Bungert

Question : film transparent et fermeture de tube Newton

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Que vaut  le  Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un  Newton ?

Je l' ai essayé en imagerie planétaire avec un T300 Newton-Cassegrain  : je ne vois pas de différence entre les images de Mars faites avec ou sans.

Mais avec un  ciel voilé, et une forte turbulence  la faible qualité des  images  obtenues ne permettent pas de conclure.

 

 

Est ce que certains d'entre  vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture?

Dans ce cas qu'en pensez vous ?

 

Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température.

L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron.

https://www.baader-planetarium.com/en/solar-observation/astrosolar-viewers-and-film/turbofilm-127-x-51-cm-nd-01.html

 

Bon ciel.

Francesco

 

5f908ef3cd30c_1Mars3B1.jpg.e71633be8b40948d2a51cec6fb1b7018.jpg

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour,

 

bonne idée, une lame de fermeture ne peut pas faire de mal si le tube est étanche cela évite la turbulence interne (cela dépends aussi de la nature des parois du tube.

Il y a 10 heures, Bungert a dit :

la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain)

pourquoi en mode cassegrain ? c'est aussi intéressant pour un newton

si tu fait des tests comparatifs par bonnes images je suis interessé par les résultats

 

jean

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jean,

 

Merci pour les précisions.

En Cassegrain , il y a un trajet de plus dans le tube ce qui augmente l'effet de la turbulence interne.

(Je teste un vieux  Marcon 300mm Newton  / Cassegrain et partagerai les résultats à propos du film .)

 

Francesco

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Il y avait eu des tests des perfs (+ passage au contraste de phase si je ne m'abuse), et le résultat était moyen, car le turbofilm rajoutait du mamelonnage et micromamelonnage.

 

Quelques liens:

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

dommage les pages de JM Lecleire ne sont plus accessible. c'était tellement intéressant...

 

le turbo film c'est bien pratique pour fermer me tube et protéger le primaire en ciel profond au moins. planétaire je ne,sais pas l'impact par contre.

Attention comme pour l'astrosolar il ne faut pas le tendre.

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites

pourquoi ne pas faire une comparaison turbo/astrosolar qui lui donne de bons résultats en solaire (1'' de résolution) .

ce film doit être bon en CP si il a les mêmes caractéristiques que l'astrosolar , pour le planétaire en  échantillonnage <1'" c'est certainement moins bon

Paul

  

Edited by banjo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, banjo a dit :

pourquoi ne pas faire une comparaison turbo/astrosolar qui lui donne de bons résultats en solaire (1'' de résolution) .

 

oui il est bon en solaire, mais en comparaison d'un hélioscope on s'aperçoit qu'il diffuse beaucoup la lumière (fond de ciel pas noir). Est-ce que ça vient du film lui-même ou du traitement métallisé je ne sais pas, mais le mamelonnage fait aussi ce genre d'effet il me semble.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous,

 

Disposant d'un bon labo d'optique  (holographie) je vais tester le film avec des lasers.

Si pour la réflexion sur les 2 surfaces c'est assez clair, le test sera intéressant pour la diffusion et les variations en transition latérale.

 

Bon ciel 

Francesco

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Thierry Legault a dit :

fond de ciel pas noir

merci Thierry pour ta réponse , mais par exemple en Cp  peut-on considérer que la dispersion pourrait être moins grande , compensée par la turbulence?

Il faut que quelqu'un qui les possède  les 2 fasse un essai sur une étoile brillante , déjà pour la transmission directe sans et avec le filtre devant le tube , pas sur le miroir .

Paul

édit : merci Francesco , j'ai écris trop lentement.xD

Edited by banjo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir ,

 

Quelques tests comme promis sur le turbofilm :

 

 

Le film est maintenu entre deux cadres en "carton plume",

la surface utile du film est de 32 x 32 cm,

Le laser est un YAG doublé de 150 mw ,  longueur d'onde émise :  532  nm,

le faisceau laser est limité à 15 mw,

à 150 mw le film chauffe  (absorption sensible de l'énergie) et les figures d'interférence de la réflexion observée sur un écran se modifient instantanément. 

ces figures sont dues aux 2 réflexions ( face avant et face arrière du film ) qui interfèrent.

le film est très sensible aux mouvements d'air ... et aux sons (la membrane des microphones est souvent un film PET).

Avec les 12 microns d'épaisseur du film les interférences sont très évidentes,

Les 12 microns sont "garantis" à lambda sur 10,

le film n'est pas traité anti-reflets, j'estime (  les données sur le web sont contradictoires  ) les réflexions sur chaque face à 4% de la lumière incidente, ( 4 % puis 4 % de 96 %),

La "mauvaise qualité" de la réflexion est due à la "peau d'orange" du film est à sa non planéité.

La transmittance dépend de la réflexion, de l'absorption pour la part invisible à 532 nm et de la diffusion interne du milieu).

