme, ne pourrait pas venir au secours de la qualité de l'image sur les coins ? 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci pour ces retours, c'est sympa :)

 

Il y a 12 heures, lyl a dit :

Quel marque l'oculaire ?

 

un no-name :D

J'ai pris le parti de commencer par un truc pas cher, histoire de voir si le concept avait un quelconque avenir. L' ES 30mm 52° me fait de l'oeil pour la suite ; cependant je crois qu'il est trop large pour passer dans mon montage... il faut que je remesure.

 

Merci pour ton retour, je vais faire des tests dans des configs différentes.

 

il y a une heure, Nicolas Z a dit :

supprimer les rayons obliques par un simple diaphragme, ne pourrait pas venir au secours de la qualité de l'image sur les coins ?

 

J'avoue ne pas être très calé sur ce genre de système, mais j'ai plutôt envie de conserver le max de lumière possible... je suis pas descendu à F/D=1 pour diaphragmer :D

Après une autre solution serait utiliser un oculaire de focale plus courte pour réduire un peu le F/D final et espérer un meilleur résultat.

 

Romain

 

Edited by Roch

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Romain,

 

Un super concept !! Tu as raison d'expérimenter sans complexe. :)

Ca vaut vraiment le coup de creuser plus !

 

Déjà trouver un objectif de qualité à F/1, quitte à voir du côté des APN.

Ensuite le choix de l'oculaire, lequel serait le plus adapté à cette utilisation ?

 

Un passionnant travail de pionnier ! ;)

 

Albéric

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Passionnante cette manip ! Très très bonne idée . 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour l'adéquation entre la pupille de sortie et le diamètre de l'objectif, tu n'as pas de mou dans le centrage de l'un par rapport à l'autre par contre :)
Pour la qualité d'image dans le champ, pas évident avec un objectif à f/1. Mais bon en suivant les même principes tu pourrais peut être tenter le coup avec un 12 mm à f/1,4, tu peux y gagner en qualité d'image. Tu auras mois de lumière par pixel, mais optiquement si c'est meilleur ça permet d'envisager une config équivalente à ce que tu as aujourd'hui en passant sur une caméra qui a de plus gros pixels (il faudrait 4,3 avec un 12 mm). 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Roch,

Beaux et intéressants résultats, mais pourquoi n'essaierais-tu pas d'utiliser tout simplement ton oculaire de 32 mm en réducteur de focale, pour aboutir à une focale globale de 150 mm...?

Voire un 12 mm de focale pour des commodités pratiques.

Cela te permettrait de mettre directement ton capteur, sans objectif, et éviterait tout ce porte-à-faux.

Un petit calcul me montre que tu devrais avoir un champ sur le ciel de l'ordre de 2...2,5° 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/06/2020 à 10:53, Roch a dit :

J'avoue ne pas être très calé sur ce genre de système, mais j'ai plutôt envie de conserver le max de lumière possible... je suis pas descendu à F/D=1 pour diaphragmer :D

Après une autre solution serait utiliser un oculaire de focale plus courte pour réduire un peu le F/D final et espérer un meilleur résultat.

 

En fait, vu que tu vignettes déjà et que tu ne peux conserver que la partie centrale de tes images, c'est peut-être à tenter quand même...

Je me suis aperçu qu'un cache circulaire, du diamètre de l'objectif, placé à quelque distance de celui-ci, en coupant les rayons marginaux, donne une image extrêmement piquée et propre sur mes jumelles (meopta 8x56), au prix d'un léger vignetage en visuel. Donc l'intérêt d'un diaphragme masquant les rayons marginaux dépasse l'usage premier qu'on en a fait dans la chambre de Schmidt sans lame (lensless Schmidt camera); apporter une correction de l'aberration de sphéricité. 

 

https://www.cloudynights.com/topic/93674-lensless-schmidt-camera/

 

 

  

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ben moi je comprends pas le principe.. xD

T'es sûr que c'est vraiment plus lumineux qu'en mettant la caméra directement sur le 150/600?

