MALLART

Région de LBN535 ASI6200MM Pro & FSQ106ED (travail collaboratif)

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

A l’endroit c’est toujours aussi chouette, HeDt5 notamment.
Belle validation de cette nouvelle cam, une page se tourne!

Share this post


Link to post
Share on other sites

 ah oui  a bien y regarder ça ressemble a un squale  dans les eaux troubles  

 

 mica 

Share this post


Link to post
Share on other sites

jolie mais manu : t'aq pas l'impression d'avoir foiré le cadrage ?

édit ha ! oui j'ai vu que tu as vus ^^

Edited by frédogoto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Frédo, j'espère que tu vas bien, depuis le temps qu'on ne s'est pas vus !

 

Et oui, pour le cadrage, ne connaissant pas trop cette zone, j'aurai dû aller voir des grands champs déjà réalisés par d'autres avant de cadrer ...

Thomas était d'ailleurs devant l'écran en même temps que moi pour faire le cadrage (via poses courtes en bin 4), mais on s'est fait avoir tous les deux.

 

D'habitude, je fais des champs larges avant de cadrer des champs plus petits (exemple : FSQ pour cadrage au 400 Hyperbolique), mais là j'ai pas trop ce qu'il faut pour faire un champ plus large ...

 

Liens vers fonds d'écran (le requin seul est très sympa) :

 

le requin seul

Champ complet

 

A+

Emmanuel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en profite pour rajouter un lien vers la page commune que l'on fait avec Thomas pour comparer les sites Restefond <-> Lanuejols dans les mêmes conditions et avec le même matériel :   lien.

 

A suivre ...

 

Emmanuel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nan rien, du coup (j'ai eu la réponse à ma question, les vraix saches)

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Jean-Luc,

 

Il y a en tout 4h50 de luminance et 2h par couche RGB. La luminance est étalée sur 4 nuits (dont 3 au Restefond, mais très "partielles"), et le RGB sur 3 nuits (dont 1 au Restefond). On peut donc dire que c'est une image à moitié Restefond, à moitié Lanuejols !

 

En fait, ce qui déconnait avec PRISM au Restefond était nouveau en ce qui me concerne. Jusque là, j'avais "l'habitude" d'être embêté par les astrométries qui foirent aléatoirement (là je n'y peux pas grand chose : pas de MAP auto ni possibilité de guidage (sauf coup de bol)), et d'autre part par l'établissement des bons critères pour la focalisation auto et le guidage en observation auto (critères de temps de pose, intervalle de magnitude, etc ...). j'avais fini par définir des critères qui marchaient bien avec l'ASI1600, mais sans résoudre le souci avec l'astrométrie. Peut-être que ce qui rend les choses difficiles, c'est que je travaille en grand champ avec une lunette qui donne des étoiles très ponctuelles ? (je n'ai pas encore essayé PRISM sur le T400 Hyperbolique).
 

Ayant changé de caméra (ASI1600 pour ASI6200) juste avant de partir, je me suis dit que j'aurai sans doute à réajuster les critères cités ci-dessus. Mais je n'en ai même pas eu l'occasion : PRISM faisait systématiquement pointer la monture à côté de la plaque, avec un écart d'environ 30 secondes de temps d'ascension droite (soit plus de 7' d'arc) et quelques minutes d'arc en déclinaison (visible en comparant les coordonnées affichées par la raquette de la GM1000 et la carte du ciel ou le contrôle du télescope de PRISM). Bien sûr, la monture avait été alignée avec soin, et pointait avec précision les objets. De toutes manières, l'astrométrie est justement sensée être là pour recaler les erreurs éventuelles de pointage.  Du coup, impossible de choper une étoile de MAP en obs auto,à chaque fois elle n'était pas dans le champ, bien que correctement identifiée lorsque l'astrométrie fonctionnait.

