Sign in to follow this  
BobSaintClar

La nébuleuse du lagon, faute de mieux

Recommended Posts

(Le post est long. Ca compense la modestie de la partie "astrophoto")

 

Voici donc la Lagune et ses voisines (notamment le Trèfle), cibles classiques du ciel d'été. Le résultat est esthétique mais convenu, j'imagine que cette zone a été photographiée des dizaines de milliers de fois par la communauté des astronomes amateurs, voire davantage. C'est pris au Pentax K1 + Samyang 125, suivi Astrotracer, 4 minutes et 20 secondes de pose totale, traitement DeepSkyStacker et Photoshop.

 

lagune_fin.thumb.jpg.6c78d0d2352af6bddb0868df32f42ad1.jpg

(quand je me souviens de ce que j'obtenais en 5 minutes de pose sur film Ilford HP5, à 13 ans, avec mon Canon FE1 et son 50mm F1,8... sous un ciel de rêve, en plus...)

 

Vous allez me dire que j'aurais pu choisir quelque chose de plus exotique ? Après tout, j'habite à 35° de latitude nord et cela m'autorise - en théorie - de belles incursions dans le ciel austral.

C'est vrai. J'avais d'ailleurs prévu, cette nuit, d'imager la patte de chat (ça ne doit pas s'appeler comme ça, je suppose), vous savez, le truc qui évoque des coussinets, bien plus bas que M20-M8...

Bref. Les nuages en ont décidé autrement : dans les trous, seul le tout-venant daignait se montrer. J'ai pu faire une série de poses, pas davantage, avant de devoir plier mes gaules.

 

La soirée fut pourtant fort divertissante :

 

Je suis allé en montagne, sur un spot repéré grâce à Google Map : une plate-forme d'observation sommitale (1600m), en surplomb d'une vaste et profonde vallée inhabitée. Sur la route, escarpée, étroite et tortueuse à souhait, j'ai croisé : un serpent, des crapauds, trois biches, trois mangoustes (dont une énorme, je me demande s'il ne s'agit pas plutôt d'un bestiau genre glouton), un blaireau, un lapin, deux chauves-souris (dans les parties en tunnel) et un oiseau de proie ! A proximité du sommet, un japonais d'âge indéterminé, binette sur l'épaule, m'a regardé passer avec une expression si glauque que je me suis aussitôt rêvé - enfin cauchemardé - en plein remake de Délivrance...

 

Une fois sur place, j'ai profité de la vue :

vue.jpg.014cb6aceb7587bb837a26c9282a2072.jpg

 

... avant d'installer mon bordel : L'APN et son cailloux sur leur trépied, les jumelles Nikon 20x120 sur leur colonne. Ces dernières m'ont bien occupé : elles sont redoutables pour admirer la nature, surtout lorsque la nuit tombe.

 

Vous noterez la transparence très moyenne de l'atmosphère... j'ai bien fait de monter parce qu'en vallée, c'était la purée de pois ! Je me suis amusé à comparer des images classiques et infrarouges en visant les sommets lointains, noyés dans la brume, au télé de 300 : la différence est, comme prévu, spectaculaire ! Je vous montre ce que cela donne, en sortie de boîtier (donc sans traitement) :

 

compare.jpg.62513acd7619693e4d612e1783dab0d5.jpg

A gauche, en lumière visible et à droite, en proche infrarouge (760 nm)

 

Avec un peu de travail, on peut sortir quelque chose d'agréable sans forcer alors même qu'à l’œil nu ou aux jumelles, on ne voit rien :

montagne.jpg.6b3625c32d3639eb090e4f6763a61258.jpg

Et la même chose, en lumière visible ? Même pas en rêve...

 

Sur l'escalier menant à la plate-forme d'observation, je remarque une sorte de tresse circulaire, en paille, assez complexe ; je n'ai jamais vu ça, je n'ai aucune idée de sa signification. L'ambiance Délivrance se mâtine soudain de projet Blair Witch, d'autant que la nuit venue, toute la faune locale s'active : craquements de branches, bruissements de feuilles et d'arbustes piétinés, cris variés, bourdonnements incessants... l'homme moderne que je suis n'est plus habitué à ces manifestations : je sursaute toutes les trois minutes, je cogne mes trépieds en chassant les mouches, j'avale un moustique en baillant (véridique) : pratique, quand on fait des poses ! Par trois fois, j'allume ma lampe torche pour identifier la source des bruits les plus improbables, pensant me retrouver nez à nez avec des autochtones adeptes de sacrifices humains (je devrais sérieusement revoir mes choix de films, ça laisse des traces), et je tombe sur... un cerf, à une dizaine de mètres, dans la pente : les andouillers regardent l'andouille, brièvement, puis la bête recommence à brouter sans s'émouvoir... je peux comprendre : ce n'est pas elle qui détonne, dans le paysage.

 

Quand enfin, je me détends et cesse de m'inquiéter sans raison, les nuages décident d'abréger l'expérience : quelques poses vite fait sur ce qui se laisse voir (M8-20, donc) et hop, je dois tout ranger. Des éclairs distants illuminent la vallée : dix minutes après mon départ, il pleut...

