BlackMaple

M15 ou le flou artistique des globulaires...

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Joli et sans doute difficile je conçois fort bien :)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un régal! Quel diamètre et quel grossissement? Parce qu'on grossissant  on arrive à discerner des étoiles vraiment brillantes sur l'amas qui le font reconnaître de suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heuu bah s'ta dire o.O, c'est marqué en gros sous l'dessin! ^_^

T203 pour un ocu de 6 donc 203x.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arf, j'ai lu les autres trucs mais pas ça :D Je vais me coucher !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Guillaume,

 

Très joli dessin d'M15 avec le CROA qui va bien ( et les détails techniques 😉) . 

 

Lolodobs le dévoreur de monde 👽

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle représentation de cette célébrité, pour en profiter vraiment il faut cliquer sur ton dessin et le zoomer autant que possible.

Suggestion : en plus de ton format "fiche" que tu mets ici, mettre aussi une version cadrée et zoomée sur l'AG exclusivement ? Comme ça on aurait les deux versions directement, sachant que c'est la version zoomée qui mettrait le mieux en valeur le travail d'observation et dessin.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, fred-burgeot a dit :

Suggestion : en plus de ton format "fiche" que tu mets ici, mettre aussi une version cadrée et zoomée sur l'AG exclusivement ?

 

Pourquoi pas oui! -EDIT- Tadaa!

 

Merci en tout cas! ;)

Edited by BlackMaple
Edit Fichier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau rendu d'un superbe amas de saison ! Je comprends et partage ton intérêt pour les globulaires, et vois parfaitement ce dont tu parles quand à l'aspect mouvant. C'est aussi le cas sur d'autres objets faibles, galaxies et NP, dès lors qu'on cherche à les analyser. Difficile alors de figer l'image pour dessiner vraiment ce dont on est sûr ! En tous cas c'est peut-être sur les globulaires classiques que j'ai trouvé le gain le plus important en passant de la lunette au T 300 (ainsi que sur les petites NP et amas de galaxies bien plus riches). ah ...dès qu'il faut et qu'on peut grossir, le diamètre impose sa loi !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By RIGEL33
      Les Hyades et la nébuleuse de Hind
       
      Lors de la rencontre annuelle d’AG33 réservée aux adhérents, nous avons pu bénéficier de deux nuits correctes lors de cette semaine de nouvelle Lune du mois d’octobre : celles du jeudi et du samedi.
      Nous étions loin de la pollution lumineuse des grandes villes, sous le ciel du triangle noir de l’Aquitaine.
       
      Avec mon setup « grand champs », j’ai visé les Hyades qui forment l'amas ouvert le plus proche de nous à une distance de 151 années-lumière. Il est constitué de 300 à 400 étoiles partageant des caractéristiques communes telles que l'âge et la composition chimique. Les quatre membres les plus brillants de l'amas sont toutes des géantes rouges qui ont commencé leur vie sur la séquence principale en tant qu'étoiles de classe spectrale A. Elles forment un astérisme en forme de « V » représentant la tête de la constellation du Taureau et couvrant quatre degrés (l’équivalent de 8 pleines Lunes). 
      Aldébaran, l'étoile la plus brillante du Taureau (en bas de l’image), fait partie de cet astérisme, il représente l'œil du Taureau mais ne fait pas partie de l'amas. Aldébaran est en effet situé deux fois plus près de nous que l'amas.

      L'amas tire son nom des Hyades de la mythologie grecque, les nymphes de la pluie. Selon le mythe le plus répandu, elles furent les nourrices de Dionysos. Zeus les transporta au Ciel pour les remercier de leur dévouement à protéger son fils de la jalousie de son épouse Héra.
       
      Photos prises le 15 octobre 2020 à Allons (47) – Canon 350D défiltré partiel avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f/4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage).
      57 poses de 2 minutes – ISO 800 – 23 DOF – Iris et Toshop.
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Le même soir où j’ai imagé les Hyades, en regardant de plus près le Triangle du Taureau sur Stellarium, je m’aperçus qu’il y avait un peu au-dessus des Hyades la nébuleuse variable de Hind. On la voit sur l’image grand champ en haut à gauche comme deux étoiles entourées d’une voile de gaz. Je décidais alors de la viser avec la lunette.
       
