MALLART

Région de LBN535 ASI6200MM Pro & FSQ106ED (travail collaboratif)

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

A l’endroit c’est toujours aussi chouette, HeDt5 notamment.
Belle validation de cette nouvelle cam, une page se tourne!

Share this post


Link to post
Share on other sites

 ah oui  a bien y regarder ça ressemble a un squale  dans les eaux troubles  

 

 mica 

Share this post


Link to post
Share on other sites

jolie mais manu : t'aq pas l'impression d'avoir foiré le cadrage ?

édit ha ! oui j'ai vu que tu as vus ^^

Edited by frédogoto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Frédo, j'espère que tu vas bien, depuis le temps qu'on ne s'est pas vus !

 

Et oui, pour le cadrage, ne connaissant pas trop cette zone, j'aurai dû aller voir des grands champs déjà réalisés par d'autres avant de cadrer ...

Thomas était d'ailleurs devant l'écran en même temps que moi pour faire le cadrage (via poses courtes en bin 4), mais on s'est fait avoir tous les deux.

 

D'habitude, je fais des champs larges avant de cadrer des champs plus petits (exemple : FSQ pour cadrage au 400 Hyperbolique), mais là j'ai pas trop ce qu'il faut pour faire un champ plus large ...

 

Liens vers fonds d'écran (le requin seul est très sympa) :

 

le requin seul

Champ complet

 

A+

Emmanuel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en profite pour rajouter un lien vers la page commune que l'on fait avec Thomas pour comparer les sites Restefond <-> Lanuejols dans les mêmes conditions et avec le même matériel :   lien.

 

A suivre ...

 

Emmanuel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nan rien, du coup (j'ai eu la réponse à ma question, les vraix saches)

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Jean-Luc,

 

Il y a en tout 4h50 de luminance et 2h par couche RGB. La luminance est étalée sur 4 nuits (dont 3 au Restefond, mais très "partielles"), et le RGB sur 3 nuits (dont 1 au Restefond). On peut donc dire que c'est une image à moitié Restefond, à moitié Lanuejols !

 

En fait, ce qui déconnait avec PRISM au Restefond était nouveau en ce qui me concerne. Jusque là, j'avais "l'habitude" d'être embêté par les astrométries qui foirent aléatoirement (là je n'y peux pas grand chose : pas de MAP auto ni possibilité de guidage (sauf coup de bol)), et d'autre part par l'établissement des bons critères pour la focalisation auto et le guidage en observation auto (critères de temps de pose, intervalle de magnitude, etc ...). j'avais fini par définir des critères qui marchaient bien avec l'ASI1600, mais sans résoudre le souci avec l'astrométrie. Peut-être que ce qui rend les choses difficiles, c'est que je travaille en grand champ avec une lunette qui donne des étoiles très ponctuelles ? (je n'ai pas encore essayé PRISM sur le T400 Hyperbolique).
 

Ayant changé de caméra (ASI1600 pour ASI6200) juste avant de partir, je me suis dit que j'aurai sans doute à réajuster les critères cités ci-dessus. Mais je n'en ai même pas eu l'occasion : PRISM faisait systématiquement pointer la monture à côté de la plaque, avec un écart d'environ 30 secondes de temps d'ascension droite (soit plus de 7' d'arc) et quelques minutes d'arc en déclinaison (visible en comparant les coordonnées affichées par la raquette de la GM1000 et la carte du ciel ou le contrôle du télescope de PRISM). Bien sûr, la monture avait été alignée avec soin, et pointait avec précision les objets. De toutes manières, l'astrométrie est justement sensée être là pour recaler les erreurs éventuelles de pointage.  Du coup, impossible de choper une étoile de MAP en obs auto,à chaque fois elle n'était pas dans le champ, bien que correctement identifiée lorsque l'astrométrie fonctionnait.

