Arnaud BOUVET

Variation focale C8

Recommended Posts

Bonjour à tous, possesseur d'un C8, je suis tombé sur cet article très intéressant : https://saplimoges.fr/variation-de-la-focale-dun-schmidt-cassegrain-avec-la-mise-au-point/

Je voudrais lancer un fil sur ce sujet car cela pourrait ouvrir des perspectives inattendues. On pourrait faire varier le rapport F/D entre 7 et 13 par exemple O.o ?

J'attends vos remarques.

Merci.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

l'article est juste, mais faire varier la focale ainsi est une fausse bonne idée, pour deux raisons :

 

- s'éloigner du foyer pour lequel l'instrument a été calculé (il y a une certaine tolérance quand même, à l'intérieur de laquelle la focale peut varier un peu, mais certainement pas entre 7 et 13), ça génère des aberrations optiques

 

- ça génère aussi de très gros problèmes de bafflage/obstruction, j'en ai parlé il y a peu de temps :

 

 

Et je ne parle pas des Edge HD, pour lesquels la couverture de champ n'est bonne qu'au niveau du back focus théorique, avec peu de tolérance.

 

Bref, on n'a pour l'instant rien inventé de mieux que les Barlow et réducteurs de focale pour modifier la focale :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'me disais aussi. Depuis le temps que les C8 existent (50 ans tout de même), ça se saurait.

Merci 9_9

Edited by Arnaud BOUVET

Share this post


Link to post
Share on other sites

De mon coté, avec mon C8, en utilisant le réducteur Celestron x0.63+ quelques bagues allonges + Canon 700D , je descends à 1286mm de focale, soit un f/d  de 6.3, mais j'utilise que ce montage pour avoir le Soleil ou la Lune en entier dans le champ du capteur de l'apn, en mode vidéo full hd, -1920x1080 ) , lors de transits d'ISS devant la Lune ou le Soleil ,

En ciel profond, il faut fortement recadrer pour avoir une image propre !

Et comme dit Thierry, une Barlow est idéale pour augmenter cette fois la focale !

 

Daniel

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’article que j’ai cité m’a permis de calculer de combien il fallait tourner la molette du C8 pour rester dans la tolérance de MAP selon Thierry. En fait si on tourne la molette de 1/400 ème de tour, le miroir primaire se déplace de 2 microns environ et le foyer de 2 x 25 soit 50 microns. A F/10 en planétaire, on est dans la tolérance admise. Cela signifie qu’un moteur pas à pas de 400 demi-pas devrait faire l’affaIre.

👍🏼

Arnaud. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Meade45
       
      Bonjour !
      Depuis un certain temps, je me demandais pourquoi mes images planétaires/Lunaires semblaientvoilées avec un manque de finesse criant alors que ma collimation est au top !
      La révélation m'est apparue avec ce topic
      https://www.webastro.net/forums/topic/113351-importance-de-la-distance-primaire-secondaire-sur-un-rc/
       
      Il est evident que ma distance intra mirroir est n'importe quoi pour satisfaire une MAP qui se fout royalement du Back-Focus.
      Je vais donc m'atteler à respecter scrupuleusement le BF via la vis du Primaire.
       
      Mais si j'insere une barlow  dans le train optique, que devient le BF puisque le foyer est poussé vers l'avant ?
      Là, c'est flou au propre comme au figuré !
      Merci pour vos retours à venir...
      Guy
       
       
    • By Vivlepic
      Une double page consacrée à la fabrication d'un collimateur-laser mais aussi à la collimation du collimateur, ce que l'on oublie de vérifier parfois.
      Document élaboré notamment par P. CAILLE pour le n° 24 de la revue l'ASTRONOMIE.
      Trouvé ce matin en fouillant dans les coins...



    • By Marc684
      Bonjour à tous,
       
      Je dispose actuellement depuis pas longtemps d'un Dobson Flextube 400 mm que j'utilise principalement en planétaire. A la suite d'un test de roddier et au vu des images planétaires obtenues je souhaiterais améliorer l'optique du primaire de mon tube par un artisan.
       
