Theta Coxa

[Demande d'avis] Gamme d'oculaires

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

D'abord, j'ai hésité à poster ceci dans le Coin des débutants, donc si jamais c'est là-bas que j'aurais du le faire, je m'en excuse..

 

Je suis en train de préparer l'achat de mon premier instrument.

Pour situer, je suis médiateur astro (aussi souvent que je le peux), et donc habitué à travailler sur de bons setups sur lesquels d'autres ont planché, mais du coup néophyte pour ce qui est d'établir la configuration.

Je pense partir sur un Dobson SW 305/1500.

J'en aurais l'usage personnel, pour me rincer l'oeil aussi souvent que possible, mais aussi professionnel. Il sera donc destiné à des cibles courantes : la Lune & les planètes ; les étoiles doubles ; les amas globulaires et ouverts comme les incontournables Pléiades ; les grands objets du CP comme M31, M13 M42, etc ; et quand le ciel le permet, des galaxies comme le couple M81/82. Je ne me préoccupe pour le moment pas des nébuleuses, car elles me semblent difficiles d'accès avec ce matériel et les conditions de pollution lumineuse autour de chez moi.

 

Après être allé faire un tour sur les interwebs, j'ai lu, et relu, les diverses pages expliquant comment sélectionner sa gamme d'oculaires.

Comme toujours en astro, il n'y a pas de "solution miracle" mais seulement des compromis. Avec un budget illimité, on peut s'offrir tous les oculaires du monde, et en prendre un par objet et par jour, mais c'est pas mon cas. Donc forcément il va falloir faire des concessions.

J'en suis venu à établir le tableau préparatoire ci-après. Excusez d'avance les virgules inutiles, il se fait tard et j'ai perdu le tableur de base, je le referais si ça dérange.

 

Classeur11.png

 

Pour calculer les différents grossissements pré-sélectionnés, j'ai simplement pris le grossissement minimum qui me semblait acceptable, et j'ai fait des pas de +40% entre chaque oculaire.

J'ai aussi intégré deux possibilités pour chacun, une version 58° ainsi qu'une 82°. Il me semble que n'est pas toujours pertinent, par exemple le 30mm en 58° aura déjà un champ assez grand pour ne pas avoir "besoin" de 82° pour s'exprimer.

 

> La question est donc de savoir les oculaires qui vous sembleront les plus pertinents, en fonction des cibles que je vais viser le plus souvent principalement.

On a l'habitude de se limiter au budget, j'ai prévu environ 500€ pour me constituer une gamme de départ, que j'aurais le loisir d'étoffer ensuite. Aussi, n'hésitez pas à me proposer des oculaires prioritaires, et d'autres plus secondaires.

> Là où mon manque d'expérience pêche, c'est aussi sur les fabricants. Je pense partir sur des Explore Scientific pour les 82° car j'en n'ai lu que du bien, et qu'ils restent accessibles. Pour les 58° je suis largué.

 

Je vous remercie d'avance pour le coup de pouce, et pour votre bienveillance, je sais que par ici, nombreux sont ceux qui prennent plaisir à partager leur expérience. C'est l'aide la plus précieuse qu'on peut trouver, au-delà des recommandations des sites commerciaux.

 

Bien sûr, si j'ai manqué de clarté, n'hésitez pas à me le signaler, je pourrais apporter une précision.

Edited by Theta Coxa

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

bonjour 

 

part sur un es 24mm 82 et un 14 82 : tu vas avoir du champ  bien plus qu avec 58 degrés 

 

après ça se corse faut la collim et le ciel : 6,7 82 que tu sortiras moins souvent 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, j'abandonnerais le 30mm, pour partir sur ta focale autour de 21 (pour le même champ et un meilleur confort d'observation, pupille plus facile même pour les papis en observation publique).

sur un dobson non motorisé, je ne prendrais aucun oculaire de 58° de champ, 82 ° c'est largement mieux, ne serait-ce que pour recentrer l'objet moins souvent.

Si tu n'as pas le budget pour tes 2 focales intermédiaires 15 et 11, c'est difficile de départager, je taperais entre les 2 : 13mm. C'est ta (ou tes) focale(s) la(les) plus importante(s), celle qui sortira le plus souvent et te permettra les observations de galaxies avec un bon contraste.

Une focale plus courte, autour de 6, pour les bonnes nuits planétaires et détailler les petites NP.

