oliver55

Objectifs achromatiques grands diamètres sur Alibaba quelle qualité optique?

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

bsr 

 

si tu as le barillet avec surtout ... 

 

460 ! faut pas rever quand meme 

 

je m etait bricoler il y a des annees une 100/600 avec un doublet pour jouer avec le soleil en cak : ca passait plutot bien depuis le temps 

( premiere image ) 

 

suis monter le mois dernier a 150/750 en doublet , un seul essai mais ca a l air de passer aussi  ( deuxieme image ) 

 

mais bon je ne leur demande pas d etre apo quand meme 

 

ps : je peux revendre le 100/600 

 

ps2 le reglage de la collim doit etre chiader quand meme un peu 

 

A8D59DC8-CADC-41CC-9A54-10CC4E786CA7.jpeg

295BCFFB-963B-4795-9FA4-6ED9B2DD0E1D.png

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un super tas de lentille à FD=7,6...

Quand bien même la qualité des verres, de la façon et du design serait optimale, ça me dit rien qui vaille.

Photo d'un objo standart de quelques millimètres de diamètre sur le site, quel respect pour le "pigeon" qui va devoir débourser pour l'objectif de ses rêves...

 

Ah, pardon, ce truc à 33000 boules est fait pour "du bricolage de télescope astronomique"....dixit la traduction. Sans compter qu'avec le covid, tu l'auras à la maison en 2022, ou pas.

 

J'ose pas demander à Lyl une simulation et les spots diagrammes pour un "doublet achromatique" avec les verres habituels d'un tel diamètre à FD=7,6.

 

Reste pu qu'à faire le tube, 3,5m de long, et.... la monture, avec la précision requise.

Pour ce prix brut sans TVA, on a un T700 pur réflecteur, 100% opérationnel, 100% apochromatique, et bien moins lourd...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Anton et Mila a dit :

waou, très rare. Je ne savais même pas que ça existe en 250. 
4000$ ce n'est pas excessif. Ce serait amusant à mettre à côté du Mewlon, sans doute qu'il fait mieux (sauf en mise en température). 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, jldauvergne a dit :

Ce serait amusant à mettre à côté du Mewlon, sans doute qu'il fait mieux (sauf en mise en température). 

Faut voir, c'est pas un ménisque de Mak Cass Skywatcher. Les ménisques de MN dépendent du f/D et les miroirs sont à mini en LK5 à dilatation type pyrex.

Si le tube est en bon état c'est une sacré affaire.

_mn68.jpg.42b96a1f7971b66b66f75b35da5a9243.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Anton et Mila a dit :

Ah oui beau bestiau 22Kg, avec porte à faux. Mais l'image doit être splendide en planétaire. Si tout se passe bien l'instrument devrait passer entre les mains d'un certains acheteur en Espagne !

C'est de l'Intes ? Parce que je ne connais pas beaucoup d'autres fabricants en mesure de sortir un tel tube dans cette configuration optique. Et le look me fait bien penser à ce fabricant. Mais il ne doit pas y en avoir beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, jldauvergne a dit :

Ce serait amusant à mettre à côté du Mewlon, sans doute qu'il fait mieux (sauf en mise en température).

Je ne pense pas qu'il surpasserait un Newlon de 250mm en photo planétaire, mais comme équivalent newton, ce doit-être vraiment sympa, avec un beau champ bien plat, et l'observatoire  qui va avec, et la clim aussi. Oui , il m'irait bien .....:D IVAN....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Anton et Mila a dit :

Je ne pense pas qu'il surpasserait un Newlon de 250mm en photo planétaire

Il n'y a pas trop de raison que le Mewlon arrive à suivre, la différence d'obstruction est vraiment forte. 
Ces télescopes sont de vrais APO killer. Encore que je dis ça mais je n'en ai jamais utilisé. Je connais cependant la qualité optique des Rumak chez Intes.

