• 0
sypack

Conseil de premier achat pour un enfant

Question

Bonjour à tous,
J'ai fais quelque recherche / lecture sur le forum mais je n'ai pas exactement trouver la réponse que je cherchais.

Mon fils de 6 ans adore tout ce qui concerne le ciel, l'Univers, les planètes, les étoiles. Il en sait plus que moi :-) . je lui lis des encyclopédie sur l'espace, il a regardé tous les "c'est pas sorcier" sur le sujet, il a des planètes en décoration dans sa chambre, et il a un planétarium pour s'endormir.
Son rêve pour son anniversaire est de recevoir un telescope pour observer de plus près les planètes et les étoiles.

Moi qui n'y connais rien, j'ai commencé mes recherches sur le web afin de me documenter au mieux sur ce qui pourrait le convenir et ne pas lui mettre entre les mains quelque chose d'infâme qui risque de le dégouter de son intérêt.

D'après mes recherches, nous ne sommes pas dans de bonnes conditions du tout pour profiter de cette passion.
J'ai donc essayé de lui faire comprendre que l'achat d'un telescope risque de lui apporter plus de frustrations que de satisfactions.
En effet habitant en Belgique où la nuit tombe tard en été et qu'en hiver il ne fait pas vraiment des températures à mettre le nez dehors, et en plus où le ciel est souvent couvert, les périodes idéales d'observations seront assez minimes pour un enfant de cet âge.
De plus nous sommes dans une zone où la pollution lumineuse est quand même importante. Nous avons une terrasse qui donne sur l'ouest, où on voit la grande ourse mais pas l'étoile polaire (caché par d'autre maison)
En bref, c'est pas vraiment les conditions de rêve.
Il a assez bien compris mon désarroi mais il insiste quand même avec des étoiles pleins les yeux pour avoir un telescope. 

Après réflexion je me dis que si le telescope est "facilement"  transportable, on pourrait se faire des petites sorties dans des coins plus adaptés en fin de soirée certain week-end, ou l'emmener avec nous quand on va en vacances dans des endroits plus sympa.

J'ai donc besoin de conseils auprès de votre communauté d'astronomes plus avertis sur ce qui serait idéale comme monture/telescope/optique pour qu'il puisse en profiter un maximum et sans le dégouter par trop de frustration.

Au niveau budget, je souhaiterais ne pas dépasser les 500 euros tout matériel compris.

 

Merci d'avance pour vos retours,

 

Cédric et Adrien.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

11 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Bonjour, la question c'est "papa va-t-il s'y mettre avec fiston pour l'aider dans la manipulation du télescope ou fiston est capable changer un oculaire tout seul, ou bientôt capable de se débrouiller seul?
Dans le second cas, je préconiserais le dobson starbast. C'est un vrai instrument, sa manipulation est très intuitive et sa taille est adaptée à un enfant. Si tu envisages d'observer avec lui et que l'astronomie te plait, il est possible que ce télescope soit trop petit pour toi (c'est un télescope qu'on pose au sol et sa hauteur t'obligerait à  te plier à 4 pattes.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

  • 0

Bonne question Maïcé, en effet à force de l'écouter et de lire avec lui sur le sujet. Je me prend au jeu et je pense que le joujou sera aussi un peu pour moi. :)


Donc quelque chose qui ne me force pas à me mettre à 4 pattes ça serait pas mal :-) Mais le Dobson starbast peut sans doute se poser une table pour mon confort... cependant c'est vrai quand pleine nature c'est moins évident.

