biver

Mars... c'est parti pour la grande opposition!

Recommended Posts

On vient de passer les 20'' d'arc, tu as raison de rappeler que c'est le moment d'en profiter. Très belles prises juste au-dessus.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

La prochaine fois que Mars fera plus de 20", ce sera le 12 juin 2033 (mais à -27° de déclinaison, alors bon...)

 

La prochaine fois que Mars fera plus de 20" et aura une déclinaison positive, ce sera... ce sera...

 

... le 2 octobre 2052 !

 

Donc profitez de l'opposition de cette année !

 

(Pour expliquer ça, il faut savoir qu'il y a deux types d'oppositions périhéliques : celles qui sont isolées, comme en 2003 et 2018, et celles qui vont par deux, comme en 1986-88 et en 2033-35.

 

Quand une opposition périhélique est isolée, c'est qu'elle se produit pile poil (ou quasiment) au périhélie, et son diamètre est maximum (25"). Elle se trouve alors dans le Capricorne (ou l'est du Sagittaire). L'opposition qui la précède, dans le Scorpion, est aussi à déclinaison négative. Au contraire, celle qui suit est à déclinaison positive : dans les Poissons comme cette année, ou dans le Bélier comme en 2005. Mars atteint alors un peu plus de 20", mais sa hauteur sur l'horizon permet enfin de belles observations.

 

Quand il y a deux oppositions périhéliques à la suite, c'est parce que l'une se produit un peu avant le périhélie, et l'autre un peu après. Ce sont les seules oppositions du cycle où Mars atteint 20". Mais elle est dans le Sagittaire puis dans le Verseau, donc à déclinaison négative.)

 

((Bon, trêve de bavardage, le télescope doit être à présent à température et Mars suffisamment haute, allons assister au spectacle...))

Edited by Bruno-
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui nous est défavorable en plus de métropole, c'est que l'inclinaison de l'orbite de Mars amplifie les extrêmes de l'écliptique, à savoir que les oppositions de juillet sont sous l'écliptique (déclinaison de -28° par exemple en 1986 et 2033) tandis que celles de décembre montent bien haut (+26° en 1993, 2007 et 2039).

 

J'avais proposé une correction du diamètre apparent par la quantité d'atmosphère traversée (diamètre x sin(élévation maxi)) pour avoir une idée de la qualité de l'opposition vu de chez nous.

Pour 45° N, le maxi est alors autour de 17.8" atteint en 2052, mais avec 17.5" cette année et 17.7" en 2005, on a là le trio de tête de 1980 à 2060 en gros...

Mais c'est très dépendant de la latitude de l'observateur et la turbulence est loin d'être une constante d'un jour à l'autre et dépendant linéairement avec la quantité d'atmosphère traversée...

En gros pour nous les oppositions suivant celles très proches du périhélie du mois d'aout (2003, 2018 ou 2050), sont très bonnes (aussi) vu de métropole - surtout que la turbu peu être assez clémente en début d'automne!

Nicolas

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, très bonne idée de calculer ce « diamètre corrigé ».

 

Depuis chez moi, à 49° de latitude :

− Opposition 2001 (δ = -27°, h = 14°) : 5,0"

− Opposition 2003 (δ = -16°, h = 25°) : 10,6"

− Opposition 2005 (δ = +16°, h = 57°) : 16,9"

− etc. etc. etc.

− Opposition 2014 (δ = -4°, h = 37°) : 9,1"

− Opposition 2016 (δ = -21°, h = 20°) : 6,4 "

− Opposition 2018 (δ = -26°, h = 15°) : 6,3 " (ah, on comprends mieux !)

− Opposition 2020 (δ = +6°, h = 47°) : 16,5"

− Opposition 2022 (δ = +25°, h = 66°) : 15,7"

− Opposition 2025 (δ = +25°, h = 66°) : 13,3"

− Opposition 2027 (δ = +15°, h = 56°) : 11,4" (opposition aphélique)

 

Les chiffres parlent d'eux-mêmes ! Je note aussi qu'il ne faudra pas sous-estimer 2022.

 

Mais bon, quand le ciel se fige, et ça peut arriver, là c'est le diamètre qui parle...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Maître Nicolas,

 

Que de détails, l’œil de lynx à encore frappé, superbe. Ton œil et le 400 travail dur et on en reveut!

 

il y a 19 minutes, biver a dit :

ce matin avec un assez bon seeing... ça se laissait même regarder à x1400, mais comme ça faisat 1/5e du champ, Mars le traversait en quelques secondes.. :o... Enfin comme les contrastes de la régio ne sont pas si élevés, c'est plus agréable entre x500 et x700.

