Bungert

Phobos et Déimos même pas peur

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Oh que c'est beau, bravo Francesco! :)

La simulation de Daniel est tout à fait exacte.

C'est toujours ça de pris pour cette opposition historique qui nous donne des sueurs froides côté météo.

 

Patrice

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon travail Francesco ! xD

La capture des satellites est une manipulation très intéressante à faire et finalement pas si compliquée !

Pour Mars , je crois qu'on va devoir patienter encore un moment, mais une trouée peut parfois arriver ;)

Daniel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

C'est pas du planétaire, mais du ciel profond.. je plaisante mais autrefois elle était perçu comme des astres errant après tous.

En tous bravo, pour la peur et la terreur des satellites de Mars, jamais pu les observer dans ma lunette, pour Saturne j'ai eu Titan mais aussi furtivement j'ai détecté d'autres satellites car il étaient regroupés.

 

Bon ciel étoilé ,planétaires & lunaire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, skywatcher a dit :

La capture des satellites est une manipulation très intéressante à faire et finalement pas si compliquée !

 

Je ne trouve pas que ce soit si simple, le résultat est là et les satellites sont dans la boîte !

Une manip intéressante avec les explications idoines

Bravo et merci Francesco :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Anne, bonjour à tous,

 

"Je ne trouve pas que ce soit si simple, le résultat est là et les satellites sont dans la boîte !

Une manip intéressante avec les explications idoines"

 

En fait lorsque les satellites sont aux élongations maximales c'est aisé dès une ouverture de 150 mm.

Avec 200 mm ou plus,  je pense que l'on peut poser moins longtemps ( 1 seconde au lieu de 4) et ainsi avoir moins de surexposition de la planète. Si la météo le permet j'essaierai  de faire des prises heure par heure sur plusieurs jours et d'obtenir une animation de la révolution des satellites.

 

Je joins ici un collage après avoir "nettoyé" la photo avec les satellites.

Mars  : 23h53 TU le 10 octobre 2020    1/640s ISO 100.

donc 4 minutes avant l'acquisition des satellites.

Selon Rastaman l' étoile est la HD8613 mag 8,6.

A l'APN (Canon 750D) en pose unique, à 1500 mm de focale il ne faut pas attendre des détails arèologiques.

La précision est de  1 à 2 pixels.

 

Bon ciel vers Mars.

Francesco

 

 

5f870091d992e_MarsPhobosDimos0988B3send.jpg.a3fa4591a7169a98c0a26387fb15913f.jpg

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Bungert a dit :

Bon ciel vers Mars.

 Merci Bungert pour cette invitation au voyage et ta "manip" qui effectivement nous fait envisager cette séquence martienne somptueuse sous un angle original !

 

Et bravo donc pour ce post novateur et pédagogique-_-

 

Qu'il me soit permis de glisser ce petit extrait d'une nouvelle écrite en 2016 et publiée aux Editions de illustre l'inconnu qui fréquente ce forum sous le pseudo d'un écrivain de SF :ph34r::P

 

Un brin de poésie puisqu'il est bien incapable de réaliser des images aussi faciles à réaliser que les tiennes ....entre autres :o

 

 

"...Ce qui a fait dire aux membres d'équipage que "les français sont décidément des poètes, même à 65 millions de kilomètres de la planète mère!"

Qu'importe, j'ai profité de ma prise de quart pour larguer la soucoupe dans le vide spatial à la verticale d'Olympus Mons, non sans l'accompagner spontanément de simples mots d'adieu:

"Bon retour chez vous!" 

La toupie deviendra j'en suis certain un nouveau satellite, protecteur de la mission.

Un talisman contre la tyrannie des évidences.

Son scintillement imperceptible, au ciel du soleil pâle des canyons de Mars, sera comme un regard d'enfant posé sur le royaume du dieu guerrier.

Deimos et Phobos, vigies de l'aube naissante, salueront quant à eux ce matin, l'arrivée de notre caravelle sur les canaux du temps jadis..."

 

 

Amitiés

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique Hamilton !

Mon bonjour à Ray B.

f.

 

PS  : Je me souviens de "La vallée magique" lue façon loup stellaire... .