 

Au C9.25 Hyperstar (F2.2) et camera 183MM, à vue de nez, quand je faisais ma MAP sur M51 en bin1 (échantillonnage 0.95") sur des poses de 1s, je voyais grossièrement la forme de la galaxie peut être avec un poil moins de bruit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le 150/600 présente une ouverture (relative) de 4. Avec un F/D de 1, les images sont 4 fois plus lumineuses !  (même si plus petites;))

 

 

 

 

Edited by Toutiet
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois comprendre.. l'oculaire agit ici comme un réducteur de focale, en contrepartie on a qu'une toute petite portion de l'image formée qui est utilisable.

Bon si c'est pas ça et que j'ai toujours pas compris c'est pas très grave hein. :)

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Théoriquement, on a toute l'image qui est utilisable mais comme l'oculaire travaille dans des conditions un peu anormale, on a peut-être intérêt à ne pas l'exploiter entièrement ;).

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites

@CB7751 la différence tient dans l’échantillonnage, hormis la problématique des bruits de lecture et thermique, un binning 4x4 devrait donner la même chose en terme de signal par pixel, avec un champ plus petit.

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Roch merci pour ces tests rafraîchissants ! Et merci de prendre le temps de les présenter c’est toujours excellent de voir les expériences des autres... vivement le prochain épisode !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Roch,

Tu m'as ouvert l'esprit et donné des idées : je vais voir ce que je peux faire avec mon 250 et mon 400. Ouverts à F/D = 1, ça doit être fabuleux...! 9_9

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonsoir à tous :) voici la suite du feuilleton après un nouvel essai cette semaine.

Merci à tous pour vos retours très encourageants et motivants :D tout d'abord, quelques réponses aux remarques :
 

Le 20/06/2020 à 17:09, jldauvergne a dit :

Pour la qualité d'image dans le champ, pas évident avec un objectif à f/1. Mais bon en suivant les même principes tu pourrais peut être tenter le coup avec un 12 mm à f/1,4, tu peux y gagner en qualité d'image. Tu auras mois de lumière par pixel, mais optiquement si c'est meilleur ça permet d'envisager une config équivalente à ce que tu as aujourd'hui en passant sur une caméra qui a de plus gros pixels (il faudrait 4,3 avec un 12 mm). 

 

Le 22/06/2020 à 09:02, Nicolas Z a dit :

En fait, vu que tu vignettes déjà et que tu ne peux conserver que la partie centrale de tes images, c'est peut-être à tenter quand même...

Je me suis aperçu qu'un cache circulaire, du diamètre de l'objectif, placé à quelque distance de celui-ci, en coupant les rayons marginaux, donne une image extrêmement piquée et propre sur mes jumelles (meopta 8x56), au prix d'un léger vignetage en visuel. Donc l'intérêt d'un diaphragme masquant les rayons marginaux dépasse l'usage premier qu'on en a fait dans la chambre de Schmidt sans lame (lensless Schmidt camera); apporter une correction de l'aberration de sphéricité.



En fait, si cette méthode s'avère un échec définitif, je pense plutôt utiliser un oculaire de focale plus courte, ce qui réduira le F/D final en n'utilisant que la partie centrale de l'objectif de caméra ( puisque la pupille de sortie sera alors réduite ). Comme souvent la qualité d'un objo s'améliore en diaphragmant, je pense pouvoir obtenir une image meilleure sur un objo à F1.2 "forcé" que sur un F1.2 "natif" ; et de cette manière j'utilise toujours tout le diamètre de l'instrument.

 

Le 21/06/2020 à 10:21, Toutiet a dit :

Beaux et intéressants résultats, mais pourquoi n'essaierais-tu pas d'utiliser tout simplement ton oculaire de 32 mm en réducteur de focale, pour aboutir à une focale globale de 150 mm...?

Voire un 12 mm de focale pour des commodités pratiques.


Tu proposes d'utiiliser l'oculaire en projection oculaire ?
Le problème de cette méthode est qu'elle va engendrer tout un tas d'aberrations, puisque tu utilises l'oculaire dans une configuration très très éloignée de sa configuration initialement prévue.
La projection oculaire fonctionne bien pour l'augmentation du F/D puisque former un foyer secondaire loin derrière l'oculaire revient à peu de chose près à utiliser l'oculaire "à l'infini", qui est la position d'utilisation visuelle.
Cependant, pour la réduction, les aberrations seront bien trop présentes. Je l'avais d'ailleurs constaté moi même, à l'époque ou j'utilisais la projection oculaire en planétaire... dés qu'on descendait en dessous d'un facteur grossissement de 2x environ, les résultats étaient pas très beaux. Alors un facteur grossissement de 0.25x, je n'imagine même pas :D

 

Le 22/06/2020 à 15:22, CB7751 a dit :

Bon ben moi je comprends pas le principe.. xD

T'es sûr que c'est vraiment plus lumineux qu'en mettant la caméra directement sur le 150/600?