Plus court, ça ne sert pas souvent et si tu es animateur astro, peut-être peux-tu avoir accès à des oculaires courtes focales occasionnellement en prêt pour des sessions prometteuses.

 

Pour les marques, c'est difficile de choisir pour quelqu'un d'autre. ES a bonne réputation ; personnellement, je n'en ai jamais essayé. Ca va faire 20 ans que je suis équipée et à cette époque pour un grand champ de qualité sur un télescope ouvert à 5 ou plus rapide, il n'y avait pas le choix c'était Televue.
Personnellement, je privilégie le confort (absence d'ombre volante, relief d’œil ni trop long ni trop court) à l'absence de défaut (tonalité chromatique, déformation du champ...) et ça, il faut essayer, chacun est différent.

 

  • Like 3
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

le marché de l'occasion ne nuit pas car c'est rare de casser un oculaire

avec 500€ de budget çà laisse de la marge

d'accord sur du grand champ; en focale la plus longue 68° convient déjà

en focales plus courtes 82° est un plus

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos réponses !

 

Les valeurs que j'ai indiqué dans le tableau servant de références pour le calcul, je suis allé me balader aujourd'hui sur le net, pour voir les prix neufs.
Je n'ai pas réussi à trouver ce dont j'avais besoin chez OU (mon réflexe, peut-être à tort ?), mais chez PA ce fut le cas (avez-vous des contre-indications ?).

 

En dépassant "à peine" (de 100€, mais on va dire que c'est pour faire comme les agences spatiales) le budget, je peux récupérer les oculaires ES suivants :

- 6.7mm 82° soit G = 224x   Cr = 0.37°

- 11mm 82° soit G = 136x   Cr = 0.60°

- 18mm 82° soit G = 83x   Cr = 0.99°

- 24mm 68°soit G = 63x   Cr = 1.08°

 

Ce qui me semble être une gamme plus que raisonnable pour commencer, me permettant d'accéder à de nombreux grossissements, sans passer par une Barlow, et avec de grands champs.

J'ai choisi de ne pas opter pour le 82° pour le 24mm car je ne sais pas bien quel objet pourrait nécessiter un si grand champ (à part les Pléiades qui sont dans tous les cas difficiles à faire tenir dans un télescope).

 

Pour simuler une soirée d'observation "moyenne" (donc en mélangeant les cieux de toutes saisons), le programme serait de type : Lune ; Saturne-Jupiter-Mars ; Pléiades ; M13 ; M31 ; M57 ; Albiréo ; M42 ; M81/82.

 

On part là-dessus ? Je ne passe à côté de rien d'important ? Les objets seront tous bien visibles et présentables ?

 

Je sais que la plupart des gens qui prennent leur premier setup sont très hésitants et plein de questions, je m'excuse d'avance de tant de prises de têtes pour si peu ;) Je suis jeune, c'est toutes mes économies qui vont partir là-dedans, j'ai vraiment pas droit à l'erreur !

Edited by Theta Coxa

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Theta Coxa a dit :

J'ai choisi de ne pas opter pour le 82° pour le 24mm car je ne sais pas bien quel objet pourrait nécessiter un si grand champ (à part les Pléiades qui sont dans tous les cas difficiles à faire tenir dans un télescope).

 

 

Le double amas de Persée , M31 et ses copines , les voiles du cygne (mais avec un filtre et un bon ciel) ......

 

Dans ta liste d'objets , tu peux ajouter l'amas de la chouette ou ET (NGC 457) dans Cassiopée

 

A mon avis (qui vaut ce qu'il vaut) , le 18 est trop proche du 24 , zappe le et prend le 24 en 82° ....

 

Ou alors , tu zappes 18 et 11 , et à la place , un APM 13/100° (250 Euro) , très confortable les 100° , ça donne le temps avant d'avoir à recentrer

 

As tu pensé à un zoom (le Baader) ; le champs est tout petit en 24 mais il s'élargit à mesure que tu grossis ; c'est quand même pratique , ça évite de devoir changer d'oculaire

 

Désolé si je te remet le doute  9_9

 

Edited by Hoth

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais oublié le Double Amas qui est un classique !

Passer d'un Champ réel de 1.08° a 1.30° va changer la donne ? J'ai du mal à me représenter la différence que ça va faire..

 

J'adore l'amas de la chouette, c'est un de mes préférés, je l'appelle Serge (l'amas), et je trouve qu'il ressemble à Wall E / un danseur de disco (selon l'âge des participants).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Theta Coxa a dit :

Passer d'un Champ réel de 1.08° a 1.30° va changer la donne ? J'ai du mal à me représenter la différence que ça va faire..

