yapo

été indien

Recommended Posts

Salut Yann ! ah c'est du "hors sentier" que tout ça ! Seule VDB 123 de mémoire me dit quelque chose, ainsi que IC 5076 qui reste sur mes listes résiduelles (et risque d'y rester un bon moment vue la météo ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Le 25/10/2020 à 09:14, Maïcé a dit :

C'est pas réservé au néophyte !

 

Le 25/10/2020 à 13:25, laurent13 a dit :

Avec toi on a toujours droit à de l'inédit :)

 

il y a 34 minutes, fred-burgeot a dit :

Encore des cibles très originales

 

il y a 8 minutes, etoilesdesecrins a dit :

ah c'est du "hors sentier" que tout ça !

 

C'est vrai que le ciel estival que j'ai pas mal écumé m'oblige souvent à faire du hors-piste (sauf exception) … ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit trio interactif répondant au doux nom de KTG 2 (Karatchensev isolated Triple Galaxies) rassemble PGC 3442 et PGC 3445 sous l'appellation commune NGC 317 et un plus loin au Sud PGC 3448. Si le duo principal est facile à observer et à détailler (VI1 et VI2), le membre annexe est quand même très très faible (VI4). La variété de forme et d'orientation est divertissante même si les déformations gravitationnelles ne me sont pas apparues…

 

n0317-p3442-p3445_daaoT445x364-0.283_YPr

T445x364

 

fiche NGC317_PGC3442

fiche NGC317_PGC3445

fiche PGC3448

 

Edited by yapo
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, yapo a dit :

KTG 2 (Karatchensev isolated Triple Galaxies)

 

Et moi qui pensais qu'après le passage de Hickson, Shakbazian avait épuisé ce qui restait de groupes compacts de galaxies... on n'en finit pas de découvrir de nouveaux catalogues !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Yann,

J'adore le crâne enflammé, j' connaissais pas. C'est le logo des bonbons acidulées ''les tête brûlée'' , un de temps en temps c'est bon ! On peut aussi y voir le ''gost rider'' de Marvel 🙃. Les objets que tu présentes sont extraordinaires ! 

DAAO top, merci

 

Lolodobs le dévoreur de monde 👽

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, yapo a dit :

Normalement, quand tu distingues le cercle oculaire sur mes daaos à 271x (noir absolu du contour contre 5% de luminosité pour le fond de ciel -ou niveau 13 en RVB), c'est que les réglages d'écran sont adéquats. ;)

Pas de problème, je vois très bien ton cercle oculaire!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci d'avoir précisé ce 5% et ce 13 EVB, ça peut aider à caler les dynamiques pour restituer à l'écran ses propre dessins.

Car tes restitutions sont pas mal du tout.

En plus de l'observation !

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, lolodobs a dit :

C'est le logo des bonbons acidulées ''les tête brûlée'' , un de temps en temps c'est bon ! On peut aussi y voir le ''gost rider'' de Marvel 🙃

Pour les fans de Marvel (dont je suis), c'est une évidence. Pour les kamikazes de la bouche (dont je suis moins), également…

 

Il y a 6 heures, Strock Pierre a dit :

Merci d'avoir précisé ce 5% et ce 13 EVB, ça peut aider à caler les dynamiques pour restituer à l'écran ses propre dessins.

Oui, c'est assez représentatif de mon fond de ciel queyrassin à ce grossissement. Je pense que vers 500-600x j'aurais du mal à différencier le fond de ciel du bord oculaire (je ne vais jamais aussi loin, mon optique ne me le permettant pas avec profit). Sinon, j'utilise empiriquement les valeurs suivantes: 50x/13%, 80x/11%, 125x/9%, 182x/7%, 271x/5% et 364/4%. Après, on peut extrapoler d'après la pupille de sortie pour d'autres télescopes. Mais plus qu'une référence absolue, c'est l'écart entre les différents grossissements qui est intéressant à prendre en compte.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans Hercule, NGC 6555 est une spirale pas trop éloignée (80-100 millions d'années-lumière) vue quasiment de face. Si je ne suis pas parvenu à déceler sa spiralité, une région HII se devine (VI5.4) du halo nébulaire au Sud-Ouest du noyau, un peu plus floue qu'une étoile faible toujours dans le halo au Nord-Ouest.

 

n6555_daaoT445x364-0.283_YPr.jpg

T445x364

 

fiche NGC 6555

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le groupe de galaxies WBL 005 (White+Bliton+Bhavsar groups), NGC 49, NGC 51, LEDA 212487, IC 1534, IC 1535 et IC 1536 sont physiquement liées à environ 240 millions d'années-lumière mais NGC 48 se projette en avant du groupe à seulement une centaine de millions d'AL. Le groupe présente un chouette double-alignement quasi-parallèle mais ces galaxies de petites tailles ne présentent pas de détails particulièrement remarquables.