 

Tout à fait d'accord, à 150km à l'est de chez toi la tache d'Airy était belle à 3h TL  alors j'ai poussé avec la Powermat X5 mais le champ ne suffit pas...au 300mm j’étais bien à X1,5 D, frustrant mais c'est très plaisant tout de même ! 

 

Merci

 

Lolodobs le dévoreur de monde👽

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pourtant elle doit être encore plus haute dans ton ciel Serge, et puis avec le 600 de la Foa...?

Il te reste 15j... ;) !

Nicolas

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

nan mais alors là, c'est indécent !!!!! tu me troues le cul à chaque fois, coquinou !!!!!!

 

De même Serge. Nicolas comme Fred, c'est le microcosmos des observations visuelles de Mars d'anthologie.

Que de microdétails et de microcontrastes...Un vrai régal à chaque fois de voir ce qu'ils arrivent à sortir de leurs yeux.

Nous sommes des petits "gamins" à côté...^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau ! Je dois m'y pencher aussi, je ne l'ai observée que rapidement pour l'instant.

 

Niveau matériel de dessin on est sur quoi?  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/09/2020 à 09:59, BlackMaple a dit :

Niveau matériel de dessin on est sur quoi?

Papier + crayon (de couleur)... Dos 0.0, Windows 0.0, tout en 0G et sans électricité (hormis les lampadaires boules qui me dispensent de lampe de poche) :D

Voilà la production d'il y a une semaine, avec un nouvelle nuit correcte ce matin (et Phobos aperçu dans l'aigrette de Mars à 4h10, bien plus faible que l'étoile de champ 3X plus loin et de passage...)

Nicolas

 

mars1209-140920.jpg

  • Like 3
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Nicolas, 

Quel régal, beaucoup de détails sur tes dessins ! Le 400mm tourne à quasiment G =2D 👍.   Le dessin du 14/09/20 me plaît particulièrement, J'ai fait la même région un peut plus tard.

 

Merci

 

Lolodobs le dévoreur de monde 👽

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, BlackMaple a dit :

Oh misère, m'parle pas de ces foutus lampadaires boule

Ouaip... j'ai aussi des 'lampions' au sol qui éclairent du feu de dieu à l'horizontale... Mais au 1er Janvier 2025 on est en droit d'exiger (Arrêté du 27 Dec. 2018) qu'ils soient remplacés (ou sinon faire sanctionner les (co)propriétaires pour non respect de la loi...)

 

Sinon, ce matin c'était au tour de Deimos d'être aperçu, vers 3h un peu avant son élongation maxi (déjà à 3 diamètres de Mars) et à côté de l'aigrette de Mars. Phobos était vraiment très limite ou pas sûr car à 20" du limbe dans l'aigrette...

Nicolas

Edited by biver
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que c’est beau....:x

 

j’ai tenté la semaine dernière au 460, sans motorisation je n’y arrive pas, je perd la perception des plus fins détails à chaque fois que je dois recentrer. Alors arriver à ce niveau de détail sans motorisation c’est juste incroyable!

Share this post


Link to post
Share on other sites

mais non !!! Tes derniers dessins c'est dingo. Il y a quelques jours je regardais avec bino pour une fois, et je me disais, ah ouai quand même on voit tout ça. Et je me suis dit ok, je comprends mieux comment ils font pour dessiner tout ça. Et puis je reviens là, je vois tes derniers dessins et .... non je ne vois pas en fait :)
Et en plus comme souligne Simon, tu n'es pas motorisé !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, jldauvergne a dit :

Et en plus comme souligne Simon, tu n'es pas motorisé !

C'est p'tet' mieux d'ailleurs, pour éviter les "pixelscônes morts" et le "moirage" rétinien, que l'image ne soit pas projetée toujours sur la même zone et se balade sur le tapis cellulaire de l'oeil. Même si avec une motorisation qui apporte du confort il suffit de balader l'oeil pour obtenir le même effet, ce balayage naturel pourrait avoir cette vertu d'atténuer les artefacts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, biver a dit :

Sinon, ce matin c'était au tour de Deimos d'être aperçu, vers 3h un peu avant son élongation maxi (déjà à 3 diamètres de Mars) et à côté de l'aigrette de Mars. Phobos était vraiment très limite ou pas sûr car à 20" du limbe dans l'aigrette...

