Sherekahn

C11 EdgeHD ou C9.25 EdgeHD?

Recommended Posts

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
il y a une heure, CB7751 a dit :

HyperStar les gars.. HyperStar!

Je ne peux que plussoyer (surtout à la vue de ces merveilles)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, starjack a dit :

Bonjour

 

J'étais très étonné du passage d'un cercle image de 42 mm à 16 mm mais tu le confirmes. Cela ne permet même pas de couvrir le champ d'un APS-C, donc je partage totalement l'avis de  CB7751 : 

Il y a 3 heures, CB7751 a dit :

Je vois pas l'intérêt du Night Owl tellement le capteur à mettre devant doit être petit..

pour un accessoire qui vaudra sans doute 500 euros en France.

 

Donc on en reste avec le réducteur 0,7x de Celestron, qui ramène à une belle focale de 1960 mm, il faut viser juste en CP et ne pas trembler, et qui coûte 1000 euros, avec un back-focus de 146 mm (dit la doc).

 

Jacques

Salut , 

Ce n'est pas minuscule non plus 16 mm,  même si on est loin de l'aps-c , regarde ce que donne une 183 mm sur astronomy tools, c'est la taille de cette caméra il me semble.

 

Par exemple,  en tant qu'amateur de galaxies (en photo)  , je m'etais dit qu'avec le night owl j'aurai pu prendre des galaxies de taille moyennes en poses courtes,  a f/d 4  (vu le nombre tres important de brutes , il ne faut pas un trop grand capteur, afin de protéger un peu le pauvre disque dur qui devra digérer tout ca)

Sans night owl , j'aurai pu  tenter les petites galaxies arp avec la focale native du C11. (Le correcteur hd n'existant pas lors de mon achat, j'en  suis resté finalement au newton)

Tout dépend du projet. Si tu veux de grands objets , ça ne colle effectivement pas à mon avis (mais le reducteur 0.7 est également fait pour ca)

J'ai aussi pensé un temps à l'hyperstar mais la difficulté d'utilisation (d'après ce que j'en ai lu) fait  que le passage du mode normal a l'hyperstar ne peut pas s'envisager fréquemment. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Haltea a dit :

J'ai aussi pensé un temps à l'hyperstar mais la difficulté d'utilisation (d'après ce que j'en ai lu) fait  que le passage du mode normal a l'hyperstar ne peut pas s'envisager fréquemment.

 

J'ai plus de difficultés à collimater parfaitement le secondaire que l'Hyperstar et la plupart du temps quand je change de configuration je ne touche pas à l'Hyperstar.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, passer du Schmidt Cassegrain (pour faire du planétaire, avec la contrainte de collimation qui va avec) au dérivé du Schmidt (Hyperstar, pour faire du CP avec la contrainte de tilt qui va avec) ne se fait effectivement pas sans mal.

L'un ou l'autre oui, l'un et l'autre cela me semble mécaniquement une autre histoire.

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

à propos de réducteur , j’itilise celui la :....  sur  un : 11hd  , ,optec , plus économique que la proposition  Celestron :

 

lepus_backfocus.pdf

Edited by Kikiwillybee

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kikiwillybee a dit :

Bonjour

à propos de réducteur , j’itilise celui la :....  sur  un : 11hd  , ,optec , plus économique que la proposition  Celestron :

 

lepus_backfocus.pdf

 

En es tu satisfait?

 

Edited by Sherekahn

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Haltea a dit :

J'ai aussi pensé un temps à l'hyperstar mais la difficulté d'utilisation (d'après ce que j'en ai lu) fait  que le passage du mode normal a l'hyperstar ne peut pas s'envisager fréquemment.

J'envisage l'achat d'un Hyperstar, quelles sont les difficultés de mise en oeuvre stp?

 

il y a une heure, patry a dit :

En effet, passer du Schmidt Cassegrain (pour faire du planétaire, avec la contrainte de collimation qui va avec) au dérivé du Schmidt (Hyperstar, pour faire du CP avec la contrainte de tilt qui va avec) ne se fait effectivement pas sans mal.

L'un ou l'autre oui, l'un et l'autre cela me semble mécaniquement une autre histoire.

Même question, quelles sont les difficultés de mise en oeuvre stp? 

 

il y a une heure, CB7751 a dit :

J'ai plus de difficultés à collimater parfaitement le secondaire que l'Hyperstar et la plupart du temps quand je change de configuration je ne touche pas à l'Hyperstar.