 

+ 20% de champ .....

 

Tu peux regarder ici pour faire des simulations

 

https://astronomy.tools/calculators/field_of_view/

Edited by Hoth

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

la proposition de Maicé est parfaite !

en reprenant :

- départ sur un truc de 22° GRAND CHAMP !!!!!! le champ, il n'y en aura jamais assez, jamais. Déjà les grandes cibles sont suffisamment nombreuses et spectaculaires pour ne pas les considérer, ensuite le confort à l’oculaire est sacrément notable, et cela est d'autant plus vrai en soirée publique avec des personnes peu ou pas habituées à observer. des focales plus grandes à 30mm rendent le ciel plus pisseux....

- le 12-13 est LE pivot incontournable de la panoplie, bon à tout faire. Entre ces 2 focales (22 et 12) on est dans le superflu, c'est vraiment pas indispensable, ce sera des focales pour compléter la gamme initiale si l'on en ressent le besoin.

-ensuite je déclinerais davantage sur un 8(ou 9) puis un 5-6mm. le 8-9 permettra d'ajouter un cran sur les objet du CP dès lors que leur luminosité le permettra, le 5-6 sera pour aller au-delà sur les choses contrastées  et pour aborder le planétaire en régime de croisière, et qui offrira le minimum syndical sur le sujet (si ça passe pas, alors c’est que c’est pas la bonne soirée pour ledit sujet.

et tout cela en GRAND CHAMP !!!!

enfin, n'écarte surtout pas une bonne barlow ou powermat pour les 2 courtes focales ! ça permet d’étaler ta gamme et d' aller taquiner des grossissements utiles quand les conditions le permettront sur des cibles

En tous cas, c’est comme ça que je fonctionne.

les marques, tu as le choix et ton porte monnaie t’aiguillera. Mais ES n'a jamais déçu pour un rapport qualité/prix pas mal du tout - il y en a peut être d'autres....

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

A peu près comme Maicé et Serge...

Chez ES, en 82°, tu peux taper dans le 24mm, puis à défaut de 12/13mm chez eux, le 14 qui est excellent, peut-être le meilleur de la série, puis 1 oculaire autour de 6 (le 6,7 chez ES) ou alors comme suggère Serge un entre 8 et 9 (8,8 chez ES) et un plus court. Par contre, les ES 82° en focale courte (notamment le 4,7) sont moins bons et peu confortables. En dessous de 8 mm, peut-être regarder ailleurs.

Ou encore prendre une bonne barlow comme la televue 2x pour la coupler au 14mm et plus exceptionnellement à un 8/9mm lorsque les conditions de seing sont très bonnes en planétaire/lunaire

avec un 24mm/82°, un 14mm et la barlow tu es un poil au dessus de 500 €. Tu peux facilement trouver un de ces 3 accessoires en occas et ainsi rester dans ton budget initial!

Autre solution si tu veux absolument un 12 ou 13 mm: le baader morphéus 12,5mm, 76°. Plus cher que les ES 82° mais excellent

Edited by savoyard
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci merci merci, tout plein d'avis pour m'aider à affiner les recherches !

D'ailleurs, pour rebondir sur ce que tu disais, @Hoth, remettre le doute c'est avant tout permettre de faire un choix encore plus affiné et éclairé !

Pour préciser les conditions d'observation, je suis en bord de mer, donc c'est humide, et pollué lumineusement. On prévoit donc un ciel plus jaune que noir, et de la turbulence (sigh). Je risque donc de ne pas tout de suite pouvoir accéder aux limites de l'instrument.

 

Je ne connaissais pas le site qui propose les simulations, il est excellent. J'avais déjà vu et utilisé celui que Stelvision propose, mais il est clairement un (gros) cran au-dessus. Merci pour l'adresse !

Pour ce qui est de la Barlow, je suis pas habitué à travailler avec, je préfère prendre 3 ou 4 oculaires pour le moment, et prendre un peu d'expérience avec avant de m'en prendre une et de m'en servir en animations. Même si, en effet, comme tu le dis, @savoyard, ce serait une bonne solution pour rester dans le budget tout en me lâchant sur le 24mm en 82°.