Je m'étonne qu'aucun fabricant ne tente à nouveau d'explorer cette piste. Le Mak a un avantage encore en plus du Mewlon c'est que le primaire est encore plus facile à faire avec un bon état de surface. C'est sphérique et pas très ouvert en plus dans le cas du Mak/Newt. 
Reste la finition, Takahashi ce n'est pas Intes. Chez Intes on se sent bien en Russie, ça marche mais il ne faut pas trop regarder la qualité des matériaux (tu aimes la fonte d'alu ?). La réalisation est bonne néanmoins car sur les Mak il n'y a pas de shifting malgré le déplacement du primaire de quoi filer la honte à quelques conceptions issues du monde "libre". 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, jldauvergne a dit :

Je m'étonne qu'aucun fabricant ne tente à nouveau d'explorer cette piste. Le Mak a un avantage encore en plus du Mewlon c'est que le primaire est encore plus facile à faire avec un bon état de surface.


C'est un peu ce que Celestron a fait avec les Edge HD non ? Ils maitrisent parfaitement le façonnage des lames de schmidt et le reste est sphérique. Il me semble que le problème des Mak comme les Intes c'est la production du ménisque qui coûte cher et est très lourd. Syntha d'ailleurs n'est jamais allé au dessus de 180mm dans sa production de "mak" (du moins design proche de Mak). Produire une lame de Schmidt vs produire un ménisque style Intes, le choix logique de la production et du coût est vite fait.
Enfin c'est mon analyse basée sur mon expérience, je ne sais pas si elle est juste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Looney2 a dit :

Ils maitrisent parfaitement le façonnage des lames de schmidt

A voir les différentes mesurent publiées par @chonum je reste perplexe.

J'ai vu quelques beaux cas de C14 bien pourris pendant la période de transition US -> chine qui ne sont même pas diffraction limited.

La lame c'est carrément le plus complexe à faire.

 

il y a une heure, Looney2 a dit :

Produire une lame de Schmidt vs produire un ménisque style Intes, le choix logique de la production et du coût est vite fait.

Oui, à qualité égale, le ménisque est plus simple mais le matériau est un peu plus cher (épaisseur) et il faut faire des ajustements successifs pour les courbures : aller-retour sur le banc.

Je le sais parce que j'ai pu suivre la construction de mon MN68 au fur et à mesure, quelques informations soutirées. Tout ça pour que ces cochons de l'armée russe le bloque à la frontière pour raison : "arme de guerre".

Mais ce n'est pas à qualité égale : Intes garantissait du l/6 à 632nm sur la raie HeNe. et l/8 pour les Deluxe.

-----------------------

A propos du Mak SkyW (image de gauche), je rappelle que ce sont des Mak Gregory et non des Ru Mak (miroir secondaire qui a une courbure indépendante, image de droite)

Le 180 est une limite technique car au-delà, chromatisme et sphérochromatisme ne peuvent pas rentrer dans du f/15.

Je rappelle que l'américain Gregory avait prévu cette formule (celle de gauche), à ce diamètre de 7", initialement à f/23 avec une option à f/15 + primaire elliptique (comme fait Orion UK)

Ca n'a rien à voir avec du Rumak.

makGS.PNG

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, lyl a dit :

Tout ça pour que ces cochons de l'armée russe le bloque à la frontière pour raison : "arme de guerre".

C'est son côté lance roquettes !

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, lyl a dit :

 

J'ai vu quelques beaux cas de C14 bien pourris pendant la période de transition US -> chine qui ne sont même pas diffraction limited.

La lame c'est carrément le plus complexe à faire.

Je parlais principalement de la production des Edge HD donc postérieur à la période de transition. En outre j’a toujours vu/entendu dire que le plus complexe à faire c’était le secondaire sur un SCT et je trouve ça plutôt logique. Problème éludé sur les Edge HD.Le processus de polissage de la lame avec dépression par vacuum  il me semble que Celestron, depuis plus de 50 ans qu’ils en font, le font plutôt bien.

