Jamededij

Train optique planetaire avec FlipMirror Baader

Recommended Posts

Bonjour a tous ,

je viens de mettre la main sur FlipMirror Baader ( miroir basculant qui permet d'alterner entre la camera et un oculaire).

Je me pose beaucoup de questions quand au positionnement de celui ci dans le train optique sachant que j'ai un C9 et que

je souhaite utiliser une barlow et un ADC , et que j'image avec une ASI224.

Dans quel ordre dois je assembler tout ce petit monde ? 

Dans ma ptite tete je me dis :  C9 > FlipMirror (avec bague SCT-M48) > Barlow x2 > ADC ZWO > Camera !  Qu'en pensez vous ? J'ai tout faut ou bien !?

Sur CloudyNights j'ai vu une photo d'un montage ( sur lunette)  ou le type mettais : Barlow > ADC > FlipMirror > Camera !   Certains sur ce forum etaient perplexes de ce montage

mais selon l'auteur , c'etait un montage courant dans son pays (Japon).

Comme le but du FlipMirror est de pouvoir passer de la camera a une vue oculaire et que la mise au point des deux doit être synchro , je me dit que la camera ne doit pas etre trop loin

au risque de ne pas pouvoir caler la mise au point de l'oculaire ( mise au point hélicoïdale avec 11 mm de course je crois).

Bref tout ça me fait bien mal a la tete et si par bonheur des astrams utilisant cet accessoire passaient par la pour me conseiller , j’apprécierais grandement !

bon ciel a tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Je pense que l'option japonaise est bonne pour avoir la correction de l'ADC aussi à l'oculaire. 
Le problème est de trouver une barlow qui encaisse ce tirage du flip miror, et il faut dans tous les cas trouver une astuce pour la rapprocher le plus possible. 
Genre 


Perso je trouve que c'est bien se compliquer la vie que d'ajouter un flip mirror, je n'en vois pas trop l'utilité, mais après chacun a ses habitudes, je sais que des gens très respectables en utilise un ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de ta réponse Jean-Luc,

c'est effectivement un accessoire interessant , je vai regarder ça de prêt !

Pour ce qui est de l'utilité de rajouter cet accessoire ( FlipMirror) je pensais résoudre mes problèmes de centrage des planètes

dans le champ réduit de ma 224 , et alterner entre oculaire et camera me fait bien suer ! D'autant plus qu'il y a toujours un bon

décalage de focus entre les deux ( 12000 pas moteur (EAF ZWO) ). Bref je pensais me simplifier la vie mais d'un coup je n'en suis plus aussi sur !

De toute facon je l'ai  , alors je vai tester les différentes config et je verrai bien a l'usage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

C'est une bonne question. Je ne suis pas sûr qu'il y ait un ordre absolu dans ce train car au final il n'y a que 2 éléments optiques. Je pense donc qu'il faut regarder aussi d'autres facteurs:

- la rigidité / absence de flexion de l'ensemble me parait clef. Ça depend donc du type et de la qualité des connections entre éléments.

- ensuite, plus il y a de distance entre la barlow et le capteur, plus le grandissement sera important, tu peux donc jouer sur ce parametre (en mettant le flip devant ou derriere la barlow) pour regler ton échantillonage. 

- si tu mets le flip avant la barlow, tu auras plus de champ dans ton oculaire (donc plus facile de trouver la cible), mais moins de grossissement (donc precision moins grande du centrage)

 

perso, je mettrais sans doute l'ADC en dernier et sans doute le flip en premier (donc flip-barlow-ADC) avec les caveats cites plus haut.

 

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Arnaud ,

je pense en effet tester toutes les configuration possibles et voir celle qui convient le mieux.

En me promenant sur différents forums , on vois un peu de tout et aucune solution n'est vraiment proscrite donc essayons , essayons !

L'avantage du Flip Mirror Baader , c'est les connectiques disponibles. Plusieures configs possibles via d'astucieux jeux de bagues que l'on peut 

retirer ou retourner pour avoir du S52 , du M48  , du T2 a et i. Ca permet de faire du tout vissant.

J'attends encore quelques accessoires et je commencerai les tests .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Voici ma configuration avec un Mak-300. Pour pouvoir faire la mise au point avec la bino, j’utilise un GK 1,7x à l’entrée de la bino. Dans la sortie caméra, j’ai la possibilité de mettre un GK 1,25x juste avant la caméra pour obtenir l’échantillonnage optimal. En visuel, ça marche parfaitement. En imagerie, je n’ai pas encore testé mais il n’y a aucune raison que ça ne fonctionne pas. Il me faudra juste mettre les bagues nécessaires pour que les deux sorties visuelle et imagerie soient parfocales.