Pour le zoom, j'ai déjà eu l'occasion de me servir de deux d'entre eux. J'avais bien aimé la possibilité de l'utiliser en planétaire, en début de soirée, pour montrer à un petit groupe les différences de zoom (et de champ), mais je ne pense pas m'en servir régulièrement.
Donc je garde précieusement les suggestions, et ils feront surement partie des premières upgrades à la panoplie optique ;)

 

D'ailleurs, avec ces grands champs et un Dobson 300mm, je vais pas avoir besoin d'un correcteur de coma ?!

 

Avec tout ça, la V2 du setup ressemble à cela (on dépasse encore le budget d'environ 60€) :

- ES 8,8mm 82° soit G = 170x et Cr = 0.48°

- ES 14mm 82° soit G = 107x et Cr = 0.77°

- ES 24mm 82° soit G = 63x et Cr = 1.30°

Donc on a des pas d'environ 60% entre chaque G et chaque Cr.

Avec, comme premières améliorations (quand les finances permettront une seconde salve d'investissements) : une Barlow, un oculaire à courte f (type 5mm par exemple)

 

Ca vous semble plus correct ? Ca risque pas de manquer un peu de G pour le planétaire et les petites NP ?

Si tel était le cas voilà deux solutions que j'imagine :

- soit un 4eme oculaire, en petite focale/grand Ca (mais pas un ES apparemment), en faisant un compromis et en commençant par un plus petit Ca pour la plus grande f

- soit en choisissant des oculaires moins chers (et donc forcément moins bons), mais je n'aime pas trop cette solution (même si le public se contente parfois de voir la lune dans un Super25)

 

Encore une fois, merci infiniment pour tous vos précieux conseils. Quand j'aurais reçu le setup définitif, vous serez évidemment les bienvenus si vous passez dans le coin !

 

Edited by Theta Coxa

Share this post


Link to post
Share on other sites

- c’est sûr, comme tu le dis en planétaire (mais pas que), il en manquera un....  quelque part vers 5mm.... ou une barlow, si-si, on s'y fait trèèèèèèèèèès bien. il faut viser à minima 250-300x

- Tu es au bord de la mer, ça veut aussi dire que tu a tout un horizon exempt de PL. Ce n’est pas mal !!!!

- à F/D5 un correcteur ne s'impose pas, on peut vivre sans. Voire qu'il y a des oculaires fort bien corrigés pour ce genre de situation - et réciproquement. C’est un paramètre qui permet d’affiner le choix

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Theta Coxa,

 

Ta 2ème liste correspond à celle que j'utilise.

Pour faire simple, 3 grossissements : petit, moyen et gros :-)

Au-delà, à part avoir une belle collection d'oculaires, je ne vois pas vraiment l'intérêt.

Enfin, j'ai toujours cherché à privilégier le champ de vision, c'est tellement plus confortable, surtout avec un tube qui n'est pas motorisé.

 

Bons cieux !!

 

Éric

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, edubois3 a dit :

Au-delà, à part avoir une belle collection d'oculaires, je ne vois pas vraiment l'intérêt.

yo ! chacun fait comme il veut, mais de restreindre ainsi, c’est assurément se priver d'un belle part de l'observation astro. Si en effet un 5 peut venir dans un second temps, il n'en demeure pas moins indispensable par la suite. Pour en voir l’intérêt, allons voir dans le sous-forum observation visuelle.

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout comme Serge xD

une chtite barlow televue 2x, on s'y fait très bien...

Ton tableau est cohérent; on peut le modifier par la suite ainsi:

24mm, 14mm, 8,8mm puis un 4è larron entre 5 et 6mm !

ou

24mm, 14mm, plutôt une focale de 10mm au lieu du 8,8, et une barlow (sinon le 8,8 est trop proche du 14 + barlow et 8,8 + barlow ça ne marchera pas souvent ...)

 

3è possibilité:

ES24mm, 12,5mm baader morpheus (j'y tiens! xD), ES8,8mm puis barlow; en essayant de trouver un ou 2 de ces accessoires en occas pour pas exploser le budget!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, en parcourant le forum je suis tombé sur votre sujet, ce qui m'a rappelé le temps que j'ai passé à réfléchir au meilleur matériel !

A titre indicatif, je vous met ci-dessous mon instruments et mes 4 oculaires dont je suis très satisfait dans l’ensemble :

 

Dobson 250x1200
4 Oculaires grands champs en 2" :

36mm - 72° : Les pleiades tiennent tout juste dans le champs, mais ok pour Andromède avec ses 2 autres galaxies

19mm - 82° : Très bien pour les objets du ciel profonds tel qu'Orion ou quelques galaxies plus petites

9mm - 100° : Indispensable pour apprécier des nébuleuses tel que la lyre ou bien les amas globulaires tel qu'Hercule ou Pégaze. C'est aussi le minimum pour l'observation des planètes.