Après il peut y avoir quelques pièces, dans un contexte particulier comme tu faisais mention, qui puissent passer sous le radar mais c’est très peu courant à ma connaissance. En outre je n’ai jamais entendu parler d’un problème similaire sur un Edge HD. Les seuls problèmes auxquels j’ai été confrontés en 17 ans de carrière à la vente de SCT était un problème de structure sur les primaires de C14 réguliers qui avait un motif poli correspondant à la structure en étoile du blank de 14 ‘’.

Edited by Looney2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, gagarine a dit :

C'est son côté lance roquettes !

 

Plutôt orgue de Staline!:D

 

Il y a 3 heures, jldauvergne a dit :

sur les Mak il n'y a pas de shifting malgré le déplacement du primaire

 

Les Maksutov-Cassegrain de Romano Zen ont un système étudié et performant aussi d'aprés son site internet.

 

http://lnx.costruzioniottichezen.com/joomla/index.php?view=article&catid=39%3Atubi-ottici&id=70%3Amaksutov-gregory&option=com_content&Itemid=64

 

Il y a aussi les instruments tchèques de Jiří Drbohlav en Mak-Cassegrain type Rumak mais peu de retours sauf un astronome amateur tchèque francophone qui dit le plus grand bien de ce fabricant sur le forum d'en face :

 

http://www.dalekohledy-drbohlav.cz/zrc-coc.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur les C14 de cette page :

http://airylab.fr/rapports-de-mesure/

Le seul correct en rouge et vert : https://www.airylab.com/contenu/mesures/astro/rapport 2016-39002-a.pdf

image.png.2da76cc3a667eaa6941a8835993ee55e.png

Celui là moyen : https://www.airylab.com/contenu/mesures/astro/rapport 2013-18004-a.pdf

Bon, il faut reconnaitre qu'on apporte pas à mesurer tous les  C14 et que c'est en général quand il y a un soucis.

Mais quand je vois un graphe d'estimation comme ça (et chiffres associés), c'est calé chromatisme vert certes, mais avec un sphérochromatisme dégeulasse rafistolé par la collimation : c'est la lame.

image.png.28012d5c6968544089976720b14bae96.png

La longue expérience, certes, mais la transmission du savoir faire n'a pas été sans essuyage de plâtre pour le consommateur.

 

Edited by lyl
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, jldauvergne a dit :

Il n'y a pas trop de raison que le Mewlon arrive à suivre, la différence d'obstruction est vraiment forte. 

Je crois que le Newlon est quand même devant, même si j'en ai jamais eu, et que je n'en aurai probablement jamais. J'ai quand même le sentiment que chez taka rien ne sort rien qui ne soit parfait. Mais passons, je parle peut-être dans le vide.

 

Il y a 5 heures, jldauvergne a dit :

Ces télescopes sont de vrais APO killer

Oui, la, je te rejoins....je ne serai pas étonné que l'on ait du L/6 dans le rouge à 632.8nm. Mais d’expérience, avec le Mak russe 200 STF, ce tube n'a d’intérêt que si l'on a un observatoire climatisé....c'est pour cette raison qu'il ne sort plus, et que c'est la lunette qui est systématiquement utilisée chez moi, même si je pense qu'elle est un grade en dessous en résolution. J'ai le projet de mettre les deux en // sur la monture dans un observatoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mak apo killer... 9_9

 

Ecoutez, pour avoir mis côte à côte ma CFF 180 et un Mak Intes du même diamètre...

Bon ben y a pas d'apo killer. C'est un mythe. Et pas plus un bon Mak qu'un bon C8. Même le Mewlon 210 était en retrait.

Un bon 300 passe devant.

Le seul apo killer, c'est le diamètre.