 

Au C9.25 Hyperstar (F2.2) et camera 183MM, à vue de nez, quand je faisais ma MAP sur M51 en bin1 (échantillonnage 0.95") sur des poses de 1s, je voyais grossièrement la forme de la galaxie peut être avec un poil moins de bruit.


Alors oui, définitivement, c'est plus lumineux ;) Le H-alpha en poses de 4 secondes, ça j'avais jamais pu faire avant. C'est génial :D

Mon image ici est pas flatteuse... mais sur les poses de 250ms en direct, l'effet est saisissant.

Et ne pas oublier que tu as un C9 et moi un T150... ça ne change rien en clarté de l'objet, mais du coup vu que ta M51 prendra plus de place sur l'écran, notre oeil la détectera plus facilement, avec ses structures.

 

Le 22/06/2020 à 16:47, CB7751 a dit :

Je crois comprendre.. l'oculaire agit ici comme un réducteur de focale


Plus exactement le couple Oculaire - Objectif. L'oculaire est positionné exactement comme en observation visuelle... ensuite tu remplaces ton oeil par la caméra avec son objectif adapté ( = digiscopie )


Maitenant venons-en aux nouvelles. Toutes ne sont pas bonnes, mais quand même un peu ;)


J'ai essayé de jouer sur deux variables afin d'obtenir un meilleur résultat.

La première était la distance objectif-oculaire.... étant en mise au point à l'infini, je n'ai pas trouvé de point clairement meilleur qu'un autre en terme de piqué. Par contre, la luminosité globale de l'image varie... il faut trouver le point idéal ( équivalent au relief d'oeil je suppose... )

La deuxième était de modifier la mise au point de l'objectif placé sur la caméra. Je peux visser ou dévisser, j'ai essayé d'aller très loin dans les deux sens... on observe des différences mais rien qui ne modifie réellement la qualité globale de l'image.

Un troisième point reste à expérimenter, c'est la distance correcteur de champ - oculaire... mais j'y crois moyen étant donné que je ne vois quasiment aucune différence avec ou sans le correcteur.

Donc il va falloir faire évoluer le setup.

Maintenant, j'ai cherché à déterminer plus précisément quelles étaient les aberrations à corriger... et la première, très loin devant les autres, est la courbure de champ. En effet, pour m'en rendre compte, il a suffi que je fasse la mise au point sur un coin de l'image... et là miracle, les étoiles forment un cercle net autour d'un centre flou :

 

Capture_0001.png.2c1ad6f070baab977b4a8129ae0991da.png


Donc déjà, si j'arrivais à corriger ce problème, ce serait un grand pas en avant.

Je suppose que la courte focale de mon télescope n'aide pas... si je ne dis pas de bêtise, à 600mm de focale on a beaucoup plus de courbure de champ qu'à 2m. Comme je pourrai tester tout ça sur beaucoup plus gros dans quelques mois, ça risque aussi de changer la donne... trouver un truc parfaitement transposable ne va pas être facile, bien que les deux tubes soient à F4.

Donc si quelques fusées ici présentes savent anticiper la courbure de champ donnée par tel ou tel oculaire... je suis complètement preneur :D

 

J'ai aussi voulu tester le concept plus sérieusement, en posant plus longtemps au total, afin de voir si ça restait utilisable malgré les étoiles qui prennent beaucoup de place.
Je voulais voir si j'arrivais à choper les extensions h-alpha de M27 assez vite. Les conditions n'étaient pas idéales, des passages nuageux et un peu de voile, mais quand même.
Voici le résultat en 1h de pose totale, 900x4s derrière un Ha baader 7nm, crop central, agrandissement à 200%, puis traitement agressif :D :

m27test-2-1-denoise-denoise.jpg.8d8b4dd36a10b793a2e593ba6980557b.jpg

ça me ferait presque regretter de ne pas avoir un astrodon 3nm sous la main :D quelle plaie ces étoiles ^^
Rappel, on est à la caméra non refroidie, en période de canicule, donc peut être que le bruit thermique est un problème. Bon il faisait encore une température raisonnable cette nuit là.


