brizhell

Nobel de physique 2020

Recommended Posts

Posted (edited)
Il y a 1 heure, jldauvergne a dit :

j'espère qu'ils ne vont pas attendre ses 89 ans comme pour Penroze. Pour l'avoir on dirait qu'il faut vivre vieux et en bonne santé. Kip Thornes, Pebbles ou encore Mayor, Barish ou Weiss on tous eu leur prix à plus de 75 ans !

Emmanuelle Charpentier a 51 ans et Jennifer Doudna 56, Andrea Ghez 55.

Edited by apricot
Guez
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 3 heures, Motta a dit :

On m’aurait dit à l’avance : le prix Nobel va récompenser trois chercheurs pour leurs travaux sur les trous noirs, j’aurais immédiatement pensé, pour la partie observationnelle, aux deux directeurs, l’un américain, l’autre européen, de l’Event Horizon Telescope – qui, je le rappelle, à l’issue d’une quête de près de 20 ans, a délivré en avril 2019 la première image télescopique du trou noir géant situé au centre de la galaxie M87

 

Certes, mais ça, c'est humain, c'est surtout pour s'auto attribuer le Nobel, un petit peu, puisque JPL a été le premier à produire une image de trou noir, dans les années 1970, à Meudon, quand EHT a sorti l'image de M 87 et que ça matchait exactement avec son travail il était très heureux...

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est certain aussi que les trous noirs c'est plus médiatique et plus "apparemment  vulgarisable"  (puisque chacun peut s'en faire une image dans sa tête) que le paradoxe EPR et la violation des inégalités de Bell , et l'académie suédoise  doit plaire  au grand public.

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, Optrolight said:

Alors j'en suis où:

Rhaaa,

Je coche que trois cases.... les points 6, 8 et 11...

J'ai encore du boulot :ph34r:xD

 

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/10/2020 à 14:56, Superfulgur a dit :

On attend aussi, enfin j'espère, çui de Thibaut Damour en physique. On verra...

 

Il avait ses chances en 1993 pour la découverte plus ou moins indirecte des ondes gravitationnelles avec le pulsar binaire. Cela ne s'est pas fait, peut-être en partie parce que des français l'avaient eu en 1991 et 1992, et aussi parce qu'il avait obtenu ses résultats en collaboration avec Nathalie Deruelle, ce qui aurait fait quatre personnes.

 

En étant mi-cynique, mi-réaliste ,on peut remarque que pour le Nobel de cette année, Hawking était mort, donc cela ne posait pas de problème de récompenser Penrose tout seul et deux observateurs; Idem pour le Nobel de Thorne, Weiss et et Barish . La logique aurait voulu que Ronald Drever l'obtienne aussi, mais cela aurait dépassé le quota maximum de trois personnes. Son décès en 2017 a en quelque sorte réglé le problème.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/10/2020 à 21:41, Optrolight a dit :

Bon pas mal en 13 ans de boulot déjà

 Oui. Mais il te faut viser un projet complétement fou. Relier le VLTI avec l'ELT en interférométrie par exemple... :P

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, jackbauer a dit :

Mais il te faut viser un projet complétement fou. Relier le VLTI avec l'ELT en interférométrie par exemple... 

 

On y pense on y pense ..."Betelgeusescope" ^^

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, jackbauer a dit :

Oui. Mais il te faut viser un projet complétement fou. Relier le VLTI avec l'ELT en interférométrie par exemple... :P

 

C'est dépassed, ça, Jaquou... 

Nan, l'avenir, c'est de relier le VLT, le ELT et le CTA, ça, oui, c'est l'avenir... 

Et mon petit doigt me dit que ça avance, ça avance...

B|

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut  les fusées pourriez-vous nous faire un petit aparté intitulé  " prochain Nobel pour les nuls" parceque  pour je ne comprends  pas du tout l'intérêt  de relier  tous ces appareils  et surtout je ne vois   pas ce qu'on va en tirer c'est  très hermétique pour moi , il semble que nous n'ayons pas tous les mêmes  évidences :( merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, barnabé a dit :

Salut  les fusées pourriez-vous nous faire un petit aparté intitulé  " prochain Nobel pour les nuls" parceque  pour je ne comprends  pas du tout l'intérêt  de relier  tous ces appareils  et surtout je ne vois   pas ce qu'on va en tirer c'est  très hermétique pour moi , il semble que nous n'ayons pas tous les mêmes  évidences :( merci

 

le VLTI est le VLT en mode interférométrique, c'est à dire qu'on collecte la lumière de 2, 3 ou 4 télescopes simultanément pour la faire interférer et ainsi obtenir de la très haute résolution angulaire. Tu synthétise un télescope qui aurait le diamètre de l'éloignement le plus grand entre tes télescopes.