 

 

Edited by sypack

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Beaucoup d'entre nous sont passés par la Lune : cela tombe bien car même en ville son observation reste aisée. C'est facile, récurent  et si on ne souhaite pas que l'instrument rejoigne un placard, une bonne documentation comme l'AVL peut guider l'observation. Ma préférence va vers une lunette. Une bonne petite achro à grand rapport f/d (10 et +) ou une petite ED à f/d moindre ... Sans Papa, le gamin est perdu (les adultes sans guide humain aussi même si beaucoup sont "contens" de s'en sortir tout seul ...). Ce n'est que mon point de vue.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour ndesprez, 
Merci pour le conseil mais je dis t'avouer que sans un nom de lunette , je ne sais pas bien quoi chercher sur base de tes recommandations.
Si jai bien compris tu préconise ce genre de lunette : https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-skywatcher-ac-70-900-capricorn-eq-1/p,11655#tab_bar_1_select
ou une ED ?? c'est l'acronyme de Equatoriale Dobson? 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Salut

comme tu indique que tu ne veux pas dépasser 500 € tant qu'on y est je te dit qu'un 200 en dobson est tout aussi bien surtout si tu envisage de faire du planétaire "précis" comme voir la tache de Jupiter ou les anneaux de saturne et mars

pour les oculaires les ES sont très bien même pour les amateurs

je pense qu'au début tu devras l'aider à pointer les objets mais tu verras tu pourras voir beaucoup plus de choses qu'avec une "lulu" de 70 mm

ou la monture n'est pas stable du tout

astronomiquement

emmanuel

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci Manup et aux autres pour vos conseils,
 

Donc me voilà déjà un peu mieux armé pour partir  la recherche du cadeau idéal pour mon fils.

 

Je me lance donc à la recherche d'un telescope sur monture Dobson 130 ou 150 ou 200. Mon problème est dans trouver un de stock  livrable dans les 2 semaines....:S

 

Cédric.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je partage l'avis de manup, un 200mm t'en fera voir beaucoup plus que le starbast ou une petite lunette. Un dobson est très intuitif à manipuler, contrairement à un instrument sur monture équatoriale. Tu peux rechercher dans les petites annonces de ce forum. Avec le Covid, quasiment toutes les boutiques sont en rupture de stock.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Ici je t'en met quelques un d'occasion

https://www.webastro.net/petites_annonces/telescope-skywatcher-dobson-203-1200_60679.htm

https://www.webastro.net/petites_annonces/telescope-dobson-orion-n-203-1200-skyquest-xt8-_60820.htm

et ici un tout équipé

https://www.webastro.net/petites_annonces/dobson-orion-skyquest-xti-8--oculaires_60484.htm

tous sont en très bon état

à ta place je prendrais le dernier que j'ai cité

attention je pense que tu devras aller les chercher donc fait attention où ils se trouvent

emmanuel

Edited by manup
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Vraiment un très grand merci pour votre temps.
Oui avec ce Covid, je ne peux malheureusement pas me rendre en France pour le moment. La Belgique a interdit les voyages non-essentiels vers la France (le reste du monde).

Par contre en visionnant quelque vidéo sur les propositions, je me suis aperçu qu'un 200 était vraiment très grand et encombrant dans le cas où je dois le déplacer fréquemment ou le prendre en vacances..

Donc du coup je me dis que pour débuter et pour que le fiston (et moi-même) prenne ses marques avec l'utilisation d'un telescope, le starbast 114 proposé par Maicé est peut-être une option à envisager dans un premier temps (en plus il est de stock sur Astro-shop). Je suppose que ce genre de matériel se revend assez bien et qua ça nous permettra d'investir dans du plus lourd en post-Covid .

Autre question.. Un filtre lunaire c'est peut-être intéressant d'en commandé un directement avec le telescope, je suppose que c'est le premier object céleste que l'on observera :-)

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Le starblast avait eu de très bons échos dans la presse spécialisée et je ne doute pas que comme petit instrument de table ou pour un enfant, tu pourras trouver un amateur intéressé si tu veux le revendre plus tard.

Le filtre lunaire, non seulement n'est pas indispensable, mais il est même carrément inutile. C'est un simple argument marketing, la lune ne risque pas de vous éblouir, quel que soit le grossissement, et même quel que soit l'instrument. Tout au plus garderez-vous une rémanence rétinienne de quelques secondes après son observation mais sans risque.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 18 heures, sypack a dit :

Vraiment un très grand merci pour votre temps.
Oui avec ce Covid, je ne peux malheureusement pas me rendre en France pour le moment. La Belgique a interdit les voyages non-essentiels vers la France (le reste du monde).

