Sign in to follow this  
Bertrand13

Les nebuleuses sombres de l'Ecu

Recommended Posts

Bonjour à Toutes et à Tous,

 

En dépit des retenues de Yann  Pothier sur ma réputation :ph34r:, je vous propose une comparaison d'objet observés aux jumelles de 40 mm versus une lunette de 80.

Il s'agit des nébuleuses sombres de Barnard situées dans le nuage de l'Ecu de Sobieski.

 

Bien qu'elles soient peu imagées, et encore moins observées, elles représentent la plus forte concentration du catalogue de Barnard: près de 35 nébuleuses dans un diamètre de 5° !

Ils faut les observer avec un grand champ pour les faire ressortir sur le background étoilé: mes J40x8 donnent un champ de 7°, et la L80x14 un champ de 5°. De plus, ce genre d'observation à le grand avantage d'être insensible à la turbulence compte tenu des faibles grossissements: à réserver pour les nuits ventées !

 

Voici les dessins que j'en ai faits, l'un il y a bien longtemps, l'autre pendant la dernière lune.

Rapport d'observation détaillé ici: 

http://www.deepsky-drawings.com/b-111-region-j40-vs-l80/dsdlang/fr

 

Bon ciel à Tous

Bertrand

http://www.deepsky-drawings.com/

Scutum cloud J40x8.jpg

Scutum cloud L80x14.jpg

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Superbe l'ami !

Ha, les nébuleuses obscures, que voilà un sujet passionnant.

Elles demandent avant tout une transparence de malade (cf la lsu célèbre, le Dada), mais souvent la préparation de champs préétoilés au risque d'y passer un temps colossal sur ces objets généralement étendus à très étendus. Tien, il y a quelques jours  juste avant le retour de la Lune, je me suis esbaudi sur la Triple Cave au T600, truc qui mérite assurément un grand dessin - mais il me faut un champ préétoilé....... Fô que j'y pense......

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Bertrand13 a dit :

En dépit des retenues de Yann  Pothier sur ma réputation :ph34r:,

C'est de mal en pis, Bertrand, tu t'enfonces... :D

 

Sinon, formidable DAAO, qui mériterait une explication détaillée de ta procédure pour la sélection logicielle des différentes strates des nuages obscurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, yapo a dit :

une explication détaillée de ta procédure pour la sélection logicielle des différentes strates des nuages obscurs.

 

 

La méthode:

Il n'y a rien de nouveau: c'est la méthode des isophotes.

Elle est décrite en détails ici: http://www.deepsky-drawings.com/moyensmoyens/techniques-de-dessin/dsdlang/fr

 

Le croquis in situ:

 

Aql - Sct cloud large DSS.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Bertrand,

 

très beau, le rendu est très réussi ! Voilà un sujet (les nebs obscures) que je néglige, j'ai prévu d'y remédier un peu cet été.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/07/2020 à 14:28, Bertrand13 a dit :

La méthode:

Il n'y a rien de nouveau: c'est la méthode des isophotes.

Elle est décrite en détails ici: http://www.deepsky-drawings.com/moyensmoyens/techniques-de-dessin/dsdlang/fr

Je me doutais bien que les isophotes étaient derrière le croquis original, mais c'est plutôt ta technique de sélection sur le DAAO qui m'intéresse, parce que tu obtiens un aspect presque filamentaire qui est remarquable. Pas de contour flou sur l'outil sélection ? Lasso polygonal ou traçage manuel des zones de sélection ? Ce genre de détail technico-informatique en fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une super idée, et surtout un rendu magnifique pour la vue à la L80 !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, yapo a dit :

Je me doutais bien que les isophotes étaient derrière le croquis original, mais c'est plutôt ta technique de sélection sur le DAAO qui m'intéresse, parce que tu obtiens un aspect presque filamentaire qui est remarquable. Pas de contour flou sur l'outil sélection ? Lasso polygonal ou traçage manuel des zones de sélection ? Ce genre de détail technico-informatique en fait.

 

Je ne comprends pas bien ce que tu me demandes, mais le mieux c'est que je te donnes TOUS les stades de la réalisation de l'image.

Sachant que les numéros 1 à 6 du croquis in situ correspondent aux 6 niveaux du catalogues de Lynd's Dark Nebulae. Et aussi que toutes les limites sont réalisées au lasso polygonal.

