yapo

été indien

Recommended Posts

il y a 59 minutes, Maïcé a dit :

Je n'aurais jamais osé m'attaquer à al trompe de l'éléphant en visuel...

 

Perso ma règle d'or, c'est qu'il faut toujours oser xD Moi c'est la nébuleuse de la Mouette (IC 2177) tentée plusieurs fois sans filtre depuis mon club. Jamais rien vu ! Mais au moins, j'ai essayé, faut jamais avoir froid aux yeux :D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

C'est sûr ! Grâce à un CROA de Yann il y a des années, j'ai tenté la X nebula au 250 ! C'était sur le Causse Méjean, nuit très transparente, très stable et pollution lumineuse proche de l'inexistant. J'ai décelé une vague forme fantômatique allongée que j'ai pu circonscrire entre 3 étoiles relativement brillantes et remarquables. A la vérification le lendemain sur photo, c'était bien ça... Pas sûr qu'avec mes yeux plus vieux de 15 ans, j'arrive au même résultat.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Purée, IC1396 je l'ai laissée de côté celle-là cet automne car même à 56 X (Pano 24) c'est trop vaste et le ciel ne devant pas être excellent (en tout cas très en deçu de celui du Queyras) j'ai du mal vraiment à délimiter les nuées ...Je vais vexer les dobsonneux mais peut-être est-ce plus un objet pour grosse lunette à grand champ, mais bien sûr placée sous ciel très pur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, etoilesdesecrins a dit :

Je vais vexer les dobsonneux mais peut-être est-ce plus un objet pour grosse lunette à grand champ,

Pourtant Yann observe avec un dobson.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, etoilesdesecrins a dit :

Je vais vexer les dobsonneux mais peut-être est-ce plus un objet pour grosse lunette à grand champ, mais bien sûr placée sous ciel très pur

L'ensemble de la nébuleuse est même idéal pour des jumelles (des grosses et/ou avec filtres) parce qu'avec son aire de 3°x2°, un champ trop restreint ne laisse qu'une exploration parcellaire à disposition. Mais dans chaque parcelle, il y a des choses à glaner avec un peu de grossissement, entre les nuages obscurs et les portions de nébuleuses émissives.

 

Il y a 4 heures, PerrouriefhCedric a dit :

Perso ma règle d'or, c'est qu'il faut toujours oser xD Moi c'est la nébuleuse de la Mouette (IC 2177) tentée plusieurs fois sans filtre depuis mon club. Jamais rien vu ! Mais au moins, j'ai essayé, faut jamais avoir froid aux yeux :D

ça c'est bien vrai. Jamais essayé la Mouette car je crois que sa déclinaison la fait flirter avec ma crête de montagne au Sud même quand elle culmine…

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai qu'il faut essayer, surtout si le ciel est excellent depuis un super site : on risque alors de trouver la nébuleuse IC 1396 facile ! En faite, c'est surtout les nébuleuses obscures (LDN) qui par contraste avec le faible voile de la nébuleuse, se remarquent. Et la Trompe (LDN 1103) n'est pas la plus contrastée...

 

Voilà mes notes obtenues mon T 560 chez moi (et ce n'est pas du tout un site parfait, je suis en plaine, l'Anjou), donc ces observations sont certainement faisables avec un T 250 sans problème depuis un bon site :

Notes au T 560 (6 septembre 2016) :
A 100x et UHC (visibilité 1 à 1,5) : Zone sombre dont le pourtour arrondi à l'E, S et W est bien contrasté, tandis que la limite N est plus diffuse, le tout baignant dans la lueur de IC 1396 dans tout le champ et avec une voie lactée riche en étoile. A noter que B 161 est aussi visible sans filtre, mais moins contrastée. Une autre zone sombre à l'W (21h36m env. +57°50'), très allongée (> 20' env.) est aussi visible (visibilité 1 mini) + une autre encore (21h33m +57°30') plus petite et plus discrète au SE. A noter aussi un bel arc de 8 étoiles peu brillantes (mag 12 à 13) remarquablement enchaînées (21h41m +57°45') à 2,5' NE de SAO 33677, l'une des 3 plus brillantes étoiles de IC 1396. Autre zone sombre au niveau de la "trompe d'éléphant" (LDN 1103), au niveau de 2 étoiles bien visibles : zone très allongée dont la limite S est mieux définie (visibilité 1).
A voir aussi les petites zones sombres Barnard 163, 162 et LDN 1101 dans la partie S de IC 1396.


