exaxe17

M57, et la double-triple HL9001

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Extra Stéphane. Sortir cette composante E est une vraie prouesse. et la nébuleuse est superbe.

 

Les courbes sont très intéressantes et montrent encore une fois parfaitement bien l'intérêt des poses rapides associées au tri. CQFD 😉

 

Bravo 👍

 

JF

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wow ! Quel beau boulot ! On n'en voit pas tous les jours des comme celle là !

 

- Marc

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Stephane pour ce travail de pro avec du matos amateur. La comparaison avec hubble est loin d'etre ridicule, alors chapeau !!

 

Nicolas

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau travail Stephane, une image de référence cette M57.

 

@+

Christian

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe je ne m'en lasse pas, le défi est relevé !

L'étoile un peu véloce est bien mise en évidence, pour la modification de la structure de la nébuleuse c'est moins évident il faudra y retourner dans 20 ans, d'ici là tu aura encore progressé et l'image d'Hubble ne sera plus assez fine .

Jc

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A chaque ouverture de tes posts c'est une grosse claque !

Magnifique travail Stephane, un grand bravo !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un boulot absolument extraordinaire Stéphane :)  belle démonstration, chapeau bas :)

Les myopes vont être ravis je pense, mais les casse-co . . .  les presbytes apprécient également ces crops fabuleux ;)

Bonne journée,

AG

  • Thanks 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Stéphane,

J'ai vu l'imagz sur astrobin, j'attendais ton post avec impatience ;)

Super réussite, bravo ! Tu pousses vraiment ton t300 à fond, c'est génial !

 

Résoudre cette triple était un objectif de notre mission st-véran cet été, malheureusement on n'a pas eu les conditions pour, la seule nuit ou la turbu était vraiment bonne, quand on visait m57 le vent rentrait dans la coupole et faisait bouger les poses de 1s... ;)

 

Du coup encore bravo c'est hyper top :)

 

Romain

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, et d'après wiki, la nébuleuse a entre 3000 et 6000 ans... donc ça fait un déplacement apparent entre 0.03" et 0.015" par an entre les deux extrémités.

Encore une fois, ça colle ;)

 

Romain

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aurait-on trouver le Seigneur des anneaux ?

La prophétie annonce qu'un prince entre La Rochelle et Bordeaux détrônera le Roi des télescopes .....:ph34r:

 

La vache, très beau boulot d'imagerie comparative et d'investigation ! Et en plus ça fait plaisir aux yeux ;):x

 

 

Amitiés

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, jolili a dit :

Magnifique travail !!

merci, c'est du boulot c'est vrai!

Il y a 8 heures, jeffbax a dit :

Extra Stéphane. Sortir cette composante E est une vraie prouesse.

oui merci JF, elle est pas facile cette E, il faut grossir au bon moment et pendant longtemps! le seeing est important mais la transparence aussi!

 

Il y a 8 heures, jeffbax a dit :

Les courbes sont très intéressantes et montrent encore une fois parfaitement bien l'intérêt des poses rapides associées au tri

Avec SIRIL , je trouve qu'on avance bien et on commence à faire une place à coté des poses longues!

Il y a 8 heures, Marc2b a dit :

On n'en voit pas tous les jours des comme celle là !

merci , il faut quand même insister pour la sortir!

Il y a 8 heures, astrogatel a dit :

La comparaison avec hubble est loin d'etre ridicule, alors chapeau !!

oui, aussi étonnant que cela puisse paraitre,aussi l'animation fait bien son boulot de melanger les infos , mais il y a encore de la large

Il y a 3 heures, candrzej a dit :

une image de référence cette M57

il ne manque plus que la corolle! Mais dans le meme tonneau!

Il y a 2 heures, mariobross a dit :

Superbe je ne m'en lasse pas, le défi est relevé !

merci Jean-claude! tu es sympa! Ton mixte futur est pas mal du tout!