 

Les satellites de Mars en visuel... rien que ça ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/09/2020 à 21:00, biver a dit :

Et pourtant elle doit être encore plus haute dans ton ciel Serge, et puis avec le 600 de la Foa...?

Il te reste 15j... ;) !

J'me suis vengé !!!! c’est fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour "profiter" de cette opposition et d'un ciel encore dégagé, je me suis levé à 03H du matin mardi dernier pour voir Mars au plus haut dans le ciel, avec ma bonne lunette Zeiss APQ 130 / 1000.   Je ne fais que du visuel.  Je suis en Alsace.   Très belle image qui me rappela 2003, mais néanmoins, l'optique n'est qu'une 130 mm "seulement".    Il ne faut pas espérer voir Phobos et Deimos avec cette lunette ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/09/2020 à 14:43, jldauvergne a dit :

Il y a quelques jours je regardais avec bino pour une fois, et je me disais, ah ouai quand même on voit tout ça. Et je me suis dit ok, je comprends mieux comment ils font pour dessiner tout ça. Et puis je reviens là, je vois tes derniers dessins et .... non je ne vois pas en fait :)

 

Chacun son job, je crois. Il y a les excellents imageurs, n'est-ce pas ? ;) Comme il y a les observateurs d'exception.

Et puis, il y a ceux qui n'excellent absolument en rien du tout (je parle pour moi) et c'est plutôt reposant ma foi...Le tourisme céleste.

On ne peut pas demander à n'importe qui de faire ce que tu fais avec ton Mewlon, tout comme on ne peut pas demander à un imageur

qui observe juste de temps en temps pour "voir", de sortir des dessins de dingo à la Biver ou à la Burgeot. Dans la première catégorie

comme dans la seconde, il y a un savoir-faire comme de l'expérience indéniables digne d'un sportif qui s'exerce sans arrêt pour se maintenir

au plus haut niveau de son art. En mono comme en bino, on ne "voit" pas, c'est clair. Tout au plus, la calotte polaire est évidente du

premier coup d’œil et on parvient à délimiter vaguement des zones en fonction de leur albédo en s'aidant d'un W23A mais c'est tout.

 

Restons-en à se dire, même quand on ne "voit" pas, Mars représente une bien belle curiosité à l'oculaire.

Au diamètre où elle en est rendu actuellement, à 100x, on reconnaît déjà la géographie de base.

A 250x, évidemment, çà commence à sérieusement causer dans un 200.

Et pour les chanceux des 300mm et plus qui peuvent monter au moins à 450x, c'est évidemment génial.

 

Citation

Quel régal, beaucoup de détails sur tes dessins ! Le 400mm tourne à quasiment G =2D

 

En effet, Nicolas au gré des époques et des diamètres de ses télescopes, comme il note tout, il tourne autour de G = 1,7D pour être précis. 

La plupart, on tourne autour 1D jusqu'à 1,3D au mieux mais je crois que c'est une erreur. Un minimum de 1,5D devrait être la norme.

A moins d'une turbulence vraiment pourrie, un 200mm devrait tourner au minima à 300x ; un 400mm à 600x (mathématiquement évident).

 

Le 22/09/2020 à 14:43, jldauvergne a dit :

Et en plus comme souligne Simon, tu n'es pas motorisé !

 

C'est bien le problème comme pour certains peut-être un avantage pour éviter les corps flottants dans l’œil comme l'explique Yann.

Après, on ne va pas ré-inventrer l'eau chaude. L'absence de motorisation est un soucis indexé sur la qualité de l'oculaire que l'on

est prêt à installer sur son Dobson. A 300x dans un trou de serrure de 50°, c'est pas évident. On prend le même grossissement

dans un excellent oculaire 50,8mm de 100° de champ apparent, pointage comme suivi sont immédiatement plus confortables.

Avec les Dobson, il faut travailler à l'hublot. J'ignore les oculaires utilisés par Nicolas mais du 80-82° est un minimum, je pense.

Après, il va sans doute encore nous étonner car quand je vois que Fred utilise des Plossl Televue de 50°, il y a quand même

des sacrés caïds du visuel ici, à moins que ce soit uniquement sur un télescope motorisé.

 

Sans compter que l'observation planétaire se pratique au sens contraire de celle du ciel profond.

En planétaire, observer sous des lampadaires, ceci excite à fond les rétines et c'est la solution pour que la pupille de l’œil ne s'ouvre

pas trop afin de booster la détection des couleurs et fins détails. Par contre, le voisin qui est en train de tenter de décortiquer une petite

galaxie en vision décalée avec la nécessité au contraire que la pupille de l'oeil soit bien ouverte, ne peut pas le voir sous le même angle.