Evidemment, la photo apporte un + plus qu'appréciable, mais finalement cet objet que l'on dit uniquement photographique, montre des choses aussi en visuel s'il on y prête attention, comme souvent dans le ciel ; les dessinateurs sont doués pour cela.

 

Tout de même, quel fortiche ce Yann pour nous retranscrire si bien par dessin son observation !!!! Yann, tu l'as vu mieux que moi  la Trompe, mais je n'ai pas le ciel du Queyras et un 560 en Anjou, c'est pas toujours mieux qu'un 445 en montagne surtout quand on vise une nébuleuse de ce gabarit là !

 

Edited by Alexandre Renou
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, yapo a dit :

Jamais essayé la Mouette car je crois que sa déclinaison la fait flirter avec ma crête de montagne au Sud même quand elle culmine…

 

Déclinaison -10•, elle ne monte jamais bien haut...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Alexandre Renou a dit :

Yann, tu l'as vu mieux que moi  la Trompe, mais je n'ai pas le ciel du Queyras et un 560 en Anjou, c'est pas toujours mieux qu'un 445 en montagne surtout quand on vise une nébuleuse de ce gabarit là !

Sûr, j'échange pas… Maintenant, je n'y habite pas (seulement en congés) alors même si la météo s'est dégradée par chez toi, tu dois bénéficier de plus  de  temps d'observation annuel que moi, je pense. 

 

il y a 53 minutes, PerrouriefhCedric a dit :

 

Il y a 2 heures, yapo a dit :

Jamais essayé la Mouette car je crois que sa déclinaison la fait flirter avec ma crête de montagne au Sud même quand elle culmine…

 

Déclinaison -10•, elle ne monte jamais bien haut...

 

 

Ah oui, finalement c'est faisable (je suis limité à environ -23°). Elle dans ma liste mais je n'ai malheureusement pas 5 semaines de congés l'hiver…

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arp 273 est une intéraction bien déformée et pleine de charme sur les images. Je n'ai pas été capable de sortir beaucoup de détail hormis un soupçon de spiralité chez l'une des protagonistes : manque de patience ou bien détails trop faibles ? Il y a comme ça, parfois, un goût d'inachevé dans une observation un peu limite et on y retourne à une autre occasion. Bien souvent, sans plus de succès, mais occasionnellement, un soupçon de temps supplémentaire,  une nuit un poil plus transparente, une fatigue oculaire moins prononcée, etc., et les détails viennent s'ajouter. Il est d'ailleurs bien difficile de choisir que faire lors d'une nuit exceptionnelle : partir à l'assaut de nouvelles cibles ou bien revenir sur des objets connus en quête d'éléments supplémentaires ? Dilemme, quand tu nous tiens…

 

u01810-u1813_daaoT445x271-0.300_YPr.jpg

T445x271

 

fiche UGC 1810

fiche UGC 1813

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis retourné sur le joli couple NGC 5963-5965 car j'avais noté la présence à proximité de NGC 5969 et 5971, sans avoir eu le temps de les dessiner car descendues trop près d'un épicéa au nord-ouest. J'ai rattrapé cela quelques nuits plus tard et voici le quatur ainsi obtenu à 182x pour embrasser la totalité de l'assemblage.

 

n5963-5965-5969-5971_daaoT445x182-0.458_

T445x182

 

fiche NGC 5969

fiche NGC 5971

  • Like 2
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une dernière pour la nuit : GN 00.33.2, un petit cocon stellaire avec sa nouvelle-née bien imbriquée dans Cassiopée. Elle est assez facile à voir (VI2) s'étendant en fanion à partir de sa "centrale" de m=14.5, faible quand même et homogène, mais parce que située à près de 2000 années-lumière…

 

gn00332_daaoT445x271-0.300_YPr.jpg

T445x271

 

fiche GN 00.33.2

Edited by yapo
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu les rentabilises tes vacances astro! Quelle moisson!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jolie fin de moisson ! Oui pour les "vrais" Arp (pas les gros NGC ...) je pense que le bon diamètre mini tourne autour de 400, en moyenne, selon les conditions et tout ...Au 300 c'est un peu juste et ils ont tendance à rester des tâches unies, quand ils sont visibles.