 

Pour l'observation :

ce qui compte : l'épaisseur homogène du film et la source lumineuse à l'infini (onde plane à l'entrée perpendiculaire à l'axe optique, ce que réalise assez bien un faisceau laser), 

par conséquent les réflexions et la réfraction jouent très peu, la diffusion par contre sera gênante.

 

La distance entre le film et l'écran blanc est de 100 cm sauf autre indication.

L'écran est percé afin d'éviter la nuisance de l'impact direct du faisceau laser.

Le diamètre du faisceau est de 6 mm  +/-  1 mm.

 

Une estimation approximative (dernière figure) de la perte par diffusion est de 1/100.

 

Ce test est entaché d'approximations mais il confirme l'effet de perte de contraste des images lors d'observations quand le film est utilisé comme fermeture de tubes.

Je ferai des test photographiques  avec le Marcon T300 dès que la météo sera favorable.

 

Mais quand...  après 1 mois de nuages en Lorraine?

Demain soir mercredi j'espère.

 

Bon ciel pour vous !

Francesco

 

labo

5fa1d0cb14e07_laboTESTturbofilm1764send2.thumb.jpg.1c43a6868653821b53fc7611b3a64623.jpg

 

 

Peau d'orange

5fa1d12bba72a_filmsurface1683hB1send2.jpg.a60c294cc0603d8930d1c2da3832c63b.jpg

 

 

Réflexions et figures d'interférence

reflexions send.jpg

 

 

Evidence de la diffusion

1 : sans film 1 s

2 : avec film 1 s

3 : avec film 5 s

FILM planche 1 send.jpg

 

Diffusion du film à 90° de rotation dans le plan : ce n'est pas homogène.

FILM planche 2 send.jpg

 

 

 

Séquence :

Sans film, avec film rotation dans le plan, inclinaison de 30° / plan (interférences visibles).

 

 

diffusion 1876low.mov

 

 

Diffractions

diffractions B1 send.jpg

 

 

 

Interférences des réflexions sur les surfaces internes du film.

A 100 cm 30° /plan                                  à 50 cm dans l'axe

5fa1b26019292_interferenceB1send.thumb.jpg.2e4368907a80d2c957ec9f94909b72a0.jpg

 

 

 

 

5fa1b33f8f214_analyse.thumb.jpg.1fe962855bcf45787b1d101465367977.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by Bungert
mise à jour avec test laser
  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

chapeau !!   super boulot !

 

je ne suis que tout petit et essaye d'exploiter un 130/900newton comme je peux mais prévois un 200 mini des que possible. pour moi ces infos sont intéressantes pour l'utilisation en CP si je change mon newton, et si on peut attenuer un peu la turbulence instrumentale, ce sera deja ça de moins pour la résolution des images.

 

PS /  je m'interresse aux lasers mais temps qu'ancien light jockey......en ce moment je table sur un 500 mw vert ( réels ) , mais sans tir fixe.

 

a plus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Francesco, 

Excellent test de ce turbo film ! 

Un test sur le terrain en pauses longues serait intéressant à faire, histoire de voir ce qu il vaut dans ces conditions ! 

Daniel 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon travail !

On attend tous une période anticyclonique pour ressortir du matériel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      Je ne viens pas souvent dans cette rubrique et pour cause : je n’observe qu’assez rarement en visuel. J’y admire néanmoins quelquefois vos beaux dessins et reste admiratif de cette discipline même si je ne la pratique pas moi-même.
      Je viens aujourd’hui demander aux observateurs assidus que ça intéresserait de faire une petite expérience très simple. Il s’agit de faire un trou dans un carton, à placer devant votre télescope favori, pour étudier visuellement l’impact sur le piqué des images. Il faudrait en gros faire passer votre télescope de f/d 3 à 5 a f/d 10 à 15 en diaphragmant. Pour ceux qui sont au delà de f/d5 de base je ne pense pas que ça soit significatif.
      Pour fixer les idées un 600 a f3.3 passerait à f10 avec un trou de 200mm. Le mieux est d’excentrer le trou pour éviter le secondaire.
      Après, l’expérience consiste à observer avec le carton puis sans carton le même objet au même moment et voir s’il y a une différence de piqué. Il ne faut évidemment pas choisir un objet trop faible, très brillant je ne sais pas (double lune etc...) je vous laisse voir.
      L'hypothèse que je fais c’est qu’en cas de turbulence sensible, il y aura une amélioration du piqué. Il y a un long post sur astro pratique sur ce sujet (Fwhm et rapport f/d) mais plus orienté photo.
      Si certains d’entre vous veulent tenter l’expérience, ils peuvent me faire un retour en mp ou sur le post dans astro pratique pour ne pas polluer inutilement ce forum.
      Une autre expérience un peu  plus compliquée consisterait à mettre une barlow x3 et observer au même grossissement (ce qui implique différents oculaires) mais comme il y a de la manip’ c’est sûrement plus difficile de se faire une idée.
      Merci par avance,
      Nathanaël
       
    • By skuenlin
      Bonjour à tous,
       
      Début des l'année, j'ai fait l'acquisition du RC-400mm en solde chez OU. Après quelques retouche mécanique et la fabrication d'un platine pour adapter mon ESSATO 3" j'ai enfin pu faire les premiers test hier soir.
       