Ha bon, l'Hyperstar se collimate ?:o Moi qui n'envisage pas avec bonheur de collimater un C11 de peur de le mettre dans les choux...avec un Hyperstar double collimation alors...aïe aïe aïe

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Sherekahn C’est presque plus simple de collimater l’HS que le secondaire. Trois bonnes paires de vis tirantes poussantes bien longues et crantées. Rien de bien sorcier, et il est très facile de tout remettre à zéro en cas de gros ratage. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Clouzot a dit :

herekahn C’est presque plus simple de collimater l’HS que le secondaire. Trois bonnes paires de vis tirantes poussantes bien longues et crantées. Rien de bien sorcier, et il est très facile de tout remettre à zéro en cas de gros ratage. 

Certes mécaniquement parlant 6 vis facilitent le travail, mais y a t il un tuto sur la marche à suivre pour le faire stp? Ou alors c'est pareil que sur le Schmidt-Cassegrain?

Edited by Sherekahn

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Sherekahn , yess no Pb ., , avec une cam. Cmos couleur Apsc , pour le Cp , et pour le planétaire une 462c ....
..bien à toi, cordialement,  w ;-) ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Kikiwillybee a dit :

cam. Cmos couleur Apsc

Merci pour ta réponse, je maîtrise pas bien encore tous ces termes, ça veut dire quoi? 

J'ai une ASI  533 Pro et une 224MC, ça peut faire le job?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Sherekahn a dit :

y a t il un tuto sur la marche à suivre pour le faire stp?

 

La méthode recommandée par le Bureau Politique Starizona, et qui est d'ailleurs dans la courte documentation de l'Hyperstar, est de faire un unique pose de 1-3 secondes d'un champ avec des étoiles pas trop brillantes partout, de toucher une vis, de refaire une pose, et de regarder "si c'est pire ou pas".

 

Il est vrai qu'on a un peu de mal à voir la figure d'Airy avec un Hyperstar ! Mais on peut commencer comme on collimate habituellement un SCT, avec une étoile centrée et défocalisée, centrer l'ombre du donut, se rapprocher du focus, etc etc, en finissant toujours le focus dans le bon sens comme tu le sais déjà. La méthode habituelle quoi, tu sais où la trouver (site de Thierry Legault par exemple).

 

Ensuite, un peu plus assisté que "je modifie, je regarde à l'oeil si c'est pire", la méthode donnée par Greg Parker dans "Making Beautiful Deep-Sky Images", est d'analyser la brute avec un CCD Inspector quelconque (le vrai CCD Inspector payant ou l'outil gratuit présent dans ASTAP) ce qui te donne immédiatement l'éventuel tilt à corriger. Bien penser à refaire le focus après chaque ajustement.

 

Autre outil possible, Metaguide, qui fonctionne du tonnerre, mais il est un peu capricieux à l'usage et je ne te conseillerais pas de l'utiliser de but en blanc.

 

Dans tous les cas, l'outil vraiment indispensable pour moi, avec un HS, c'est le Bahtinov, et le focuser motorisé, car la MAP se fait vraiment au pouillième (7 microns sur le C11)

Prendre un modèle de masque qui se fixe aussi en bout de pare-buée, justement.

 

Ca peut faire peur écrit comme ça, mais il y a deux choses à savoir :

- le gros de la collimation, tu ne la feras qu'une fois. Ensuite, si tu as bien serré les vis de l'HS, la collimation est tout à fait reproductible à chaque installation, tu n'auras pas à la refaire, ou alors un bref ajustement si es d'humeur tatillonne.

- ça va très vite. On parle de poses de 1 à 3 s, voire moins, tu as Sharpcap ou un NINA qui tourne en fond et tu lances une seule capture, un coup d'ASTAP, retour avec une nouvelle capture.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Clouzot a bien résumé la chose.

Perso je défocalise une étoile au centre, et je fais les cercles concentriques en live.. et normalement c'est bon. Pour moi il n'y a pas besoin d'aller aussi loin que la collimation du secondaire. Même avec ma 183MM Pro et l’échantillonnage à 0.95"/px. Quand c'est assez bon c'est bon.

Le miroir bascule légèrement en bougeant la MAP.. et avec la baisse de température la nuit il faut rectifier légèrement la MAP, donc il faut faire la collimation avec la molette de mise au point qui tourne déjà dans le sens où il va falloir faire cette correction.