5mm - 110° : Uniquement utilisable dans de bonne conditions atmosphériques, parfait pour voir les éclipses sur Jupiter, sa tache rouge, les zones sombres de mars ou sa calotte polaire.

Le tout pour un total de 800€ grâce aux remises en période de Noël :D

 

Comme le dit @serge vieillard ; Le grands champs est indispensable sur un instrument non motorisé, ce qui laisse largement le temps aux spectateurs de voir les objets défiler avant de devoir recentrer le télescope.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

(je n'arrive pas à écrire après le "@" à la fin de ce message, si qqn a une solution pour soit le supprimer soit écrire à la suite...)

 

Pour @serge vieillard, malheureusement le bord de mer ne m'assure pas du tout d'avoir une direction sans PL, parce que la configuration géographique du lieu est particulière.

Pour @edubois3, l'idée derrière ces collections c'est souvent d'avoir un oculaire par type d'objet, voire par objet, pour s'adapter au mieux, et faire de moins en moins de compromis. Je dois avouer que je ne cracherais pas sur un tel confort..

 

Après un tour sur le simulateur, j'ai vraiment peur que ça rende Saturne pas assez grossie, alors que c'est souvent la meilleure accroche pour les publics néophytes, et l'assurance d'avoir un objet sympa à regarder en début de soirée l'été..

 

@savoyard toutes tes propositions explosent le budget ! Sinon j'aurais bien pris un 4-5mm en rab oui (plutôt que la Barlow).

@Seprah idem, le budget c'est 500€, forcément avec rien que 150€ de plus je pourrais aller chercher un oculaire en plus et avoir l'esprit tranquille ! Mais la description de l'utilisation que tu trouves à chaque instrument est hyper pertinente, merci !

 

Je suis toujours indécis du coup.. Je vais peut-être attendre d'avoir le budget pour rajouter un 4-5mm. Vous avez un fabricant à conseiller ? (puisqu'il semble que les ES ne sont plus si bons à ces focales) ?

 


@serge vieillard

Edited by Theta Coxa

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Theta Coxa a dit :

Après un tour sur le simulateur, j'ai vraiment peur que ça rende Saturne pas assez grossie

 

 

Le simulateur , c'est bien pour se donner une idée je ne pense pas non plus qu'il soit d'une exactitude absolue

 

Si tu charges Stellarium sur ton PC , tu peux aussi faire des simulations en rentrant ton matériel , tes oculaires

 

Perso , je trouve que Saturne à 120x c'est déjà bien sympa ; 170x c'est mieux mais pour moi déjà pas accessible tous les soirs cet été comme elle n'était pas très haute et bien dans la turbulence

 

Et , plus tu grossis , plus ça file dans l'oculaire et plus tu dois recentrer .... faut trouver le bon compromis pour des soirées publiques

 

D'ailleurs , pour les soirées publiques , considère que c'est mort jusqu'au printemps (la faute à qui on sait) ..... ça te laisse le temps de surveiller les okaz pour alléger un peu le budget

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Theta Coxa,

je ne vais pas te donner trop de conseils, car les maitres sont passés avant moi, ce que tu décris je me le suis posé les mêmes questions avant mon achat, et les mêmes personnes m'ont correctement aiguiller vers mes choix que je ne regrette absolument pas.

le seul problème de mon intervention est que j'avais un budget plus important que le tien, mais il n'était pourtant pas extensible indéfiniment. Il a néanmoins explosé x2

j'ai choisi un 400 artisanal SD qui est d'un excellent rapport qualité prix... mais qui a grévé a lui seul le budget de plusieurs milliers d'euros.

Ensuite, pour la gamme, j'ai pris les même que Serge (je suis un copieur) mais j'aurais pu faire différemment, avec une autre gamme d'oculaires moins chers.

L'argument qui m'a décidé était : "des bons oculaires, tu vas les conserver toute ta vie" un téléscope tu vas l'optimiser ou en racheter ou en fabriquer un plus puissant... quand tu es mordu c'est l'escalade :-)

Mais d'autres très bons observateurs du forum n'ont qu'un ou deux oculaire(s) et font le reste du set avec des barlow ou powermate... et cela suffit dans un premier temps.