 

 

 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Anton et Mila a dit :

J'ai quand même le sentiment que chez taka rien ne sort rien qui ne soit parfait. Mais passons, je parle peut-être dans le vide.

un peu parce que sur l'optique Intes ce n'est pas rien. Ils ont des machine de polissage ionique, je ne pense pas que Taka soit doté de tels moyens. Intes est crypto militaire dans sa prod, alors que Taka ne fait que de l'astro  à ma connaissance. Ce n'est pas la même taille d'entreprise. 
Je ne sais pas ce qu'il en est pour Intes Micro qui n'est pas la même entreprise que Intes (mais il y a une patentée entre les deux il me semble). 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, JD a dit :

Ecoutez, pour avoir mis côte à côte ma CFF 180 et un Mak Intes du même diamètre...

Bon ben y a pas d'apo killer. C'est un mythe. Et pas plus un bon Mak qu'un bon C8. Même le Mewlon 210 était en retrait.

Oui ça c'est totalement normal à cause de l'obstruction. Mais le Mak Newt est très peu obstrué. 
On est à 22% d'obstruction sur ce télescope ce qui fait une EER de 90%. Ta lunette doit être dans les même ordre de grandeur et peut être même un peu moins quand tu tiens compte de son chromatisme (tu regardes une image légèrement défocalisée pour certaines couleurs). C'est pour ça que je dis que le Mak Newton est un APO killer; 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour rester dans le sujet, je dirais pour avoir regardé de près et d'avoir échangé avec lui ce qu'à fait Ales Krivanek sur un objectif de 220mm (8.7") avec des verres classiques (~BAKx-SFx) déjà employés il y a plus de 120ans...

 

C'est quand même limite ; le doublet est bien équilibré grand champ stellaire pour du f/15, on peut faire du lunaire avec mais pour exploiter le grossissement, ça devient compliqué sur les planètes (chromatisme calé vers 530nm).

C'est le diamètre qui compte : 220mm permet déjà de monter à x200 sans trop de soucis mais au-delà le chromatisme avec des verres non ED et non anormaux : très compliqué. Ales arrange pour être proche du 1/4 d'onde sur 0.6° c'est bien conçu mais on ne peut pas tout faire avec.

image.png.74bb7b32112e49a9541013345a082d28.png

Le plus gros f/15 classique de la dernière centaine d'année c'est la Zeiss E130, Ensuite pour le même confort on passe aux objectifs AS jusqu'à 200mm, les plus gros sont spécialisés dans un seul type d'observation. L'AS 150/2250mm étant bon dans le sujet Zeiss Coudé que j'ai présenté (capable d'astrophotographie).

 

Même une connaissance de l'Iowa (USA) en était resté à un 6"f/21 (BK7-F2 littrow). Il a décidé de passer à un réflecteur et on a fait connaissance il y a une quinzaine.

 

Amateur de solutions exotiques, il a décidé de passer à 8" gérable en taille (il sait polir les lentilles : cf le sujet sur l'hamiltonien à obstruction non excessive).

Il a également fait un Schupmann mais moins convaincu à cause des difficultés de réglages d'angle.

CI-dessous son littrow 6" d'il y a 30ans, toujours efficace.

IMG_20190730_195151667.jpg.de4b9dbcab18b8ec7189d3798b28e3f3.jpgil a le look image.png.389114224e937c82725693d011f12ea5.png maintenant.

 

---------------------------

Enfin en hyper-spécialisé la 435mm repliée de Puimichel qui devrait migrer vers l'observatoire des baronnies provençales

lunette-serge.jpgsunschear430le10_05_2012.jpg?w=660&h=494

Je l'ai vue de près mais pas eu l'occasion d'évaluer le rendu du champ profond/nébuleuse type M42 Orion ou du solaire bande étroite (continuum) avec.

Mais la photo solaire est efficace c'est sûr, suffit de voir comment JP-Brahic a également exploité un gros achromat récemment dans cet usage.

 

On ne peut pas tout faire avec les achromats.

Pour du multi-usage, restons à la limite 130mm f/15, au-delà il faut sélectionner correctement les fonctions et/ou les limites de ce qu'on peut faire avec.