 

Après une nuit entière de galère, et seulement deux heures de poses cumulées, Je me suis dit que j'allais donc me contenter de faire des séquences, mais comme avec le mode séquence le dither de l'autoguidage est sans effet, et que d'autre part pour avoir du dither entre les poses en mode séquence il faut ne pas avoir de guidage, j'ai été coincé à devoir tout faire en manuel pendant 6 nuits (LBN535, puis NGC7000 et IC1396 en LRGB + un peu de Ha) :

 

Séquences de qq poses de lum, qq poses RGB(Ha), pour une durée de 45mn max. Puis à la fin de chaque séquence, arrêt du guidage pour faire bouger un peu l'étoile-guide à la main (via la raquette) pour simuler un Dither. De temps à autre, j'ai refait une focalisation via le menu \actions de focalisation\focalisation automatique (choix manuel de l'étoile). Heureusement que j'ai pu utiliser la compensation de la MAP en température via le contrôle du focuser, car cela m'a permis de ne refaire la MAP que quelques fois par nuit. D'où le terme "épuisant" utilisé pour caractériser ces nuits d'acquisition ...

 

A côté de moi, il y avait Thomas qui prenait du bon temps avec son setup qui faisait tout le job correctement ... à 1mètre de focale, la même monture GM1000 et son ASI183MM Pro avec tout petits pixels.

 

Il faut vraiment que je trouve pourquoi PRISM fait pointer la monture à côté de la plaque ... et faire marcher l'astrométrie !

 

Emmanuel

Edited by MALLART

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Emmanuel,

Bon pour le cadrage, on va pas remettre une couche, ( voilà c'est fait !) ;-)
Par contre je suis impressionné par ton rapport S/B, et franchement BRAVO !!!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By damien-astro
      Salut a tous,  😊
       
      Aujourd'hui une photo qui trainait depuis quelques mois au fond des tiroirs... par manque de motivation de traitement.
       
      la cible :    IC434, cible très peu connu et assez peu imagé par la communauté ... Il s'agit de la nébuleuse de la tête de cheval.
       
      le matériel :
       
       _80ed + réduc 0.85x
      _ Canon 5D MII Astrodon 
      _Heq5 + guidage sur le chercheur SW + ASI 120mm
      _Asiair pro
       
      Le photo : 
       
      _10 nuits
      _ 20h00 de pose total par tranche de 300sec
       
      Logiciel de traitement : 
       
      _Pixinsight / toshop / lightroom 
       
      Au plaisir de vous lire pour Avis, Questions ou n'importe quoi d'autres 👍 
       
      Bon ciel à tous !!
       
      IC434 version Jpeg (compressé) : 
       

       
       
       
      Version .Png (non compressé) : 
       

       
       
       
       
    • By stéphane
      bonjour à tous,

      une image faite durant les nuits du 5 au 9 Février dernier, par petits bouts, depuis la Beauce.
      Le fond de ciel est au moins à 20/255 donc si vous le voyez noir, réglez votre écran et, quant aux couleurs, ben, comme je suis daltonien et qu'en fausse couleur, on fait comme on veut; elles sont comme j'aime

      Atik460ex + filtres HaO3 astronomik + fs60 à f/4.2 sur ma GP
      autoguidage en // avec zwo178mm + zwo30F4

      Ha 6nm : 24 x 600s en binning 1x1
      O3 6nm: 41 x 600s en binning 1x1

      prétraitement imageviewCA
      traitements iris, photoshop

      A la taille d'acquisition mais recadrée (2Mo) :



      Annotation Siril :



      a+
      stéphane
    • By Los_Calvos
      Hello, notre cible es tune nébuleuse pas très souvent imagée, elle nous a pris beaucoup de temps pour trouver une belle colorimétrie, qui , nous l’espérons, vous plaira.
       