Si tu veux completer et si le besoin s'en fait sentir, quand le budget arrivera, tu pourras investir.

Pour être un bon amateur d'astronomie, une qualité essentielle est la patience !

En plus, en dehors des oculaires, tu auras également besoin de filtres... qui agrémentent nettement la vision des nébuleuses.

Enfin oui, il te faut le grossissement allant de 1,5xD à 2xD soit 450X à 600X pour un 300mm ! Car lorsque les conditions sont bonnes, en planétaire c'est juste une vision extraordinaire. Et crois moi, en ce moment, en visuel et en région parisienne Mars c'est de la folie dans les trouées de turbulences.

Marc

 

Edited by marco polo
suite au post intermédiaire de Hoth
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

...et oui @Hoth a raison, le fort grossissement partagé  n'est bien qu'avec du grand champ ou une motorisation (j'ai choisi une table équatoriale), sinon tu cours toujours après l'objet et c'est vite pénible.

mais en planétaire en dessous de 300x tu perds quand même du détail et du sensationnel - enfin pour mon cas perso, car pour certains oeils-de-lynx ce n'est pas le cas ;)

Edited by marco polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouaip, j'ai Stellarium (forcément) mais j'ai jamais utilisé la fonction simulateur. Je suis hyper frileux parce que je sais que ça rend jamais vraiment compte de la réalité. Maintenant, si tu me le conseilles, je m'y pencherais pour aller voir ce que ça peut donner en effet.

Je vais voir les petites annonces sur les deux sites tous les jours pour scruter justement, un tube ou un oculaire qui me satisfasse ;) Mais pour le moment, rien qui fasse l'affaire. C'est pour ça que je pense à du neuf. Vu qu'en plus un oculaire perd extrêmement peu de valeur, je ne gagne que peu à prendre d'occasion, et je ne perds que peu à le prendre neuf.

 

Un point qui me semble important à préciser c'est que le coup du recentrage ne me fait non seulement pas peur, mais ne m'ennuie même pas, c'est les moments où je peux me rincer l’œil, contrôler la qualité du ciel, etc. Évidemment, si on y perd trop de temps ça devient moins bien, mais j'ai déjà bossé avec des oculaires tout riquiqui et à devoir recentrer toutes les 3 personnes, c'est loin d'être un problème, suffit de s'adapter.

J'ai même pas encore lancé mon entreprise, justement, j'attends de recevoir le matériel, et que la situation s'améliore. Ça tombe hyper mal, mais comme le disait l'autre "on changera rien à c'monde, jamais, on s'y adapte" !

 

Merci pour le partage d'expérience, @marco polo. Pour ce qui est d'atteindre des grossissements "limites", je n'aurais juste jamais les conditions là où je me trouve actuellement, et d'ici à ce que je fasse la route suffisante pour aller observer sous un ciel clément, j'aurais investi dans un oculaire à courte focale oui ! Mais pas au-delà de 450x je pense.

Même 300x, je suis pas certain que mon ciel le permette.

 

La grande question c'est : quel modèle en 4, 4.5 ou 5mm de focale ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Theta Coxa a dit :

Un point qui me semble important à préciser c'est que le coup du recentrage ne me fait non seulement pas peur, mais ne m'ennuie même pas, c'est les moments où je peux me rincer l’œil, contrôler la qualité du ciel, etc. Évidemment, si on y perd trop de temps ça devient moins bien, mais j'ai déjà bossé avec des oculaires tout riquiqui et à devoir recentrer toutes les 3 personnes, c'est loin d'être un problème, suffit de s'adapter.

Alors avec un dobson et un grossissement moyen avec un 13 mm disons, si l'oculaire n'a pas beaucoup de champ, ce n'est pas toutes les 3 personnes que tu devras recentrer mais entre chaque personne et elles ne devront pas rester longtemps à l'oculaire. Tu me diras les néophytes observent rarement, ils regardent, mais ça peut vite être un handicap.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur les PA en ce moment, il y a un oculaire Omegon 21mm 100°, ça vaut le coup comme plus grande focale dans un premier temps, non ?

Le tarif est très intéressant, ça serait dommage de passer à côté !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut ! 

 

Je m'incruste, je suis le vendeur :ph34r:

 

J'ai fait un comparatif (perso) ici avec Ethos 21 / Nagler 26 / Explore Scientific 25 / Panorama 21.

