Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut Serge, jolie observation bien approfondie. Le dessin est subtil et détaillé comme à ton habitude, quel rendu !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge,

De superbes dessins de ces grands champs nébuleux, bravo :)

Et même avec les zaigrettes sur les zétoiles brillantes ;)

Bonne journée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge !

 

Un grand bravo pour avoir dessiné la zone de NGC 6188, pour l'avoir déjà observé c'est d'une richesse dissuadante, il fallait oser ce lancer ! Et puis la nébuleuse n'est pas hyper contrastée, il faut du temps pour clairement la saisir.

 

NGC 3581 c'est plus facile, comme tu l'as dit, c'est contrasté et plus petit. Je suis d'accord avec toi, elle mérite d'être plus connue. Une comme çà dans notre hémisphère serait un incontournable de nos soirées ! Dans son coin de ciel austral riche de mille trésors elle est presque anonyme ...

 

En tout cas tout est magnifique, un régal pour les yeux

Edited by laurent13
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Serge, bonjour à Tous,

 

Le "drôle d'objet très contrasté" c'est NGC 6164 -6165, une belle NP bi-lobée, déjà visible au T280.

Et NGC 3581 est la partie la plus visible d'une grande nébulosité, NGC 3582, qui la coiffe comme un chapeau.

Magnifiques tes dessins, mais dommage que l'OIII t'empêche de voir le rouge du H alpha.

 

 

NGC 6164 65  T280 vs T508.jpg

NGC 3582 region  T508  BL 2012 06 17.jpg

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand merci à tous les amis !

 

Ah Laurent, si tu savais comme ton bouquin est littéralement essoré chaque nuit d'observation !!!!! IL y a toujours une part de ton œuvre dans mes gribouillages d'ici, et je m'en repais tel un goulu sachant que bientôt, je quitterais le caillou.

Ami Bertrand, je me doutais bien que tu allais apporter cette précision utile sur ce joli "bidule" que je n'ai pas su identifier. Le rouge, j'aurai pu le mettre pour une vision H-beta (car quand il y a H beta, il y a forcément profusion de H alpha bien cramoisi). Mais l'information était très générale, très floue, rien qu'une grande nuée molle, en tout cas rien a voir avec ces contours tourmentés, voire filamenteux que le OIII et l'UHC-S mettaient en superbe évidence, apportant du détail à outrance (notamment sur les diverses parties de 3581, ici dans des poils, là dans des sortes de cirrus, au milieu comme de petits cumulus), caractéristiques qui me font Ô combien frémir de plaisir. Le H beta ne montre pas ça, mais il est vrai que j'aurai pu y mettre cette couche en colorisation rien que pour apporter un peu de rouge de façon générale, alors qu'il m'est invisible en vision directe à l'oculaire sur ces 2 objets.

Cher Alain, j'aime à savoir que mes zaigrettes te zizillent !!!!

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que c'est beau...Le premier est vraiment incroyable et donne envie direct d'aller observer !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/07/2020 à 01:05, serge vieillard a dit :

il est vrai que j'aurai pu y mettre cette couche en colorisation rien que pour apporter un peu de rouge de façon générale, alors qu'il m'est invisible en vision directe à l'oculaire sur ces 2 objets.

 

Le même, avec du H alpha, mais sans les poils !

 

 

NGC 6188 93  T508  BL 2012 06 14.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

pas de commentaire particulier sur NGC3581 car pas observée (comme dit Serge elle est dans l'ombre de LA nébuleuse de la Carène sur laquelle j'ai passé l'essentiel du temps imparti à cette constellation) si ce n'est l'esthétisme du dessin.

Par contre j'ai parcouru celle de l'Autel, sans en faire de dessin car cela aurait nécessité une nuit entière -voire bien plus- alors que mon temps était compté sous le ciel austral. J'ai le souvenir d'une nébuleuse immense et complexe, pas évidente en-dehors du pourtour du chenal sombre, alors chapeau pour la ténacité à analyser en détail ce champ. En plus le résultat est très beau, la quantité d'étoiles y est aussi pour quelque-chose.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Ciel Austral
      Bonjour à tous
       
      L'équipe  CIEL AUSTRAL s'est agrandie. Mike Selby (Thailande) a rejoint l'équipe qui était composée de Jean-Claude Cannone, Georges Chassaigne, Nicolas Outters, Didier Chaplain, Philippe Bernhard, Laurent Bourgon,
       
      Mike ayant un Planevawe CDK1000 (1m f/6), nous avons mis notre nouvelle caméra Moravian C4-16000 (Gsense 4040) sur son 1m et nous vous présentons une image de M1024 le Sombréro, faite avec le CDK1000 depuis l'Observatoire El-Sauce au Chili en 16h de pose LRVBHa.
       
      Lien vers la full 4000x4000 et les détails de l'acquisition
      http://www.cielaustral.com/galerie/photo132.htm
       
       

       
      Un crop sur la full
       

       
       
      Amicalement
      L'équipe Ciel Austral
    • By toyof
      Bonjour à tous,
       
      Dans cette image pas mal de chose:
      Un bout de la nébuleuse de l'étoile flamboyante IC405
      Nébuleuse des Têtards IC410
      Nébuleuse de l'Araignée IC417
      Nébuleuse de la Mouche NGC1931
      Amas globulaire du Moulinet M36
      Amas globulaire de l’Étoile de Mer M38
      Et le petit amas globulaire NGC1907
       
      Un peu bas sur l"horizon mais très beau ciel ce soir là sans Lune. L'un dans l'autre, ça donne ça:

      Filtre Optolong L-Pro
      13x300s (1h05) / 55 darks, 20 darks de flat et 20 flats.
      TS 76EDPH f/4.5 (f=342mm)
      ASI2600MC (CMOS couleur APS-C): gain=100 / T= -20°C
      Autoguidage DO / ASI290MM mini
      Traitement Siril et PS.
       