L'idée proposé plus haut est d'agrandir encore la ligne de base en faisant interférer la lumière de l'ELT avec ceux des VLT. Bref comme si on avait un télescope avec une résolution équivalente à celui d'un télescope de 15km de diamètre.

Bon CTA certains y pense en effet de les utiliser même si c'est pas du tout les genres de télescope.

 

Bon ça entre nous c'est pour qui veut jouer à la plus grosse. Mais en terme de science à faire avec.... et ben vous allez pas trouver assez d'objet à regarder.

 

Pour le betelgeuscope, on faire une unique étoile car trouver plus de cas scientifiques à faire avec c'est pas facile du tout. Problème de luminosité, et de calibrateur etc ...

L'interférométrie est en faite une niche scientifique (surface stellaire, diamètre d'étoile, astrométrie, ...)

 

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎07‎/‎10‎/‎2020 à 21:41, Optrolight a dit :

- Faire une OA pour grand public:

 

Le ‎07‎/‎10‎/‎2020 à 21:57, brizhell a dit :

Je coche que trois cases.... les points 6, 8 et 11...

 

Pour rappel parce que c'est épatant et que Bernard est trop modeste ^_^  :

 

 

:) 

 

  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Waow, tu va me faire rougir @Penn !!  :x

Surtout que mes pages sont temporairement inaccessible à cause d'un changement de serveur et que je suis en train de les restaurer pour que les vidéos des performances soient visibles de nouveau. Suis en train de travailler sur l'optimisation de ce truc qui plus est, de résultats plus précis d'ici a ce qu'il fasse beau.

En tout cas merci pour le compliment Anne !! ;)

 

Pour ce qui est du couplage des Télescopes, le couplage ELT-Hypertelescope est déjà envisagé par des furieux du coté de Nice et que j'ai pas besoin de nommer :

image.png.78f3355e1fb38d4f5e4bab86eaa67980.png

C'est un extrait d'une séminaire d'Antoine Labeyrie à Nice en 2018

Il y a un papier SPIE la dessus signé Labeyrie, Mourard & Al, mais j'arrive pas à remettre la main dessus...

 

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, brizhell a dit :

Pour ce qui est du couplage des Télescopes, le couplage ELT-Hypertelescope est déjà envisagé par des furieux du coté de Nice et que j'ai pas besoin de nommer :

 

Oui, et le couplage global VLT, ELT et CTA (qui a donné son accord) est proposé par une autre équipe de furieux, de Nice également...

;)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/10/2020 à 21:41, Optrolight a dit :

- Faire une OA pour grand public: Humm pourquoi pas mais les trucs et astuces de @jldauvergne alors?

- Faire une image de l'ISS devant saturne et Jupiter: A vérifier si c'est faisable

Ce que l'on avait entamé manque de sous pour aller plus loin. Mais en tout cas la techno qu'il faut existe. 

L'ISS devant Mars a été faite. 

MarsISS_Glenn_1000.jpg

Le problème c'est qu'il a posé 1/2800 s. Ca fait très court, ça risque de ne pas être jojo sur Jupiter. Sur Saturne c'est foutu, le contraste est vraiment trop fort à mon avis et la planète serait tellement sous exposée qu'elle en deviendrait difficile à voir. L'écart de magnitude entre Jupiter est Mars n'est pas fort, mais la magnitude de surface elle n'a rien à voir. 

  • Like 4
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Optrolight a dit :

Bon CTA certains y pense en effet de les utiliser même si c'est pas du tout les genres de télescope.

 Quelque chose m'échappe... Le CTA n'a rien à voir avec les télescopes optiques, il capte l'effet Cherenkov, pas les photons !? Comment et pourquoi envisager de le relier avec les VLT & ELT ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
42 minutes ago, jackbauer said:

Comment et pourquoi envisager de le relier avec les VLT & ELT ?

 

Vraisemblablement parcequ'il ne s'agit pas d'interférométrie classique (au sens optique du terme), mais d'interférométrie d'intensité.

 

En interférométrie au sens ou on en a l'habitude en astro, le but est de faire interférer le front d'onde issu d'une étoile ayant pris 2 ou plusieurs chemins différents pour produire des franges dont la nature dépend de la phase de l'onde (avance ou retard de propagation de l'amplitude). On a un seul détecteur pour 2 ou plusieurs miroirs et sur ce détecteur on mesure l'intensité (autrement dit le carré) de la somme des amplitudes de l'onde lumineuse.

 

En interférométrie d'intensité, on ne mesure pas les interférences dues aux écarts de phase mais les intensités reçues sur chaque miroirs. A chaque récepteur placé derrière chaque miroir, on mesure une intensité, et en gros (pardon aux vrais spécialistes), ont regarde si oui ou non les ondes sont tombées au même moment sur les récepteurs concernés. Mathématiquement, on cherche les corrélations dans le temps des intensités mesurées par chacun des récepteurs.