Edited by Bungert
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Francesco pour ce cours martien de haute volée! Ah on s'en souviendra de l'opposition 2020!

Vivement notre réunion de vendredi pour faire la compilation de ce tutti frutti! :D

 

Patrice

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces belle images et les intéressants commentaires de chacun.

 

Encore quelques mois sous les frimas de l'automne et de l'hiver, et ce sera bientôt mars ( le mois) et se poèmes : voici en attendant celui de Victor HUGO

 

"Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire ! Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire, Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis ! Les peupliers, au bord des fleuves endormis, Se courbent mollement comme de grandes palmes ; L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ; Il semble que tout rit, et que les arbres verts Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers. Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ; Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre, A travers l’ombre immense et sous le ciel béni, Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini."

 

Amitiés

 

Jean

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli rendu...

Ce que j'ai fait est moins propre, c'est avec un 400 mais sans suivi, donc poses maxi de 1/15e (mais à 40000 ISO).

A quelques heures/minutes de l'opposition Phobos et Deimos étaient bien placés:

Mars est bien saturée, mais l'alignement des formation sombres Mare Sirenim-Cimmerium se répercute dans l'aigrette au-dessus des 2 satellites.

Nicolas

mars131020-23h52-t407f34bmf4-33i.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Biver, bonsoir à tous,

 

Ben c'est propre... à 40000 ISO ! Et ton image est plus lisible.

Sans suivi : cela corrobore la "simplicité" de la manip.

L' observation des figures de diffraction est un moyen d'analyse des acquisitions.

(Ou pour la mise au point sur une étoile... .)

 

Merci Biver et Bravo !

Francesco

 

 

Edited by Bungert

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By loulou13
      Bonjour à tous,
       
      Il aura suffit d'une opportunité dans les PA pour que je craque. Merci @Thib2944 pour la disponibilité et la rapidité de l'échange !
       
      Passer de CC200 à CC250, je pense que je ne vais pas regretter. sachant que je pense que 250 est une très haute limite pour mon site.
      ...et puis des Takahashi, il semble qu'il n'y en ait plus à vendre ?!
       
      Du coup, il a fallu monter la bête sur la monture qui n'est pas faite pour ça. J'ai donc ajouté des contre-poids (et encore du poids en plus) de façon pirate.
      J'ai ainsi 3x5 + 2x3 = 21Kg de contrepoids, plus du métal en bout.
      La tige des contrepoids a été allongée avec des morceaux de portiques, auxquels on a suspendu d'autres morceaux de portiques.
       
      En résumé, un Kepler 250 f/12 sur une AZ-EQ5GT, ça donne un setup un peu hors du cadre d'utilisation normale :
       

       
      Bon, pour du planétaire, et bien équilibré, c'est complètement limite, certes, mais ça permet de s'amuser.
       
      S'il y a une bonne âme qui aurait une EQ8 à proposer avant de la poser dans les PA, je suis preneur 😘
       
      Ensuite, collimation à l'arrache, histoire de pouvoir faire des images (trop envie d'essayer, en fait).
      Laquelle PSF me sert ensuite pour déconvoluer.
       

       
      Bon, elle est bizarre.
      Il va falloir que je creuse sur les réglages du secondaire, il est peut être trop en pression. Ou plutôt, on dirait 4 points de compression...comme les supports du primaire ? (que je n'ai pas touché pour l'instant).
      Comme à chaque fois au début, on visse trop car on ose pas dévisser 😂
       
      J'ai une barlow 2x TV, mais ça grossit beaucoup beaucoup trop avec le tirage. Je suis donc revenu vers la powermate 2.5x. 
      Conclusion, je suis bien trop échantillonné, avec une focale résultante à quasi 7m...donc à F/29...ouch.
      @Jean-Paul OGER : si vous passez par là, quel est le montage utilisé sur le vôtre ? j'ai l'impression que vous avez une TV2X, ...elle est placée derrière l'ADC du coup ? (côté caméra ?).
       
      Du coup, d'avance toutes mes condoléances à tous les yeux qui piquent, pour ces images bien trop grosses.
      Il faut se reculer de l'écran. Un jour j'apprendrai à faire des réductions de taille avec astrosurface, ça doit pas être bien méchant.
       