 

N'empêche, c'était une super soirée. La prochaine fois, j'imagerai la patte de chat !

 

  • Like 4
  • Love 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Posted (edited)

Perso, très bien ce grand champ. :)

 

Bien joué. ^^

 

 

 

il y a 18 minutes, BobSaintClar a dit :

4 minutes et 20 secondes de pose totale

 

Questions : quoi comme durée de pose unitaire et quelle sensibilité ISO ?

 

 

PS : Et bien, il y en a des bestioles qui se baladent dans le coin. ^^

 

Edited by fljb67
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle soirée magnifiquement contée, ça sent le vécu, c'est vivant, poignant même parfois :)

Ton image infrarouge est proprement stupéfiante ( de pigeon ) ;)

Et alors super bol d'avoir pu faire cette superbe image avant la pluie :)

Et comme tu dis, le principal c'est d'avoir passé une bonne soirée :)

Bonne journée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah et nous fais pas languir pour la patte de chat :)

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, fljb67 a dit :

Questions : quoi comme durée de pose unitaire et quelle sensibilité ISO ?

 

J'ai fait treize poses de vingt secondes à 1600 ISO.

 

Un soucis, parmi d'autres : je ne sais pas vraiment me servir de DeepSkyStacker. Je mets tous les réglages sur "recommandé" et je gère les histogrammes du résultat au petit bonheur la chance. Je suis sûr qu'un astram plus consciencieux en tirerait bien plus, quand je vois la qualité de mes brutes (celle-ci est traitée, mais c'est une pose unique, la seule que j'ai pu faire quand je cherchais la fameuse "patte de chat" dans les trouées nuageuses). Franchement, c'est à peine moins bon que ma compilation...

 

IMGP7842.thumb.jpg.b3c0c33dbc476de24fa713f07e662864.jpg

 

Il y a 8 heures, ALAING a dit :

Ton image infrarouge est proprement stupéfiante

Tiens, j'en rajoute une couche sur une autre zone : là, tu as carrément tout l'arrière-plan qui semble surgir du néant...

J'ai traité -violemment - l'image en lumière visible pour sortir un max de détails, mais la deuxième ligne de crête, on ne fait que l'imaginer !

 

compare2.thumb.jpg.72950bdb94057008e85e5e9a0d4ad6bb.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce super recit. L'astro ce n'est pas que des images (la tienne en l'occurence est tres belle), ce sont aussi des souvenirs, des ambiances, des moments de solitude heureuse, de contemplation que tu decris a merveille. Quand on est en nomade et que la soiree s'est bien passee il y a aussi l'excitation de decouvrir le resultat une fois rentre a la maison. 

 

Nicolas

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cette balade.

Le chemin est aussi important que la destination, et tu le retranscris très bien. C'est chouette !

Avec un peu de nostalgie. Bon, le HP5, il y avait mieux mais le tp2415 était trop dur pour des vues généralistes.

C'est vrai que tes vues lointaines en IR sont très belles. Une impression de fleurter la surface lunaire depuis une orbite basse.

Stéphane 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe image de la Voie lactée, les couleurs me semblent un peu trop saturées.

 

Fallait faire une photo IR de la tête du japonais ;)

J’aimerais avoir les références du filtre IR, stp. Les temps de pose sont longs ?

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Bob, 

 

Le grand champ est très réussi, la comparaison de l'environnement en visuel/proche IR est impressionnante O.o et je suis fan de ta prose !

Bravo et merci

 

:) 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

beau post et comparatif très intéressant !!

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, CASTOR78 a dit :

Fallait faire une photo IR de la tête du japonais

Ben voyons, voler son âme alors qu'il était armé et bien décidé à en découdre ? Je suis déjà fort aise qu'il ne m'ait pas sorti les tripes ! ^^

 

Il y a 3 heures, CASTOR78 a dit :

J’aimerais avoir les références du filtre IR, stp. Les temps de pose sont longs ?

C'est un filtre de marque "Ice", donné pour 760nmn et acheté sur Amazon Japan. Je ne sais plus trop ce qui a présidé à mon choix (acheté il y a quelques années maintenant), sans doute le prix ! Il y a  certainement mieux : les filtres bas de gamme détériorent la résolution de l'image (le verre - ou le plastique - est mal taillé), peuvent aggraver le vignettage (trop épais) et laisser passer des longueurs d'onde parasites.

 

Le temps de pose, de mémoire, c'était 1/250 à F4 (300mm pleine ouverture) à 400 Iso, puis j'ai posé plus long (sur trépied) lorsque le soleil s'est caché dans les nuages bas (pour les prises IR). J'ai remarqué que ce sont les couches rouge (surtout) et bleue du capteur qui captent l'essentiel de l'IR : la couche verte ne choppe pas grand-chose.

Edited by BobSaintClar
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      4 dessins : 9197 à 9200.
       