 

Concernant les grosses nébuleuses comme la IC 1396, j'ai toujours un mouvement de recul avec le Dob sous mon ciel "normal" par rapport à une lunette bien filtrée voire une paire de jumelles, utilisées sous très bons sites. C'est souvent que j'ai eu une première image plus flatteuse avec ces dernières sur ce type d'objet (dont des Barnard aussi), quand la Voie Lactée est détaillée à l'extrême au Sud, avec des enchevêtrements de condensations et de zones sombres ...Après, pour aller étudier en détail telle zone, c'est sûr que le diamètre reprend le dessus. Et encore, faut du ciel.

 

Yann, je partage absolument le type de dilemne dont tu parles ! Cela va même presque jusqu'à un léger "malaise" quand la nuit est trop belle, qu'on ne sait (n'étant pas sous le climat du Queyras !) pas quand cela se reproduira, et qu'on voudrait en profiter pour observer le plus de choses possibles ! Quel choix faire ? C'est ainsi que j'en suis venu à faire des listes, c'est peut-être trop systématique, mais c'est pour me cadrer un peu. Mais le risque des listes, c'est qu'il y a toujours des catalogues plus faibles, donc toujours de nouvelles listes. Je vais à présent tenter de mêler un peu les deux lors d'une soirée : découverte de nouvelles cibles (NSOG dans l'immédiat, puis Arp, Hickson, etc ...) mais aussi dessin de 2/3 objets plus spectaculaires.

CEla m'a été reconfirmé hier soir après quelques heures passées sur les galaxies du Bélier de mag 12 à 13 voire plus, en fin de séance j'ai pointé les classiques NGC 404, M33; M31 et ses voisines. Eh bien ces monstres incitent à prendre le crayon en guise de décontraction !

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste à côté (enfin 18' vers l'Est), j'ai essayé une nébuleuse planétaire, PK 121+3.1 (ou encore Weinberger 1-1). Vraiment limite, j'ai deviné un "truc" homogène extrêmement faible (VI5.4) mais il était un peu décalé par rapport à la position que me donnait le logiciel Guide 9 et je n'avais pas d'image du champ (contrairement à mon habitude) pour être sûr que ce n'était pas quelques étoiles faibles rapprochées qui imitaient une nébuleuse avec le filtre. En plus le truc ne réagissait pas trop au filtre NPB et OIII, juste assez pour me mettre le doute à 182x. Donc j'ai juste noté sur le croquis la position par rapport aux étoiles autour et de retour au bercail, j'ai confirmé que c'était conforme à une image au niveau taille et position, et qu'aucune étoile n'interférait.

 

png1216+035croquis_daaoT445x182-0.458_YP

croquis de terrain, la croix indique la position et la nébuleuse est croquée sur le côté en indiquant l'incertitude

 

png1216+035ssf_daaoT445x182-0.458_YPr.jp

T445x182, sans filtre

 

png1216+035npb_daaoT445x182-0.458_YPr.jp

T445x182, filtre NPB

 

fiche PNG  121.6+03.5

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu ne voles pas ta réputation d'extrêmiste ! Tu te cantonnes aux atlas de Reiner Vogel maintenant?Ils s'appellent "tachouilles de l'extrême, extrêmement inconnues mais extrêmement intéressantes".:D

 

  • Like 1
  • Love 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ben bonjour ! Tu m'aurais mis devant un champ comme ça, je t'aurais dit y a des zétoiles. Et après, d'autres zétoiles. Et après, encore d'autres zétoies. Mais c'est tout quoi. :D

 

Ouais allez, à la rigueur, c'est vrai, on distingue une tachouillette à peine là, au milieu... mais j'ai quand même été obligé de faire monter et descendre l'image sur mon écran histoire de voir si ce n'était pas une poussière de surface xD Ce Yann alors, il ne recule vraiment devant rien !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, PerrouriefhCedric a dit :

mais j'ai quand même été obligé de faire monter et descendre l'image sur mon écran

C'est la vision décalée informatique... Il faut des lunettes propres, un écran irréprochable et se mettre dans le noir et faire bouger le télescope PC.

 

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me fait penser qu'il y a quelques petites NP faibles décrites dans le NSOG dans l'Aigle, pas encore vues, de l'ordre de moins de 10''. Quand la magnitude dépasse les 13, faut pas qu'il y ait trop de lune non plus (ni de turbu) même si ça s'apparente presque à du stellaire.

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, etoilesdesecrins a dit :

Ca me fait penser qu'il y a quelques petites NP faibles décrites dans le NSOG dans l'Aigle, pas encore vues, de l'ordre de moins de 10''. Quand la magnitude dépasse les 13, faut pas qu'il y ait trop de lune non plus (ni de turbu) même si ça s'apparente presque à du stellaire.

