Marc Delcroix

Neptune et Triton le 12 septembre 2020

Recommended Posts

Salut à tous,

Première Neptune de l'année, elle est déjà bien visible en milieu de nuit, accompagné comme  d'habitude par Triton (ce qui est bienvenu pour faire de la dérotation). Le centre semble brillant, mais sur 3 images différentes il n'y a pas de preuve de rotation avec la planète, les données sont un peut trop bruitées...

n2020-09-12_23-30-07_ir685_md.jpg

Bons ciels,

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 1 minute, Marc Delcroix a dit :

mais sur 3 images différentes il n'y a pas de preuve de rotation avec la planète, les données sont un peut trop bruitées...

belle observation. 
Je suis un newbee en imagerie de ces planètes avec un petit télescope. Sur Uranus je constate un phénomène de diffraction qui fait un anneau genre beignet sombre sur le bord. Je pense que ce qui se passe là c'est la même chose. Pour éviter ça, je pense qu'il faut mettre des ondelettes assez grasses, sans trop forcer, et ce qui marche bien sur Uranus au Pic comme avec un 300 c'est de brutaliser la courbe de gamma pour contraster, car ça, ça n'induit pas d'artefacts. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement sur les planètes j'utilise les ondelettes les plus fines, mais moins sur Neptune et Uranus. Et systématiquement je contraste plus l'image, il faudrait que je vois si le gamma permet de faire mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une belle première Marc, le Triton est sacrément faiblard :)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By dfremond
      Bonjour les amis

      Ca fait un moment que je me demandais s'il etait interessant d'utiliser la 462c plutot que la 290m pour faire Neptune en IR proche au filtre Baader 610+. Il fallait y consacrer une nuit avec un bon seeing, et cette nuit s'est produite le 9 au soir. Ca revenait aussi a gâcher eventuellement cette bonne nuit si la 462c ne tenait pas ses promesses... Ciel calme a la tombée de la nuit, puis quelques turbulences et retour du calme avec la venue du brouillard, malgré ses inconvénients. Legere brise de Nord-est, mais curieusement, chez moi ça ne gene pas trop, contrairement à ce que je lis sur le site.
      J'ai fait 7 captures de 20 minutes conscutives, ou presque, de 19h16 à 21h36 TU. Mais c'est à partir de 20h TU que les bandes sont exploitable, avec un limbe planétaire bien defini.
      J'ai passé beaucoup de temps a deroter toutes les captures, choisir le pourcentage d'image gardées dans AS3(qui va de 20 a 40% en l'ocurence): on peut se demander si la dérotation est importante ôur Neptune: là je reponds oui, car j'ai une monture altazimutale et que sur des temps de captures de 20 minutes, la rotation de champ devient énorme, et il faut absolument la corriger. Pareil pour l'adc, quand je n'en mets pas, j'ai une silhouette de Netune ovalisée verticalement par la diffraction differentielle, ce n'est pas gérable ensuite.  Pour le traitement, tout est fait avec astrosurface (apres autostackkert 3) avec  wavelets exclusives, car je n'ai pas confiance dans la deconvolution wienner, qui rend un peu comme les illustrations serigraphiques: a grande echelle, l'image est tres bonne, mais quand on zomme, ça donne des petits plots plus ou moins reguliers, et ici on est condamné à la petite echelle... 
       
      Autant le dire tout de suite, je suis tres content du resultat de cette petite camera qhy5III462C en IR: c'est vraiment une bombe! La sensibilité est telle que les temps d'expo sont identiques en IR et en couleur! 
      Justement, c'est une cam couleur, le probleme est comment l'utiliser en noir et blanc? Il y a la soution de faire une conversion en noir et blanc dans un logiciel. Pour ma part, j'equilibre au mieux les trois couleurs, et je laisse tel quel: ça donne un rendu legerement coloré, ce qui correspond a de fausses couleurs, mais j'ai essayé de transformer en noir et blanc dans les logiciels, et ça perd curieusement en detectabilité, donc je laisse comme ça, meme si suite aux ajustements des curseurs, les nuances changent un peu.
      Voila quelques images, toutes à la taille de capture, avec televue 3x, adc puis roue à filtre et cam qhy5III462C
       
      20hTU
       

       
      20h19TU

       
      20h42TU
       

       
      21h04TU
       

       
      21h24TU
       

       
      21h46TU
       

       
      21h46TU
       

       
      Et enfin l'animation des 6 images 
       

       
      En haut et a gauche sur le limbe, on voit un spot tourner, a une vitesse coherente, sur quasiment chaque image.  J'ai aussi l'impression qu'il y en a d'autres, juste à cette lattitude.  
      Evidemment, je ne pense qu'à y retourner... Cette planete est addictive, mefiez-vous!
       