Par contre en visionnant quelque vidéo sur les propositions, je me suis aperçu qu'un 200 était vraiment très grand et encombrant dans le cas où je dois le déplacer fréquemment ou le prendre en vacances..

Donc du coup je me dis que pour débuter et pour que le fiston (et moi-même) prenne ses marques avec l'utilisation d'un telescope, le starbast 114 proposé par Maicé est peut-être une option à envisager dans un premier temps (en plus il est de stock sur Astro-shop). Je suppose que ce genre de matériel se revend assez bien et qua ça nous permettra d'investir dans du plus lourd en post-Covid .

Autre question.. Un filtre lunaire c'est peut-être intéressant d'en commandé un directement avec le telescope, je suppose que c'est le premier object céleste que l'on observera :-)

 

Je ne persiste pas mais il y a des 150 en stock chez astroshop

je te les mets ici

https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-dobson-orion-n-150-750-starblast-6-dob/p,13929

https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-dobson-orion-n-150-1200-skyquest-xt6-classic-dob/p,13769

de marque Orion comme le starabast

tu verras plus de choses avec ce diamètre

 

emmanuel

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      *J'ai fait aluminer ce 250 pour la première fois en 92 quand je suis parti au service militaire (oh le vieux!) www.flickr.com
      Et depuis, il a subi des modifications "mecatroniques", notamment l'autoguidage et le rembobinage automatique du secteur lisse.
      J'ai fait hier, sous la pleine lune, un petit time lapse de l'engin en fonctionnement Pour les bricoleurs, notez le rembobinage du secteur toutes les deux heures environ et le va et vient du contrepoids
       
      J'ai fait 1200 images de 20s en jpg avec sharpcap, la 224mc et l'objectif d'origine, monté la vidéo dans virtualdub.
      Je bute sur un problème de compression. Vous avez ci-dessous le gif de 20 mo mais l'avi non compressé fait 1go. Comment on fait? mp4? Comment, avec quel logiciel? Merci par avance!
       
      Nathanaël
       

       
      Edit : La vidéo en .mp4
       
       
    • By aescalle
      Bonjour à tous,
      Hier soir j'ai eu pour la première fois un gros problème d'autoguidage avec PHD2 et ma monture EQ6 R-Pro.
       
      Après un une année sans session d'astrophotographie, J'ai changé mon setup qui était un petit télescope supportant mon appareil EOS en piggyback et une lunette d'autoguidage par une caméra CCD ZWO 294MC Pro (équipée d'un objectif Canon + L'autoguidage)  montée directement sur la monture. Résultat, si mon matériel optique fonctionne bien, je n'ai pas pu continuer la session car j'ai obtenu de grosses erreurs dans PHD2, ce qui m'a inquiété. Suivi inutilisable même sur des poses de 30 secondes. Voir ci-joint la capture du résultat ( copie d'écran PHD2).
       
      Ce qui a changé, hormis le matériel et son poids, c'est l'alimentation 12V du ventilo de la CCD, et la position des cables (câbles d'alimentation CCD et Hub USB à l'arrière, câble Hand control et câble du Polemaster sur le côté de la monture et un câble USB laissé libre vers mon ordinateur.
       
      L'équilibrage ne m'a pas semblé mauvais.
       
      La mise en station est normalement facilité par le Polemaster, ce qui permet un alignement rapide. Je le fais en général sur trois étoile (et plus).
      Hier soir l'alignement m'a semblé bon, les objets stellaires étant bien centrés.
       
      Pour info dans APT, je n'ai pas pu utiliser le plate solving.
       
      Je m'inquiète maintenant du mécanisme de ma monture au vu des messages obtenus dans PHD2.
       