Chercher des trucs quasi-stellaires dans l'Aigle, faut y aller bien armé (en cartes de champ et/ou images de références)… :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez une belle nébuleuse bien facile, NGC 896, une fois n'est pas coutume. Elle et toutes ses amies (les fiches sont ci-dessous) dansent une jolie sarabande. Toutes répondent bien aux filtres, comme illustré ici et à l'inverse l'amas d'étoiles Tombaugh 4 (et oui, le découvreur de Pluton a quelques amas à son actif) s'affaiblit (mais reste visible malgré tout à l'OIII à ce grossissement.

 

n0896-lbn645-lbn646-tom4-ic1795ssf_daaoT

T445x83 sans filtre

 

n0896-lbn645-lbn646-tom4-ic1795npb_daaoT

T445x83 filtre NPB

 

n0896-lbn645-lbn646-tom4-ic1795oIII_daao

T445x83 filtre OIII 

 

fiche NGC 896

fiche Tom 4

fiche LBN 645

fiche LBN 646

fiche IC 1795

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant que j'étais dans la zone et avec un oculaire autorisant le grand champ, je me suis offert la nébuleuse du coeur, IC 1805, mais comme elle s'étale sur plus d'un degré, le résultat est une mosaïque de plusieurs champs. Elle est parsemée d'amas ouvert (NGC 1027 à l'Est, Markarian 6 au Sud, Tombaugh 4 au Nord-Ouest) ce qui rend le champ truculent sans filtre. Avec filtre NPB ou OIII, les méandres de la nébuleuse se révèlent davantage mais il faut bouger le télescope pour la parcourir, un peu comme pour les dentelles du Cygne.

 

ic1805ssf_daaoT445x50-mosaic2.500_YPr.jp

T445x50, sans filtre

 

ic1805oIII_daaoT445x50-mosaic2.500_YPr.j

T445x50, filtre OIII

 

fiche IC 1805

fiche NGC 1027

  • Like 4
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis la dernière grande draperie encore à proximité, IC 1848, s'est affirmée à l'oculaire. Il fallait encore un champ vaste, mais même si il y avait à en voir autour, je me suis contenté d'un seul champ pour celle-ci, la contenant pratiquement entièrement. Le champ stellaire est prodigieusement fourni et la vue filtrée au NPB révèle mieux la structure annulaire de cet assemblage .

 

ic1848ssf_daaoT445x50-1.318_YPr.jpg

T445x50, sans filtre

 

ic1848npb_daaoT445x50-1.318_YPr.jpg

T445x50, NPB

 

fiche IC 1848

  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une célébrité que je n'avais pas encore croqué, NGC 206 dans la galaxie d'Andromède. Cette association stellaire se détache nettement dans le contexte spiralé de notre voisine extra-galactique. Les étoiles qui la parsèment dans mon daao ne sont que des étoiles d'avant-plan hormis deux amas globulaires identifiés dans la fiche d'observation. En fait, les étoiles les plus brillantes de NGC 206 sont à mag>17 donc un peu au delà de mes possibilités.

 

n0206_daaoT445x271-0.300_YPr.jpg

T445x271

 

n0206guide_daaoT445x271-0.300_YPr.jpg

carte de champ Guide 9 annotée

 

fiche NGC 206

Edited by yapo
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Yann !

 

La belle moisson continue, c'est sympa d'avoir rendu visite aux nébuleuses d'automne. Dans le lot il n'y a que IC 1848 que j'ai dessiné avec le T381 à 42x à Blieux (04). Voilà mon commentaire :

 

Pour l'englober dans toute sa superficie je suis obligé d'utiliser mon oculaire Erflé 42 mm que j'équipe d'un filtre UHC. A ma grande surprise la partie principale de la nébuleuse est plus facile à percevoir que ce que je pensais. En fait c'est surtout son contour qui apparaît renforcé, comme une grande bulle ovalisée présentant un bord morcelé. Au centre de la bulle plusieurs étoiles forment un amas ouvert plutôt pauvre. Juste à l'est de la grande partie principale se trouve une extension dessinant une sorte de bulle diffuse ronde et faible dans laquelle se distinguent quelques marques sombres.

 

Finalement on retrouve bien l'aspect de bulle annulaire que tu as souligné. Après j'ai l'impression que le Lumicon UHC apporte plus de contraste sur la nébuleuse que ton NPB ?

 

IC1848-T381-md3c.png

  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now