 

https://www.webastro.net/forums/topic/185041-ethos-21-100°-nagler-26-82°-explore-scientific-25-100°/page/2/

 

Ce ne sont que mes ressentis perso. Je ne le dirais jamais assez, les ressentis, attentes, besoins, contraintes sont différents d'une personne à une autre. 

 

Pour ma part, je pense que c'est bien pour quelqu'un qui commence, ça permet d'avoir l'immersion du champ (qui fait clairement parti de mes besoins) à moindre frais. On trouve mieux forcément, notamment au niveau du piqué et coma, mais plus cher. 

 

Une bonne alternative, l'APM 20mm 100°. Mais pareil, ce n'est plus le même tarif non plus. Encore une fois les besoins / contraintes ^^

 

Très peu de messages postés sur le forum malgré les nombreuses petites annonces que je poste et consulte ici, m'en voulez pas :P

Edited by Subwoof

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By remy-33
      Bonjour !
      Pour information, je viens de m'apercevoir lors d'une séance de nettoyage que mes oculaires Takahashi LE 5 mm et LE 3,6 mm (achetés il y a 22 ans) étaient utilisables en coulant 24,5 mm (qui pour mémoire correspond au vieux standard Japonais) lorsque l'on dévisse le tube avant chromé diamètre 1,25 pouces (voir photo). Le diamètre de la partie noire avant fait 24,44 mm au pied à coulisse. Par contre il ne faut peut être pas serrer à mort la vis de serrage du porte-oculaire...
      A noter :  il y a un sens pour revisser la pièce chromée : il faut visser la partie chromée du filetage (bien visible sur la photo) sur le reste de l'oculaire.
      Tout ceci n'est pas vrai pour le LE 18 mm. Les autres focales je ne sais pas.
       
      Bonnes observations !
      Bertrand
       

    • By zirkel 2
      Bonjour,
       
      Reçu hier soir dans ma boîte mail, je ne sais trop quoi en penser, du visuel (et imagerie) assisté à mon sens.
      Niveau prix ça pique....ICI
      Je précise que je n'ai aucun lien avec le fabricant, ce n'est que de l'information.
       
    • By Astreau
      Bonjour à tous
      Le porte oculaire de mon Dobson flextube 355 skywatcher fait des siennes. Depuis hier soir la molette génère de la résistance à la rotation et surtout le porte oculaire ne tient plus et à tendance à tomber ou coulisser librement dans son support.
      A votre avis c'est réparable ou il vaut mieux commander un nouveau PO ? Je n'ai pas trouvé sur le site de SW une notice ou manuel indiquant le mode de démontage ou nettoyage donc je n'ose pas intervenir sur les vis pour voir si le pb peut être résolu.
      Merci d'avance de votre retour éclairé.
      une photo ci jointe du modèle 
       

    • By Theta Coxa
      Bonjour tout le monde,
       
      J'ai récemment sollicité l'aide du forum pour établir une gamme d'oculaires.
      Puisque le post que j'avais créé a été l'occasion de récupérer des avis d'une grande aide, et qu'il était dans la section "astronomie pratique", j'ai décidé d'en faire un petit retour sans prétention ici.
      De cette façon, ceux qui se poseraient les mêmes questions que moi pourront avoir un petit bilan détaillé des enseignements que je tire de cette recherche, et profiter des différents retours des membres.
       
       
       
      I. Mon setup
       
            > Télescope : Sky-Watcher Dobson 305/1500
            > Lieu d'observation principal : Sud-Est de la France, zone urbaine, bord de mer
            > Utilisation : usage perso, animation avec du public, initiations
            > Cibles : planétaire, CP (hors nébuleuses non planétaires), Lune
       
       
       
      II. Les limites du choix
       
                a) limites personnelles
       
      Je suis parti sur un budget d'environ 500€. Vous allez le voir, je me suis "un peu" lâché, à l'occasion de bonnes affaires dans les petites annonces. En effet, les oculaires se revendent d'occasion sans perdre trop de leur valeur pour peu qu'ils soient bien entretenus.
      J'ai donc préféré retarder la commande du scope lui-même pour pouvoir commencer avec un bon matériel.
       