      Cataloguée NGC 1555, cette nébuleuse par réflexion est éclairée par l’étoile variable T Tauri qui est un système stellaire triple. Elle a été découverte par l’astronome John Russell Hind en 1852 et se situe à environ 600 années-lumière de nous.
       
      Malheureusement, ma monture ayant un souci de connectique, elle a subi des microcoupures. Je n’ai cumulé que très peu de poses pour ce genre de nébuleuse. Cependant, l’image n’est pas trop moche et on voit la nébuleuse. Je la soumets donc à votre bienveillance.
       
      Photos prises le 15 octobre 2020 à Allons (47) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage).
      33 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 23 DOF – Iris et Toshop.
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
    • By Achaim
      une prise dans la constellation de Cassiopée
      ngc 663 en bas a droite et 654 en haut
      200/1000 SW 
      XT4 Fujifilm 32 poses à 6400 isos
      siril et darktable
      image cliquable en grand critiquable en petit et jetable si envie
       
       
       
       

       
    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin

      7 dessins : 9211 à 9217.

      Je commence mes observations dans une nuit pas complète, peu après minuit.
      Les ballots de foin sont réduits à 2 ou 3 étages, les vaches avaient si faim que ça?
      Ils dégagent une bonne odeur de foin.

      Quelques voiles à l'ouest finiront par gêner en cours de nuit.

      Je pointe tout d'abord un amas ouvert du Cygne, dans le souk vers Sadr (gamma Cygni).

      Observation 9211 : Cr421.
      Collinder 421 est vu facile, détaché à 75x. Un voile arrive et gêne, j'écourte le dessin, manquant les plus faibles étoiles.


      Un chevreuil s'entend au nord-ouest.
      Jupiter et Saturne se sont levées.

      Le Strock est ensuite dirigé vers quelques galaxies du Bouvier.

      Observation 9212 : NGC5515.
      Elle est faible à très faible. Je l'ai prise pour une étoile à 109x, mais à 150x le doute est levé, c'est bien une petite galaxie.


      Observation 9213 : NGC5608.
      Celle-ci est bien plus dure, vue VI4 à 5 donc à la limite de mes capacités, mais vue plusieurs fois au même endroit à 150x. Les étoiles du dessin sont elles-mêmes très faibles à VI3, ce qui ne facilite pas l'accrochage de la vision sur un point de repère.


      Observation 9214 : NGC5630.
      Elle n'est pas détectée à 75x mais devient facile à 150x, très faible et allongée, avec une orientation qui reste incertaine.


      Observation 9215 : NGC5696.
      Très faible, diffuse, elle est sûre à 150x bien qu'il n'y ait pas d'étoiles faciles à côté pour faciliter le repérage.


      Des chieurs en voiture, égarés, m'éclairent depuis le sud à 1h de leurs phares pendant 5 minutes avant de faire demi-tour. J'ai pu préserver la vision nocturne de mon oeil droit.

      A 2h, les canards et grenouilles de la mare à l'ouest s'agitent.

      Je dessine la nébuleuse de l'Emeraude, nébuleuse planétaire d'Ophiucus.
      Observation 9216 : NGC6572.
      75x, 480x. Elle est brillante et très vert pomme à 75x. L'anneau et la structure en spire apparaissent à 480x. Je perçois aussi un halo VI1 autour, serait-ce de la diffusion?
      Elle réagit très bien au filtre Oxygène III. Elle répond assez bien en HBêta mais au prix d'une moindre extension qu'en OIII.
      Elle montre une texture granuleuse et son centre est plus marqué. A 480x, sa teinte délavée n'est plus évidente.


      Je suis fatigué et des voiles se pointent au nord-ouest.

      J'observe enfin une galaxie d'Ophiucus.