 

Le 22/09/2020 à 12:20, AlSvartr a dit :

j’ai tenté la semaine dernière au 460, sans motorisation je n’y arrive pas, je perd la perception des plus fins détails à chaque fois que je dois recentrer. Alors arriver à ce niveau de détail sans motorisation c’est juste incroyable!

 

En fait, si tu regardes les travaux de Nicolas, tu constatera qu'un dessin détaillé tourne en gros autour d'une heure d'observation en continu,

même sur Jupiter qui parcourt 1/10 de sa rotation pendant ce temps. Nicolas comme Fred d'ailleurs, c'est du WinJupos organique. Il fait

de la dérotation en temps réel au fur et à mesure des passages itératifs de Jupiter ou Mars dans son oculaire. Donc, peu à peu, même sans suivi

sidéral, en posant peu à peu les détails, on peut arriver petit à petit à enregistrer des finesses intéressantes. Et pour çà, il faut quand même

observer très souvent et faire preuve d'une bonne régularité, donc avoir aussi tous les moyens pour le faire (site, motivation, temps,...).

Donc, oui, c'est juste incroyablement méritant pour les meilleurs. Mais c'est pas grave, chacun son truc. La simple contemplation suffit parfois à certains.

 

Le 21/09/2020 à 14:34, biver a dit :

Papier + crayon (de couleur)... Dos 0.0, Windows 0.0, tout en 0G et sans électricité

 

Il le dit lui-même d'ailleurs !! :D;)

 

Le 23/09/2020 à 10:31, serge vieillard a dit :

J'me suis vengé !!!! c’est fait.

 

C'est super !! :P

Edited by A-FIOCRET
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, A-FIOCRET a dit :

Avec les Dobson, il faut travailler à l'hublot. J'ignore les oculaires utilisés par Nicolas mais du 80-82° est un minimum, je pense.

tu peux faire ça, mais tu envois dans ce cas l'image dans des zones de coma. 
J'ai du mal à concevoir le planétaire sans moteur, il faut fixer l'image tellement longtemps. Nicolas est un acrobate. Clair qu'il y a une sacrée expérience. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By guilaume
      Bonjour, 
      Je me suis essayé au dessin papier le week-end dernier, c'est moins facile que sur mon téléphone. 
      Donc, j'ai profité d'un week-end correct pour bricoler et tester ma table équatoriale avec mon 300.
      Bien que les conditions soient très moyennes, je teste sur Jupiter. 
      Je me mets en bino, avec un grossissement de environs 250x. C'est peu, mais les conditions étaient mauvaises. 
      C'est assez déroutant de passer de la position d'un c8 à celle d'un dobson et de passer d'un stylet ou tout peut être effacé sans traces à du papier.
       
      J'ai fait le dessin au crayon gris trouvé dans la trousse de ma fille, j'ai noté les couleurs à part, en rentrant, au crayons de couleur, toujours ceux de ma fille, sur une feuille à part. Le gabarit, c'est un gobelet en plastique un peu déformé. 
      J'ai ensuite photocopié le noir et blanc et mis de la couleur sur la copie.
      Bien que pas terrible, je suis assez satisfait de mon dessin.
      L'observation s'est déroulée vers 00h30 locale (peut-être plus tard, je ne sais plus trop).
      Voici la version crayon gris à l'oculaire :

       
      Puis la version couleur, l'assombrissement du limbe est fait numériquement :
       

      Il n'y a pas énormément de details, j'ai essayé de voir des details dans les parties sombres des bandes, comme les tourbillons que note Guillaume, mais je n'ai rien vu. Une autre fois peut-être. 
      Merci, bonne journée.
    • By Adamckiewicz
      Essai en couleur cette fois, avec le OIII en vert, l'UHC en bleu. Sur papier blanc inversé.
      Ciel périurbain, suffisamment de turbulence pour que je n'aie pas pris le temps d'observer Jupiter.
      Par rapport à l'an dernier, j'ai vu beaucoup plus de détails, notamment 7 étoiles dans la nébuleuse, dont la centrale qui apparait dans les trous de turbulence à 225x.
      L'UHC laisse voir 2 bandes de part et d'autre de la NP. L'OIII semble remplir les anses.
       

       
    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin

      7 dessins : 9517 à 9523.