      NGC-3199 & Me-WE 1-2
       
      NGC 3199 se trouve à quelque 15 000 années-lumière de nous, dans la constellation australe de la Carène. Elle est également connue comme la nébuleuse de la Banane. Cette nébuleuse mesure quelque 75 années-lumière sur la plus grande dimension de cette image en fausses couleurs évoquant quelque fantomatique apparition. Bien que l'image révèle une forme d'anneau plus ou moins complet, ce dernier semble très déséquilibré, le bord inférieur étant nettement plus brillant. Près du centre de l'anneau se trouve une étoile de Wolf-Rayet (WR 18 ou HD 89358), un objet stellaire chaud et à la faible espérance de vie qui génère d'intenses vents stellaires. Les étoiles de Wolf-Rayet sont connues pour former des nébuleuses aux formes originales lorsque leurs vents puissants balayent le matériau interstellaire environnant. Dans le cas présent, on pensait jusqu'alors que le bord brillant de la nébuleuse correspondait à une onde de choc formée par l'étoile traçant sa route dans un milieu homogène, comme l'étrave d'un bateau fendant les flots. Mais de récentes mesures ont montré que l'étoile ne se déplaçait pas directement en direction du bord brillant. Aussi l'explication la plus probable serait que le matériau environnant ne soit en fait pas si homogène que ça, mais forme au contraire des concentrations plus denses au voisinage du bord brillant de NGC 3199.
      Dans le coin en haut à gauche de l’image, on peut discerner une bulle, c’est la Nébuleuse planétaire Me-WE 1-2 ou PK283-01.2
       
      Full & Details astrobin : https://astrob.in/s7iug0/0/


    • By Los_Calvos
      Hello, notre cible es tune nébuleuse pas très souvent imagée, elle nous a pris beaucoup de temps pour trouver une belle colorimétrie, qui , nous l’espérons, vous plaira.
       
      NGC-3199 & Me-WE 1-2
       
      NGC 3199 se trouve à quelque 15 000 années-lumière de nous, dans la constellation australe de la Carène. Elle est également connue comme la nébuleuse de la Banane. Cette nébuleuse mesure quelque 75 années-lumière sur la plus grande dimension de cette image en fausses couleurs évoquant quelque fantomatique apparition. Bien que l'image révèle une forme d'anneau plus ou moins complet, ce dernier semble très déséquilibré, le bord inférieur étant nettement plus brillant. Près du centre de l'anneau se trouve une étoile de Wolf-Rayet (WR 18 ou HD 89358), un objet stellaire chaud et à la faible espérance de vie qui génère d'intenses vents stellaires. Les étoiles de Wolf-Rayet sont connues pour former des nébuleuses aux formes originales lorsque leurs vents puissants balayent le matériau interstellaire environnant. Dans le cas présent, on pensait jusqu'alors que le bord brillant de la nébuleuse correspondait à une onde de choc formée par l'étoile traçant sa route dans un milieu homogène, comme l'étrave d'un bateau fendant les flots. Mais de récentes mesures ont montré que l'étoile ne se déplaçait pas directement en direction du bord brillant. Aussi l'explication la plus probable serait que le matériau environnant ne soit en fait pas si homogène que ça, mais forme au contraire des concentrations plus denses au voisinage du bord brillant de NGC 3199.
      Dans le coin en haut à gauche de l’image, on peut discerner une bulle, c’est la Nébuleuse planétaire Me-WE 1-2 ou PK283-01.2
       
      Full & Details astrobin : https://astrob.in/s7iug0/0/


    • By bpollet
      Difficile à guider un C8 sans réducteur!!
       
      Bref, j'ai quand même pu sortir cette image de M97 après 50 minutes de poses cumulées, pas mal de rejet en fait...
      Je m’aperçois aussi que mon capteur n'était pas parfaitement propre. C'est dommage;
      EQ6-R Pro
      C8
      Optolong L-pro
      AI 294 MC Pro
      50x1'
      20 DOF
       
      Bertrand

  • Upcoming Events