 

686F7A22-F401-4850-90B7-0C1A4FD58C7C.jpeg

BE2EFE1F-7EFC-49A8-A13E-046F5F14A61F.jpeg

Edited by Olili

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By frank-astro
      Bonjour,
      Je vous remets ici un post que j'avais publié au mauvais endroit.
      Je me permets de vous montrer un p'tit truc sous Photoshop pour corriger, plutôt masquer, le rebond. ça marche chez moi mais pas essayé sur d'autres images.
      Un peu la retouche de la goutte d'eau mais différemment.
      Avant :

       
      Après :

       
       
      Dans le principe :
      1) Sélection du fond de ciel

       
      2) Copie du calque, transformation en calque dynamique puis transformation de la sélection. Il faut décaler la sélection de quelques pixels afin de tangenter avec le rebond.

       
      3) Application d'un flou de surface

       
      L'avantage du calque dynamique est vous pouvez retoucher facilement le masque ou la valeur du flou de surface.
       
      Bon, c'est juste une piste qui doit être améliorée et ce n'est que de la retouche cosmétique. A affiner suivant vos images.
       
      Frank
       
    • By christian viladrich
      Salut à tous,
      J'avais laissé un peu de côté ces images, car je me souvenais que le seeing s'était dégradé par rapport à ce qu'il avait été une heure avant sur Mars.
      Finalement, ces images ne sont pas si mauvaise que cela.
      Elles sont faites avec le C14 + Basler 1920-155 + Barlow AP 2x + ADC (juste pour avoir le tirage qui va bien ) + filtre vert + ventilateurs.
       
      Je commence par le haut (le Sud), surtout pour le relief visible sur le limbe :

       
      Un peu plus bas la région de Stofler :

       
      Puis rima ariadaeus :

       
      Triesnecker juste à côté :

       
      Hadley et ses environs:

       
      Cassini et ses voisins :

       
      Encore plus bas :
       

       
      Platon, un grand classique avec deux cadrages différents :
       

       

       
      Et Lacus Mortis au terminateur :

       
      Bon ... avec le confinement je vais pouvoir aussi me mettre sur la série lunaire prise en septembre pour voir ce que cela donne.
       
      Après, faudra peut-être voir un diamètre plus gros ...
       
      Bon courage à tous !
       
    • By frank-astro
      Bonsoir,
      Une petite question svp.
      J'utilise une ASI 1600MC Pro et un Canon EOS 760d pour mes photos astro.
      L'EOS avec un Samyang 16mm et l'ASI1600 avec une Megrez72 + flattener ou un C9.
      J'aimerais m'équiper d'une filtre du type L-pro et si possible l’utiliser sur mes 2 configs.
      Je pense prendre un L-Pro clips EOS (monté sur l'EOS) et une bague adaptatrice EOS-clip vers M48 pour le C9 ou la Megrez + Flattener.
      A votre avis, ça marche ou pas ? Pour l'EOS, oui mais la bague ?
      J'ai un doute sur la bague ESO-Clip M48 sur la Megrez +Flattener ?
      Merci par avance,
      Frank
       
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Je suis en train de me tâter en vue d'acquérir un nouvel oculaire qui viendra remplacer le Mizar Splossl 40mm en 31.75mm (made in china, désolé) et sa pupille de sortie à 4mm, avec un défaut qui n'est son champ mais  de certaines aberrations optique qui déforme un peu les étoiles dès le premier tiers du champ. Cette oculaire viendra sur ma lunette que je ne présente plus L90/900, dans le cadre d'une observation en ciel profond, les étoiles doubles, et quelques amas/nébuleuses les soirées d'hiver....et bien entendu Sélène pour le plein champ.
      Je souhaite continuer sur ma lancée Takahashiste convaincu depuis ma découverte , il y a cinq ans de la formule Abbe en partant sur le 32mm. Cela dit en lissant les comptes rendu sur les performances du baader eudiascopique, je suis très tenté de l'avoir en ma possession et et le choix s'avère est difficile entre les deux oculaires.
      Surtout qu'au niveau du champ cela m'importe peu, le Abbe quatres lentilles, mais focale plus petite , l'eudia à cinq lentilles mais à une focale plus grande.
       
      A votre avis, lequel pourrait faire pencher la balance ?
       

       
      Bon ciel orthoscopique
    • By LucaR
       Bonjour,
       
      A terme j'aimerais changer d'imageur pour aller vers une solution caméra monochrome ou couleur + filtres. Pas tout de suite, mais je commence à réfléchir dès maintenant car d'expérience il vaut mieux réfléchir longtemps avant d'investir dans des trucs chers 🙂
       
      Pour commencer j'ai donc essayé d'estimer une la taille de pixels idéals. Je sais que ce n'est pas le seul critère, mais c'est déjà un à prendre en compte! 
       
      Après avoir fouillé les docs à droite à gauche Voici mon raisonnement.
       
      => J'aimerais savoir ce qu'en pensent les expérimentés parmi vous: j'ai bon ou je fais fausse route?
       
      Si c'est bon j'en ferais sans doute un tuto simplifié en le généralisant (d'où cette présentation) - ce que j'ai trouvé jusqu'à présent dans le domaine était plutôt complexe pour mathématiciens confirmés!
       