Il y a 2 heures, Christophe H a dit :

Ça en jette

merci!

Il y a 2 heures, encelade18 a dit :

Un résultat impressionnant

merci!

Il y a 2 heures, wilexpel a dit :

A chaque ouverture de tes posts c'est une grosse claque !

Magnifique travail Stephane, un grand bravo !

merci Will, tres sympas de ta part!

Il y a 2 heures, XavS a dit :

Wowwwww !!! C'est superbe

merci!

Il y a 1 heure, ALAING a dit :

Un boulot absolument extraordinaire Stéphane

merci Alain!

il y a une heure, Roch a dit :

Tu pousses vraiment ton t300 à fond

merci Romain, et encore le miroir est bourré de defauts! la deconvo marche plutot bien!

j'ai étais étonné de voir la figure d'Airy sur mes 2 meilleures nuits!

il y a une heure, Roch a dit :

Résoudre cette triple était un objectif de notre mission st-véran cet été, malheureusement on n'a pas eu les conditions pour, la seule nuit ou la turbu était vraiment bonne, quand on visait m57 le vent rentrait dans la coupole et faisait bouger les poses de 1s

les boules! de mon coté c'est une chance de pouvoir m'obstiner sur une cible le temps qu'il faut! j'ecarte la chance de tomber sur une bonne nuit!

il y a une heure, Roch a dit :

un déplacement apparent entre 0.03" et 0.015" par an entre les deux extrémités

Mais ce n'est pas dans le meme axe, il se peut que cela evolue plus d'un coté, on peut le deviner sur mon gif...

C'est possible mais ...

il y a 41 minutes, hamilton a dit :

La vache, très beau boulot d'imagerie comparative et d'investigation ! Et en plus ça fait plaisir aux yeux

merci!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Impressionnant,  très esthétique et belle démonstration 👍

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent Stéphane! Un sacré travail! Pour la position exacte des etoiles, je ne sais pas si le traitement est 100% fiable: tout depend de la turbu sur la (ou les) images de reference choisie par le programme: il y a souvent un tres petit decalage par rapport a la réalité: du coup, tout est stackké avec ce tres petit decallage. D'ou l'interet du "double stack reference" mais meme malgré cela, c'est pas 100% fiable je pense. Mais sur les images, il semble bien y avoir une petite expansion.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, exaxe17 a dit :

Mais ce n'est pas dans le meme axe, il se peut que cela evolue plus d'un coté, on peut le deviner sur mon gif...

C'est possible mais ...

Perso je pencherais plus pour une imprécision dans l'alignement.

En 20 ans et avec une telle résolution, beaucoup d'étoiles bougent... j'ai déjà pu le constater sur pas mal de tests perso.

Pour être le plus précis possible, il vaut mieux aligner sur les étoiles bleues faibles, qui sont les moins "mobiles" puisque à priori les plus lointaines. Sinon tu peux vérifier sur aladin avec les données de GAIA et prendre deux étoiles les plus immobiles possibles pour aligner

 

Romain

Edited by Roch
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur la petite animation, heureusement que tu as précisé quelle est l'image de Hubble xD

Sans déconner, quel boulot! temps de pause cumulé impressionnant, mais résultat à la hauteur de ta persévérance

Bon, l'évolution de l'expension n'est pas si évidente, mais c'est pas grave. On comparera effectivement dans 20 ans :D

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xs_man
      Salut la foule, et en particulier les bricoleurs, 
       
      Après l'imagerie martienne et grâce au concours fort utile du temps pourri de ces derniers mois,
      je tenais à vous présenter mon dernier "gros" bricolage en date : la résurrection/modification
      d'une grosse monture des années 90, une Meade LXD 750. Pour les non-connaisseurs, rien à voir avec
      la très piètre et très oubliable LXD 75... Non, là je parle d'une version aux stéroïdes d'une EQ-6,
      d'un calibre au moins équivalentaux CI 700, CGX, NJP, G11 et autres Vixen Atlux. Charge maximale
      d'une petite trentaine de kg pour du visuel/imagerie planétaire. Et on n'en trouve désormais que
      très très rarement dans les petites annonces sous nos cieux... Evidemment, à ce titre je me doute
      bien qu'il y a très peu de chance que cela intéresse vraiment quelqu'un de faire le même travail
      sur la même monture. Mais si quelques petites idées peuvent inspirer d'autres bricoleurs, alors
      j'en serais vraiment heureux !
       