 

Après une nuit entière de galère, et seulement deux heures de poses cumulées, Je me suis dit que j'allais donc me contenter de faire des séquences, mais comme avec le mode séquence le dither de l'autoguidage est sans effet, et que d'autre part pour avoir du dither entre les poses en mode séquence il faut ne pas avoir de guidage, j'ai été coincé à devoir tout faire en manuel pendant 6 nuits (LBN535, puis NGC7000 et IC1396 en LRGB + un peu de Ha) :

 

Séquences de qq poses de lum, qq poses RGB(Ha), pour une durée de 45mn max. Puis à la fin de chaque séquence, arrêt du guidage pour faire bouger un peu l'étoile-guide à la main (via la raquette) pour simuler un Dither. De temps à autre, j'ai refait une focalisation via le menu \actions de focalisation\focalisation automatique (choix manuel de l'étoile). Heureusement que j'ai pu utiliser la compensation de la MAP en température via le contrôle du focuser, car cela m'a permis de ne refaire la MAP que quelques fois par nuit. D'où le terme "épuisant" utilisé pour caractériser ces nuits d'acquisition ...

 

A côté de moi, il y avait Thomas qui prenait du bon temps avec son setup qui faisait tout le job correctement ... à 1mètre de focale, la même monture GM1000 et son ASI183MM Pro avec tout petits pixels.

 

Il faut vraiment que je trouve pourquoi PRISM fait pointer la monture à côté de la plaque ... et faire marcher l'astrométrie !

 

Emmanuel

Edited by MALLART

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Emmanuel,

Bon pour le cadrage, on va pas remettre une couche, ( voilà c'est fait !) ;-)
Par contre je suis impressionné par ton rapport S/B, et franchement BRAVO !!!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Nicolobrica
      Salut a toutes et tous (c'est mon premier message dans ce groupe, et sur Astrosurf je suis surtout un lecteur, certains m'ont peut être déjà croisé en face)
       
      Je suis bien embêté car ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie
       
      Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans, de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instuments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi?
       
      Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!)
       
      Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte!
       
      L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond, on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détail inaccessible au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations.
       
      Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 500ms a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer en VA (je n'en fait que depuis 6mois).
       

      M65 130x10s gain 200/offset 74
       
       

      NGC3628 200x5s gain 300/offset 201
       
       

      130x10s gain 200/offset 201
       
       

      Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet.
       
       

      Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201
       
       

      NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?)
       
       

      NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74
       
       

      M101 120x10s gain 200/offset 74
       
       

      M109 132x10s gain 200/ offset 74
       
       

      M106 125x10s gain 200/offset 74
       
       

      M90 130x10s gain 200/ offset 74
       
       

      Une petite galerie des galaxies du jour
       
       

      M42 3202X500ms Gain 300/ offset 201 (en tout début de nuit, avec un ciel très turbulent et du vent, d’où le choix de poser très court)
       
      Ce fût une nuit productive!
       
      Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation.
       
       
      Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit!
       

      M82 29x30s gain 111/offset 34
       
       

      M81 42x30s gain 111/offset 34
       
       
      Pour finir, le setup utilisé:

      J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
       
       
    • By mak178
      Bonsoir,
       
      après quelques galères de traitement avec une impossibilité de sauvegarder. J'ai enfin ça.
      C'est pas tout à fait le résultat escompté. la nébuleuse M42 est cramée, mais j'arrive pas à mieux
      Téléobjectif Sigma 135mm/1.8 + Canon 60Da à 1000Iso
      28 poses de 1min 30s + 22 poses de 60sec + 20 poses de 15s
      20 darks + 20 flats + 20 offsets Siril 0.99 + PS
    • By JMBeraud
      Bonjour à tous,

      Après la sphère de Stromgren autour de PHL932, je poursuis l’éternelle chasse des nébulosités colorées avec une grande et belle nébuleuse planétaire bien plus connue : Abell 31 aussi appelée SH2-290, PK219+31.1, PN G 219.1+31.2, ou encore ARO135.
       
      J’en ai profité pour continuer de monter en temps de pose, après les premiers essais à 60 secondes je suis monté à 90 secondes, sans souci, augmentant encore un peu le rapport signal sur bruit tout en optimisant le temps de traitement (moins d’images à iso temps de pose total). Qui a dit que l'A7S était limité à 30secondes? 
       