      Le test de roddier l'a estimé à L/2 en PTV (256,78 nm) et L/11 en RMS (49,20 nm)
       
      Pensez vous que cet investissement est utile ou inutile ? car le miroir est un miroir conique en verre industriel, le barillet n'est pas forcément ce qu'il se fait de mieux par la même occasion
       
      (Le but que je recherche est de pouvoir sortir de meilleur images planétaires sans pour autant investir énormément)
       
      Merci d'avance pour vos retours
       
      Marc






    • By loulou13
      Bonjour à tous,
       
      J'ai téléchargé le SER dans ce post sur CN (https://www.cloudynights.com/topic/792986-data-to-play-with-jupiter-great-red-spot-transit-moons-animation-best-seeing-2021-10-07/).
      Rigolo d'ailleurs pour s'entrainer sur de belles images.
       
      J'ai été surpris que les couleurs, directement sur les images brutes, sont très bien équilibrées. Donc j'imagine que les curseurs sont modifiées en amont. 
       
      Du coup, j'ai une question : est-ce qu'il est recommandé d'équilibrer les curseurs lors de l'acquisition ? (donc de faire une sorte de balance des blancs en amont) ?
      (du coup, le gain n'est pas le même selon la couche ?).
      Ou alors il vaut mieux rester sur les valeurs par défaut pour avoir un gain (donc un gain sur le bruit e- aussi) constant sur les couches ?
      Je suis conscient que si la couche bleue est moins pêchue que le reste, le bruit photonique sera aussi plus faible, ou dominant, et que ce n'est peut être pas grave d'augmenter l'amplitude du bruit de cette couche via un gain différent ? 
      Et autant on s'en f., que ce soit avant ou après, ça ne change rien ?
      Je parle bien en mode couleur, je pense qu'en trois couches RVB, on règle chaque couche de façon indépendante...?
       
      J'ai pas trouvé (mais peut être pas assez cherché) de post clair sur le sujet...d'où celui-ci.
       
      En clair, vous faites plutôt comment ?
       
      Merci pour votre aide.
       
      François
       
       
    • By PPAQU
      Bonjour à tous
      Est-ce que certains d'entre vous (je pense surtout à ceux qui possèdent un newton) ont pu déjà tester cette technique avec un ADC ?
      Je vous décris rapidement ma problématique. J’utilise cette technique (sans ADC) en imagerie planétaire ce qui me permet de monter facilement en focale avec mon SW 254/1200. Pour cela j'utilise un oculaire Baader ortho Genuine de 9 mm et une ASI224MC. Pour l'opposition de Mars, sans ADC ça pouvait aller. Mais avec les géantes gazeuses, sans ADC, point de salut (du moins pour quelques années encore)...
      Ceci dit, en rajoutant un ADC, je me retrouve coincé avec le tirage. Avec ma config. habituelle, J'obtiens de bons résultats à F/D 24 (tirage d'environ 55 mm). Le correcteur seul fait 30 mm. Il me reste donc 25 mm entre l'ADC et le capteur. Or, en lisant différent posts traitant du sujet, j'ai cru comprendre qu'une distance minimum de 40 à 50 mm était nécessaire pour assurer une bonne correction sur les planètes basses.
      Pourquoi pas une barlow me diriez vous ? Je possède déjà une APM 2.7x idéale pour l'imagerie lunaire avec une ASI 178M. Mais même en poussant au maximum le grandissement, j'ai peur peur d'être un peu juste sur l'échantillonnage, surtout par bonnes conditions (mais vue la hauteur des géantes gazeuses cet été, je suis peut-être un peu ambitieux).  Une bonne barlow comme la Powermate x5 est hors budget.
      Du coup, je misais sur un ortho de focale plus longue. Un 18 mm serait l'idéale (ortho H.D Fujiyama ou Utech ?) pour atteindre un F/D 24. J'aurais besoin d'un tirage de 110 mm (grandissement de 5). Là, on serait bien. Et j'aurais plus de flexibilité pour réduire le tirage si les conditions sont moins bonnes.
      Ci-dessus le montage que cela représenterait (il manque le bloc correcteur avec les prismes de 30 mm). L'oculaire serait placé juste avant à droit, avec la lentille au plus proche des prismes (j'ai mis dans le montage ci-dessous l'ortho. de 9 mm).

      Quand pensez-vous ? Est-ce ce montage est viable optiquement parlant ?
      Pascal
  • Upcoming Events