 

Si on est précis et qu'on soigne ce qu'on fait techniquement c'est un outil fantastique. Si on veut juste que ça marche du premier coup c'est même pas la peine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, CB7751 a dit :

donc il faut faire la collimation avec la molette de mise au point qui tourne déjà dans le sens où il va falloir faire cette correction.

Merci CB7751, tu veux dire simplement rectifier la MAP c'est ça? Ou alors tu veux dire qu'il faut agir à la fois sur les 6 vis et la mollette de MAP en même temps?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Haltea a dit :

Ce n'est pas minuscule non plus 16 mm

 

Bonsoir,

 

C'est vrai, c'est vrai, tout dépend de ce qu'on veut faire, bien sûr. Simplement partant d'un cercle de 42 mm ça fait un gros changement.

 

Il s'agit pas de faire M31...O.o.

 

Pour ma prochaine config, j'hésite entre C11 EDge HD (pas donné, et en plus je prendrais un réducteur...) et un Newton 300, mais je ne sais pas lequel...

 

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Sherekahn a dit :

Merci CB7751, tu veux dire simplement rectifier la MAP c'est ça? Ou alors tu veux dire qu'il faut agir à la fois sur les 6 vis et la mollette de MAP en même temps?

Oui simplement rectifier la MAP. Heureusement. :) Les 6 vis de collimation tu le fais une fois, de temps en temps...

Mais quand tu fais ta collimation avec les 6 vis, il faut que ta molette de MAP soit déjà en appui dans la direction avec laquelle tu corriges une baisse de température. Perso je trouve que jusqu'à 2°C de baisse ça reste très correct.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon choix, c'est ce que j'ai pris aussi (pour du planétaire exclusivement par contre).

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'attends la sortie du NightOwl 0.4x pour Edge et puis après,  allez soyons fous! Pourquoi pas l'Hyperstar (pour sûr mais j'ose pas me l'avouer pour le momentxD)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour mettre quoi comme capteur devant le x0.4?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/10/2020 à 18:04, starjack a dit :

Pour ma prochaine config, j'hésite entre C11 EDge HD (pas donné, et en plus je prendrais un réducteur...) et un Newton 300, mais je ne sais pas lequel...

J'ai le meme dilemme pour mon future poste fixe .

Meme si dans un premier temps je vais garder mon newton 250 qui me plaît bien, je réfléchi car je vais changer de monture et il faut donc anticiper a minima les tubes futurs 🙃

 

C11 : Le c11 nécessite un abri plus petit et est un tube polyvalent avec sa gamme de réducteurs (mais chers pour les edge)

Aucun contrôle des optiques (meme si je n'ai jamais entendu dire qu'il y en avait de mauvais)

 Il suffit d'une monture  assez légère,  transportable sous de bons cieux.

Tube fermé :problème de mise en température ( pas sous abris)

Problème de buée.

 

Newton :   J'ai l'habitude de collimater les  newtons.

 je pourrai , si je le souhaite , ajouter des miroirs d'artisans .

Ce sont des tubes à f/d 4 ou 5 , rapides et acceptant de grands capteurs 

Il faudra une grosse monture , plus onereuse,  a partir de 300 mm.

Pour avoir de la focale il faut de très gros tubes (entre 300 et 400 mm), encombrants sous abris. 

 

 

Voila l'état de ma réflexion, pas simple tout ça 😁

Edited by Haltea

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Haltea a dit :

pas simple tout ça 😁

 

Oui, mais on aime ça, se creuser les méninges et tout comparer, ça fait partie du plaisir !

 

De mon côté, la taille de l'abri (que j'ai même l'immodestie d'appeler l'observatoire :$) est fixée (trop grand d'ailleurs, mais trop tard, c'est parti !), la monture attend dans l'armoire que la construction soit finie (EQ8)...

 

Aujourd'hui c'est un C8  qui lui est destiné, mais un peu plus tard ?? o.O

 

Un C11: pour le planétaire, notamment en Edge HD, ça va bien ! Même si la transmission du bleu est un peu critiquée. Pour le ciel profond, grosse focale, même avec le réducteur 0,,7x... Pour le visuel, oculaire toujours bien placé; et puis j'ai un ciel peu pollué, je pourrais donc viser un diamètre un peu plus gros...

Collimation: je commence à connaître un peu, par le C8.