      La LXD 750 avait été conçue dans les années 90 pour supporter les grosses lunettes ED 152 mm et ED
      178 mm Meade. Elle était épaulée par une petite soeur, la LXD 650, plus légère et destinée aux ED 102
      et ED 127 mm. A noter, elles ont aussi eu des versions antérieures, les LXD 700 et LXD 600 qui
      semble-t'il (mais à vérifier) avaient un catalogue d'objets moins nourri et à priori alimentées en
      12V (au lieu de 18V). Et il semble aussi que le socle de la monture ait évolué, il a été sérieusement
      allégé pour gagner du poids.
       
      Voici la page du catalogue Meade de l'époque suivit d'une comparaison de ma LXD 750 après modifications
      versus EQ6 :
       

       

       
      J'avais acheté cette LXD 750 il y a déjà quelques années à l'un des membre du forum (Ourspolaire23).
      Sans trépied (ni lunette !) et avec une électronique HS. De plus elle avait été repeinte en blanc
      et bricolée par ses précédents propriétaires. Dans un premier temps, je l'ai gardée juste comme une
      réserve de pièce pour la LXD 750 déjà à ma disposition et qui supporte (avec peine, il faut le
      dire...) mon Newton T400 F/D 4.5. Puis j'ai rapidement commencé à cogiter pour lui offrir une
      motorisation plus récente en remplacement du système à servomoteur courant continu agé de 25 ans
      qui de toute de toute façon était HS et irrécupérable :
       
      https://www.webastro.net/forums/topic/159469-quel-kit-de-motorisation-à-adapter-sur-monture-équatoriale-lxd-750/
       

       
       
      Après recherches, il apparait que les roues dentées de l'EQ6 et de la LXD 750 ont le même nombre
      de dents (180) et le même diamètre de 95 mm, ce qui va bien m'aider pour la suite ! Mon plan, au début,
      était d'acheter poulies et courroies crantées à part mais je n'ai pas réussi à trouver de poulies
      dentées en aluminium de 47 dents, que ce soit au format T2.5 (2.5 mm) ou même au format MXL (2.03 mm US).
      On m'avait suggéré de faires des pièces en impression 3D mais ça manque de précision et de solidité.
      Donc je me suis finalement rabattu sur un kit Rowan complet et... pas donné ! Et les soldes Optique
      Unterlinden sont ensuite passées par là et miracle... Un kit goto pour EQ6 qui me tendait les bras !!

      Je pense que cette motorisation est un peu limite pour une telle monture mais Fred (Zeubeu) a quand
      même motorisé un télescope de 500 mm avec ce même type de kit  !
       
      https://www.webastro.net/forums/topic/132038-construction-dun-t500-et-de-sa-monture/
       

       

       
      Avant de m'attaquer à l'adaptation de la nouvelle motorisation, j'ai testé (sans succès) puis démontée
      l'ancienne motorisation avec ses cartes électroniques. Et là l'explication du problème est devenu
      évidente, le moteur d'AD ne tournait plus à cause d'un manque de jeu sur la VSF qui s'était grippée.
      Et l'électronique avait morflé, ça dépassait le simple fusible qui a sauté. Je n'ai pas réussi à la
      réparer donc j'ai purement et simplement viré sans regret tout le vieux système(cartes électroniques
      et servomoteurs avec leur réducteur). Dommage quand même pour les manettes de suivi manuel, perdues
      dans la bataille...
       