      Les images ci-dessous ont été faites avec le matériel suivant:
       
      - GM2000HPS
      - ASI2600MM en BIN 2 (échantillonnage de 0.48")
      - RC-400mm @ F8 (3200mm)
       
      Toutes les images ont été réalisé sans guidage (une bombe cette GM2000HPS même avec 50kg sur le dos et les 3200mm de focal)
       
      Voilà les images:
       
      M27 en Ha - 300secondes de pose

       
      M51 en L - 60secondes de pose

       
      M57 en L - 30secondes de pose

       
      Cordialement
       
      Sébastien Kuenlin
    • By guillaume45
      Bonjour à tous,
       
      je recherche une petite information toute simple : connaissez-vous les températures et valeurs d'humidité relative pour le stockage du matériel astro. Je possède une az-eq6 + lunette TS 102/714 CF APo avec correcteur + ASI2600MC-Pro + lunette guide avec ASI290MM-Mini.
       
      J'ai trouvé les informations pour les caméras : -10 à 60°C et 0 à 80%. Pas pour le reste. 
       
      Merci à vous !
    • By christian viladrich
      Salut à tous,
      J'ai honteusement détourné un Sol'Ex de son usage premier qui est de faire des images, pour m'en servir pour la mesure des profils de transmission des filtres Ca K que j'avais sous la main.
      Mon objectif premier était de mesurer la bande passante à 50% du pic de transmission (FWHM), la longueur d'onde centrale (CWL), et en bonus la bande passante à 10% du pic de transmission. C'est en effet cette dernière valeur qui fixe le contraste du filtre (et pas la FWHM) et qui permet également de savoir si on est en présence d'un filtre simple, double ou triple cavité (équivalent du simple, double, triple stack).
      Après une phase d'apprentissage permettant de trouver une procédure qui marche pas trop mal, je me suis arrivé à des résultats assez bien reproductibles (à 0.1 A) sur la FWHM, la bande à 10% et la CWL.
       
      Voici les résultats actuels, avec d'abord le filtre Ca K Barr qui est un double cavité :

       
      Le filtre Alluxa est un triple cavité (le profil a des ailes de transmission plus pentues). Les mesures sont assez proches de celles fournies par Alluxa en terme de CWL, FWHM, bande à 10% :

       
      L'os suivant à ronger sera d'obtenir un profil de transmission bien reproductible, ce qui est nettement moins évident.
      Je suis un peu embêté par un manque d'uniformité de la résolution du spectre en Y (dans le sens des raies), il faut que je vérifie que le bon montage des optiques dans leurs tubes. Il y a aussi la mise au point du collimateur à affiner en Ca K. Je me pose aussi la question de la linéarité de l'ASI290, notamment quand on utilise le gain.
       
      Dans cette configuration, on devrait pouvoir mesurer sans trop de problème des filtres Ca K de 1 A FWHM, ce qui était mon objectif premier. Toutefois, un gain en résolution spectrale serait toujours bon à prendre
      Pour le Ha, et des FWHM < 0.6A, cela parait nettement plus chaud ...
       
      En tout cas, un grand merci à Christian Buil pour nous avoir offert ce très bel outil avec lequel on va pouvoir jouer un bon bout de temps
       
       
       
    • By Ganondorf
      Bonjour à toutes et tous,
      je suis nouveau dans le domaine de l'observation.
      Je souhaiterai m'équiper pour pouvoir profiter de notre ciel, surtout observer les planètes en priorité et d'autres objets si possible.
      Avec un budget estimé à 500€, je souhaiterai me tourner vers une paire de jumelles + trépied + valise (n'ayant pas la place pour un tube pour l'instant...)
       
      Après plusieurs recherches, j'avais repéré les Omegon Nightstar 25x100
      https://www.omegon.eu/instruments/omegon-binoculars-nightstar-25x100/p,14698
      mais plusieurs commentaires que j'ai pu lire indiquait que, sur un trépied, elle s'affaissaient sous leur propre poids.
       
      Du coup, je m'en remet à votre expérience.
      Valent-elles le coup ? Ou il faudrait que je me tourne vers un autre modèle ?
      Que puis-je espérer observer avec de telles optique ? (le lune, Jupiter, la nébuleuse de la Lyr < euh non je ne pense pas...)
       
      Merci de vos réponses !
  • Upcoming Events