Sign in to follow this  
la louche du Nord

Sh2_103 (dentelles du cygne) en Ha

Recommended Posts

Lune à 75%, Halpha oblige

lunette TS61/274 EDPH

asi1600, gain 75, offset15

environ 3H de poses, 26 poses de 420s

monture Avalon M-zero

filtre astrodon 3mm

nuit du 8 aout 2020

 

S et O dans 2 semaines, une fois passée la dépression atmosphérique si la météo est d'accord.

 

L’occasion de tester la TS61 EDPH : une petite merveille pour les grand champs.

 

Juste la version pré-traité/empilé, pas de traitement.

 

Sh2_103_Ha_8aout2020_gain75_temp_12_nonlinear_1.jpg.9ae23a6dec34b03696151b0019c263bb.jpg

 

  • Like 5
  • Love 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Magnifique cette version des dentelles avec un cadrage tip top :)

A priori, pas trop besoin de traitement supplémentaire ;)

Bonne journée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ALAING a dit :

Magnifique cette version des dentelles avec un cadrage tip top

 

merci Alain, cadrage au chasse pied en tournant la lunette à 45 degrés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso le cadrage je le bureau vu plus conventionnel ....mais bon affaire de goût ..👍

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbes dentelles!

Nathanaël

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 très belle finesse dans ces dentelles !  :)

polo

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

prometteur , pour la meteo on est tous pareil : on patiente

 

alain

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By RIGEL33
      Les Hyades et la nébuleuse de Hind
       
      Lors de la rencontre annuelle d’AG33 réservée aux adhérents, nous avons pu bénéficier de deux nuits correctes lors de cette semaine de nouvelle Lune du mois d’octobre : celles du jeudi et du samedi.
      Nous étions loin de la pollution lumineuse des grandes villes, sous le ciel du triangle noir de l’Aquitaine.
       
      Avec mon setup « grand champs », j’ai visé les Hyades qui forment l'amas ouvert le plus proche de nous à une distance de 151 années-lumière. Il est constitué de 300 à 400 étoiles partageant des caractéristiques communes telles que l'âge et la composition chimique. Les quatre membres les plus brillants de l'amas sont toutes des géantes rouges qui ont commencé leur vie sur la séquence principale en tant qu'étoiles de classe spectrale A. Elles forment un astérisme en forme de « V » représentant la tête de la constellation du Taureau et couvrant quatre degrés (l’équivalent de 8 pleines Lunes). 
      Aldébaran, l'étoile la plus brillante du Taureau (en bas de l’image), fait partie de cet astérisme, il représente l'œil du Taureau mais ne fait pas partie de l'amas. Aldébaran est en effet situé deux fois plus près de nous que l'amas.

      L'amas tire son nom des Hyades de la mythologie grecque, les nymphes de la pluie. Selon le mythe le plus répandu, elles furent les nourrices de Dionysos. Zeus les transporta au Ciel pour les remercier de leur dévouement à protéger son fils de la jalousie de son épouse Héra.
       
      Photos prises le 15 octobre 2020 à Allons (47) – Canon 350D défiltré partiel avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f/4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage).
      57 poses de 2 minutes – ISO 800 – 23 DOF – Iris et Toshop.
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Le même soir où j’ai imagé les Hyades, en regardant de plus près le Triangle du Taureau sur Stellarium, je m’aperçus qu’il y avait un peu au-dessus des Hyades la nébuleuse variable de Hind. On la voit sur l’image grand champ en haut à gauche comme deux étoiles entourées d’une voile de gaz. Je décidais alors de la viser avec la lunette.
       
      Cataloguée NGC 1555, cette nébuleuse par réflexion est éclairée par l’étoile variable T Tauri qui est un système stellaire triple. Elle a été découverte par l’astronome John Russell Hind en 1852 et se situe à environ 600 années-lumière de nous.
       
      Malheureusement, ma monture ayant un souci de connectique, elle a subi des microcoupures. Je n’ai cumulé que très peu de poses pour ce genre de nébuleuse. Cependant, l’image n’est pas trop moche et on voit la nébuleuse. Je la soumets donc à votre bienveillance.
       
      Photos prises le 15 octobre 2020 à Allons (47) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage).
      33 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 23 DOF – Iris et Toshop.
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
    • By Superfulgur
      Bon, pendant que certains font des images de planètes qu'on voye facilement à l'oeil nu, du tout venant, en bouffant des fraises Tagada,  l'Observatoire C2PU a confié une importante mission d'observation à un professionnel de la profession. 
       
      Voici donc la nébuleuse M 43, prise au petit matin depuis le plateau de Calern, avec le télescope de 1 mètre Omicron C2PU... 60 x 30 secondes de pose à F/9 et 4000 ISO, Nikon D810 A, pas de DOF, Siril et Photoshop.

      S

    • By fljb67
      Bonjour ou bonsoir.
       
       
      - Objet : PK 104-29.1 ( alias Jones 1 )
       
      http://cdsportal.u-strasbg.fr/?target=PK 104-29.1
       
      Magnitude: 15.10
      Brillance de surface : 16.60
      Dimensions : 318.0 x318.0 "
       
      - Date : 18/09/2020.
       
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      - Monture : Takahashi EM10.
       
      - Optique de base : Mak Skywatcher 127/1500.
       
      - Barlow "x2" au coulant 31.75 ( Takahashi ) ... ce qui donne ~ 2400 mm de focale effective avec le montage utilisé.
       
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidissable ).
      - Filtre : L-PRO Optolong coulant 31.75 mm. ( 1,25" )
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
       
       
      - Suivi automatique :
       
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 90% ; temps de pose unitaire : 0,5 s
       
       
      - Pointage : manuel avec un le viseur "point rouge" livré avec le Mak + chercheur visuel de type "chasse" + oeil électronique ( ASI 294 MC + chercheur SWO 50/240 ).
       