       
      Bon, sans vouloir vexer personne, il faut dire que cette pauvre monture avait subit quelques
      maltraitances par le passé et nécessitait une bonne remise en forme... Virer et refaire la piètre
      peinture blanche qui s'écaillait de partout, les jeux fonctionnels à rerégler avec soin, le réglage
      de latitude complètement modifié à revoir... Ce dernier bricolage est d'ailleurs pire que le
      médiocre système d'origine... Sans oublier le graissage des roulements et roues dentées qui lui
      avait été fait mais à réactualiser pendant le démontage, ça ne mange pas de pain.
       
      Première étape :
      ------------------------
      Démontage complet et graissage. Assez facile, on voit bien que cette monture a déjà été démontée
      dans le passé. Et surprise, c'était en fait une LXD 700 rebadgée et "upgradée" en LXD 750, le
      marquage "LXD 700" ayant été masqué par un nouveau badge "LXD 750". Comparativement à ma seconde
      LXD 750 un peu plus récente et non modifiée, elle est aussi sensiblement plus lourde, le socle
      étant nettement moins optimisé.
       
      Deuxième étape :
      ---------------------------
      Tant que la monture est démontée, ponçage/grattage de l'horrible peinture blanche qui tenait à peine.
      Par contre l'ancienne peinture était elle bien accrochée et je l'ai finalement gardée comme sous-
      couche, même si c'est pas terrible. Le choix de la couleur ? Pas difficile, il me restait une bombe
      de peinture de couleur bordeaux achetée pour repeindre des caches latéraux d'une moto XS 850. Mais
      la moto ayant été revendue entre temps, la bombe est restée et m'a finalement servi pour la LXD.
      Bon, il a quand même fallu en acheter 2 autres de plus pour faire les 3 couches...
       

       
      Troisième étape :
      --------------------------
      Il est temps de refaire le système de réglage de latitude bricolé. Impossible de rattraper le
      désaxement de l'axe de latitude, il a été mal repercé. Heureusement c'est surtout plus inesthétique
      que réellement problématique pour la mise en station. Le filetage d'origine ayant disparu, de toute
      façon pas moyen de revenir en arrière, comme à l'origine. Donc autant modifier au mieux l'existant
      sans chercher à tout prix à retrouver l'"authenticité". L'axe de remplacement est un gond de portail
      avec tige fileté, la poignée vient d'une scie à carrelage et la grosse molette de serrage a été
      acheté chez HPC si je me rappelle bien.
      J'ai récupéré le filetage de la vis de réglage de latitude qui avait été agrandi à M14 mais un
      filetage très réduit à cause de la finesse de la paroi à cet endroit (!!??). J'ai
      donc acheté puis collé une douille en laiton M14/M10 pour revenir (presque) au diamètre d'origine.
      Et comme tout cela avait de toute façon été modifié, j'en ai profité pour ajouter une douille en
      laiton et une contre-vis comme sur une EQ-6. Non sans avoir ajouté un renfort, la cloison en
      aluminium étant relativement fine à cet endroit. Et au final, c'est bien mieux comme ça !
       
      En photos, les anciennes modifications sur la latitude, puis le montage d'origine et enfin
      les nouvelles modifications perso :
       

       

       

       

       
      Quatrième étape :
      ----------------------------
      Adapter la motorisation d'ascension droite du kit d'EQ-6 et du kit Rowan.
      Et petit soucis, les grandes poulies du kit Rowan ont des trous de diamètre 10 ou 12 mm là où
      les axes des vis sans fin de de la LXD 750 ont un diamètre de 6.35 mm (1/4" en mesure US).
      Heureusement l'ami Norma m'a gentillement usiné 2 douilles d'adaptation en bronze ! Sauvé, merci !
      En plus, grâce à ma fabuleuse perceuse à colonne achetée... au Lidl, j'ai pu réusiner le support
      du kit Rowan pour l'ajuster à la LXD et pouvoir régler la tension de la courroie.    
      Ici je n'ai pas pu réutiliser la courroie du kit Rowan, trop longue, il m'a fallut en acheter
      une plus courte de remplacement (chez HPC).