      Cette nuit est sans nuages. Je suis prêt à observer à minuit 20.
      La Lune en premier quartier dans la Vierge gêne mais se couchera un peu plus tard, son éclat étant déjà absorbé à 1h15, passant d'abord par les teintes jaune, orange, rouge et marron.
      Jupiter et Saturne sont basses au sud-est.

      A cause de la brise du nord-est, j'ai mis le Strock à l'abri des ballots de foin au début, puis le vent tombe.

      Je regarde en premier lieu un amas ouvert et une nébuleuse planétaire dans le Cygne.

      Observation 9517 : NGC7044.
      Il est initialement confondu avec un astérisme plus évident au nord-ouest qui n'était de toutes façons pas à la bonne place.
      Mon oeil est attiré en vision indirecte par une tache floue au bon endroit.
      Puis je distingue en vision indirecte (VI) quelques étoiles indistinctes dedans (indistinctes dans le sens qu'il est dur de les positionner précisément).
      L'amas est noté VI1 à VI2, concentré, à 150x.


      Observation 9518 : IC5117
      A 75x, la nébuleuse planétaire est en duo avec une étoile plus brillante. Ca s'inverse en filtration Oxygène 3, la nébuleuse est alors mieux vue.
      Elle reste faible à 75x, et réagissant bien à ce filtre.
      A 480x, elle me semble plus floue que les étoiles, avec une turbulence moyenne de 3 sur 5 relevée à ce grossissement.
      Son centre est plus brillant et la nébuleuse plus contrastée à ce grossissement est notée alors assez faible à considérablement faible.


      Des insectes me rentrent dans les trous de nez.
      Puis c'est un moustique qui m'agresse à 1h.
      Ca ne m'empêche pas d'observer M71, amas globulaire éminent de la constellation de la Flèche.

      Observation 9519 : M71.
      150x, 218x. L'amas globulaire est très riche et bien résolu sur fond laiteux faible. 218x est le grossissement optimal pour le détailler en grappes d'étoiles.


      Je pointe ensuite un amas ouvert à proximité, dans cette petite constellation de la Voie Lactée estivale.

      Observation 9520 : H20.
      Il est fourni et esthétique à 150x, et la turbulence plus faible à 2 sur 5 y contribue.


      Je note le second passage de l'ISS cette nuit à 2h15.

      Le fond de l'air fraîchissant, il est temps de mettre le pull sous la veste.
      Les bruits de chouettes et grenouilles m'accompagnent cette nuit.

      Je poursuis sur une galaxie du Petit Renard, ce qui est rare dans une constellation dans le plan de la Voie Lactée.

      Observation 9521 : NGC6921.
      Elle n'est pas facile à trouver mais une fois cela accompli, elle est vue en permanence, faible à très faible. Elle est petite mais concentrée.


      Un coup de barre me tombe dessus à 3h.
      J'y résiste pour observer une galaxie de Pégase, la célèbre NGC7814, avec en bonus la supernova 2021rhu.
      La fatigue ne va pas me faire rater une telle cible d'actualité, non mais!

      Observation 9522 : NGC7814 et SN2021rhu
      218x 150x, 480x.
      La supernova est quasiment au centre. Elle est considérablement faible et mieux visible que la galaxie qui reste faible et diffuse.
      A 480x je ne sépare pas la supernova du noyau de la galaxie, mais j'oubliais que ce dernier est très flou, alors que là ça donne l'impression d'un noyau ponctuel tranché pour cette galaxie.
      J'estime la magnitude de la supernova vers 12.


      Je termine par une autre galaxie de Pégase, finie dans l'aube à 4h.

      Observation 9523 : NGC7698.
      Je la vois très faible, minuscule, je doute même de sa présence à 150x et la confirme à 218x tellement elle est rikiki.
      L'aube est trop présente maintenant pour continuer des observations.


      Le papier et les affaires sont mouillés, j'ai même eu un peu de buée sur l'oculaire à la fin.
      Etant suffisamment en forme, je rentre directement ensuite.
    • By Guillaume BERTRAND
      Bonjour tout le monde,
      Samedi 4 septembre 2021 : les conditions météos annoncées n’étaient pas très encourageantes. Passages nuageux prévus toute la nuit. A 22h hl ciel clair sans aucun nuage. Je décide de sortir rapidement le T400 pour voir ce que dit le seeing. En pointant une étoile pour la collimation, très bonne surprise ! L’atmosphère est bien stable. A 22h30 je pointe Jupiter… Image superbe à 371x et correct à 742x mais le manque de transparence à cause de passage nuageux m’ont obligé à rester sage niveau grossissement.
       
