xavierc

Matin du 17 mai 2020 en Seine et Marne.

Recommended Posts

Dobson Strock 254/1200

Seine et Marne au sud des ballots de foin

 

10 dessins : 9168 à 9177.

 

Je suis venu une heure plus tard que prévu car ma sieste après le dîner a été trop longue, j'ai finalement fait un cycle de sommeil complet.

Je suis prêt à 1h10. Les grenouilles de la mare à l'ouest seront bruyantes cette nuit, transformant mon CROA en COA!

 

J'entame les observations avec diverses galaxies de la Vierge à proximité de celles d'hier, et parmi elles M60.

 

Observation 9168 : M60 et NGC4647.

109x. Ce duo est hétérogène, M60 assez faible à considérablement faible est à la fois condensée et diffuse, son centre quasi-ponctuel ressort.

Son satellite NGC4647 est vu VI1 avec son centre discret ponctuel.

M60_NGC4647obs9168.jpg

 

Observation 9169 : NGC4638.

150x. Dans le voisinage moins proche de M60, se trouve cette galaxie faible.

NGC4638obs9169.jpg

 

Observation 9170 : NGC4634.

150x. Vue VI2, elle est morcellée et allongée.

NGC4634obs9170.jpg

 

J'ai le nez bouché à 2h à cause du froid, c'est le retour de l'hiver ou quoi?

20 minutes plus tard j'en viens même à aller marcher pour me réchauffer, et rends visite aux vaches de la ferme.

 

Observation 9171 : NGC4660.

Elle se montre dès 75x comme une étoile floue considérablement faible à plutôt faible. Elle est facile à 150x.

NGC4660obs9171.jpg

 

Observation 9172 : NGC4754.

A 150x, elle brille peu, considérablement faible, condensée et petite.

NGC4754obs9172.jpg

 

Observation 9173 : NGC4762.

Elle me semble considérablement faible à plutôt faible à 150x, et en vision décalée elle s'allonge 2 fois plus.

Elle est contrastée et je note des différences d'éclat vers son noyau.

Elle est descendue dans le halo de pollution lumineuse de Paris, signal qu'il faut changer de coin de ciel pour la suite.

NGC4762obs9173.jpg

 

A 2h45 des voiles se montrent à l'horizon ouest.

A 3h les vaches me rendent la politesse en venant brouter l'herbe par ici, dans leur pâturage de l'autre côté de la route.

Comme la constellation de la Vierge est donc maintenant trop dans la pollution lumineuse de Paris, je me rabats sur la zone d'hier autour de M101 de la Grande Ourse tandis que des voiles passent bas au nord.

 

Observation 9174 : NGC5368.

109x. Faible à très faible, la petiôte est vraiment minuscule. C'est surtout en vision indirecte qu'on la reconnait comme une galaxie, elle s'étend, et pas qu'à cause de la mauvaise résolution des bâtonnets de ma rétine.

NGC5368obs9174.jpg

 

A 3h30 les grenouilles s'excitent, quelle cohue!

 

Observation 9175 : NGC5474.

109x, 150x. Facile à voir bien que diffuse, elle est faible à très faible, étendue, et en vision indirecte je soupçonne une structure spirale, ce que les photos consultées le lendemain confirment. A refaire au Dobson de 508!

NGC5474obs9175.jpg

 

Observation 9176 : NGC5477.

109x. Elle est très diffuse, dure VI3 à 4 (donc vue 25% à 50% du temps en vision indirecte).

NGC5477obs9176.jpg

 

A 4h10 l'aube arrive et à peine un quart d'heure après il fait trop jour pour le ciel profond.

 

Observation 9177 : NGC5475.

109x. Cette dernière galaxie de la nuit est vue de suite, faible et allongée, avec son centre plus brillant. L'aube l'efface.

NGC5475obs9177.jpg

 

Je regarde rapidement Jupiter et Saturne à 218x assez turbulentes mais la première montre quelques détails sur ses bandes.

Je pars à 4h45.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Infatigable Xavier :) bravo pour toute cette série ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coup de coeur pour 4762, bien sûr !

Au T250 tu as perçu des différences vers el noyau, faudrait que je regarde mes CR au T300

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By vador59
      Salut à toutes et à tous !
       
      Cela faisait quelque temps que ça me turlupinait... mais la météo ne s'y prêtait pas vraiment ces derniers temps.
       
      Il ne s'agit pas de réaliser une énième expérience avec une petite lentille de récupération, genre binocles de belle-maman et petite loupe comme oculaire.
       
      Le matos, c'est ça !
       
      Lentille simple plan convexe 120mm de diamètre et.... 5000 mm de focale (oui, vous avez bien lu: 5 mètres de focale ! )
       
      La manip', c'est ça !
       
      l'idée est donc d'observer l'image volante d'un astre, sans l'aide d'aucun oculaire, simplement en plaçant son oeil en avant du point focal.
       
      Et ça marche, du tonnerre même ! Première cible, vers 19h légales: la Lune. La lentille est simplement posée sur un support (un poteau de basket pour être précis), vaguement orientée en direction de l'astre sélène, donc avec des conditions d'alignement qui sont loin d'être optimales. Je n'ai pas diaphragmé, juste pour avoir une idée de la qualité de l'image brute. J'observe l'image de l'oeil gauche puis de l'oeil droit. Les deux sont atteints de myopie et présentent donc des focales différentes. La luminosité de la Lune permet un pointage très simple... et quel choc ! L'image est splendide, juste déformée sur les bords (aberration sphérique ou défaut d'alignement ?), mais le grossissement est démentiel. A la louche, je dirais que l'oeil droit grossit autour de 50x et le droit autour de 80x. Le trio Theophile-Catherine-Cyrille est magnifique; Mare Crisium et Mare Marginalis superbes. Les cratères sont nets avec des ombres bien noires, en dépit de l'absence de diaphragme quelconque entre la lentille et mon oeil. Vraiment très étrange comme sensation, encore plus intuitif que d'observer avec un télescope aérien de type Huygens.
       