J'avoue j'ai pas mal forcé sur l'antibruit. Mais sinon, pour 1h de pose, ça vous semble comment niveau signal ?

Sinon, concernant les aberrations, là il y a du bougé en plus, ce qui explique les formes rocambolesques... mais je me demande s'il n'y a pas un reflet en plus. Avec autant de lentilles, le contraire serait étonnant...



La suite au prochain épisode ! J'ai encore quelques idées... mais si vous connaissez l'oculaire parfait pour répondre à mes besoins, je suis preneur !

Romain

Edited by Roch
  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Romain,

 

Regarde cette annonce, ça pourrait t'intéresser ! ;)

 

 

Albéric

Edited by xs_man
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

De belles expériences, bravo pour cette démarche :)

 

Amicalement

 

 

Christian

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Roch a dit :

h-alpha de M27 assez vite

Salut Romain,

En tout cas ta M27 degage du signal! Et avec ton echantillonnage je pense que l'impact de la turbulence/Ep de ta monture/erreur de mise en station ne se verra pas même vers 10s.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 14 heures, xs_man a dit :

Regarde cette annonce, ça pourrait t'intéresser !

Malheureusement, il faudrait le coupler avec un oculaire de 100mm...

A moins que tu en connaisses un bon, je pense que c'est inadapté ;)

Après, à utiliser seul, ça doit être sympa.

 

Il y a 4 heures, exaxe17 a dit :

Et avec ton echantillonnage je pense que l'impact de la turbulence/Ep de ta monture/erreur de mise en station ne se verra pas même vers 10s.

 

Ben j'ai essayé... pour la turbu pas de souci, mais pour l'erreur périodique, certaines prises étaient déjà bougées en 8s.

L'échantillonnage est large, mais au centre j'ai une fwhm bien inférieure à deux pixels... donc finalement tout ça se voit quand même assez vite.

Et je pense être surtout limité par le bruit thermique, donc pas sûr qu'allonger n'apporte grand chose.

M'enfin j'essayerai quand même peut être par une nuit fraiche, sur une cible plus au nord :)

 

Romain

Edited by Roch

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Roch a dit :

M'enfin j'essayerai quand même peut être par une nuit fraiche, sur une cible plus au nord

Pour en revenir a ton resultat , je trouve que c'est super fin au centre!

la prochaine evolution des capteur cela serait d'etre souple ! pour contrer cette courbure de champs!:D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Yin_Zhen
      Bonjour
       
      Je me demande s'il serait possible de faire du ciel profond en poses courtes avec le setup suivant :
      - newton 200/800 FD4
      - barlow comacorr x1,5 : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/barlowa-apm-1-5x-telecentrique-comacorr-2_detail
      - QHY163M + RAF + LRVB
       
      En particulier, je me demande si, avec cet échantillonnage, il ne serait pas préférable d'utiliser un tube de plus gros diamètre, genre 254/1200.
       
      Merci !
    • By BlackMaple
      Aujourd'hui, petit Dobson a appris à faire du patin ! 
       
      Nous allons voir comment réaliser une "sous base roulante" pour un dobson. L'idée, plutôt que de mettre directement des roulettes à la base d'origine (ce qui peut être une possibilité simple me direz-vous), est de préserver la base d'origine en cas de revente, mais aussi de pouvoir quand même utiliser le Dobson sans roulettes, sans avoir a dévisser, et donc pour l'utiliser dans cette configuration "sur l'instant".
       
      Réalisé sur un Meade LightBridge 203/1219. Vous allez voir c’est extrêmement compliqué! ironie totale bien sur ... 
       
      Matériel :
      -Une planche de contre plaqué de 2cm d'épais et d'au moins 50cm de coté ( a la taille de votre base)
      -Un lot de 4 roulettes, dont 2 avec frein.
      -Vernis et/ou peinture selon.
      Outillage :
      -Fraise de 30mm
      -Perceuse colonne
      -Visseuse
      -Scie a ruban, scie sauteuse, plusieurs possibilités pour scier en cercle.
      -Ponceuse / cale à poncer
      ... Je dois bien oublier un outil ou deux.
       