Il y a un trou certain pour atteindre correctement les 350x efficaces qui sont les limites de l’atmosphère de campagne courante en France en ce moment. Dés qu'on veut dépasser pour du multi-usage, il faut sélectionner un site ad hoc.

Bref la plage de 150-220mm de diamètre on spécialise ou on prend des verres de qualité optique supérieure : les catadioptres et les dyalites font bien le relais dans cette plage.

Après en 250-330mm, les réflecteurs purs (je rejoins JD) rentre dans les considérations optimales pour l'obstruction et la qualité de construction pour faire parler la poudre.

Quant au prix ... n'en parlons pas.

Même si une lulu est plus stable, ça reste un monstre qu'on garde en général en poste fixe.

 

Edited by lyl
etoffer les raisons.
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, jldauvergne a dit :

waou, très rare. Je ne savais même pas que ça existe en 250. 
4000$ ce n'est pas excessif. Ce serait amusant à mettre à côté du Mewlon, sans doute qu'il fait mieux (sauf en mise en température). 

si si y en a qui pistent ce genre de tube...2018..j'ai eu une demi crise cardiaque pour rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

on a un Maksutov-Newton Intes-Micro MN86 au club, en 200x1200. L' obstruction je ne sais plus mais minuscule...et les images produites sont vraiment bluffantes.

Une fois en température qui n'est pas si longue que ça...1h environ, le terme Apo Killer s'applique tout à fait. les bandes sur jupiter sont extrêmement contrastées, et sur la Lune, c'est superbe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, mak178 a dit :

L' obstruction je ne sais plus mais minuscule

20% (40mm)

Vous l'utilisez avec ou sans le ventilateur ?, 1h ça semble un peu long, le ménisque fait probablement 15/16mm maxi.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne les objectifs achromatiques du siecle dernier, n’oublions pas Clave (cocorico) ! Ma 150 f/15 me donne des superbes images sur la lune a 375x (Delos 6 mm). Franchement le chromatisme est a peine perceptible au niveau du terminateur. J’ai meme pousse a 640x par faible turbu avec Delos 3,5 mm. Helas je ne peux voir ce qu’elle donne sur Mars en raison d’une forte sciatique 😡😡😡

En ce qui concerne le 220 Istar, je ne comprends toujours pas le rms wave front voisin de 0,2 ((cl extrait du site Istar affiche par Lyl dans le message plus haut). Ce n’est vraiment pas bon du tout. J’ai pose la question a Ales decembre dernier, il m’a repondu qu’il allait demander a son optirien qui allait me repondre. Puis plus denouvelles.

Or les verres optiques utilises pour cet objectif sont indiques dans le nom de fichier : verres chinois CGGM, avec un flint en F5.

du coup, avec l’aide combien precieuse de Lyl (un tres grand merci !) j’ai optimise un doublet Bk7 -SF5 dia 240 F /15 avec assemblage liquide d’indice. Cette combinaison de verres est tres bien corrigee avec R2=R3, ce qui n’est pas le cas avec BK7 - F2. Je nAi aucun probleme de sphero chromatisme et donc ne comprends toujours oas le rms wavefront de 0,2 sur Istar 220.

du coup j’ai approvisionne aupres de Cdgm un blank Dia 250 ep 26 (delai un mois malgre la civid en mars, reception du colis en moins d’une semaine.)

Ayant deja le Bk7, j’ai fait ebaucher les rayons de courbure et vais me lance dans l’aventure d’une 240 repliee.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By vador59
      Salut à toutes et à tous !
       
      Cela faisait quelque temps que ça me turlupinait... mais la météo ne s'y prêtait pas vraiment ces derniers temps.
       
      Il ne s'agit pas de réaliser une énième expérience avec une petite lentille de récupération, genre binocles de belle-maman et petite loupe comme oculaire.
       
      Le matos, c'est ça !
       