Chaque étape constitue un calque, qui s'empile sur les précédents, lesquels sont conservés jusqu'à la fin.

 

1) calques des niveaux de sombre, O1 à O6

2) réalisation du fond étoilé

3) miction des calques précédents: j'agis sur la luminosité et/ou le contraste de chacun des calques pour aboutir à un champ plus ou sombre, et je conserve chaque résultat.

4) je choisis parmi tous les résultats ci dessus, celui qui me semble le plus fidèle à ma perception, et je finalise avec les cartouches.

 

Plus de précisions je peux pas, à moins de m'enfoncer :ph34r:

Amitiés

Bertrand

 

star field 3600x2640 neb1.jpg

star field 3600x2640 stars1.jpg

star field 3600x2640 neb2.jpg

star field 3600x2640 neb & stars.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parfait, j'ai le renseignement que je souhaite. Je cherche à comprendre l'origine de cet aspect "parchementé", toile d'araignée, irrégulier en fait de ton DAAO et je pensais que les limites adoucies de chaque isophote devaient rendre un aspect plus lisse et artificiel sur le résultat final. C'est sans doute -aussi- la compression jpg qui "granularise" un peu les plages du fond stellaire et donne cet aspect. Mais comme Fred, j'ai fait trop peu de nébuleuses sombres pour avoir parfaitement expérimenté en DAAO.

Donc, encore bravo, disciple ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By mariobross
      Bonjour la compagnie, cela fait un moment que je n'ai rien posté, j'ai du pallier à quelques problèmes informatiques et le ciel de Juillet à été très mauvais par ici.
      Voici une image de la nébuleuse de la Lyre pour laquelle je me suis attaché à sortir le halo, je l'avais fait il y a quelques années en bin 2 avec un moins bon résultat, pour le coup cette image est faite en bin1 avec un DRIZZLE qui je doit dire aide bien pour éviter la pixélisation des étoiles et des contours de la nébuleuse, au final cette version est meilleure que la précedente, elle dévoile mieux les faibles extensions de la nébuleuse.
      Cette nébuleuse est loin d'être facile à traiter car la transition entre l'anneau (ou plutôt la non-transition ) est très franche ce qui donne au montage des couches une bordure externe de l'anneau très sombre et il faut le dire pas très esthétique, j'ai bataillé ferme pour l'atténuer.
       
      Pour cette prise il y a 1h30 de luminance, 6 heures de H-Alpha, 3 x 20 minutes pour chaque couche RVB, le tout avec un ciel à 19.2  de SQM et un seeing aux environs de 2.3".
      La Caméra est une STL 11 k, l'imageur un astrosib 360.
       

       
      Jean-Claude Mario.
    • By Christophe H
      Bonjour à tous,
       
      C'était dans la nuit de samedi à dimanche. J'en profite car cette semaine ça risque d'être difficile. Donc un peu de ciel profond avec la Stalight Xpress, sa roue à filtres, un correcteur de coma sur le SW254/1200. Comme d'habitude guidage en parallèle avec une lunette 100/900 et la caméra ZWO 120 mm-s. 
       
      Pour les 2 nébuleuses, mêmes conditions de prise de vue, 1h par poses de 2 minutes en luminance et 1h aussi pour la couleur en poses de 2 minutes.
       
      NGC 7023

       
      NGC 7139

       
      Et avant ça, un peu de Jupiter avec barlow x3, l'ASI 120-mm-s avec la roue à filtres starlight.
       

      On voit les conditions de turbulence évoluer au cours du gif sur environ 20 minutes.
       
      Et l'image qui ma semblé la plus détaillée.

       
      Bonne journée.
       
       
    • By la louche du Nord
      Lune à 75%, Halpha oblige
      lunette TS61/274 EDPH
      asi1600, gain 75, offset15
      environ 3H de poses, 26 poses de 420s
      monture Avalon M-zero
      filtre astrodon 3mm
      nuit du 8 aout 2020
       
      S et O dans 2 semaines, une fois passée la dépression atmosphérique si la météo est d'accord.
       
      L’occasion de tester la TS61 EDPH : une petite merveille pour les grand champs.
       
      Juste la version pré-traité/empilé, pas de traitement.
       

