Recommended Posts

Salut les astrams,

 

Au vu de la météo j'ai remis ça, Météoblue  était au vert avec un bon seeing et j'ai pu le vérifier. Le paysage Martien évolue, les régions Est  apparaissent et Solis Lacus est visible à coté du Sinus Sirénum.

 

dobson 300 à 300 et 430X avec et sans filtre orange. dessin crayon de couleur et graphite sur canson blanc puis collé sur canson noir.

 

                                 Mars14092020.thumb.jpg.a689c2dbd47178f67a3a398469b3226f.jpg

 

 

Le CROA derrière le dessin.

 

                                 5f5ef4a568559_Mars14092020CROA.thumb.jpg.89e88f61252cb385fd56bc3bd63d2819.jpg

 

bon ciel à vous 

 

Lolodobs le dévoreur de monde 👽

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 49 minutes, Piotr Szut 2 a dit :

plus contrasté et coloré

bonjour Piotr,

ba moi je vois des couleurs subtiles genre rose orangé assez pâle. Et les régions d'albédo sont en gris dégradé, une copine me disait ne percevoir que la calotte polaire sud dans son 200...comme Serge V c'est assez mou du genoux, il faut insister mais les détails arrive à l'observation prolongée. Tout cela dépend aussi du diamètre, de l'observateur et du ciel ;)

 

Lolodobs le dévoreur de monde  👽

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que c'était assez mou cette nuit :)

Parfois plus aucun détail visible sur la planète.

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours aussi joli et réaliste ! Il y a les aigrettes, mais aussi la couleur qui est pile celle que je vois, là où les photos montrent plutôt des teintes oranges.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut 

Merci Alain, Fred et Bruno bien sympa !

Pour la couleur j'ai pris tout les rouges, roses et oranges qui trainaient à la maison. J'ai fait un nuancier que j'ai comparé à l'oculaire et...bof, même avec les Faber C . seul le mélange d'un orange et d'un rose léger, de marque inconnu, était à mon goût. Maintenant le scanner est très moyen, mais c'est mieux que mes photos au tel 😉

 

Lolodobs le dévoreur de monde 👽

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis revenu sur ton dessin, et j'ai compris ce qui au début m'avait gêné.

Ta dessin montre bien l'effet d'éblouissement qu'on a en regardant un objet brillant.

C'est le dessin du champ télescopique et pas seulement un dessin de Mars.

Mes dessins, pas ceux de cette année car je n'ai pas de télescope à disposition,  montrent uniquement le disque de la planète,

et donc des détails probablement plus saturés, ou exagérés que les tiens.

En tout cas d'accord avec toi pour la couleur générale: un mélange de rose et d'orange pâle

Et j'ai oublié de le dire, j'aime beaucoup ce style.

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette année, à part à l'oeil nu régulièrement, je n'ai observé Mars qu'avec ma lunette 60/910 en début de saison, encore basse sur l'horizon. J'ai vu une petite bille sans détail, orange très vif tirant presque sur le rouge. Cette couleur chaude intense était en grande partie due à la faible hauteur, tous les astres paraissent plus rouges quand ils sont bas.

 

Sinon dans mes souvenirs de 2018 au C14 la couleur était plutôt saumon avec de jolis détails assez contrastés mais aussi beaucoup de turbu (absente de ma petite lunette ;))

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

joli-joli ! ambiance retranscrite telle qu'on la découvre à l'oculaire.

pour la couleur perçue et retranscrite très pâle, l'effet "d'éblouissement", je pense qu'elle est principalement due à ce que l'observation se fasse en mode "nocturne", avec lumières atténuées. en passant dans un mode plus "diurne", avec un environnement lumineux, l'emploi d'une lampe blanche non atténuée, je pense que cette perception devrait changer _ quoique le contraste cette année soit assez faible.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Salut à vous,

 

Piotr, Cédric et Serge merci 🙏

 

Oui c'est un dessin représentant Mars entre G= 1 et 1,5 D (sur bon seeing avec powermateX5, mais là c'est sport pour le suivit...) sur Dobson 305mm, à la Bino TV. Avec et sans filtre rouge , orange sur roue. Pour dessiner je n'hésite pas à allumer ma frontale blanche vu que l'objet est très brillant. Pour l'observation planétaire je n'ai jamais essayé en environnement lumineux; Déjà que quand tu as la Lune dans le dos c'est gênant à cause des reflets. J'ai une lampe liseuses pour la planche à dessin, qui pourrait rester allumer tout le temps mais pour dessiner elle n'éclaire pas assez, alors lampe frontale...

 

Lolodobs le dévoreur de monde 👽

Edited by lolodobs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By guilaume
      Bonjour, 
      Une petite Mars d'hier soir au C8, Un peu mieux que les precedentes
      L'image est au C8,avec une barlow mizar etl-2 avec divers bagues allonges, un adc et l'asi 385. D'après Firecapture, je serais à 5500 de focale. 
      3min, 25%, deconvolution weiner avec une pincée d'ondelettes, mais vraiment très peu.
       

      Je traiterai les autres videos plus tard.
       