      Quelqu'un aurait-il une idée sur l'origine du problème ?
      (Merci par avance)

    • By patrick60850
      Bonjour à vous tous ,
      petite question sur mon achat de power pack (vente à bon prix d'un ami qui en possédait 2).
      Il fait donc 12 V /7Ah.
      L'entrée de mon LX200 est donné pour 18 V/dc.
      Cela peut-il posé un problème ? si j'alimente avec  ce power pack en nomade ?
      7A/h  quel autonomie à votre avis j'ai calculé environ  4 heures , ai-je tort ?
      Deuxième petite question pendant que j'y suis puis -je utiliser la sortie rs232 pour le piloter avec Stelarium si oui quel câble utiliser .
      Merci d'avance pour vous réponses .
      Bon ciel à vous tous (toujours pourri en pays de bray).



    • By RL38
      Bonjour à tous,
       
      Une petite question, qui est quasiment dans le titre du sujet...
      L'autoguidage est indispensable lorsqu'on cherche à atteindre de longs temps de pose. Ok. Mais est-il également pertinent de l'utiliser dans le cas de poses plus courtes, dans l'optique d'améliorer la qualité globale des images et d'avoir moins de déchets? 
      Cela a t-il par exemple un intérêt dans le cas de poses de 60 ou de 90 secondes? 
       
      Merci d'avance! 
      Romain
    • By olivufu
      Bonjour à tous,
      Je vous fais part d'un petit face à face SSW - XW  (fait avec mes modestes compétences) si cela peut, ou pas d'ailleurs, rendre service à certains(es) qui souhaiteraient un retour à leur sujet.
      Pour moi, aucun du 10mm SSW vs 10mm XW n’a pu être mis en défaut.
       
       
      5h sur ciel dégagé, bon seeing + 1h en diurne
      C6 et C9 à f10.
      Pupille de sortie : 1mm
      Cibles : lune, trapèze M42 + nébuleuse, NGC2362, M105, NGC3389, NGC 884, algieba, M40, mars, M35 + diurne : arbres
       
       
      En version courte : 83 degrés immersif avec un placement d’œil délicat VS 70 degrés plus resserré avec un placement d’œil plus facile. Le reste, c’est aussi bon dans les deux.
       
       
      En version plus détaillée :
       
       
      SSW : Le 10mm est très compact. Je ne détaille pas l’aspect esthétique, mais il est très plaisant, et tient bien en main malgré sa taille contenue. À côté du XW, il est tout petit (2/3 du XW en hauteur, et 3/4 en largeur). Sa bonnette est l’élément essentiel dans ce test puisque c’est à travers elle que tout peut se jouer (ou non) concernant le placement de l’œil et le plaisir de regarder à travers cet oculaire.
      Elle se déplie totalement via un mouvement de rotation sur un peu plus de 90 degrés. Mécaniquement, aucun jeu. C’est parfaitement fluide et lorsque l’œil s’appuie dessus, rien ne bouge.
       
       
      XW est beaucoup plus imposant et plus lourd. Il donne l’impression de sortir d’une autre époque face au SSW. Sa bonnette est démultipliée et il faut bon nombre de tour pour atteindre les 20mm de dégagement. Elle est très précise certes, mais c’est long, c’est long de la tourner;) Mécaniquement, c’est identique, parfaitement fluide et fiable (sur 6 heures d’essai seulement bien entendu).
       