       
    • By fljb67
      Bonjour ou bonsoir.
       
       
      - Objet : PK 61 + 3.1   ( Hen 2-437 )
       
      http://cdsportal.u-strasbg.fr/?target=PK 61%2B3.1
       
      Magnitude : 16.6
      Brillance de surface : ?
      Dimensions : 35.0" x 7.0"
       
       
      - Date : 08/08/2020.
       
       
      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      - Monture : Takahashi EM10.
       
      - Optique : Mak Skywatcher 127/1500. ( en réalité, plutôt 1400 mm de focale après test sur la Lune ).
       
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidissable ).
      - Filtre : L-PRO Optolong coulant 31.75 mm. ( 1,25" )
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
       
       
      - Suivi automatique :
       
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 90% ; temps de pose unitaire : 0,5 s
       
       
      - Pointage manuel avec : chercheur visuel de type "chasse" +  viseur "point rouge" livré avec le Mak + oeil électronique ( ASI 294 MC + chercheur SWO 50/240 ).
       
      ... et à l'aide du logiciel "Cartes du Ciel" ainsi que le site http://cdsportal.u-strasbg.fr/
       
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Mise en station  ( l'étoile polaire n'étant pas visible ) :
      Avec marquage au sol du méridien ( pour l'azimut ) + { rapporteur fixé à la barre du contrepoids + fil à plomb } ( pour la "hauteur" ).
       
       
      - Réglages  de la caméra :  Raw 16 ( 14 bits effectifs ) ; Bin 1 ; Gain 500 ;  T° :  - 10 °C ; saturation : 10.
       
      - Temps de pose unitaire : 200 s.
       
       
      - Empilement : DSS ( DeepSkyStacker ).
      - Post-traitement : GIMP + PSE8 +  Fitswork si réductions d'étoiles.
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      - Seeing  : bon.
       
      - Transparence du ciel : correcte.
       
      - Pollution lumineuse : assez élevée ( nuit pas noire + présence de la Lune allait ou qui venait de se lever en fin d'acquisition ).
       
      ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
       
      1°) Une brute "Plein champ" ( ~ 0,79 ° x 0.54 ° ) :
       

       
      La nébuleuse planétaire en question est le petit "trait rougeâtre" au milieu de la prise.
       
       
       
      2°) Après empilement de 22 prises de 200 s ( total : 1 h 13 min 20 s ) avec Darks + Flats  + post traitement :
       
       
      a) Plein champ ( ~ 0,79 ° x 0.54 ° ) :
       
      - Sans réduction d'étoiles :
       

       
       
      - Avec réduction d'étoiles :
       

       
       
       
      b) Crop  :
       
      - Sans réduction d'étoiles :
       

       
       
       
      - Avec réduction d'étoiles :
       

       
      Encore un objet qui mériterait 10 m de focale.
       
    • By Pyrophorus
      Bonsoir,
      Histoire de se rafraîchir les mirettes avant de reprendre la découverte des merveilleuses photos de planètes qui se pressent sur le forum, deux petites images de CP. Rien de bien génial, c'est pas la saison, et je ronge mon frein en attendant l'autoguidage qui me permettra, je l'espère de faire vraiment parler la poudre.
      La nébuleuse du Croissant. D'habitude on la voit comme une espèce d'éponge sanguinolente qui n'évoque guère un croissant. Cette prise de vue a au moins le mérite d'expliquer son nom.
       

       
      (90 poses d'une minute à 3200 ISO.)
      Par contre là, je sèche. Si quelqu'un peut m'expliquer en quoi M29 ressemble à une tour de refroidissement....
       

       
      (40 poses de 3 minutes 3200 ISO.) Il y a une couleur un peu verdasse  que je n'aime guère, mais la lune est venue jouer les troubles-fête dans une séance bien commencée. Du coup il y a du bruit, même si j'arrive à attraper un  peu de la nébulosité qui entoure Sadr. Je me console en pensant que si ça me ruine mes photos, ça doit faire le bonheur des amoureux.
       
      Bon ciel à tous ceux qui le regardent !
       
      TN200/1000 sur CGEMII sans autoguidage. Nikon 5300 non défiltré. Correcteur de champ Baader MarkIII.
  • Upcoming Events