      ---
       
      Turbulence bizarre, ça semblait pas si mal, mais avec par dessus des petits flonflons très rapides. Classique de mon site à côté de Marseille.
      Il faut dire que je suis sur des pavés bien chauds, avec un mur de maison, lui aussi bien chaud à ~1m du primaire. On fait avec ce que l'on a, non ?
      L'avantage, c'est que ça chauffe bien l'observateur la nuit. Pas désagréable en fait.
       
      Voici les images ; d'abord Saturne vers 23h TU.
      dans les bons moments, on ne perd quasiment pas la division de Cassini :
       

       
      du coup, ça donne ça :
      4000 images.
      20ms, gaine 420, ADC AP, Powermate 2.5x, Filtre L, IMX485MC.
      AS3!, Astrosurface ondelettes, AWB, saturation 10%, auto level. 
       
       

       
       
       
       
      Puis Jupiter vers 1h05 TU - on jurerait qu'il va y avoir du détail, mais c'est trompeur = les flonflons à haute fréquence ont tendance à tout dissoudre au traitement.
       

       
      Cette fois : 
      - 15ms & gain 300
      - déconvolution par PSF Wiener à 60
      - Winjupos 10 images (en gros, séquences de 120s, 25% des images gardées, donc 20 minutes de dérot tout de même)
      - Astrosurface AWB, Saturation 10, Autolevel
       

       
      et on finit sur Mars (texp = 5ms, gardées 3000, vers 2h45 TU), histoire de repartir tranquille au lit. Là, c'est la fête de la turbu :
       

       
      et du coup, c'est pas folichon. En plus, je n'arrive pas à m défaire de ce halo de duplication côté limbe.
      J'ai l'impression que les détails sont en fait 'doublés', partout, même sur la planète.
       

       
       
      ----
       
      Voilà, l'objectif est de se dire que de passer de 200 à 250, ça permettra -  une fois tout ça mis au point - de faire des images de la qualité d'un 200, plus facilement qu'avec un 200.
      J'ai bon ?
       
      Bon ciel à tous !
       
      François
       
       
       
       
       
    • By artemis
      Bonjour,
       
      Je remercie d'abord JP Prost, car je suis en phase de réglage complet de mon DK, et je suis sa méthode qu'il m'a détaillé dans le post ci-dessous :
       
       
      J'ai passé la journée d'hier a reprendre les alignements mécaniques au collimateur laser fraichement reçu, puis la partie optique au microscope taka... Encore quelques soucis avec le PO... j'ai cassé un roulement il y a peu et malgré le changement de roulement, je peine a retrouver sa coaxialité... mais bon j'ai réglé au mieux...
       
      Ce n'était pas la nuit propice côté méteo mais au second réveil vers 4h00 j'ai aperçu quelques trouées dans les nuages (vers 2h00 c'était complètement bouché).ils ne m'ont pas laissé beaucoup de temps mais j'ai pu enchainer quelques captures et sauter sur une étoile pour une PSF toute fraiche... et c'était fini !! pas eu le temps de régler  de l'ADC, pas de collim sur étoile, c'était juste une cession de test, et je me suis sans doute trompé d'un ou 2 mm sur la distance M1/M2  car le foyer ne ressortait pas assez pour le visuel avec renvoi coudé 2 pouces...
       
      Par contre je suis content de la progression dans mes résultats :
       
      Un premier traitement par  déconvolution sur PSF réelle et dérotaion WinJupos, finition PSP,  j'aime bien cette douceur  :
       

       
      Un second traitement avec une passe d'ondelettes après la dérotation des images en déconvolution :
       

       
      et pour les allergiques à la dérotation, une anim "Bio" d'images en déconvolution :
       

       
       
      Au passage on voit bien le beau spot éruptif dans NEB imagé également par Olivier Meekers ce matin, et BA d'une pâleur sans pareille !!
       