      Observation 9217 : NGC6615.
      150x, 218x. Elle est très petite, faible à très faible. Je l'ai soupçonnée à 150x et confirmée à 218x.


      Les voiles arrivent dessus à 3h35.
      L'aube est marquée maintenant.

      J'ai regardé Jupiter et Saturne dans le Capricorne, et Mars dans le Verseau, mais toutes turbulent trop. Je note malgré ces mauvaises conditions la phase gibbeuse et la calotte polaire sud large de Mars.

      Je dors sur place jusqu'à 7h30.
    • By Bertrand13
      Bonjour à Toutes et à Tous,
       
      C'est la saison pour observer M31 et ses satellites éloignés que son NGC 147 et 185.
      Et ceci d'autant plus qu'il est toujours gratifiant d'observer des objets situés dans d'autres galaxies que la notre, et que ces deux galaxies contiennent plusieurs amas globulaires accessibles à des ouvertures moyennes.
      Je me suis servi du logiciel Guide pour créer des copies d'écran avec ces AG; cela devrait être utiles à ceux qui voudraient les observer
       
      Pour en savoir plus: http://adsabs.harvard.edu/full/1988ApJ...334..159D
      et pour avoir une idée de ce que vous verrez:
      http://www.deepsky-drawings.com/ngc-0147-hodge-i-iii-t635/dsdlang/fr
      http://www.deepsky-drawings.com/ngc-0147-hodge-i-t120m/dsdlang/fr
      http://www.deepsky-drawings.com/ngc-185-fjj-v/dsdlang/fr
      http://www.deepsky-drawings.com/ngc-147-185/dsdlang/fr
       
      Bon ciel à Tous
      Bertrand
       
       

    • By BobSaintClar
      Et voilà, j'ai changé de matos astro :
      A fond dans la démarche déraisonnable qui m'anime depuis quelques années, j'ai troqué ma très grosse paire de jumelles pour... une TRES, TRES GROSSE paire de jumelles.
       
      Comme vous vous en souvenez peut-être, j'étais jusqu'à ce jour équipé de Nikon 20x120 type III à visée droite.
      Ces Nikon m'ont donné beaucoup de satisfaction : elles délivrent une image de bonne qualité, au champs de 60° assez bien corrigé et bien sûr, très lumineux. Un instrument parfait pour des visions mémorables de grandes nébuleuses, d'amas ouverts et de comètes géantes, lorsque la providence nous en propose.
       
      Les défauts d'une telle paire sont, eux aussi, bien connus : d'abord, la visée droite n'est guère confortable. Elle nécessite une monture spécialement adaptée, sous peine d'avoir les cervicales en compote après quelques minutes d'usage. Ensuite, le grossissement fixe limite singulièrement les possibilités d'observation : pour bien profiter d'une nébuleuse, il est indispensable de pouvoir "plonger dedans", si vous me passez l'expression. Enfin, qui dit "oculaires fixes" dit également "absence de filtres". J'ai pu bricoler des supports pour adapter les "Fujinon Nebula", mais c'est un pis-aller.
       
      Du coup, au sortir de l'été, j'ai mis mes Nikon en vente sur un site japonais de petites annonces dédiées astro. Comme je n'avais aucune pression, n'étant nullement fâché avec mes jumelles, je les ai proposées à un bon prix (pour moi) et malgré cela, j'ai eu la chance de les voir partir rapidement. A partir de là, pourquoi attendre ? J'ai écumé les sites spécialisés en grosses binos, réfléchi quelques semaines, scanné les petites annonces du Japon - je vois parfois passer des bitubes équipés en renvois Matsumoto, vous savez, des montages genre binoptic - jusqu'à ce qu'une promotion d'APM me fasse de l'oeil et que je passe commande...
       
      Voici donc mon nouvel acquêt !

       
      Sorties de leur boîte, elles annoncent fièrement la couleur :

       
      Avec les deux sets d'oculaires dont je dispose (APM UF 30, Baader Morpheus 17,5), qui m'offrent 28x et 48x (soit 5,3mm et 3,1mm en pupilles de sortie) :

       
      Les deux gamelles mange-photons en verre ED (je précise ce point ci-après)

       
      Oui, c'est... déraisonnable. J'avais prévenu !
       