      1- Commençons par scier un cercle de 50cm (en ce qui concerne ma base) dans une planche de contreplaqué. On viendra poncer bien entendu pour plus de propreté.
       
      2- Une fois fait, venir repérer les 3 patins de la base d'origine sur la dite planche. (Un simple crayon graphite fera miracle.) L'idée c'est que ces patins servent à caler le dobson dans la nouvelle base en les encastrant dans des trous! En ce qui concerne ma base, il y a une vis qui dépasse un peu au centre, aussi, je perce un petit trou d'1 cm.
       
      3- A l'aide de la fraise de 30mm (en ce qui concerne mes patins), creuser la planche d'1,5cm seulement pour que les dits patins puissent venir s'encastrer.
      Cela laisse un peu de marge entre les deux planches comme ça. 
       
      4- Venir visser les roulettes sous la planche, de l'autre coté des trous évidemment, pour finir le job* !
       
      *4BIS- Etape a venir pour ma part, vernissage et peinture noire, histoire de résister à l'humidité et de faire quelque chose d’esthétique. 
       
      Et voila! Dobson Candeloro ! 🔭



    • By BobSaintClar
      Tout bon amateur de binos astro connaît les Nikon WX 7x50 et 10x50 :
       
      Des jumelles d'exception, dotées d'un champs de vision XXL excellemment corrigé, offrant des vues inouïes de la voie lactée...
      ... pour la modique somme de 5.000 euros, à la louche. On ne va pas chipoter avec les centaines.
       
      Toutes deux sont une démonstration du savoir-faire de Nikon. Elles sont évidemment utilisables, avec trépied (deux kilos 5, de mémoire. Ca commence à peser, à bout de bras), en nocturne comme en diurne. Mais in fine, qui parmi nous peut se targuer d'en avoir une paire (si je peux me permettre) ? Voire deux ?
      Ces jumelles, c'est un peu comme les sacs Louis Vuitton, les parfums Chanel ou les montres Rolex : les acquérir, c'est déjà un accomplissement. S'en servir, à la limite, c'est presque... secondaire.
       
      Seulement voilà : même si c'est "pour la frime", leurs caractéristiques sont absolument uniques et sur le ciel, elles déchirent ! Je peux en témoigner, j'ai eu la chance d'essayer les deux modèles, lors d'une très belle nuit de l'automne dernier. Alors, on se prend à rêver : pourrait-on les louer ? Pas que je sache. Pourrait-on les voler ? Sans doute, mais je ne m'y risquerais pas. Pourrait-on les bricoler, comme ça, hop, sur un coin de table, avec deux-trois lentilles qui traînent ?
       
      Bah oui, en fait. Faut juste être un peu con (BobSaintClar, à votre service), et oser (ça va de paire, comme les jumelles). Vous savez, mettre en pratique le genre d'idée qui nous traverse parfois le crâne et qu'on chasse d'un "si ça marchait, ça se saurait" mi-fainéant, mi-condescendant...
       
      Posons le problème, par exemple avec les WX 10x50 : nous avons donc des jumelles de diamètre objectif 50mm, grossissement 10x, champs apparent de 76,4° presque parfaitement corrigé, relief d’œil confortable (15,3mm). On peut les refaire, pour trois francs six sous ?
       
      Voyons voir : il nous faudrait une petite lunette de même diamètre, mettons à F/D 4, sans courbure de champs notable et bien corrigée contre le chromatisme. On lui mettrait un bon oculaire 18-20mm de champs apparent 76° (ou plus, soyons fou), avec un dégagement de 15mm (ou plus, bis repetita placent) et voilà, nous aurions notre demi-jumelle...
       
      La lunette avec les caractéristiques demandées, on oublie : s'il y en a, elles sont hors de prix (une Borg ou Taka 50 avec correcteur/réducteur de champs, vous m'en mettrez deux, c'est pour m'offrir). En revanche, plusieurs objectifs photo répondent "présent" ! Pour n'en citer qu'un, optiquement bon, monté en M42 (donc facile à équiper d'un po) et ne coûtant quasiment rien : le Pentax Takumar 200mm F4 en monture vissante. J'en ai acheté un sur Yahoo ! Auction Japan pour - roulement de tambour - 2400 yens, soit 19 euros. Je pourrais survivre à l'achat d'un second.
      Comment lui adjoindre un porte-oculaire ? Ben avec un accessoire de ce genre, trouvé sur Amazon.com pour 20 euros (bordel, c'est encore plus cher que le cailloux...). Ca se visse directement au cul du Pentax.
      Et l'oculaire ? Il y a plein de prétendants, au coulant 31,75. Il m'a bien fallu faire un choix, casser la tirelire en achetant un exemplaire à la fois "bon" et "pas trop cher". Après quelques heures de web-lecture, je me suis décidé pour le Baader Morpheus de 17,5mm. Il était accessible à ma bourse, propose 20mm de dégagement oculaire et 76° d'un champs apparent plutôt bien corrigé, si j'en crois ses critiques.
       