      Lentille simple plan convexe 120mm de diamètre et.... 5000 mm de focale (oui, vous avez bien lu: 5 mètres de focale ! )
       
      La manip', c'est ça !
       
      l'idée est donc d'observer l'image volante d'un astre, sans l'aide d'aucun oculaire, simplement en plaçant son oeil en avant du point focal.
       
      Et ça marche, du tonnerre même ! Première cible, vers 19h légales: la Lune. La lentille est simplement posée sur un support (un poteau de basket pour être précis), vaguement orientée en direction de l'astre sélène, donc avec des conditions d'alignement qui sont loin d'être optimales. Je n'ai pas diaphragmé, juste pour avoir une idée de la qualité de l'image brute. J'observe l'image de l'oeil gauche puis de l'oeil droit. Les deux sont atteints de myopie et présentent donc des focales différentes. La luminosité de la Lune permet un pointage très simple... et quel choc ! L'image est splendide, juste déformée sur les bords (aberration sphérique ou défaut d'alignement ?), mais le grossissement est démentiel. A la louche, je dirais que l'oeil droit grossit autour de 50x et le droit autour de 80x. Le trio Theophile-Catherine-Cyrille est magnifique; Mare Crisium et Mare Marginalis superbes. Les cratères sont nets avec des ombres bien noires, en dépit de l'absence de diaphragme quelconque entre la lentille et mon oeil. Vraiment très étrange comme sensation, encore plus intuitif que d'observer avec un télescope aérien de type Huygens.
       
      Deuxième cible: Jupiter. Bien que très brillante, attraper l'image aérienne s'avère beaucoup plus difficile. Il faut y aller doucement, reculer pas à pas. Je finis par obtenir une première image défocalisée: l'aberration chromatique est visible mais difficile de dire si, là aussi, il s'agit de l'effet de la lentille ou d'un défaut d'alignement des optiques. On recommence, l'image est fuyante mais en deux minutes j'obtiens une image du disque jovien. C'est petit avec l'oeil gauche, plus confortable avec l'oeil droit. Le disque est bien visible mais sans détails. Je n'ai pas remarqué les satellites.
       
      Troisième cible: Saturne. Elle s'attrape beaucoup plus facilement que Jupiter paradoxalement. Image un peu jaunâtre mais très plaisante. L'anneau est visible sans aucune difficulté. Par manque de stabilité (je suis quasiment couché au sol, dans une position assez inconfortable), je ne peux pas affirmer que je distingue la division de Cassini.
       
      Dernier test: Mars ! Sans surprise, de l'oeil gauche, je ne fais que deviner le disque saumon de la planète rouge. Par contre de l'oeil droit, je suis surpris de distinguer une tache sombre bien nette: Solis Lacus ! Là encore, l'inconfort de ma position m'empêche de prolonger l'observation.
       
      En tout cas, la démonstration est faite que ça fonctionne! SI des curieux sont intéressés...
       
      Bons cieux à tous
       
    • By Bungert
      Bonjour à tous,
       
      Que vaut  le  Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un  Newton ?
      Je l' ai essayé en imagerie planétaire avec un T300 Newton-Cassegrain  : je ne vois pas de différence entre les images de Mars faites avec ou sans.
      Mais avec un  ciel voilé, et une forte turbulence  la faible qualité des  images  obtenues ne permettent pas de conclure.
       
       
      Est ce que certains d'entre  vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture?
      Dans ce cas qu'en pensez vous ?
       
      Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température.
      L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron.
      https://www.baader-planetarium.com/en/solar-observation/astrosolar-viewers-and-film/turbofilm-127-x-51-cm-nd-01.html
       
      Bon ciel.
      Francesco
       

    • By Bungert
      Bonjour à tous,
       
      Ah, difficile d'imager Mars en Lorraine.
      Le ciel est généralement couvert depuis le début du mois et les rares fenêtres sont peu propices.
      Néanmoins Daniel est venu avec ses caméras ASI 120, lundi soir le 19,  pour capturer Mars avec le Marcon 300 en mode Newton.
      Puis Yves nous a rejoint, aussi pour voir Mars à l'oculaire.
      Vers 23h, il fallait attraper la planète entre les nuages vers 1h du matin c'était plus dégagé mais toujours voilé.
      Alors nous ne savons toujours pas ce que vaut le vieux télescope pour la photographie planétaire.
      Et ce que vaut  le  Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un  Newton.
      Nous ne voyons pas de différence entres les images de Mars faites avec ou sans. Mais avec le ciel voilé, la forte turbulence puis la buée,  les faibles images  obtenues ne permettent pas de conclure.
      En visuel cependant, vers 3h, l'image était bien détaillée, aussi bien au Florsch-Bachi de 254 qu'au Marcon 300.
       
      Est ce que certains de vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture?
       
      Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température.
      L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron.
      Nous joignons des images bien que "faibles".
       
      Bon ciel (souhaité !)
      Daniel, Yves et Francesco
       
       
      Marcon T300 N + Barlow F = 3800 mm.
      Mars vers 23h30 puis vers 2h, avec une animation par Daniel, les NB sont faites avec un filtre IR610.
      Phobos et Deimos autour de 23h TU 19 octobre. Poses de 4 secondes avec un APN. A ISO1600 : étoiles, Déimos visible, Phobos noyé. A ISO 400 : Phobos et Déimos visibles (23h08 TU).
      C'est peu contrasté et "pâteux" à cause du voile nuageux.
      Comme pour M42 mais c'est "bon" pour la couleur des étoiles, toujours cette rouge (bas-milieu).
      Puis beau lever du jour.
       
       

       
       
       
       
       











    • By neostouve
      Bonjour , j'ai depuis peu un Flextube 355/1600 de chez Sky-watcher , et je l'ai équipé de 2 Baader ClickLock , 1 en 2" vers 2" puis l'autre en réducteur 2" vers 1,25" .
       
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/bagues-adaptatrices/bague-de-reduction-clicklock-50-8-31-75-mm_detail
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/oculaires/systeme-de-blocage-clicklock-baader24011_detail

       
      Le Skywatcher étant fileté en M54X1mm (et non en M54x0.75mm)
       
      Mais de ce fait , je ne peut plus utilisé les 2 tubes de rallonge a vis qui sont fournit avec le télescope . C'est justement pour enlever ces saletés de vis qui abiment les oculaires que j'ai craqué pour passé sur ce système clicklock a serrage annulaire .
      Je trouve pas de tube de rallonge en mâle femelle M54x1 .... c'est déprimant .
      J'ai pensé a rallonger mes oculaires avec une bague de 30mm en m48 , mais c'est vraiment une solution merdique , car il faut des bagues pour tout les oculaires , ou alors s'amuser a la démonter a chaque changement d'oculaire .
       
      J'avais déjà lu un sujet la dessus , je dois pas être le seul , mais impossible de remettre la main dessus .
      Le problème est vraiment lié a skywatcher et ce pas de vis en 1mm
       
      Merci a vous d'avoir lu jusqu'ici
    • By ndesprez
      Bonjour,
      Je suis encore novice en matière de jumelles. J'espère poser les bonnes questions :
      - j'ai du mal à saisir l'importance (la liaison) du chromatisme en fonction du grossissement sur des jumelles ordinaires (j'entends par là pas des bêtes de course comme les Leica qui passèrent dans mes mains aux NCN). L'un de nous aurait-il une expérience en la matière ?
      - aux possesseurs de jumelles à oculaires interchangeables : dans la pratique et couramment quelle pupille de sortie retenez-vous ? Au-delà, quelle PS mini vous arrive-t-il d'utiliser. J'espère au travers de vos réponses situer la frontière entre jumelle et instrument refracteurs ou reflecteurs (lunette et telescope).
      Je ne suis pas sûr de la pertinence de mes questions : je tatonne !
      Cordialement.
      Norma
  • Upcoming Events