      Deuxième cible: Jupiter. Bien que très brillante, attraper l'image aérienne s'avère beaucoup plus difficile. Il faut y aller doucement, reculer pas à pas. Je finis par obtenir une première image défocalisée: l'aberration chromatique est visible mais difficile de dire si, là aussi, il s'agit de l'effet de la lentille ou d'un défaut d'alignement des optiques. On recommence, l'image est fuyante mais en deux minutes j'obtiens une image du disque jovien. C'est petit avec l'oeil gauche, plus confortable avec l'oeil droit. Le disque est bien visible mais sans détails. Je n'ai pas remarqué les satellites.
       
      Troisième cible: Saturne. Elle s'attrape beaucoup plus facilement que Jupiter paradoxalement. Image un peu jaunâtre mais très plaisante. L'anneau est visible sans aucune difficulté. Par manque de stabilité (je suis quasiment couché au sol, dans une position assez inconfortable), je ne peux pas affirmer que je distingue la division de Cassini.
       
      Dernier test: Mars ! Sans surprise, de l'oeil gauche, je ne fais que deviner le disque saumon de la planète rouge. Par contre de l'oeil droit, je suis surpris de distinguer une tache sombre bien nette: Solis Lacus ! Là encore, l'inconfort de ma position m'empêche de prolonger l'observation.
       
      En tout cas, la démonstration est faite que ça fonctionne! SI des curieux sont intéressés...
       
      Bons cieux à tous
       
    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      4 dessins : 9197 à 9200.
       
      Voici la 6ème nuit d'affilée, ce qui est exceptionnel en Ile de France, avant l'arrivée des nuages demain.
      Je me suis installé à 23h30 dans le crépuscule nautique finissant.

      Vénus s'est couchée tandis que quelques voiles se résorbent.

      J'essuie un échec sur NGC3643 et sa supernova dans le Lion, la galaxie n'était pas visible, dans ce cas difficile de confirmer la supernova.
      Je me rabats sur une galaxie à côté pour ne pas être venu pour rien dans cette zone.

      Observation 9197 : NGC3640.
      A 150x, je la vois faible, condensée et très diffuse.


      J'ai ma revanche sur la précédente supernova avec celle de M61, l'inverse de la précédente, ici la galaxie est plus brillante que la supernova.

      Observation 9198 : M61 et sa supernova SN2020jfo.
      M61 et sa supernova sont vues, mais affaiblies par des voiles de plus en plus présents.
      150x, 218x. La galaxie est faible à très faible, effacée par rapport à ce que je connais. Ses spires sont juste soupçonnées. La supernova est visible très faiblement, il a fallu grossir 218x pour la voir.


      Je m'autorise une pause repos et repas.
      Des cirrus traînent à l'ouest au retour à 1h.
      Je change de zone de ciel pour cette raison, direction des galaxies d'Ophiucus.

      Observation 9199 : NGC6570.
      Assez large à 150x, elle est très diffuse et vue 50% du temps VI3 en vision décalée.


      Observation 9200 : NGC6627.
      Comme la précédente, elle est VI3, mais moins diffuse, à 109x.


      Je baille, la fatigue est toujours là, latente. 6 nuits d'affilée, ça pèse sur le capital sommeil.

      A 2h20 les voiles arrivent aussi sur Ophiucus.
      Je m'endors sur le télescope malgré des clameurs et de la musique loin à l'est.
      Je fais une sieste dans la voiture en espérant le départ des voiles, mais ils sont encore là à 3h30, soit une demi-heure avant l'aube, donc je remballe et dors ici.
       
    • By guilaume
      Bonjour, 
      La nuit est claire et sans nuages, mais moins stable que la semaine dernière. 
      Vers 23h, j'ai commencé à observer, mars montre une face interessante, j'essaye de faire au mieux les formes grises, mais je pense m'être un peu raté niveau proportions.
      Il y a un truc amusant, c'est que le rebond apparaissant sur les photo est visible. Un autre truc que je remarque, c'est que la calotte n'est pas ovale, mais forme une pointe. 
      J'ai essayé les satellites, mais je n'ai rien vu, pas plus qu'olympus mons
      Pour ceux qui souhaitent essayer de voir les satellites, il y a ce lien qui est bien fait pour trouver la position:
      https://secure18.prositehosting.co.uk/secure_ssl/BAA/martian_moons.html
      Sinon, l'observation est toujour au c8.

      Et une version pour ceux qui aiment en gros:

      Bon ciel.
    • By xavierc
      Strock 254/1200
      A Saint-Simon dans le Lot

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      comete_Lovejoy_C2014Q2
      Observation numéro 6986


      NGC3077
      Observation numéro 6987


      M81
      Observation numéro 6988


      NGC2959_61
      Observation numéro 6989


      NGC2814_95
      Observation numéro 6990


      NGC3551_5
      Observation numéro 6991


      NGC3686
      Observation numéro 6992


      NGC3684
      Observation numéro 6993


      NGC3691
      Observation numéro 6994


      NGC3681
      Observation numéro 6995


      M85_NGC4394
      Observation numéro 6996


      NGC4694
      Observation numéro 6997


      NGC4713
      Observation numéro 6998


      M58
      Observation numéro 6999


      NGC4608
      Observation numéro 7000


      NGC4596
      Observation numéro 7001

  • Upcoming Events