      Bon ciel
    • By tosi philippe
      Bonjour à tous, cette nuit dans la souffrance...   à 2h36 locales
      Pas mal de turbu hte fréquence et légère brise de Nord, pas facile pour imager tout ça mais la planète se présentait tellement bien...
      Je recommencerai cette nuit et surtout celle de demain avant l'arrivée (encore ) du mauvais temps dans le Sud 
      Image en IR 742 nm / RGB avec le Newton 410 mm F/5.6  "maison" pour l'optique et la méca.
      Barlow 3x + ADC PA + filtres Astronomik  IR et RGB / 45 sec / couches / ASI 290 échant 0.06 " / px
      2 min de film pour l'IR 742nm.
      Travail sous AS3 et Astrosurface, bon ça me fera un souvenir...
      Phil
       

    • By CASTOR78
      Salut à tous,
      J'ai profité de la seconde moitié de la nuit du 28 septembre pour faire des captures martiennes. C'était galère: des nuages fréquents et une forte turbulence après les nuages.
      Un seul film valable: celui de 4h30 lc entre deux nuages.
      Ce n’est pas la définition « beaudoineuse » ou « fabresque » mais ça passe quand même.
       

       
      Pour les vieux (comme moi):

       
      La version redressée:

       
      VMC330, barlow 2x, ADC, ASI224mc
       
      C'est la même face que ma précédente capture faite le 22 à 1h, pas de chance.
      Prochaine cible: Syrtis Major !
      Jean-Yves
       
       
       
    • By Daniel B
      Bonjour le groupe,
       
      Comme la discussion est assez intense ces jours-ci au sujet des mérites comparés de la déconvolution et des ondelettes pour traiter les images planétaires et notamment celles de Mars, j'ai décidé de me faire une tête (sans trop me la prendre) sur une de mes images de la nuit du 26 septembre. Cette nuit-là était difficile: de très bons moments alternaient avec de la bouillasse complète. Ce que j'appelle une nuit à 10%, allusion au pourcentage d'images par film que je m'attends à pouvoir conserver!
      Les moments de bon seeing m'ont permis d'obtenir une assez bonne collimation, comme le montre la psf qui figure en bas à gauche de la planche. 2% de 150 000 images pour cette psf, laquelle a été obtenue en plein milieu du capteur, là où j'ai ensuite placé Mars.
       
      J'ai donc entrepris un marathon de traitement sur un composite, celui de 4h27 TU. Je ne prétends en aucun cas avoir tiré le maximum possible de chaque variante de traitement. J'ai fait ce que j'ai pu. La planche présente donc les résultats de ce marathon. L'ajustement des couleurs est exactement le même pour toutes les images. Je n'ai procédé à aucune correction d'éventuels rebonds du limbe, afin de conserver cette donnée pour la comparaison. Il faut évidemment regarder la planche à sa taille réelle.
       
      L'image brute (en haut à gauche) a été obtenue par AS!3 avec un drizzle de 1.5x. Les images sont donc à 150% de leur taille d'acquisition. Cela veut dire aussi que la psf correspondante est celle agrandie à 150%.
       
      J'ai utilisé plusieurs méthodes  de traitement, seules ou en comparaison:
      - ondelettes AstroSurface seulement (même pas de déconvolution R-L qui est dans le même menu);
      - déconvolution R-L sur psf réelle suivie d'ondelettes;
      - Photoshop seulement: aucun renforcement dans AstroSurface; cette variante, je l'ai essayée pour voir ce que je tirerais de la brute "à la manière de @Martin Bernier", qui se sert uniquement de cet outil! 
      - deux variantes de déconvolution Wiener sur psf réelle suivie d'ondelettes;
      - un traitement fait uniquement à l'aide de trois étapes successives de déconvolution Wiener avec des psf de plus en plus petites.
       
      Qui est le gagnant? Très difficile à dire. Dans tous les cas j'ai tenté d'éviter d'empâter les détails et de créer ou forcer les rebonds clairs qu'on voit très souvent autour des structures sombres comme par exemple les "doigts" d'Aurorae Sinus.
      En fait les différentes variantes sont remarquablement proches en termes de résolution. Je ne m'attendais pas à ça. Pour trouver des différences révélatrices il faut aller dans les détails. Par exemple, la plupart des images montrent de discrètes zébrures obliques dans la région d'Argyre, zébrures qui sont au mieux trop marquées et au pire carrément artefactuelles. Les deux versions de la première rangée sont les pires à cet égard. Les deux versions qui présentent le moins ce défaut sont aux deux extrémités de la rangée du milieu: Photoshop seulement et 2x Wiener + ondelettes. Pour la finesse de l'ensemble des détails, je n'arrive pas à trancher. Pour les rebonds de limbe, j'opte pour la version Photoshop seulement.
      La rangée du bas est un peu spéciale puisqu'elle montre les étapes du traitement "Wiener seulement". C'est donc l'image d'en bas à droite qui doit être comparée aux autre plus haut. Je l'ai tentée pour voir si on pouvait complètement remplacer les ondelettes par la déconvolution. Bien que le résultat ne soit pas parfait (voir les artefacts en bordure de calotte polaire: un effet de grille dû au drizzle mais renforcé par la déconvolution fine), je crois que lorsque les conditions sont réunies cette approche est tout à fait à la hauteur.
      Si je devais absolument faire un choix, il se porterait sur la version du milieu à droite: deux passes successives de déconvolution Wiener (psf décroissante) suivies d'ajustements mineurs par ondelettes.
       
      Qu'en pensez-vous?
       
      Daniel
       

       
  • Upcoming Events