      Voici la 6ème nuit d'affilée, ce qui est exceptionnel en Ile de France, avant l'arrivée des nuages demain.
      Je me suis installé à 23h30 dans le crépuscule nautique finissant.

      Vénus s'est couchée tandis que quelques voiles se résorbent.

      J'essuie un échec sur NGC3643 et sa supernova dans le Lion, la galaxie n'était pas visible, dans ce cas difficile de confirmer la supernova.
      Je me rabats sur une galaxie à côté pour ne pas être venu pour rien dans cette zone.

      Observation 9197 : NGC3640.
      A 150x, je la vois faible, condensée et très diffuse.


      J'ai ma revanche sur la précédente supernova avec celle de M61, l'inverse de la précédente, ici la galaxie est plus brillante que la supernova.

      Observation 9198 : M61 et sa supernova SN2020jfo.
      M61 et sa supernova sont vues, mais affaiblies par des voiles de plus en plus présents.
      150x, 218x. La galaxie est faible à très faible, effacée par rapport à ce que je connais. Ses spires sont juste soupçonnées. La supernova est visible très faiblement, il a fallu grossir 218x pour la voir.


      Je m'autorise une pause repos et repas.
      Des cirrus traînent à l'ouest au retour à 1h.
      Je change de zone de ciel pour cette raison, direction des galaxies d'Ophiucus.

      Observation 9199 : NGC6570.
      Assez large à 150x, elle est très diffuse et vue 50% du temps VI3 en vision décalée.


      Observation 9200 : NGC6627.
      Comme la précédente, elle est VI3, mais moins diffuse, à 109x.


      Je baille, la fatigue est toujours là, latente. 6 nuits d'affilée, ça pèse sur le capital sommeil.

      A 2h20 les voiles arrivent aussi sur Ophiucus.
      Je m'endors sur le télescope malgré des clameurs et de la musique loin à l'est.
      Je fais une sieste dans la voiture en espérant le départ des voiles, mais ils sont encore là à 3h30, soit une demi-heure avant l'aube, donc je remballe et dors ici.
       
    • By frank-astro
      Bonsoir,
      Hier soir, ciel voilé, voir bien voilé...
      Un peu comme ce soir :

       
       
      Mais on voit des étoiles, donc Mars. Direction l'Observatoire (ça le fait comme phrase ça !!!) et pointage du C9. Plusieurs SERs mais seulement deux de corrects car seeing qui passe de mauvais à moyen.
      Capture d'une PSF, traitement AS!3 puis Astrosurface. Toujours mon souci de couleur mais bon là, je n'y arrive pas.
      2020-10-18-2053_4-IR-Mars_ZWO ASI224MC_l7_ap115 by Frank TYRLIK, sur Flickr
       
      Bonne soirée,
      Frank
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Enfin une troué pour imager la petite Mars avec un ciel voilé, et bien trop vite fait la première vidéo étant une bouillie la seconde fut nettement meilleure.... et puis c'est tous les nuages ont posé le couvercle.
      Bien pratique Winjupos pour savoir ce que l'on voit exactement comme formations et son orientation. J'ai détecté de la glace, au sud-ouest.
      Ce n'est presque pas mauvais finalement, la couche rouge est la meilleure , d'ailleurs l'image est plus nette malgré le redimensionnement de 25%.
      Traitements : AS3! & ASS.
       

       

       
      Bon ciel planétaires & lunaire
    • By tosi philippe
      Bonjour la compagnie,
      Je continue avec qq objets biens sympas hier soir en attendant un bon seeing pour Mars qui n'est jamais arrivé
      Voici donc la Bulle et le centre de la nébuleuse du coeur IC 1805.
      Newton de 410 mm F/5.6 « maison » optique et méca, Sony A7S Astrodon + filtre duo narrow band HA / OIII plus correcteur Skywatcher F/4.
      70 minutes de pose soit 140 poses unitaires de 30 sec à 3200 iso.
      Forte pollution lumineuse / Traitement Siril, PI et CS6.
      Phil
      Site perso : http://www.photoastro.com/
       

       
      IC 1805 et ses nébuleuses obscures :
       

    • By 6ril
      Salut,
       
      Après l'âme, je me suis attaqué au Coeur.
      j'ai toujours le backfocus de mon correcteur à régler mieux, et j'ai toujours du tilt sur le capteur, mais petit à petit je vais régler ça, (on ouvre, on visse, on referme et on attends la nuit sans nuages...)
       
      Je sais, normalement, un soir = une cible, mais j'ai pas pu résister
       
      setup
      TS 70/420 + reduc 0.8x
      EOS 60D defiltré, filtre uv-ir cut + filtre CLS CCD
      EQ5 + eqstar
      PHD2 + GPcam imx224
       
      IC1805
      35 x 180sec soit 1h45 (j'en avais plus mais j'ai viré celles avec les nuages...)
      D/O/F 50/80/10
       
       
       

       
       
      M45
      27 x 180sec soit 1h20 (là, y'avait les nuages et en plus j'avais envie de dormir :D)
      D/O/F 50/80/10
      traitement siril, PS LR

  • Upcoming Events