      J'ai essayé de placer le moteur d'AD le plus bas possible mais il dépassait encore trop pour
      pouvoir remonter directement le capôt d'origine. Évidemment j'aurais pu faire une découpe et
      laisser dépasser le moteur mais autant faire d'une pierre deux coups et fixer en même temps la
      carte électronique du kit servant d'interface. De toute façon elle ne passe pas dans les panneaux
      latéraux démontables donc c'était la meilleure place.

      J'ai trouvé un solide boitier aluminium type boitier de protection pour électricité  électronique
      et déjà peint en noir, avec les bonnes dimensions et presque de la bonne hauteur. Après adaptation
      et ajout d'une prise RS232 pour le moteur de déclinaison, il remplace avantageusement l'ancien capôt.
      Je l'ai enfin découpé pour faire place à la carte électronique.
      A noter, Pour laisser suffisamment de place à la grande poulie du kit Rowan fixée sur la vis sans
      fin, pas le choix, il m'a quand même fallut gratter un peu d'aluminium du corps de la monture.
       

       

       


      Cinquième étape :
      ----------------------------
      Adapter la motorisation de déclinaison du kit d'EQ-6 et du kit Rowan.
      Exercice nettement plus difficile, je me suis bien amusé ! Impossible de fixer directement la
      grande poulie 47 dents sur la vis sans fin de DEC sans grosses modifications, à cause de la trop
      grande proximité de la grande roue dentée et du petit capot de protection. Après d'intenses
      cogitations, je me suis rabattu sur une solution plus complexe avec un axe intermédiaire. Avantage,
      cette option permettait en plus de réutiliser les 2 poulies de l'ancienne motorisation de la LXD.
      Il me restait donc à trouver une solution toute prête avec un diamètre de 6.35 mm (1/4"). Et j'ai
      pensé aux fraises à bois pour défonceuse dont certaines sont équipées de 2 roulements de guidage de
      même diamètre externe. Et sur le site bien connu de Jeff (Bezos), j'ai trouvé un modèle bien adapté.
      D'abord, il faut meuler des lames tranchantes puis fabriquer un support dans un bout d'aluminium
      épais de 20 mm.  Pas de bol, l'un des 2 petits roulements accrochait donc remplacement, encore une
      fois merci Jeff... Beaucoup de travail pour réaliser cet assemblage "maison" incluant la modification
      du 2e support du kit Rowan et la fabrication d'un support de fixation au corps de la monture.
      L'ensemble permettant en plus de tendre les deux courroies. Et dernière contrainte de taille, il faut
      éviter de masquer l'ouverture du viseur polaire !

      Une fois de plus la fabuleuse perceuse à colonne Lidl s'est avérée absolument incontournable.
      Enfin j'ai fabriqué un nouveau cache latéral en remplacement de l'ancien, trop découpé. Il supporte
      la prise DB9 pour connecteur le moteur de DEC à la rallonge vers la carte de commande.
       

       

       

       


      Sixième étape :
      ------------------------
      Adapter une platine vixen/Losmandy.
      D'origine la tête de la monture était une pièce spéciale supportant la lunette et directement
      boulonnée sur le hut de l'axe de déclinaison. Tout sauf pratique ! J'ai donc opté pour la modification
      d'une tête d'AZ-EQ6 au double format Vixen/Losmandy. Et le magicien Norma a transformé la citrouille
      en carosse. Derniers petits ajustement des têtes de vis, peinture en noir à la bombe et hop, la monture
      a enfin une tête !
       