 

n0048-49-51-ic1534-1535-1536_daaoT445x27

T445x271

 

fiche NGC 48

fiche NGC 49

fiche NGC 51

fiche IC 1534

fiche IC 1535

fiche IC 1536

fiche LEDA 212487

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lors du repérage du groupe de galaxies précédent, j'ai remarqué une zone plus dense en étoile qui pourrait passer pour un amas d'étoile très épars à faible grossissement. C'est le groupe un peu triangulaire dans le quadrant gauche/supérieur du champ. Après coup, j'ai noté qu'il fait partie du BDCC sous les patronymes "TYC 3251-1664 Group" et "Saloranta J0016.6+4824" (ce dernier est un amateur finlandais).  Pas évident de mettre en évidence ces "surdensités" stellaires en daao, à moins de priver artificiellement le champ adjacent d'étoiles faibles (ou de privilégier celles de la condensation), ce que je n'ai pas choisi de faire… Le groupe de galaxies se devine en bas à droite.

 

anr001704+482423_daaoT445x83-1.000_YPr.j

T445x83

 

fiche ANR0017+48

 

Edited by yapo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensuite, c'est la visite du célébrissime quasar-parachute d'Andromède qui s'est proposée, objet plus prosaïquement baptisé 2MASX J01471020+4630433. Décelable comme un astre quasi-stellaire extrêmement faible, il n'est que soupçonné un peu allongé malgré un seeing correct. On reste loin de détailler la voile du parapente…

 

2masxj01471020+4630433_daaoT445x364-0.28

T445x364 (en haut à droite de l'étoile un peu brillante proche du centre)

 

fiche d'observation

Edited by yapo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Débris de galaxie phagocytée ou région HII starburst ? Difficile d'établir la typologie de la petite nodosité PGC 72978 située à l'extrémité Sud d'UGC 12856. Ces objets ont été remarqués par Arp (n°262) et Vorontzov-Velyaminov (n°255) dans leurs bestiaires aux bizarreries. En tout cas, l'aspect irrégulier à l'oculaire révèle bien le côté interactif du système…

 

u12856-p72978_daaoT445x271-0.300_YPr.jpg

T445x271

 

fiche UGC 12856/PGC72978

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

MERCI bcp cher Yann pour tout cet exotisme céleste.

 

Cela va nous permettre de (re)voir certaines cibles pdt le confinement, dehors ou à défaut dans nos programmes.

Tu m'as fait découvrir le groupe de NGC 317 avec son catalogue KTG que je connaissais pas, avec cette cible à ajouter à mes futurs observations.

 

Pour M1-52, je l'ai observée dans mon T 560 (29 août 2019) :
A 290-370x et UHC (visibilité 1) : Toute petite boule diffuse aux bords dégradés. Forme un arc de cercle avec 4 étoiles proches. Cette nébuleuse est mieux vue que ne le laisse penser l'image du DSS.

 

Sh 2-68 n'est vraiment pas facile, très faible lueur dans un T 400, qui demande un super ciel limpide comme tu as au Queyras. A 40' NE d'elle, tu as la toute petite NP K 3-3 alias PN G31.2+5.9, encore plus faible dans mon T 400x250+UHC.

 

Pour la dernière cible UGC 12856, je l'ai observée une fois dans un T 400x250, voilà mes notes : Fin trait rapport longueur sur largeur de 5/1 arqué, diffus et assez bien contrasté mais très faible. Cela colle bien à ton observation extrême, facilitée depuis ton site du Queyras j'imagine. C'est plus costaud chez moi dans le Maine et Loire, mais je vais essayer de revoir certaines avec mon T 560... quand la météo (très médiocre surtout ces mois-ci) le permettra.

 

Continue à nous régaler de ces "tachouilles".

J'aime bien le réalisme de tes dessins avec entre autres la représentation des gros étoiles.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un Arp 262 très intéressant ; pas de composante NGC ni même IC ce qui laisse à penser que ça doit être coton quand-même à percevoir et que le résultat que tu nous montres est le fruit d'un long moment passé à l'oculaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Alexandre Renou a dit :

Tu m'as fait découvrir le groupe de NGC 317 avec son catalogue KTG que je connaissais pas, avec cette cible à ajouter à mes futurs observations.

Je ne fais pas de l'exotisme pour l'exotisme (encore que si :)), mais ces catalogues m'apparaissent intéressants surtout pour "lier" les objets individuels dans ma base de données notamment ceux qui apparaissent dans le même champ...

 

Il y a 4 heures, Alexandre Renou a dit :

Pour M1-52, je l'ai observée dans mon T 560 (29 août 2019) :
A 290-370x et UHC (visibilité 1) : Toute petite boule diffuse aux bords dégradés. Forme un arc de cercle avec 4 étoiles proches. Cette nébuleuse est mieux vue que ne le laisse penser l'image du DSS.

