banjo

35s de pur délire sur notre étoile le 5 juillet

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

J'ai télécharger le gif sur mon Pc........

Sublime !!! , magnifique , spectaculaire  .

Le traitement des images est parfait

Chapeau

 

Bernard_Bayle

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Bernard_BayleLe traitement des images est parfait

 

merci Bernard ,

mais aucuns traitements  , sorti de AS!3 avec sharpened 50% ,  les fichiers .conv alignés ( c'est pas très propre) avec Imppg et .Gif +réduction de format avec Pipp.

11 images retenues sur salve de 200i toutes les 31s

Paul

 

Edited by banjo

Share this post


Link to post
Share on other sites

magnifique animation avec des images d'une grand finesse ! bravo paul !

 polo

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Splendide Paul, bravo :)

En grand format, cette protu qui retombe en arche est magnifique ;)

Bonne soirée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très spectaculaire, merci pour ces 35 sec de folie ! 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir,

merci à vous pour les messages bien sympa.

Paul

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By banjo
      bonjour,
      sous un ciel pas trop coopératif je me suis essayé à la mosaïque de 4 planches , mais le ciel trop changeant à un peu gâché l'ensemble.
      difficile de passer après Philippe 
      Paul
       

       

       
       

       
       
    • By serge vieillard
      L’occasion de retrouver les copains dans un petit gite fleurant bon la nature et le crottin, où l’on entend les clarines des bêtes à viande ou les gazouillis annonciateurs du printemps, concert de  grives, mésanges, pic noir et autres pipits.
      Première nuit  et quelques heures après le crépuscule, de quoi visiter les comètes du soir, dont la C2020 V2 (ZTF) en vadrouille dans le Triangle. Image pâle mais néanmoins intéressante où l’on distingue une longue queue rectiligne et ténue accompagnée de quelques jets notables, l’un à droite légèrement incurvé, un autre à gauche moins marqué avec un angle un peu plus ouvert et enfin un qui double le départ de la queue. De plus, l’on ressent comme un rayonnement à partir du noyau. Déjà les nuages envahissent le ciel et invitent à bâcher les instruments.
       

       
      Le lendemain sera pitoyable, j’ai la crève – il s’avèrera que c’est le COVID - je suis bon à rien, incapable de pointer et retrouver les champs stellaires, je suis envahi par l’humidité et elle aura définitivement le dessus, j’abdique, je plie et dans la maladresse, je fais tomber mon télescope endommageant le chercheur. Ce sera vite réparé le lendemain car l’avantage d’un télescope minimaliste tel que le mien c’est qu’il n’y a pas grand-chose à casser :  https://magnitude78.astrosurf.com/t400-carbone-acceuil/
      Je me rattrape sur les observations solaires. D’abord avec la Lunt 50 double stack des amis Noël. Un Soleil vraiment explosif où tout mériterait un dessin de détail, tant en surface avec des réseaux de filandres et de tâches remarquables que sur le limbe parcouru de nombreuses protubérances. L’une est vraiment imposante et complexe. Une zone de jets, une grande draperie, des sortes d’arbrisseaux aplatis et des filoches qui s’évanouissent au loin.
       

       
      Il y a là un instrument d’exception, la grande lunette de l’ami Jean-David, énorme triplet apochromatique CFF de 185mm à F/D6.6, équipée d’un prisme de Herchel et d’un oculaire Morpheus de 9mm offrant un grossissement de 150x. Observer dans un tel instrument est une première pour moi. La vision est à la hauteur de ce prestigieux matériel et je m’arrête sur la formation la plus imposante, la tâche AR3256. La complexité de la structure est inimaginable, quasi intranscriptible quand parfois la turbulence disparait. La zone centrale sombre montre des bords déchiquetés en forme de plumes, la petite zone la plus à gauche est comme hérissée de fines aiguilles. Vient ensuite une zone grisâtre rayonnante ponctuée de bouts de filoches, de grains, de minuscules plumets. Ça m’évoque par endroits comme la chair d’une figue.
       

       
      Peut-être la suite à venir, en  fonction du ciel et de la forme du moment.... en tout cas pas ce soir.....
    • By jean-marc hiryczuk
      salut a vous tous
      voici la suite avec ses belles taches solaire
      pas mal d'images ce matin
      jean marc











    • By banjo
      bonjour à tous ,
      mauvais jour pour shooter le soleil , je vous laisse juge des conditions de prises de vue 
      Pitain d'avions je vous déteste !!!!!!! 
      Paul

       1 heure plus tard c'est pas mieux

       
      tout ça pour ça , quelques détails dans la tache et un micro flare dessous , imaginez avec un ciel coopératif 
       
       

       
       
       
    • By Dominique A
      Bonjour,
       
      une petite image du Soleil du 22 mars au Sol'ex :
       

       
      En fausse couleur :

       
      Setup :
      - Skywatcher ED 72
      - Filtre HOYA ND 16
      - Monture EQ6 Pro
      - Caméra ASI 178 MM
      - Acquisition à 8x vitesse sidérale et à 11 ms d'exposition
      - Fitre H-Alpha 6 nm.
  • Upcoming Events