      La platine avant modification et après modification :
       

       

       

       
      Septième et dernière étape  :
      ---------------------------------------------
      Il ne reste plus qu'à monter le tout sur le trépied géant Meade raccourci que j'ai déjà et direction
      les étoiles pour valider le tout sur le ciel" : vérifier le suivi et vérifier que le Goto fonctionne.
      Je dois aussi être sûr que le sens de rotation des moteurs est le bon.
      Vérification rapide faite le soir du 25 Janvier, la monture chargée avec le T 300 F/ 5.3.
      Entrainement OK. Le 300 suit sans problème  Sens des moteurs OK, du moins OK sûr en AD.
      EP non mesurée mais conséquente, comme sur les vieilles EQ6. Je m'y attendais. Mais le suivi est
      lisse et sans à-coups, merci la courroie, ça fera l'affaire pour le planétaire et du CP en poses
      courtes. Test du Goto après alignement, ça marche, les moteurs tractent.
      Restera encore l'ultime test en CP poses courtes pendant quelques heures...
       

       

       

       
      Bilan final :
      -----------------
      Malgré une partie d'éléments de récupération, mais avec tous les petits achats en plus du kit EQ-6 et kit
      Rowan (platine EQ-6, boitier aluminium, fiches RS232, douilles laiton, visseries diverses, molette,
      morceaux d'aluminium, fraise avec roulements, gond de portail, peinture,...), le résultat est sensiblement
      plus coûteux que le prix de cette monture en occasion. Mais ça n'était pas non plus le but visé, la priorité
      étant juste le plaisir de bricoler, d'adapter, de rajeunir et donc de donner une seconde vie à cette rare
      et belle monture !
       
      Reste quelques petits détails ultimes à régler mais je suis satisfait du résultat.  
      Encore une fois merci à la perceuse à colonne Lidl à 80 Euros, très bien amortie en peu de temps....
       
      Albéric
    • By joko
      Bonjour,
      Je ne suis pas l'auteur mais je partage cette animation du Pulsar du Crabe (PSR B0531+21) faite il y a quelques jours en Allemagne par Martin Fiedler avec un oculaire OVNI-M (destiné à l'observation visuelle).
      Sur son Dobson de 600mm F/3,3 il a imagé avec une caméra QHY174M GPS.
      Animation, photo et détails ci-dessous.
       

       
      Les conditions étant loin d'être parfaites. 

       
      Le montage réalisé.

       
      « After many cloudy weeks a usable starry sky showed up here in Radebeul (Germany) again, I used the opportunity and started another attempt to finally resolve the pulsar in M1 temporally and spatially. After the first experiments some weeks before it was clear that this faint part cannot be resolved directly in time even with a night vision device (OVNI-M), at least not with our astronomical conditions and with the for such a thing rather "small" 24" Dobsonian. But then I had an idea to crack the thing after all. According to my research on the pulsar, it has two maxima in the 33.5ms of its period, one bright and one fainter, both lasting about 5ms. This results in the minimum necessary exposure time (5ms). In addition, the pulsar is very close to another star and must be spatially resolved accordingly. So I extended the focal length, which also helps to recognize the pulsar, because the high background brightness due to the nebula is reduced.
       
      On a 5ms frame you can't recognize stars with 15 or 16 mag even with a cooled CMOS camera + NVD, for that the noise too high. The only option, as is often the case, is to stack enough images to get the faint pulsar out of the noise. That's when I had the idea to use our QHY-174M-GPS camera, which is actually there to measure star occultations by asteroids and can set an accurate GPS time stamp. With this, one could assign to each frame its exact location in the period of the pulsar, and then stack them precisely. For this purpose I equipped the telescope with the Baader-FFC, the OVNI-M NVD without lens/eyepiece and the QHY camera with a 50mm f/1.4 lens. But this construction was too much for the focuser and I had to fight with image field tilts. But in the end I accepted it, there is no other way. The NVD was running at maximum gain and also the camera was at the limit with the gain but cooled down to -40°C.
       