      Bref : sur le papier, ça marche. Mais en pratique ? Déjà, ça ressemble à quoi ?
      A ça :

      (Quand je vous disais "sur un coin de table"...)
       
      Mécaniquement, rien à redire : pas de collage, d'alignement douteux, de risque de déboîtement intempestif. L'oculaire est maintenu par un serrage vis/clamp ring, le po est vissé sur le pas M42 de l'objectif. Le tirage optique est idéal, on fait la mise au point à l'infini avec une marge confortable.
       
      Et optiquement ??
      Et bien... ça fonctionne. Ca fonctionne même étonnement bien, au point qu'on ne peut que s'interroger : pourquoi ne voit-on pas ce genre de montage plus souvent ?
      Je n'ai pas choisi cette combinaison (télé de 200 à F4, oculaire Morpheus 17,5) par hasard : le but, dès le départ, était d'émuler les Nikon WX10x50 ! En théorie, mon "bricolage" a des spécifications très proches :
       
      Diamètre des objectifs : 50mm - contre 50mm
      Grossissement de 11,4x - contre 10x
      Pupille de sortie de 4,4mm - contre 5 mm
      Champs apparent de 76° - contre 76,4°
      Dégagement oculaire de 20mm - contre 15,3mm
      Vision inversée - contre redressée (sur des jumelles astro, on s'en bat les rétines)
       
      En pratique, tout se joue sur la qualité de l'image proposée. Je n'ai pas pu tester ma lunette "demi-jumelle" sur le ciel (météo pourrie), juste viser de nuit les lumière lointaines - lampadaires, pour l'essentiel - que je peux voir sans quitter mon jardin. J'en saurai évidemment plus quand les nuages daigneront FOUTRE LE CAMPS (crispations faciales frénétiques), mais pour l'heure :
       
      Transparence : difficile d'en juger en visant des lampadaires, mais c'est au moins correct, puisque je n'ai rien remarqué. Je comparerai avec mes Nikon EII 8x30.
      Détails, piqué de l'image : là encore, ça me semble nickel au centre, très peu dégradé sur les bords (je détaille ci-après)
      Couleurs : s'il y a une dominante, je ne l'ai pas notée. A refaire de jour, évidemment.
      Dégradation centre/bords : ça se joue essentiellement sur ce critère, avec un tel champs apparent ! Franchement, c'est une bonne surprise : il y a une dégradation modeste, plutôt moins marquée que dans mes 8x30 ! Elle tient essentiellement à une légère courbure de champs, qui défocalise l'image. L’œil compense sans soucis, mais si vous tenez vraiment à ne regarder que sur les bords, il est plus confortable de jouer sur la mise au point. Dès lors, les "petits cercles flous" redeviennent des points et ce, jusqu'à disparaître : pas de coma, pas d'astigmatisme : c'est juste bluffant.
      Chromatisme : nul au centre, faible sur les bords. Il est sensible au placement de l’œil : si vous êtes bien dans l'axe, il est négligeable.
      Vignetage : aucun. La pupille de sortie est belle, bien ronde, sans lumières parasites (pas de prismes). Les lumières ponctuelles, défocalisées, forment de beaux ronds qui demeurent tels quels jusqu'au bord extrême du champs.
       