      Bonnes captures!
       
      17/10/21
       
      Je rajoute ce soir une version au traitement beaucoup plus "hard", et convertie en noir et blanc pour montrer le mouvement tournant des petites taches blanches qui ne sont peutetre pas que du bruit. Qu'en pensez-vous?
       

       
       
       
    • By Christophe H
      Bonsoir à tous,
       
      Hier soir, j'ai bien failli renoncer à faire du planétaire quand j'ai vu que le jet stream avait augmenté depuis la veille. Il a presque doublé d'avant hier à hier en passant de 10 à 18m/s. Heureusement que je ne m'en suis pas arrêté à ça, il me semble que le seing au final était bien meilleur qu'avant hier.
       
      Pour commencer, un gif de Saturne sur 30 minutes en R, V et B avec l'ASI 120-mms, la roue à filtres Starlight, l'ADC, la Barlow x3 Explore Scientific le tout sur le vieux SW 254/1200 et son primaire tout piqué et bien sûr sa nouvelle EQ8. Pour Saturne, 10 images sont tirées des vidéos de 1 min par filtre coloré. 

       
      J'ai utilisé 9 de ces images pour jouer avec WinJupos, à gauche l'image sans dérotation et l'image équivalente dérotée qui n'a eu que du Van-Cittert (2x) après:

       
      Ensuite, au tour de Jupiter, avec des vidéos de 30 s derrière chaque filtre sur 30 minutes. Les 20 images sont montées en gif :

       
      Comme hier, j'ai fait un essai de dérotation sur 9 images du début et 9 images de la fin. A gauche, sans dérotation, à droite avec :
      à 21h54

       
      et à 22h10

       
      En attendant le passage de Neptune au Méridien, je me suis filmé les satellites de Jupiter, pour voir :
      Io, Ganymède et Calisto sont à 3x la taille d'acquisition.

       
      Neptune passe le méridien, c'est son tour. Les poses unitaires sont de 300 ms, gain à fond sur 12 minutes pour chaque filtre (environ 7200 images//filtre). Histoire d'un peu de confort visuel, les images sont empilées à 3x la taille d'acquisition.

       
      Et je poursuis avec des poses de 1s en luminance, histoire de mettre en évidence Triton.

       
      C'est tout pour le planétaire, il fait froid et humide. Je monte donc la Starlight SX9 avec sa roue à filtres et correcteur de coma au foyer. Je lance des acquisitions pour 3h  par poses de 1 minute soit 90 luminances, 30 rouges, 30 vertes et 30 bleues sur NGC40.

       
      Quand je me lève au bout des 3 heures, il fait trop froid et humide pour remonter le système en planétaire pour Uranus.
       
      Bonne soirée.
       
      Christophe
    • By christian viladrich
      Salut à tous,
      Voici une image de Neptune prise au RC 500 dans d'assez bonnes conditions. On voit bien que le pôle sud est plus lumineux. Il semblerait qu'il y ait quelque chose côté hémisphère nord ? Malheureusement, le seeing était moins bon lors des deux vidéos prises avant, donc difficile de confirmer.

       
      A ressayer ...
    • By Christophe Pellier
      Le seeing ce soir-là était nettement meilleur sur Neptune que sur Jupiter, même si ce n'était pas aussi bon que le 23/09.
      Deux images, l'une en couleur à la 462MC, l'autre en R+IR avec le 642 Astronomik et la 290MM.
      Je présente deux traitements, l'un avec ondelettes seules, l'autre avec psf, parce que c'est toujours aussi difficile de se prononcer sur l'effet du traitement psf sur cette cible. Vous en pensez quoi ?
      La psf a été prise avec le 642, gardée à sa taille réelle pour le traitement avec le même filtre, réduit à 75% pour le traitement en RVB. Je l'affiche avec luminosité réhaussée sur les planches mais bien entendu, elle n'est pas du tout saturée pour le traitement  
      Avec le 642, on a toujours un point lumineux au milieu... comme les fois précédentes. Ca ressemble bien à un artefact, donc. Pourtant le traitement est incroyablement léger, après la psf, juste un coup d'ondelette de bas niveau.
      La difficulté est accrue par le fait que le bord du disque de Neptune en infrarouge est réellement plus brillant que le centre du disque. C'est facile de tourner ça en gros effet de rebond... 


    • By christian viladrich
      Bonjour à tous,
      Pas grand chose à voir cette du nuit du 21 septembre au RC 500, à part l'embrillancement de la zone sud. Mais comme le seeing était assez moyen, cela n'exclue pas que des détails puissent avoir été visibles avec une meilleure résolution.

       
  • Upcoming Events