       
      SSW : Le placement de l’œil est délicat. C’est là que tout peut, peut-être, se jouer sur le choix de l’un ou de l’autre.
      Bonnette rentrée à fond tout d’abord : c’est quasiment le seul moyen que j’ai trouvé pour avoir tout le champs avec un contour net. Mais on en profite pas forcément pleinement, car il faut promener l’œil pour regarder l’extrême périphérie. Si l’œil est bien placé, dans l’axe, aucun souci de haricot noir. En revanche, si on se désaxe un peu, il est possible de le voir. Idem en cherchant à se promener sur l’extrême périphérie. Ceci est probablement lié à la pupille de sortie de 1mm seulement sur mes instruments, car j’ai trouvé la ballade un peu plus facile (et le placement dans l’axe aussi) sur le 14mm, qui offre une pupille de 1,4mm.
      Toujours bonnette rentrée, on peut poser l’œil sur la bonnette. J’aime poser l’œil, c’est probablement très subjectif. On est ainsi en pleine immersion dans ce SSW 10. Mais attention encore une fois, l’œil doit être bien placé. On peut aussi décoller l’œil, on perd en champs, mais le centre est toujours très visible et propre. En éloignant l’œil, on récupère hélas notre environnement physique (si vous avez de la PL autour de vous, elle risque de se voir. Dans le noir complet, cela ne m’a pas du tout gêné). En diurne, en revanche, c’est plus notable puisque l’environnement nous saute à l’œil si on le recule trop (pareil si on ouvre le deuxième œil hein). Mais la bonnette se déplie, et se déplie vite et bien d’ailleurs, ne l’oubliez pas. Il m’a fallu environ 20-25 degrés de rotation de bonette pour faire disparaître le haricot sur un œil un peu désaxé.
      En résumé, soit on colle l’œil avec un plein champs très agréable et net (bien que la périphérie ne soit accessible qu’en vision périphérique seulement), mais attention alors au placement de l’œil, et à ne pas trop le ballader au risque de voir un haricot.
      Soit on éloigne l’œil (avec ou sans l’aide de la bonnette, selon votre préférence à aimer appuyer l’œil ou non, et selon votre environnement) mais au risque de réduire assez vite le champs, et le contour net. Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime voir le cercle périphérique du champs bien net. C’est aussi et surement très subjectif.
       
       
      XW : Le placement de l’œil est au global plus facile.
      Bonnette rentrée à fond tout d’abord : à l’inverse du SSW, c’est impossible de voir le disque du plein champs avec un contour net si on colle l’œil au 10mm. Je n’ai vu qu’un tout petit disque de lumière de 25 ou 30 degrès maximum. Disque que l’on peut promener dans le champs de lumière si on le souhaite pour tout voir. Mais quel intérêt ? je n’en ai pas trouvé. Pour en profiter pleinement, bonnette toujours rentrée on est d’accord,  il m’a fallu éloigner mon œil d’environ 12-14mm (avec les inconvénients de l’environnement autour, surtout en diurne). L’œil en revanche se place un peu plus facilement dans l’axe. J’ai moins ressenti le souci du haricot noir. En revanche, si on se désaxe un peu, il est possible de le voir aussi. Encore une fois, 1mm seulement de pupille de sortie dans mes tests.
      En résumé, si on aime poser l’œil, c’est rapé avec la bonnette rentrée.
       
       
      Mais si on la sort, et qu’on dévisse longtemps, longtemps (mais une fois que c’est fait, à priori c’est fait) alors tout prend son sens, et on peut profiter du plein champs, avec contour net, et en posant l’œil sur l’oculaire. Donc plus de souci d’environnement. En revanche, l’aspect trou de serrure est alors plus marqué. On comprends bien qu’on a un œil dans un oculaire. C’est différent dans le SSW, mais plus pénible de bien garder l’œil au bon endroit, et dans l’axe.
       
       
      J’ai pris autant de plaisir à avoir l’œil (droit me concernant) dans l’un et dans l’autre. Placer correctement mon œil et profiter du large champs du SSW n’est pas un souci. Mais il s’agit d’un gros investissement, que je souhaite durable, et j’imagine que dans le cadre d’un rassemblement d’ami, ou familiale, il sera nettement plus facile de faire aimer regarder dans le pentax. Mais si c’est que pour moi (car à la maison, la petite est trop petite, et madame n’est pas trop astro (en hiver, c’est plus que compréhensible)…alors les deux me plaisent.
       
       
      Dès lors, j’hésite toujours : 83 degrés immersif avec un placement d’œil délicat VS 70 degrés plus resserré avec un placement d’œil facile.
       
       
      Le XW permet de rester concentré davantage (je trouve) car le champs est un peu plus réduit. On est peinard, l’œil posé sur la bonnette (bien sortie quand même). On voit bien tout le champs, et le cercle périphérique est net. C’est un gros pépère, et nous aussi quand on regarde dedans. Mais on a un effet plus resserré qui nous rappelle bien que c’est un oculaire. On sent l’image légèrement plus éloignée de nous. Il sera en revanche facilement prêtable à tout le monde (enfant, lunetteux), c’est certain.
       