      Conclusion provisoire : les résultats préliminaires sont très encourageants. Suffisamment pour que je poursuive l'expérience jusqu'au bout. Je vais donc doubler la mise, monter une seconde lunette Baader/pentax et l'accoupler - je ne sais pas trop comment, je vais y réfléchir - à la première pour former une véritable paire de jumelles. Elles seront adaptées à mes yeux (écart oculaire fixe de 63mm, je ne vais pas me lancer dans la fabrication d'un lien articulé) et seront dotées de quelques caractéristiques inédites, pour des jumelles de cette catégorie :
       
      Un prix - relativement - ridicule
      Des diaphragmes, pour faire varier la pupille de sortie (je ne vois pas très bien à quoi ça peut servir, mais qui sait ?)
      Des objectifs dotés d'un pas vissant M58, pour y coller des filtres
      Des oculaires interchangeables
       
      Voilà ! Je vous tiens au jus
    • By encelade18
      Bonjour à tous,
      Voici une nouvelle version de M57 (NGC6720), la Nébuleuse de la Lyre que j'affectionne particulièrement avec la technique de poses courtes (500ms)
       


      La nébuleuse de la Lyre, encore appelée la nébuleuse de l'Anneau est située dans la constellation de la Lyre.
      Cette nébuleuse planétaire est distante de 2 300 années-lumière et a un diamètre de 2,4 années-lumière.
      L'âge estimé de cette nébuleuse se situe entre 3000 ans et 6000 ans.
      La couleur rouge de la nébuleuse provient d'émission d'Hydrogène Halpha et la couleur vert-bleu d'Oxygène OIII.
      Comme toute nébuleuse planétaire, elle est constituée des couches externes de gaz en expansion d'une étoile en fin de vie devenue naine blanche.
      Au centre, la naine blanche (de magnitude 14,8) ionise le nuage de gaz qui devient une nébuleuse en émission.

      * Acquisitions :
      - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 500.
      14400 images 3008x3008pxls de 500ms, format vidéo SER en séquences de 20min, tri de 11467 images retenues sur critère FWHM (soit 1h35 de pose), nuit du 21 au 22 juillet
      - Logiciel d'acquisition : Sharpcap

      * Optique :
      - Télescope Celestron C11 à 2800 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Luminance L2

      * Monture :
      - AZ-EQ6, pas d'autoguidage.

      * Prétraitements :
      - Création d'un SER unique de 14400 images. recadrage à 2000x2000 pixels.
      - Alignement et empilement (somme normalisée) avec drizzle x2 de 11467 images (80% des 14400 images acquises) avec master dark, master flat (100 darks, 0 offsets, 100 flats)
      - Logiciel : Siril

      * Traitements :
      - Étalonnage des couleurs. Extraction du gradient. Transformation de l'histogramme.
      - Masque de fusion : traitement par ondelettes. Réglage des tons foncés / tons clairs. Masques de fusion : contraste, fond du ciel.
      - Logiciels : Siril, Iris, CS2

      * Lieu :
      - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95)

      Plus d'informations et image plus résolue sur mon site personnel à la page :
      http://encelade18.free.fr/photos/M57.html
    • By Shaihulud
      Hello hello
       
      J'arrive pas trop à surfer sur AS depuis facile 2 mois.
      C'est hyper speed au taf et j'ai pas trop de temps libre
       
      Je partage avec vous ma version de la belle
      Je me suis approché le plus possible de la vision
      réel en binoculaire que j'ai avec aussi bien mon
      Achro 150/750 que mon Dob 406/1810 !!!!!
       
      C'est la première fois de ma vie que je vois une comète pareille
      et c'est hyper frissonnant en bino
       
      "Shai-hulud Tooth" SW N254/1200
      ASI183MM - 75x250ms - bin2 - 0,83"/pixel
       
      A+
      David
       
       
       
       
       
      Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50109869241/sizes/o/

       
      Une ptiote anim pour le fun  : https://flic.kr/p/2jm9Bi2
       
       
      Edit 20200719 :
      Je profite de la belle pour apprendre à utiliser mon APN
       
      20200718
      Canon 2000D
      Tokina ATX-i 11-16 mm F2.8 Canon EF-S
      15sec, f/2.8 & ISO 800
      Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50128303673/sizes/o/

       
      20200718
      Canon 2000D
      Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM
      5x3.2sec, f/2.8 & ISO 3200
      Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50129019181/sizes/o/

       
       
      Edit 20200723 :
      C'est exactement le type d'animation que je rêvais de faire
      A regarder en HD
       
       
      Edit 20200729 :
      Excellent le soft Starstax !!!
      Clic clic et hop
      Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50164548241/sizes/o/

  • Images