      Première fois que je vois une Jupiter aussi riche en détail, les couleurs sont superbes. Beaucoup de détails très fins qu’il va être difficile de retranscrire sur un dessin. Je me lance quand même en commençant par l’hémisphère nord mise en place à 20h34 UT puis l’hémisphère sud à 20h50 UT. Merci pour le conseil @fred-burgeot et merci Astrodessin !
       
      Les 2 barges sombres dans la bande équatoriale nord (NEB) sont très facilement visibles. Idem pour la plupart des anticyclones blancs dans la bande tempérée sud sud (SSTB) quasi visible en permanence. Plus dur à placer précisément, beaucoup de nuances (bandes sombres) peu contrastées dans la zone équatoriale (EZ), mon dessin est un peu approximatif dans cette zone. Je détecte (par intermittence) quelques barres noires dans la bande tempérée nord (NTB). Au nord d' Oval BA (dessous sur mon dessin) dans la bande équatoriale sud (SEB), plusieurs tourbillons plus sombres sont visibles. Une perturbation sombre se situe juste au nord du deuxième et troisième anticyclones blancs de la SSTB.
       
      Bonne fin de journée !
      Guillaume
       

    • By Guillaume BERTRAND
      Hello tout le monde,
      Ça fait un petit moment que je n'ai pas posté ici ! Ma dernière sortie astro remontait à début Juin ! Merci la météo
      Depuis quelques jours les nuits claires s'enchaînent en région Nantaise je vous partage donc mes premiers dessins Jovien datant du 27 et 28 Août 2021.
      L’exercice est pas évident, ça bouge très vite, j'ai un peu paniqué en me lançant dans le premier dessin, puis j'ai pris un peu d'assurance pour les deux autres.
      Je me suis donné max 10 minutes pour la mise en place des structures principales (que le temps passe vite ! ) puis 20 min pour finaliser le dessin en essayer de grappiller le moindre détail.

      27-08-2021 - T400x371
      Mise en place : 21h29 UT
      Fin du dessin : 22h00 UT
       
      Les conditions de seeing étaient assez moyennes. La grande tâche rouge est au méridien, précédée d’une zone de turbulence bien visible (à droite de la GTR sur mon dessin). La GTR est bien détachée de la bande équatoriale sud (SEB) et d’une teinte similaire à la bande équatoriale nord (NEB). Pas d’oval blanc détecté dans la bande tempérée sud sud (SSTB). La zone équatoriale (EZ) est très colorée (jaune/orange). J’ai du mal à y discerner des structures… peu de contraste. Coté bande équatoriale nord, bande assez fine très sombre au sud s’estompant vers le nord. Quelques spots très sombres et contrastés (barges) sont visibles dans la NEB. Encore plus au nord dans la bande tempérée nord nord (NNTB) je note juste quelques barres plus sombres.
       

       
      28-08-2021 - T400x371
      Mise en place : 20h36 UT
      Fin du dessin : 21h05 UT
       
      Meilleures conditions que la veille, seeing correct à bon ! Un peu de vent du nord mais rien de gênant. J’ai réussi à voir quelques ovals blancs présents dans la bande tempérée sud sud (SSTB). Un peu plus au nord au niveau de la STB, Oval BA bien visible et au nord-est de celui-ci un autre spot un peu plus étendu et au contour moins bien défini (White oval / WS6 selon le dernier rapport de John Rogers). Pour le reste deux barges sombres, très contrastées se couchent dans la bande équatoriale nord (NEB).
       

       
      28-08-2021 - T400x371
      Mise en place : 22h14 UT
      Fin du dessin : 22h35 UT
       
      Toujours avec de bonnes conditions de seeing, j’ai attendu que le satellite Io passe devant le globe et projette son ombre. J’ai commencé la mise en place à 22h14 UT. Après coup je me rend compte que j’ai pas mal de défauts sur ce dessin… La bande SSTB est placée trop au sud et la NNTB trop au nord, il en résulte une zone équatoriale bien trop haute… bref encore pas mal de progrès a faire. Oval BA et WS6 sont visibles au couchant et deux autres spots blancs de l’autre coté. Je discerne quelques plumes très faiblement contrastées dans la zone équatoriale. Et plus au nord deux zones sombres dans la NEB et un petit spot précédé de structures plus sombres dans la bande tempérée nord nord (NNTB).
       



       
       
      Bonne soirée !
      Guillaume


       
  • Upcoming Events