      Je ne suis pas encore au bout des améliorations, mais ça commence à venir
       
      Xavier
       
      EDIT : ajout de Mars en pied de fil, ma première de la saison sous turbu un peu trop forte !  :
       
       

       
       
    • By biver
      C'était samedi dernier (mais la 3e obs. de ce type dans la semaine), avec une météo qui a quelque peu changé depuis, je me suis vraiment payé un (dessin de ) Mars en plein petit-déjeuner. Profitant de la bonne orientation de la fenêtre de la salle à manger (SudOuest), à 9h30-10h du matin (c'était samedi, jour de grasse-mat... faut pas exagérer ! ), je me suis permis non seulement de pointer mais aussi cette fois-ci dessiner car le seeing était correct, Mars pendant mon petit-déjeuner... rien de plus confortable pour faire un dessin... Et Mars en plein jour mais en quadrature (on profite du ciel polarisé à 90° du Soleil), reste très bien contrastée, même si j'ai quand même préféré le grossissement de x461 plutôt que x700 que j'utiliserais dans de bonne conditions.
      Voilà le résultat, avec une Syrtis Major qui venait de passer au méridien et une calotte polaire sud devenant très discrète.
      Nicolas

    • By Looney2
      Il est toujours difficile de se fier à telle prévision, tel modèle, tel site ou app. météo pour sortir son matos quand on n'a pas la chance d'avoir un petit observatoire.
      Hier soir, samedi 13 août, les conditions semblaient bonnes, les prévisions encourageantes. Helas, au grand hélas, le début de soirée n'était pas à la hauteur des attentes mais le seeing avait des caractéristiques assez inusitées pour la région : lent et ample, comme je le décrivais en direct à @Daniel B pendant la nuit (on s'envoyait des textos pour savoir comment c'était chez chacun), le seeing donnait à Saturne des allures de vahiné qui se tord, de manière (très) ample et langoureuse. Ça tordait tellement que parfois je pensais que la planète entière dessinait un signe ∞ !!
      Prêt à rejoindre le pieu qui me lançait des appels irrésistibles, soudain, regardant Jupiter sans même faire un SER tellement c'était laid, soudain donc, tout s'est figé ! Oh put... Comment ça ???? Les détails à l'écran foisonnaient, la turbulence avait quasiment disparu... 
      Ça a duré environ 2h et l'humidité extrême réussira même à embuer ma lentille de barlow dans le porte oculaire, pourtant orientée à la verticale (sur le dessus bien sur...). 
      M'enfin, me reste quelques 150 Go de SER à exploiter, on va voir ce que ça donne, pour l'instant on se contentera des premiers jets !
      Du coup, Saturne et Mars, faites en dehors des meilleures conditions sont limites dégueulasses mais je voulais garder un souvenir de la luminosité des anneaux (effet Seeliger) à l'opposition.
       

       

       

       

    • By Florian_Vn
      Bonjour à tous,
       
      Vacances terminées (j'ai fait mon pèlerinage au pic du Midi), profitant d'une rare occasion de pouvoir faire la grasse mat sans contrainte le lendemain, j'ai donc rentabilisé la nuit au maximum.
       
      Début des hostilités à 21h30 avant que la Lune n'arrive, je suis monté dans un champ dégagé pour faire la Lagune et la Trifide que je ne peux avoir depuis chez moi :

       
      TS61EDPH sur Star-Adventurer, ASI533MC, filtre Optolong L-Pro, 30x 2min de poses empilées et traitées avec Siril (j'ai un peu foiré ma mise en station et vu que la SA n'est pas motorisée en DEC...), version jpg compressée avec une cinquantaine de darks uniquement :
       

       
       
      Retour à 1h chez moi, je monte le C8 dans le jardin le temps que la batterie se recharge et commence Jupiter vers 3h, que de la bouillie. Je rentre pour aller voir ce que je peux en tirer (==> pas grand chose) et ressort un peu dépité un peu avant 4h. Et là miracle, le seeing est meilleur, enfin une nuit potable 
      Voici donc la planche résultat avec la palette classique :

       
      La palette de couleur reconstituée par Winjupos en (L)RGB est un peu pâle.
       
      Je termine la session sur Mars qui est encore un peu petite (avec un reste du mois de juillet) :

       
      Pas possible de faire Saturne ce soir pour boucler la série, la pluie arrive (mais on s'en plaindra pas)...
       
      Bon ciel
  • Upcoming Events