 

Un Newton: diamètre 300 à F/5 possible, donc une focale plus facile à gérer en imagerie CP; offre très diverse en industriel, pas facile de choisir; offre artisanale : oui, mais chère; en planétaire il faut barlowter un max, mais avec une Powermate 5x ça doit le faire; et donc une belle résolution accessible avec un 300 ou 350; en visuel en EQ, l'oculaire peut prendre des positions pas confortables; et je me pose des questions sur l'équilibrage avec un train optique un peu long, et aussi en longitudinal, quand on rajouter de la masse sur le porte-oculaire;

 

Bon, il faut faire une liste de critères !

 

Mon principal souci: je ne sais pas choisir une cible privilégiée, je ne sais pas renoncer à des objets particuliers... Je cherche l'instrument qui peut tout faire ! :S

 

Jacques 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By vador59
      Salut à toutes et à tous !
       
      Cela faisait quelque temps que ça me turlupinait... mais la météo ne s'y prêtait pas vraiment ces derniers temps.
       
      Il ne s'agit pas de réaliser une énième expérience avec une petite lentille de récupération, genre binocles de belle-maman et petite loupe comme oculaire.
       
      Le matos, c'est ça !
       
      Lentille simple plan convexe 120mm de diamètre et.... 5000 mm de focale (oui, vous avez bien lu: 5 mètres de focale ! )
       
      La manip', c'est ça !
       
      l'idée est donc d'observer l'image volante d'un astre, sans l'aide d'aucun oculaire, simplement en plaçant son oeil en avant du point focal.
       
      Et ça marche, du tonnerre même ! Première cible, vers 19h légales: la Lune. La lentille est simplement posée sur un support (un poteau de basket pour être précis), vaguement orientée en direction de l'astre sélène, donc avec des conditions d'alignement qui sont loin d'être optimales. Je n'ai pas diaphragmé, juste pour avoir une idée de la qualité de l'image brute. J'observe l'image de l'oeil gauche puis de l'oeil droit. Les deux sont atteints de myopie et présentent donc des focales différentes. La luminosité de la Lune permet un pointage très simple... et quel choc ! L'image est splendide, juste déformée sur les bords (aberration sphérique ou défaut d'alignement ?), mais le grossissement est démentiel. A la louche, je dirais que l'oeil droit grossit autour de 50x et le droit autour de 80x. Le trio Theophile-Catherine-Cyrille est magnifique; Mare Crisium et Mare Marginalis superbes. Les cratères sont nets avec des ombres bien noires, en dépit de l'absence de diaphragme quelconque entre la lentille et mon oeil. Vraiment très étrange comme sensation, encore plus intuitif que d'observer avec un télescope aérien de type Huygens.
       
      Deuxième cible: Jupiter. Bien que très brillante, attraper l'image aérienne s'avère beaucoup plus difficile. Il faut y aller doucement, reculer pas à pas. Je finis par obtenir une première image défocalisée: l'aberration chromatique est visible mais difficile de dire si, là aussi, il s'agit de l'effet de la lentille ou d'un défaut d'alignement des optiques. On recommence, l'image est fuyante mais en deux minutes j'obtiens une image du disque jovien. C'est petit avec l'oeil gauche, plus confortable avec l'oeil droit. Le disque est bien visible mais sans détails. Je n'ai pas remarqué les satellites.
       
      Troisième cible: Saturne. Elle s'attrape beaucoup plus facilement que Jupiter paradoxalement. Image un peu jaunâtre mais très plaisante. L'anneau est visible sans aucune difficulté. Par manque de stabilité (je suis quasiment couché au sol, dans une position assez inconfortable), je ne peux pas affirmer que je distingue la division de Cassini.
       
      Dernier test: Mars ! Sans surprise, de l'oeil gauche, je ne fais que deviner le disque saumon de la planète rouge. Par contre de l'oeil droit, je suis surpris de distinguer une tache sombre bien nette: Solis Lacus ! Là encore, l'inconfort de ma position m'empêche de prolonger l'observation.
       
      En tout cas, la démonstration est faite que ça fonctionne! SI des curieux sont intéressés...
       
      Bons cieux à tous
       
    • By Bungert
      Bonjour à tous,
       
      Que vaut  le  Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un  Newton ?
      Je l' ai essayé en imagerie planétaire avec un T300 Newton-Cassegrain  : je ne vois pas de différence entre les images de Mars faites avec ou sans.
      Mais avec un  ciel voilé, et une forte turbulence  la faible qualité des  images  obtenues ne permettent pas de conclure.
       
       
      Est ce que certains d'entre  vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture?
      Dans ce cas qu'en pensez vous ?
       
      Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température.
      L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron.
      https://www.baader-planetarium.com/en/solar-observation/astrosolar-viewers-and-film/turbofilm-127-x-51-cm-nd-01.html
       
      Bon ciel.
      Francesco
       

    • By Bungert
      Bonjour à tous,
       
      Ah, difficile d'imager Mars en Lorraine.
      Le ciel est généralement couvert depuis le début du mois et les rares fenêtres sont peu propices.
      Néanmoins Daniel est venu avec ses caméras ASI 120, lundi soir le 19,  pour capturer Mars avec le Marcon 300 en mode Newton.
      Puis Yves nous a rejoint, aussi pour voir Mars à l'oculaire.
      Vers 23h, il fallait attraper la planète entre les nuages vers 1h du matin c'était plus dégagé mais toujours voilé.
      Alors nous ne savons toujours pas ce que vaut le vieux télescope pour la photographie planétaire.
      Et ce que vaut  le  Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un  Newton.
      Nous ne voyons pas de différence entres les images de Mars faites avec ou sans. Mais avec le ciel voilé, la forte turbulence puis la buée,  les faibles images  obtenues ne permettent pas de conclure.
      En visuel cependant, vers 3h, l'image était bien détaillée, aussi bien au Florsch-Bachi de 254 qu'au Marcon 300.
       
      Est ce que certains de vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture?
       
      Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température.
      L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron.
      Nous joignons des images bien que "faibles".
       
      Bon ciel (souhaité !)
      Daniel, Yves et Francesco
       
       
      Marcon T300 N + Barlow F = 3800 mm.
      Mars vers 23h30 puis vers 2h, avec une animation par Daniel, les NB sont faites avec un filtre IR610.
      Phobos et Deimos autour de 23h TU 19 octobre. Poses de 4 secondes avec un APN. A ISO1600 : étoiles, Déimos visible, Phobos noyé. A ISO 400 : Phobos et Déimos visibles (23h08 TU).
      C'est peu contrasté et "pâteux" à cause du voile nuageux.
      Comme pour M42 mais c'est "bon" pour la couleur des étoiles, toujours cette rouge (bas-milieu).
      Puis beau lever du jour.
       
       

       
       
       
       
       











    • By neostouve
      Bonjour , j'ai depuis peu un Flextube 355/1600 de chez Sky-watcher , et je l'ai équipé de 2 Baader ClickLock , 1 en 2" vers 2" puis l'autre en réducteur 2" vers 1,25" .
       
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/bagues-adaptatrices/bague-de-reduction-clicklock-50-8-31-75-mm_detail
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/oculaires/systeme-de-blocage-clicklock-baader24011_detail

       
      Le Skywatcher étant fileté en M54X1mm (et non en M54x0.75mm)
       
      Mais de ce fait , je ne peut plus utilisé les 2 tubes de rallonge a vis qui sont fournit avec le télescope . C'est justement pour enlever ces saletés de vis qui abiment les oculaires que j'ai craqué pour passé sur ce système clicklock a serrage annulaire .
      Je trouve pas de tube de rallonge en mâle femelle M54x1 .... c'est déprimant .
      J'ai pensé a rallonger mes oculaires avec une bague de 30mm en m48 , mais c'est vraiment une solution merdique , car il faut des bagues pour tout les oculaires , ou alors s'amuser a la démonter a chaque changement d'oculaire .
       
      J'avais déjà lu un sujet la dessus , je dois pas être le seul , mais impossible de remettre la main dessus .
      Le problème est vraiment lié a skywatcher et ce pas de vis en 1mm
       
      Merci a vous d'avoir lu jusqu'ici
    • By ndesprez
      Bonjour,
      Je suis encore novice en matière de jumelles. J'espère poser les bonnes questions :
      - j'ai du mal à saisir l'importance (la liaison) du chromatisme en fonction du grossissement sur des jumelles ordinaires (j'entends par là pas des bêtes de course comme les Leica qui passèrent dans mes mains aux NCN). L'un de nous aurait-il une expérience en la matière ?
      - aux possesseurs de jumelles à oculaires interchangeables : dans la pratique et couramment quelle pupille de sortie retenez-vous ? Au-delà, quelle PS mini vous arrive-t-il d'utiliser. J'espère au travers de vos réponses situer la frontière entre jumelle et instrument refracteurs ou reflecteurs (lunette et telescope).
      Je ne suis pas sûr de la pertinence de mes questions : je tatonne !
      Cordialement.
      Norma
  • Upcoming Events