      Ce modèle, habituellement mis en vente à plus de 8000 euros, a fait l'objet d'une campagne promo ramenant le prix, taxe et transport inclus, aux alentours de 6500 euros. Markus Ludes affirme m'avoir vendu le dernier exemplaire à ce prix mais vous savez ce que c'est, dans le commerce, on a souvent tendance à... broder : si vous êtes intéressé(e), je vous engage donc à vérifier !
       
      Bref : la chose est arrivée aujourd'hui et j'ai immédiatement vérifié qu'elle était en parfait état. Compte tenu de la distance entre l'Allemagne et le Japon, je serrais les fesses, inquiet d'avoir à renvoyer le bouzin à mes frais en cas de soucis ! Aussitôt déballées, j'ai posé les jumelles sur ma table de jardin et procédé à quelques tests rapides, de jour, en utilisant mes deux sets d'oculaires :
       
      - Parallélisme : en cas de problème, si l'on ne peut pas fusionner naturellement les deux images délivrées par chaque lunette, c'est un casus belli ! Et bien nickel, rien à signaler : tant avec les UF que les Morpheus, les images convergent parfaitement. Le réglage monocentrique de chaque oculaire permet de positionner ces derniers au poil de cul près. Comme j'aime.
      - Focalisation : Pareil, RAS. Je choppe l'infini avec tous mes oculaires.
      - Ecart interpupillaire : j'ai du bol, mes 62-63mm correspondent quasiment au réglage minimal ! Il s'en faut de peu ! Données pour 56mm au plus court, je suis à peu près sûr qu'en-dessous de 60mm, ces jumelles ne permettent plus d'avoir les yeux en face des trous...
      - Aspect de la pupille de sortie : elle est ronde, je n'ai rien noté d'anormal. On devine les prismes (de jour), cela n'affecte pas l'image diurne délivrée : aucune chance de le remarquer la nuit.
      - Image proposée avec mes deux sets d'oculaires : de jour, la turbulence gore - je visais l'horizon - ne me permet pas de juger correctement de la finesse, du piqué proposés par ces jumelles. Mes remarques sont donc préliminaires, elles seront affinées lorsque je pourrai procéder de nuit. Avec les oculaires UF 30mm (70° de champs apparent), l'image est flatteuse, déformée en barillet mais sans courbure de champs, bien corrigée de la coma jusqu'au bord (test fait sur un reflet lointain, au soleil). En ciblant des pylônes électriques sur un fond de ciel très lumineux, je note des franges vertes et pourpres sur les zones à fort contraste. Ces franges sont modestes, moins sévères que dans une lunette de 150/750 (bon, encore heureux), mais bien présentes. ED peut-être, APO sûrement pas. Avec les Morpheus (76° de champs apparent), le liseré coloré semble un zeste moins marqué, la déformation en barillet est négligeable, la courbure de champs imperceptible et la coma, toujours bien corrigée. Ceci dit, ça turbule tellement que les détails sont noyés dans la bouillasse ! Il est midi, le soleil tape depuis 5h du mat'...
       
      Le premier bilan est positif mais bien sûr, je vous en dirai davantage lors de la véritable "première lumière" de l'instrument : de nuit ! Pour cela, il vous faudra attendre : je n'ai pas de monture pour la bête. Il va me falloir en construire une. J'ai tout les matériaux dont j'ai besoin, mais je manque de temps, ça prendra donc, pfff... un bon mois, au mieux ! maintenant, je suis très heureux de mon achat et surtout, soulagé de n'avoir aucun soucis ! Lorsqu'on parcourt les fora - français ou américains - à propos des binos APM, on tombe vite sur des astrams moins chanceux que votre serviteur. Gérer un problème d'après-vente à 7.000 km de distance, par ces temps épidémiques, n'aurait vraiment rien de plaisant...
       
      A suivre, donc
       
  • Upcoming Events