      I made many video sequences and tried a little bit, here is an example video: https://www.dropbox...._Video.avi?dl=0 The video has 3035 frames and was recorded for about 15s. Unfortunately the tracking is already so inaccurate in this short time that you need a star for stacking, so I took the brighter star at the bottom still in the field of view. If you look at the video, you can see just three stars in total. But the recording was the easier part in the end.
      Then I had to get the timestamp from the single images, rounded appropriately, into the file name. For this I searched for a long time for a useful OCR software. It would be easier if the SharpCap would do it right away (somehow I couldn't manage that). Then I built an Excel table and took the timestamp of the first image as the beginning of the period. Then you need the exact period of the pulsar (0,033781965), which changes every year, I didn't know that before. Now I always add the full frequency to the first timestamp for the complete recording period. This resulted in the end in a column with nearly 500 values (times) in my case. Then you have to do the same for the remaining 33ms of the period (each new column +1ms). Then I built a program to find the frames matching the period time and copy them into the corresponding folders. In the end I had 34 folders with about 80 frames in each. I stacked them all manually in Fitswork, the flashing of the NVD makes an automatic detection of even the brightest star impossible. Since the star was also not clearly visible everywhere, I could usually only really use 50-60 images.
       
      The chance that this really works out I had rather classified as low, it was completely unclear whether the time stamp of the camera is accurate enough and whether the OVNI-M can even resolve 5ms in time. But it really worked and in the animation you can see the main and the secondary maxima cleanly separated. The image quality is grotty but it worked With a bigger telescope, better seeing and less noise I'm sure it would work without stacking, but I don't have it. Nevertheless I am very satisfied and happy with the results The image with the arrow is a average image from all frames of the animation. By the averaging the pulsar is clearly fainter than the near comparison star even if it is actually brighter in the maximum.
       
      Best
      Martin »
    • By Nicolobrica
      Je fais beaucoup de photos diurnes, notamment en macrophotographie, avec un Olympus EM-1 Mark ll. IL se trouve que ce boitier a un excellent capteur  (on en trouve un dérivé dans l'Altair Hypercam 269C) et je me suis amusé a le tester en pose courte lundi soir, très rapidement. Pour être honnete je ne partais pas pour faire des poses courtes, mais le ce capteur a le meilleur snr a 1600iso, je me suis donc calé a cette valeur, et a 30s tout était cramé, j'ai donc abaissé le temps de pose jusqu’à obtenir le dosage voulu, 10s était le maximum.
       
      Pilotage de l'apn depuis le pc avec Olympus capture, Sharpcap en mode folder monitor pour pouvoir faire du live stacking en même temps, tout fonctionne! Je n'ai pas eu le temps de soigner la map, elle est imparfaite (aigrettes légèrement dédoublées a 100%) et je n'ai stacké que 76X10s, soit 12mn. Précision, la Lune était juste au dessus d'Orion et bien enflée.
       
      Voici le résultat en passant par Siril. Je n'ai pas fait de darks, par contre j'ai utilisé la fonction dark auto du boitier (il prend une pose de 10s, puis une seconde pose de 10s obturateur fermé, et soustrait tout seul le "dark", avantage c'est toujours fait à la même température que l'image, inconvénient c'est probablement moins efficace que XX darks empilés et moyennés, mais je n'avais pas le temps)
       

      76X10s 1600iso Olympus OM-D EM-1 Mark ll
       
      C'est évidemment loin d’être parfait, mais ça donne une idée du potentiel, qui aurait pu imaginer qu'on aurait ça en 12mn il y a seulement quelques années, avec un apn qui plus est (on parle d'un µ4/3, pas d'un FF a gros pixels type A7S)? En tous cas pour ma part le test est concluant et la prochaine fois je m'appliquerai!
       