      C’est une NP bien large de diamètre 16.8’ apparent, distante d’environ 2000AL pour une taille réelle d’environ 10 AL. Son étoile centrale est une naine blanche qui a suivi le processus standard des nébuleuses planétaires.
       
      A noter la perspective étourdissante donnée par :
           -  la nébuleuse en avant plan, distante de 2000 années-lumière, et large de 10 AL donc
           -  puis par la galaxie spirale de Seyfert IC523 de magnitude 15 en bord d’image, de z=0.01 soit environ 140 millions d’AL,
           -  puis du quasar J085408.6+085401 de magnitude 17.8 et de Z=1.65 soit une distance (approximative…) de quelques milliards d’AL aperçu à travers la nébuleuse…
       
      Les conditions d’amusement :
      - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, barillet + tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments
      - A7S défiltré /refiltré Astrodon, Filtre STC Duo-narrowband
      - Echantillonnage 1.1"/pix
       - ciel urbain – SQM 20.30 environ
      - 3200ISO – DOF
      - 133x90" = 3h20min – le soir du 19 janvier 2021 - avec un seing particulièrement pourri !!
      - Acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement SiriL V0.99.6 + PS
       
      Lien SIMBAD
       

       
      Image en négatif:


      Animation des trois couches Rouge, Vert et Bleu (dans l'ordre, rouge la plus grosse):

       
      Et enfin la perspective cosmique en image (copie d'écran):

       
      A bientôt pour la suivante , en espérant qu'elle vous plaise!
      Jean-Marc
    • By echosud
      Bonjour,
       
      Cela faisait longtemps que je n'avais pas imagé hormis  quelques essais , la faute à la météo entre autre
      J'ai profité de la nuit du 17/01 pour cibler la nébuleuse de la tête de la sorcière ( Orion ) qui me faisait envie depuis quelques temps.
       
      j'ai pu essayer le multistar de PHD2 qui donne de bon résultat , 0.5" a 350mm de focale avec une QHY 5-II
      lunette WO star 71 , ZWO 294 coul , AZEQ 6 
      SGP, Pix, Ps
      135 x 2 min , j'aurai probablement du allonger le temps de pose unitaire cela m'aurait éviter de trop tirer sur les curseurs 
      Je l'ai traité en drizzle 2  et me suis fait avoir avec le reflet de rigel, ce n'est pas l'amp glow qu'on ne voit plus avec le prétraitement sans bias. Le résultat sans être  sensationnel reste sympa.

        , 
       
      Bon ciel,
      alain
    • By Looney2
      Température extérieure cette nuit : -18°c mais sans vent, ça se supportait dans la Canada Goose...
      J'avais débuté des subs sur la nébuleuse de la méduse à chaque petite fenêtre que la météo voulait bien nous laisser. Je vais l'appeler la Méduse du couvre-feu car ici aussi au Québec, le couvre-feu a été instauré à partir de 20h.
      Donc setup "backyard", ceci dit ça ne change pas de mes habitudes, mais j'ai un ciel particulièrement pourri, Bortle 8.
      La recette est la même que sur mon post "on s'amuse avec un téléphoto" mais là je pense arriver au bout du concept. 
      461x60s soit 7h41 de pose avec un Téléobjectif Canon 70-200 f/2.8 à 200mm et f/4. Canon 40D défiltré par moi-même, 800ISO, filtre CLS SVBony eos-clip, suivi par Skyguider Pro iOptron. Aucun guidage.
      À noter qu'hier soir j'ai laisser tourner le SG Pro pendant quasiment 6h à -18°C et AUCUNE sub de jetée (certaines sélectionnées pour un FWHM moins bon mais aucun filé d'étoile). La seule soirée d'hier j'ai récupéré plus de 200 subs de 1mn sur cet objet... J'adore mon Skyguider Pro !
       
      Ah oui, évidemment, on voit la méduse, la tête de singe, M35 et NGC 2158. 
       
       
       

  • Upcoming Events