       
      Le SSW est plus complexe, plus délicat. Mais offre plus de champs. Et reste facile pour qui aime regarder dans des oculaires….mais c’est moins évident pour tout le monde, sauf à sortir la bonnette, et alors là oui. Mais le champs se réduit.
       
       
      Je me dis alors que la qualité optique va faire la différence…..
       
       
      Et boom, rien, mais alors rien. Si je chipote un peu, avec mes maigres compétences et après 1 heure au moins passée uniquement sur la lune (autant se péter directement la pupille dès le début), je repère peut-être un contraste de 5% meilleur sur le pentax. Et encore…… Pour le reste, rien, j’ai pourtant cherché. Mon objectif n’était pas tant d’observer, mais de les différencier pour en choisir un. Rien. Les aberrations éventuellement repérables autours de la lune, identiques. La courbure ? quasi identique. Les étoiles défocalisées sont identiques à 65 degrès en périphérie sur les deux. Si on va au bout sur le 83 degrès du SSW, évidemment cela s’empire un peu, mais disons que ces 13 degrès de plus ne sont là que pour l’immersion globale. Il ne faut pas vraiment espérer les exploiter à 100% du potentiel qu’offrent les 50 degrés centraux. Avec le réducteur .63, aucune différence non plus. Alors j’ai peut-être tué ma meilleure nuit à tester, car c’était bien hier. Mais bon j’ai quand même fait 5 heures sur le ciel
       
       
      Les amas, ou autre discrètes galaxies ne m’ont pas non plus permis de trouver un delta notable entre les deux. Rien.
       
       
      Côté mécanique, rien, c’est super des deux côtés.
       
       
      Mon bilan global ?
       
       
      Comme c’est un 10mm sur un SCT, il me permettrait de faire du planétaire, des amas, des galaxies éventuellement (je connais encore peu), des splits de doubles, des nébuleuses planétaires ou autres nébuleuses pas trop grandes. M42 était superbe hier dans les deux !
      C’est le 1XD, donc optimum à priori, à la condition que je puisse le sortir régulièrement sur nos ciels.
      Donc est-ce que j’ai besoin de 83 degrés ? non clairement. Mais le SSW est plus petit, plus léger, assez fun, et surtout moins cher. Alors j’hésite encore…… et je n’ai pas trouvé la moindre réponse à mon hésitation.
       
       
      Planétaire : avantage de 1% au pentax car j’y resterais peut-être plus concentré dans ce pépère….et disons qu’il ait plus de contraste (vous vous souvenez ? les 5% hyper subjectifs de mon œil de débutant)
      Amas : avantage au SSW pour le champs
      Lune : Le SSW donne plus de champs, le XW donne plus de confort pour une longue session de cratères. Match nul
      Les doubles : match nul
      Le prix : le SSW
      La compaticité (ou à défaut un moindre déséquilibre sur un instrument équilibré) : le SSW
      Le relief d’œil et le placement : le XW est plus facile, mais quand on prends en main le SSW, c’est kifkif (mais pas pour toutes les personnes qui mettront leur œil dedans).
       
       
      Alors là je me suis dis : tiens j’ai le SSW 14, sont-ils parafocaux ? ben non loupé. J’ai du retoucher assez largement la MAP. Et merde…
       
       
      Seconde sortie :
      Un seul objectif : tester QUE le confort, et uniquement le confort. Point.
       
      Victoire de XW.
      J'ai tout tenté pour préférer SSW, moins cher et plus compact, mais XW est plus confort sur mon oeil.
       
      Je me suis même offert le luxe d'un dernier test : la barlow.
      Ils n'ont pas bronché la moindre seconde.
       
      J'ai halluciné sur la lune (sans ND). Par contre derrière, j'ai dansé la java avec ma pupille droite de 2mm, et ma pupille gauche de 6mm 😂
       
      Merci d’avoir lu
      olivier
  • Upcoming Events