       
    • By Nicolobrica
      Observée la même nuit que la brochette de galaxies postée plus tôt, voici M1
       
      Je me suis emmêlé les pinceaux pendant le live stack, j'avais prévu des poses de 500ms gain 300/ offset 201, mais je suis resté avec le temps de poses que j'utilise en mode plate solve, 2s... Quand je m'en suis aperçu il etait un peu tard, j'ai malgré tout refais quelques poses de 500ms derrière. Évidemment le résultat du stack avec SC etait dans les choux puisque je n'avais pas les bons darks pour les poses de 2s.
       
      J'ai donc tout repris avec Siril, en prétraitant a part les poses de 500ms et celles de 2s, avant de les aligner puis de les empiler, toujours avec Siril.
       
      Il y a ici 540poses de 500ms et 458 poses de 2s, pour un total de 19'30":
       
       

       
      Le résultat aurait été meilleur avec uniquement des poses de 500ms, mais le gain est déjà très net vs mon premier essai l'année dernière en poses de 30s!
       
      Une brute de 500ms:

       
      Une brute de 2s:

       
    • By Nicolobrica
      Salut a toutes et tous, lecteur assidu du forum, je n'ai pas posté jusque la (certains m'ont probablement croisé en face), et hier soir je me suis décidé à le faire dans le groupe "ciel profond rapide en poses courtes". On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto, même si je n'ai pas la prétention d'en faire.
       
      En fait, ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie, mais un peu dans toutes
       
      Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans (du dessin astro aussi a l'occasion), de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi?
       
      Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!)
       
      Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas vraiment de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques. Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte!
       
      L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond (monture pas faite pour, encore moins avec 6kg sur le dos, tube perfectible, camera planétaire avec capteur minuscule et pixels de 2.9µ), on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détails inaccessibles au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations.
       
      Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 5s a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s, et je travaille aux gains suivants: 111, 200, 300). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer correctement en VA (je n'en fait que depuis 6mois).
       

      M65 130x10s gain 200/offset 74
       

      NGC3628 200x5s gain 300/offset 201
       

      M66 130x10s gain 200/offset 201
       

      Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet.
       

      Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201
       

      NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?)
       

      NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74
       

      M101 120x10s gain 200/offset 74
       

      M109 132x10s gain 200/ offset 74
       

      M106 125x10s gain 200/offset 74
       

      M90 130x10s gain 200/ offset 74
       

      Une petite galerie des galaxies du jour
       
       
      Ce fût une nuit productive!
       
      Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation.
       
       
      Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit!
       
      M82 29x30s gain 111/offset 34
       

      M81 42x30s gain 111/offset 34
       
       
      Pour finir le setup utilisé:
       
      ir,
      J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
       
      Pour la procédure habituelle, je travaille avec Sharpcap, lui même connecté a GSS et All Sky plate solver pour le pilotage de la monture , et  Stellarium pour l'interface de pointage.
       
      Comma ma QHY290MM est refroidie, j'ai une bibliothèque de darks bien fournie pour faire face a toutes les situations, et j'adapte le temps de pose unitaire en fonction de la cible et des conditions d'observations.
       
      Les darks et les flats sont soustraits pendant le livestacking, et bien sur l'histogramme est travaillé au fur et à mesure.
       
       
      Quelques screens pendant la capture (ou l'on peut voir que des les toutes premières minutes l'essentiel est déjà la):
       

       

       

       

       
      Je conserve l'intégralité des brutes ( en .fits), ainsi que les dark/flats utilisés, je peux donc ultérieurement soit rejouer le stack sur SC, soit utiliser un autre soft, pour ma part c'est Siril! Ce qui me permet a posteriori de tirer un peu plus de mes brutes avec un minimum de traitement, voila pour les photos souvenirs!
       
      Ma démarche est vraiment axée sur l'observation en live, en essayant d’attraper le maximum de détails, pas de faire de belles images (mais c'est possible avec ce setup moyennant des cumuls plus importants)
       
  • Upcoming Events