Tout à fait d'accord avec ta remarque finale.

 

Il y a 4 heures, Alexandre Renou a dit :

A 40' NE d'elle, tu as la toute petite NP K 3-3 alias PN G31.2+5.9, encore plus faible dans mon T 400x250+UHC.

Ah mais ça m'intéresse ! Je ne l'ai pas dans mon listing et elle a l'air attrayante sur le DSS et panstarrs. Merci Alexandre, je la rajoute (mais il faudra que j'y retourne).

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, fred-burgeot a dit :

Un Arp 262 très intéressant ; pas de composante NGC ni même IC ce qui laisse à penser que ça doit être coton quand-même à percevoir et que le résultat que tu nous montres est le fruit d'un long moment passé à l'oculaire.

Avec une composante UGC, c'est généralement inférieur à la magnitude 14.5 photographique (13.5 visuel grosso modo on va dire) donc depuis un site correct, cela reste généralement à la portée d'un T400. Certes, si la galaxie est accessible pas trop difficilement, il faut passer quelques dizaines de minutes à scruter les détails quand même (c'est ce que je fais avant de me lasser).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensuite, j'ai essuyé un échec : ça arrive et c'est toujours intéressant de les noter ne serait-ce que pour informer les autres de la difficulté d'une cible. Il ne faut pas non plus s'interdire de tenter une observation parce qu'un autre a échoué : à diamètre comparable, il y a de telles disparités de qualité de ciel et de sensibilité de la rétine, que des limites absolues n'existent tout simplement pas.

Là c'était sur une enveloppe de nova, DQ Her, une nova lente explosée en décembre 1934 à mv=3.3 et maintenant redescendue à 15.16. Il s'agit d'une binaire à éclipse (période de 4.6 heures), dont la principale est une naine blanche (0.6 Msol) avec un compagnon froid de sp.M3 (0.4 Msol), entourés par un disque d'accrétion dont la matière chute par les pôles magnétiques et rayonne intensément. Un anneau fin de 32"x24" entoure une étoile faible sur les images, mais se voit davantage dans les images rouges (donc plutôt du H-alpha) que vertes (pas ou peu d'OIII et d'H-beta). Donc, rien vu au T445 à tous grossissement et filtres…

 

rings.v3.skycell.2273.041.stk.g.unconv.f

image panstarrs (G)

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle belle besogne ! et celà à tous les niveaux :

- éplucher des catalogues et des données poru se faire ces listes d'objets atypiques à la limite des performances du site et de l'instrument

- de prendre en considération les données astrophysiques

- avoir cette constance qui défie les années, encore et toujours (dommage qu’il n'y ai plus Ciel extrême....)

- de s'adonner à des observations bien pointues

- et de faire du TRES beau rendu

passionnant !!!!

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, serge vieillard a dit :

- avoir cette constance qui défie les années, encore et toujours (dommage qu’il n'y ai plus Ciel extrême....)

 

ouais, là, j'avoue, ma constance a flanché…  Astrosurf Magazine y a gagné un contributeur cela dit ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, serge vieillard a dit :

Quelle belle besogne ! et celà à tous les niveaux :

- éplucher des catalogues et des données poru se faire ces listes d'objets atypiques à la limite des performances du site et de l'instrument

- de prendre en considération les données astrophysiques

- avoir cette constance qui défie les années, encore et toujours (dommage qu’il n'y ai plus Ciel extrême....)

- de s'adonner à des observations bien pointues

- et de faire du TRES beau rendu

passionnant !!!!

 

C'est exactement ça !!!

Et en plus dans un environ "Ceillacais" magnifique

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Bertrand13 a dit :

Et en plus dans un environ "Ceillacais" magnifique

 

C'est pas faux (ceillaquin qu'ils disent eux-mêmes)...

 

image.png.b86754624cc2c16a4936533aae498cc0.png

  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une galaxie par la tranche, c'est toujours une forme un peu incongrue, un trait dans le ciel. J'aime bien. Alors, c'est NGC 5918 dans le Bouvier qui a assuré le spectacle. Une très faible étoile dans l'extension Est imite le faible réhaut d'une région HII potentielle lorsqu'elle est malmenée par la turbulence. Trois couples d'étoiles brillantes et faibles écartées encadrent la galaxie de manière étonnement régulière. 

 

n5918_daaoT445x271-0.300_YPr.jpg

T445x271

 

fiche NGC 5918

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'escalade dans la violence, c'est une galaxie par la tranche encore plus difficile : UGC 9780 dans la même constellation que la précédente. Il est même très compliqué de percevoir son allongement et l'axe exact de celui-ci et il faut y consacrer de longues minutes pour que les glimpses s'accumulent en une sensation fluctuante mais mentalement persistante.  

 

u09780_daaoT445x271-0.300_YPr.jpg

T445x271

 

fiche UGC 9780

Edited by yapo
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now