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Mise en station  ( l'étoile polaire n'étant pas visible ) :
      Avec marquage au sol du méridien ( pour l'azimut ) + { rapporteur fixé à la barre du contrepoids + fil à plomb } ( pour la "hauteur" ).
       
       
      - Réglages  de la caméra :  Raw 8 ; Bin 2 ; Gain 500 ;  T° :  - 10 °C ; saturation : 10.
       
      - Temps de pose unitaire : 200 s.
       
       
      - Empilement : DSS ( DeepSkyStacker ).
      - Post-traitement : GIMP + PSE8 +  Fitswork si réductions d'étoiles.
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      - Seeing  : Mauvais
       
      - Transparence du ciel : Correcte.
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
       
       Plein champ ( ~ 27,64' x 18,83' ) :
       
      1°) Une brute :
       

       
      C'est pour moi, c'est un "gros" objet, mais il n'est pas très lumineux comme objet avec une brillance de surface de seulement 16.60.
       
       
      2°) Après empilement de 35 prises de 200 s retenues ( Total : 1h 56 min 40 s ) avec Darks + Flats  + post traitement :
       

       
       
      Une version avec réductions d'étoiles :
       

       
      J'ai du tirer les curseurs assez loin, et du coup, l'image est pas mal "bruitée"  ( malgré l'utilisation d'un filtre gaussien ).
       
    • By Christophe H
      Bonjour à tous,
       
      C'était samedi. En fin de matinée, je vérifie ma collimation sur étoile artificielle avec Barlow x3 et ASI 120 mm-s. En effet, la semaine d'avant j'avais refait la collimation suite à un démontage du primaire pour en mesurer les dimensions (épaisseur et diamètre). Quelle surprise de voir que mon 254 mesure en réalité 258 mm de diamètre pour une épaisseur au bord de 31,4 mm. Bref, en démontant les tubes et Barlow lors de la première collimation, je me rends compte qu'il y avait une flexion abominable. D'où la seconde vérification de samedi dernier.
       
      Voici les images de l'étoile artificielle du bleu à l'IR 642 en passant par le vert et le rouge.
       

       
      En début d'après midi, je sors le télescope. Et j'attends 15h42 pour photographier un petit bout de soleil au travers du ciel laiteux. L'image est faite derrière le filtre vert, Barlow x3 et ASI 120 mm-s.
       

       
      En début de soirée, je tente Jupiter toujours avec mon ciel laiteux. Les temps de pose sont environ 4x plus grands que d'habitude. Quand ça ne veut pas.... Je pointe ensuite quelques cratères lunaires, ça se déforme dans tous les sens, tout partira à la corbeille. Je tente ensuite Mars, c'est un peu moins pire, les temps de pose sont quand même 2x plus grands qu'à l'habitude. Je fais plusieurs tentatives sur 1 heure, les 3 dernières vidéos de 30 sec (R, V et B) sont à peu près exploitables dans la douleur. Décevant, la séances précédentes datait du 17 septembre.
       
       
       
      Je change ensuite de config pour faire du ciel profond avec la Starlight Xpress SX 9 et sa roue à filtres, avec 30 poses de 2 minutes en luminance, et 10 poses de 2minutes par filtre coloré.
       

       
      Je tente une dernière série de poses sur NGC 541 et ses voisines, avec des poses unitaires de 5 minutes, ça part en sucette au bout de 15 minutes, avec perte de l'étoile guide. Je recentre sur NGC 541 pour 4 h et part me coucher. Au bout de 3 h, le tube pointe à l'horizontal! l'étoile encore perdue, ce qui n'empêche pas l'autoguidage de promener le tube dans le ciel. LeE tube ruisselle, ainsi que l'ordinateur. Vues les taches sombres dans l'image, les bandes colorées sur le fond... Je pense que ça ruisselait aussi sur les optiques et la caméra. Je sauve vaguement 16 L, 4 R, 2V et 2B. C'est loin du compte initialement prévu.
       

       
      Bonne soirée
       
      Christophe
       
    • By jeffbax
      Salut à tous,
       
      je vous présente une image qui m'a donné du fil à retordre. @lamothe philippe avait fait près de 25h de prises sur le fantôme avec son RC de 350 mm avec sa Moravian G2-4000 et l'ASI 294 MC Pro. Des images difficiles à exploiter en raison du fond de ciel et de l'absence de flats qui rendaient très difficile l'extraction du signal. Il me les a passées pour essayer une chirurgie.
       
      J'en ai bavé, avec un flat synthétique sous CS, puis des masques précis (plusieurs seuils) et un travail de fourmi avec l'outil densité pour extraire la luminance. La récupération des couleurs a aussi été coton avec la forte dominante verte due au vignettage. Plusieurs neutralisations partielles avec masque et un passage sous REGIM ont été nécessaires.
       
      Au final, le résultat ma plait, même si on voit que le FDC a souffert et que les basses lumières montrent un bruit inégalement parsemé à certains endroits, en raison des masquages partiels.
       
      Bref, beaucoup de temps sur cette image, mais un sauvetage réussi. J'ai quand même gardé quasiment 20 h de poses (145 x 5mn avec la 294 et 85 x 5mn avec la G2).
       
      La voici :
       

       
       
      FULL et détails ici :
       

       
       
      UN GRAND MERCI A  @lamothe philippe pour ses images. Pour vous donner une idée, on part des images (réduites) ci-dessous, stretchées et alignées. J'ai passé celle à la 294 en Bin 2 pour améliorer un poil le RSB :
       

       
       

       
      Bonne soirée.
       
      JF
  • Upcoming Events