Toutiet

La collimation... l'aviez-vous vue comme ça ?(4/6)

Recommended Posts

Posted (edited)

LA COLLIMATION... l'aviez-vous vue comme ça... ? (4/6)

Collimation d'un télescope de type Newton

 

Une manière de se convaincre que la toute première collimation était cependant bonne, malgré le constat défavorable lors du retrait et de la remise en place du laser, c'est de se dire qu'elle ne peut pas avoir été mise à mal puisqu'aucun des deux miroirs n'a été retouché dans l'intervalle ! Comment aurait-elle pu être ainsi détériorée, modifiée, sans action sur les miroirs... ? Impossible !

 

Une manip simple existe pour s'en convaincre. Lorsque le laser est réintroduit dans le PO la seconde fois, il suffit de le « titiller », sans rien toucher d'autre, de façon à ramener son rayon au centre de l'œillet du primaire. On constate alors que le rayon retour revient strictement au centre de sa cible, ce qui confirme la « bonne » collimation initiale.

 

Mais alors, si toutes ces collimations sont satisfaisantes, quelle est leur différence et par quoi le jeu du laser dans le PO se traduit-il... ?

Si, au final, le réglage du primaire a bien conduit son axe optique à passer par le centre du PO, sous l'effet de l'inclinaison (due au jeu) du laser dans le PO, cet axe s'est trouvé très légèrement de travers, en particulier dans son trajet à l'intérieur du PO. Il en est de même du plan focal, qui lui est perpendiculaire, par principe.

Il s'en suit que la mise au point des oculaires sera très légèrement différente entre le centre du champ et ses bords. De combien... ?, cela dépend de l'importance du jeu du laser dans le PO :

 

Supposons un télescope de 250 mm de diamètre, à f5. Pour avoir, par exemple, un grossissement égal à 250 (1xD), on l'utilisera avec un oculaire de 5 mm de focale, et de champ apparent d'environ 70°.

Dans l'hypothèse où le laser a un jeu de 1/10 ème de mm et une longueur de portée d'environ 70 mm, son décalage angulaire est de 1/10/70 = 1/700 ème de radian. Il en est de même du plan focal.

Le demi champ linéaire x, dans le plan focal, est tel que x/5 = arctg 35°. Cela conduit à un demi champ linéaire d'environ 7 mm, et donc à un défaut de mise au point de 7/700 = 1/100 ème de mm en bord de champ. Cela passe inaperçu dans la majorité des cas, principalement en visuel.
Par ailleurs, les dilatations thermiques entraînent des écarts au moins du même ordre, sinon supérieurs...

 

Influence d'un laser mal réglé

Il se peut également qu'on utilise un laser très mal réglé, dont les axes mécanique et optique ne sont pas alignés (non colinéaires). Subsiste alors une certaine divergence des deux, dont les effets sont assimilables à ceux du jeu du laser dans le PO et qui peuvent, au pire, s'y ajouter. Mais, en général, le laser est mieux réglé (moins de 1/700 ème de radian d'écart : cercle de 10 mm de diamètre sur un mur distant de 7 m), et ce défaut reste acceptable.

 

Quelle précision finale pour la collimation ?

La précision finale de la collimation dépend de celle avec laquelle on a utilisé le laser ou effectué l'alignement visuel avec l'œilleton.

L'objectif de la collimation est de positionner l'axe optique du primaire au plus près du centre du champ utile, dans le PO. A défaut, le point « optimal » sera décalé dans le champ. Mais, dans quelle limite agir... ?

Edited by Toutiet
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Toutiet
      En vacances en Haute-Savoie, au-dessus de Taninges, à 42 km à vol d'oiseau du Mont Blanc, je m'étais lancé le défi de photographier une cordée !
      Sans parler du refuge du Goûter et du refuge Valot.
      Eh bien, c'est fait et réussi .
      Dobson 250 mm  + oculaire 24 mm + smartphone.
       
      Vue générale :

       
      A droite, sous le nuage : les "bosses"

       
      A droite, à la verticale sous les 2 "bosses", le refuge Valot
       
       
      Le refuge Valot :  

       
      Et enfin, la cordée à l'assaut de la première bosse :
       
      Et tout ça, à 42 km de distance !
       
       
       
       
       
       
    • By banjo
      Bonjour,
      je ne trouve pas de retour sur cette Barlow , est-elle bonne ?
       Comparativement  à elle , qu'elle Barlow x2 en 31.5 mm est le mieux adaptée au solaire ?
      Paul
       
    • By Volcryn
      Bonjour,
       
      Possédant un Vixen 150/750 depuis presque 30 ans dédié essentiellement à la photométrie et ayant expérimenté un peu le planétaire et lunaire avec un système projectif pour augmenter la focale  
      ( j'y ai pris goût) et après avoir comparé différents points (pb de buée, mise en température, qualité de fabrication, etc) des SC- Mak / Mewlon, mon choix se porte sur ce dernier type.
      J'envisage donc l'achat du Mewlon-180C (un 210 me plairait bien mais c'est plus lourd de 2Kg et aussi de 1200 €  ) pour faire en priorité de l'imagerie planétaire et lunaire avec une ZWO ASI 120 couleur.
      - Quelle barlow me conseillez vous pour augmenter la focale (native = 2160 mm) ?
      - Quels oculaires (type et focale) pour du visuel  avec ce scope en focale native ou avec le réducteur 0.8 Taka ?
       
      D'avance merci à ceux qui voudront bien me répondre,
       
      Volcryn 
       
       
       
       
       
       
       
    • By Arnaud BOUVET
      Bonjour à tous, possesseur d'un C8, je suis tombé sur cet article très intéressant : https://saplimoges.fr/variation-de-la-focale-dun-schmidt-cassegrain-avec-la-mise-au-point/
      Je voudrais lancer un fil sur ce sujet car cela pourrait ouvrir des perspectives inattendues. On pourrait faire varier le rapport F/D entre 7 et 13 par exemple  ?
      J'attends vos remarques.
      Merci.
       
    • By Jamededij
      Bonjour a tous ,
      je viens de mettre la main sur FlipMirror Baader ( miroir basculant qui permet d'alterner entre la camera et un oculaire).
      Je me pose beaucoup de questions quand au positionnement de celui ci dans le train optique sachant que j'ai un C9 et que
      je souhaite utiliser une barlow et un ADC , et que j'image avec une ASI224.
      Dans quel ordre dois je assembler tout ce petit monde ? 
      Dans ma ptite tete je me dis :  C9 > FlipMirror (avec bague SCT-M48) > Barlow x2 > ADC ZWO > Camera !  Qu'en pensez vous ? J'ai tout faut ou bien !?
      Sur CloudyNights j'ai vu une photo d'un montage ( sur lunette)  ou le type mettais : Barlow > ADC > FlipMirror > Camera !   Certains sur ce forum etaient perplexes de ce montage
      mais selon l'auteur , c'etait un montage courant dans son pays (Japon).
      Comme le but du FlipMirror est de pouvoir passer de la camera a une vue oculaire et que la mise au point des deux doit être synchro , je me dit que la camera ne doit pas etre trop loin
      au risque de ne pas pouvoir caler la mise au point de l'oculaire ( mise au point hélicoïdale avec 11 mm de course je crois).
      Bref tout ça me fait bien mal a la tete et si par bonheur des astrams utilisant cet accessoire passaient par la pour me conseiller , j’apprécierais grandement !
      bon ciel a tous.
  • Upcoming Events