C'est une technique qui date de l'invention des radars, et qui a été transposées dans le domaine optique par Handburry Brown et Twiss dans les années 60. Les premières mesures directe de diamètre d'étoiles ont été réalisées avec ces techniques (a Narrabri en Australie, puis a Jodrell Bank au royaume uni quelques années plius tard).

Le seul problème de cette technique, c'est qu'il faut beaucoup, mais alors beaucoup de photons. Et il faut les compter quasiment un par un..... Peu importe que l'image au niveau du récepteur soit résolue spatialement, ce qui compte, c'est que le nombre de photons collectés soit important dans le récepteur.

Chaque télescope dans un interféromètre de ce type se comporte comme un collecteur de photons, rien de plus. C'est probablement pour cela que le CTA peut être utile à ce genre de manip, ces réflecteurs pouvant réfléchir les photons optiques vers un capteur à comptage de photons.

Autrement dit, et certains dirons que c'est du gachis de temps de télescope, le VLT et l'ELT ne serviraient que pour leur surface collectrice, et non pour leur pouvoir résolvant.

 

Après, faut demander a Super, il a assisté a une manip d'interfero d'intensité au C2PU avec les deux télescopes de 1mètre (équipe de JP Rivet si je ne me trompe pas). Il y avait ouvert un topic un peu raccoleur sur le sujet (ca ouvre des perspectives assez hallucinantes, a condition de bien s'y prendre sur les techniques d'enregistrement des photons et le corrélateur) mais j'ai pas eu le temps de le retrouver.

 

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, brizhell a dit :

Il y avait ouvert un topic un peu raccoleur sur le sujet (ca ouvre des perspectives assez hallucinantes, a condition de bien s'y prendre sur les techniques d'enregistrement des photons et le corrélateur) mais j'ai pas eu le temps de le retrouver.

 

 

Hé hé, non c'est moi qui l'avait ouvert :

 

 

Bon je crois qu'on a le temps d'en reparler... ;)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
24 minutes ago, jackbauer said:

Hé hé, non c'est moi qui l'avait ouvert :

 

Au temps pour moi, rendons à César ce qui lui appartiens :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, jackbauer a dit :

Bon je crois qu'on a le temps d'en reparler...

 

Certes, mais on peut dire rigoureusement la même chose de l'hyper télescope d'Antoine...

 

Et CTA est déjà dans la boucle, donc ils y croient.

En fait, ça avance, leur truc,  d'autres équipes s'y mettent, je vais probablement refaire un papier, le premier m'avait porté chance...

B|

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le CTA sera construit et mis en service bien avant l'ELT. HESS en Namibie avec quelques télescopes c'est déjà magnifique, alors le CTA au Chili qui en aura 99 de 4 à 23 m de diamètre, ça va être grandiose :

 

 

Capture3.JPG

eso1841al (3).tif

eso1841am.jpg

eso1841d.jpg

 

 

eso1841al (3).tif

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, brizhell a dit :

ca ouvre des perspectives assez hallucinantes, a condition de bien s'y prendre sur les techniques d'enregistrement des photons et le corrélateur

On commencerait à disposer d’horloges assez précises pour corréler des signaux enregistrés et horodatés séparément dans chaque observatoire ? (en visuel s’entend)

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Alain MOREAU said:

On commencerait à disposer d’horloges assez précises pour corréler des signaux enregistrés et horodatés séparément dans chaque observatoire ? (en visuel s’entend)

 

Absolument, l'état de l'art des horloges atomiques est de 10e-18 de dérive, soit une dérive d'une seconde pour  15 millards d'année. Cela représente aussi une distance de trajet pour un photon de l'ordre de nanomètre.

La contre partie, c'est la masse de données à enregistrer pour calculer les corrélations en interférométrie d'intensité (de l'ordre de 1000To de données par secondes...).

 

Source : https://lejournal.cnrs.fr/billets/la-demesure-de-la-precision

 

Vais me faire enfler les chevilles, sur ce billet sont cités les 2 nobels pour lesquels j'ai bossé :)

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Alain MOREAU a dit :

On commencerait à disposer d’horloges assez précises pour corréler des signaux enregistrés et horodatés séparément dans chaque observatoire ? (en visuel s’entend)

Oui en effet il commence a se faire des choses, on a un thésard au labo qui travail dessus entre autres choses !!

Sinon c'est pas pour dire, mais outre l'aspect whouaou, je me répète, il y a pas assez de source astro à observer pour vraiment en faire un télescope utile.

 

Comme dit plus haut, il faut beaucoup de photon !! et plein d'autre choses. Peut être un sujet séparé car on commence à diverger sur le sujet initiale.

Edited by Optrolight
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now