      1) Besoin pour le CP longue pose 
       
      Mon setup actuel: lunette 102/714 triplet + réducteur 0,75 + AZEQ6 avec l'imageur Canon 650D non défiltré.
       
      Je calcul d'abord mon besoin en CP longue pose car c'est ma priorité.
       
      Le calcul me dit que le pouvoir séparateur de mon instrument sur la longueur d'onde moyenne 550 est à 1,36".
       
      On considère généralement que l'amplitude de la turbulence en longue pose est compris entre 2" (meilleurs conditions) et 4" (pires conditions). C'est supérieur à mon pouvoir séparateur, c'est donc le facteur limitant. En effet, des détails qui bougent trop pendant les poses longues entraines forcément du flou: même voir plus petit dans du flou ne permet pas de voir plus que... du flou !
       
      Un autre facteur limitant est la qualité du suivi + guidage. Pour simplifier on va considérer que j'arrive à une amplitude d'erreur de 2,5" ce qui est considéré comme une bonne qualité mais pas inconcevable avec mon AZEQ6 si je paramètre bien les choses.
       
      Je peux donc considérer qu'en CP, selon la turbulence mon pouvoir de résolution sera compris entre 2,5" (limite de mon suivi) et 4" (fortes turbu)
       
      Le critère de Nyquist dit que l'échantillonnage (nombre de seconde d'arc par pixel de caméra) doit être situé entre 1/3 et la moitié du pouvoir de résolution. Si je n'ai pas fait d'erreur de calcul (je vous passe les détails :-)), ça me donne :
       
      => à turbu faible (résolution max) : échantillonnage idéal entre 0,8"/px et 1,25"/px
      => à turbu forte (résolution min) : échantillonnage idéal entre 1,3"/px et 2"/px
       
      Je dirais donc que le meilleurs échantillonnage se situe aux alentours de 1,2"/px à 1,3"px, ce qui pourrait satisfaire à peu prêt toutes les conditions - disons 1,25. 
       
      => Est-ce que ça vous semble une bonne stratégie de choisir ce "juste milieu" là?
       
      Un autre calcul me dit que la taille des pixels correspondant à 1,25"/px avec ma focale est 3.2 micromètres. J'imagine que c'est moins "grave" de sur-échantillonner que sous-échantillonner, donc je considère 3,2 micromètre comme une limite supérieure à ne pas (ou pas trop) dépasser. A noter au passage que les pixels de mon APN actuel font 4,29 microns => clairement je sous-échantillonne!
      Si on regarde les capteur Sony existant par exemple, ça me dirigerait donc vers ceux à 2,9 microns ou à la rigueur 3,75 mais pas plus, ou éventuellement 2.4.
       
      => Capteur Sony en 2.9: IMX290, IMX327, IMX462 ; en 3.75: IMX224, IMX185, IMX385, IMX533 ; en 2.4: IMX178, IMX183
       
      2) Planétaire
      Voyons ensuite ce que ça donne pour le planétaire (pas prioritaire pour moi) ou le CP courte pose.
       
      On considère que si on film à plus de 10 images par secondes (je pense que toute les caméra le font?) la turbulence en pose courte est comprise entre 0,5" et 2" avec une moyenne à 1", ce qui est cette fois inférieur à mon pouvoir de résolution qui devient donc le facteur limitant (même net je ne peux pas voir plus petit).
       
      D'autres formules encore donnent pour chaque taille de pixel de caméra une focale maximum au delà de laquelle il n'est pas la peine de monter sur mon instrument (avec Barlow) car ça conduirait à du sur-échantillonnage inutile d'un côté, mais aussi de la perte de champs en vain puisque des pixels en trop seraient "gâchés" => pas optimisé, quoi.
       
      Pour 2.4m c'est 1094mm. J'y arrive avec Barlow x1.5 (si ça existe?), ou x2 avec le réducteur 0.75 = 1071, soit 97% du max
      Pour 2.9m c'est 1322mm => réducteur + barlow 2.5 = 1339mm, 101% du max
      Pour 3.75m c'est 1710mm => barlow 2.5 = 1785mm, 104% du max
       
      Ce qui là aussi aurait tendance à avantager la taille 2.9m, qui permet le plus de s'approcher de la valeur idéal. 
       
      Conclusion
      Bref ma conclusion de ce raisonnement c'est qu'avec ma lunette et ma monture, l'idéal en terme de taille de pixel de caméra est un des trois capteurs à 2.9 micromètres IMX290, IMX327, IMX462 (si on s'en tient aux Sony) - mais que les capteurs à 2.4 ou 3.75 restent envisageable si d'autres critères (sensibilité...) militent plus en leur faveur. Mais ces autres critères je les verrais dans une deuxième temps 🙂
       
      Pour compléter je suppose qu'il faudrait aussi voir en quoi le binning pourrait influer sur ce raisonnement, mais je n'ai pas encore assez compris cette technique pour en parler 🙂
  • Upcoming Events