       
       
    • By Los_Calvos
      Nous reprenons nos publications après une petite interruption.
      Cette prise date de décembre 2020.
      Cette image est une partie des restes de supernovae avec 2 complexes N44 et N51 avec de nombreux amas ouverts intégrés.   
       
      Le complexe N 44 (en haut à gauche) a un contour distinctif qui est inratable dans un télescope. Le télescope spatial Hubble s’est posé sur la minuscule nébuleuse NGC 1929 au sommet nord-ouest du delta pour révéler une fleur sur une nébuleuse de tige où de jeunes étoiles soufflent une cavité dans la nébulosité similaire au processus se produisant avec M 42. Kont 822 est le grand amas ouvert au cœur du complexe créant la superbubble de forme presque ovale. Connue sous le nom de complexe de superbulles N44, cette tempête nuageuse est dominée par une vaste bulle d’environ 325 par 250 années-lumière à travers. Un amas d’étoiles massives à l’intérieur de la caverne a dégagé le gaz pour former une coquille creuse distinctive en forme de bouche. Bien que les astronomes ne soient pas d’accord sur l’évolution de cette bulle depuis 10 millions d’années, ils savent que l’amas central d’étoiles massives est responsable de l’aspect inhabituel du nuage. Il est probable que la mort explosive d’une ou plusieurs des étoiles les plus massives et de courte durée de l’amas a joué un rôle clé dans la formation de la grande bulle. L’image capte la lumière de couleurs spécifiques qui révèlent la compression des matériaux et la présence de gaz (principalement de l’hydrogène gazeux excité et des quantités moindres d’oxygène et de soufre « choqué ») dans le nuage. Plusieurs bulles plus petites apparaissent dans l’image sous forme de croissances bulbeuses s’accroissant au superbubble central. La plupart de ces régions ont probablement été formées dans le cadre du même processus qui a façonné le cluster central. Leur formation aurait également pu être « déclenchée » par la compression que les étoiles centrales poussé le gaz environnant vers l’extérieur. Notre vue sur cette caverne est considérée comme regardant à travers un tube allongé, qui donne à l’objet son aspect monstrueux en forme de bouche.
      Nous pouvons y observer de nombreux amas ouverts : NGC 1934-NGC 1955-NGC 1968- NGC 1974- NGC 1991
       
      Complexe N51 (en bas à droite) : ce complexe de nébuleuses fleuries est étonnamment semblable à la nébuleuse des tulipes, NGC 1966. Dans ce cas, les NGC 1968 et 1974 composent une tige à la floraison du NGC en 1955, lorsque l’Ouest est au sommet.. Une fois de plus, nous avons un scénario similaire à M 42 où l’amas central de NGC 1955 est la cause de la création d’un cratère dans la nébuleuse environnante.
      IC 2126 (NGC 1935) est une partie de la nébuleuse des émissions de ce complexe.
      On peut aussi y observer de nombreux groupes ouverts : NGC 1929-NGC 1934-NGC 1936-NGC 1937. 
      IC 2128 est un amas d’étoiles + une nébuleuse au sud du complexe
       
      Full et détails sur Astrobin : https://astrob.in/full/5e75n9/0/
       
       


    • By FRessouche
      Entre la brume et les nuages hier soir.  50 D défiltré, 200 mm (Canon série L), sur monture Star Adventurer.
       
      La belle North America et le pélican : beaucoup  de chance avec la fenêtre météo qui s'est maintenue pendant les 200 poses de 60 sec à 800 iso,  avec un filtre EOSclip UHC.
       
      Traitement des images avec Siril (4 h pour les 200 images, tellement mon ordi commence à être à la peine), puis cosmétique Paint.net et Fitswork4 pour finir.
       
      Je suis très content du résultat final de North America (surtout au vu des conditions météo moyennes dans la nuit de jeudi à vendredi)... J'avoue être également extrêmement content de la Star Adventurer, cette petite monture nomade légère, rapide à mettre en place, a une qualité de suivi assez étonnante (poses de 60 sec également faisables avec une petite lunette de 72 mm), j'attends avec impatience de pouvoir l'essayer ailleurs que dans mon jardin...

    • By Matthieu Conjat
      Salut à tous,
      Une fois n'est pas coutume, je vous propose une image, il s'agit de PK 217+14.1 (ou Abell 24), une grande nébuleuse planétaire dans le Petit chien.
      Elle fait environ 4' de diamètre, et est assez brillante, même si elle ne brille essentiellement qu'en Halpha.
      J'aurais bien fait plus de poses, mais la météo est pourrie sur la Côte d'Azur depuis 10 jours, et ça pourrait durer (c'est surtout le soir que le ciel se couvre, c'est curieux )
      La turbulence n'était pas exceptionnelle, mais comme je n'ai rien d'autre à traiter, je la poste quand même...
      C'est pris au 400 de l'Observatoire de Nice (télescope Schaumasse), ouvert à f/5, avec une QSI583WS (filtres Astrodon)
      Luminance 2625" (~35x 75"),
      Halpha 3x300"
      R,V 3000" (~12x250")
      B 1500" (~6x250")
      Soyez indulgent, ça fait longtemps que je n'ai pas fait d'imagerie, et ça manque clairement de temps de pose...
      L'image est à 40% de sa taille originale, car le bruit est trop fort et l'échantillonnage n'est pas idéal (et le télescope décollimaté)

      Matthieu
  • Upcoming Events