      J'ai préféré également ne pas opter pour une solution à base de Barlow. La principale raison, c'est que je ne voulais pas ajouter une inconnue à l'équation de l'optique. En effet, selon les marques, modèles, utilisateurs, etc... la qualité d'observation peut être altérée. De plus, je n'ai pas encore l'habitude d'utiliser ces instruments, et préfère me faire la main, en tester quelques unes, avant de me décider.
      La solution alternative pour atteindre une plage de grossissement qui couvre les différents objets accessibles à l'instrument, c'est d'investir un peu plus d'argent pour acheter des oculaires de courte focale.
       
                b) limites techniques et théoriques
       
      Il y a ici deux facteurs importants à noter, qui pourront vous aider dans le choix de votre gamme d'oculaires :
            > Le grossissement maximum (Gmax) : en théorie, il ne doit pas dépasser 2 fois le diamètre de l'ouverture de votre instrument (ici, 2x305 soit 610). Cependant, pour dépasser 300x, il faut réunir un certain nombre de conditions (turbulence atmosphérique clémente, instrument bien collimaté, miroir en température, oculaires de qualité). C'est à chacun de définir donc l'utilité qu'il pourra avoir d'oculaires permettant de dépasser cette limite.
            > La pupille de sortie (PPS) : c'est la taille du faisceau lumineux qui vient frapper votre oeil. Si le faisceau est plus grand que la pupille de l'oeil de l'observateur, celui-ci ne pourra obtenir une image satisfaisante. Plus le grossissement est faible, plus elle grandit. Elle contraint le grossissement minimum utilisable par le télescope. Un jeune observateur pourra accéder à des PPS allant jusqu'à 7mm. En revanche, un observateur plus âgé (aux alentours de 60 ans) ne pourra profiter que jusqu'à une PPS de 5mm environ (la décroissance de la taille de la pupille au cours de l'âge étant différente pour chacun). A noter que si la PPS est élevée, l'image sera plus lumineuse. Il s'agit donc de trouver un compromis selon qui va observer quel objet.
           > Le Champ Apparent (Ca) : Il est lié à l'oculaire. Il détermine la taille des objets qui vont pouvoir rentrer (ou non) dans l'oculaire, mais aussi, pour les Dobson sans suivi, de garder en vue l'objet plus ou moins longtemps sans devoir recentrer l'image.
           >  Le Champ Réel (Cr) : Il est la portion de ciel que vous verrez à travers l'oculaire dans votre instrument. Il dépend donc de l'association d'un oculaire avec un instrument.
       
      On a donc ici :
      Gmax (théorique) = 610x, bien qu'on notera encore que ce G n'est accessible que grâce à des occasions particulières
      Gmin contraint par une PPS max aux alentours de 5-6mm
       
       
       
      III. Le vif du sujet
       
      Les autres critères permettant de faire un choix sur les oculaires seront abordés dans cette partie.
       
               a) le choix du fabricant : sur cette partie, j'aimerais compiler plus d'avis différents pour en faire une synthèse pertinente. Pour le moment, j'ai lu tout et son contraire. En revanche, il apparaît que la gamme Explore Scientific à 82° de Ca semble un bon rapport qualité-prix.
      Si vous avez un retour à faire, ou bien si vous connaissez un fil où la discussion amène des points notables et le plus objectif possible, merci de me les transmettre (en réponse ici ou par MP).
       
               b ) mes choix
       
      Ce premier tableau présente les achats que j'ai effectués dans la première salve :

       
      On peut remarquer qu'il me manque clairement un (ou deux ) oculaire pour atteindre un grossissement fort.
      Également, on remarque que le 18mm ressemble beaucoup (trop ?) au 24mm. Seulement, le vendeur m'a paru fort sympathique, et a convenu d'une petite réduction sur un lot, j'ai donc pas hésité, quitte à avoir plus de matériel que nécessaire (vive le confort).
       
       
      Pour étoffer la gamme et atteindre enfin quelque chose de complet, j'ai préparé un second tableau.

      Ici, rien de définitif, seulement des calculs pour y voir plus clair. On remarque que si le 30mm rejoint la famille, l'écart entre lui et le 18mm seront significatifs, et donc en ajoutant un oculaire, on enlève un quasi-doublon (quel heureux hasard).
       
       
       
      IV. Bilan
       
      J'étais parti sur un budget d'environ 500€. J'ai choisi la gamme ES en 82°. Le lot de trois oculaires (8,8mm, 14mm, 18mm) m'est revenu 375€. Le 24mm neuf, lui, 260€. J'ai donc dépassé de 135€, et ce, sans avoir de courte focale.
      Pour optimiser le budget en gardant mes choix et contraintes, je pense que remplacer le 18mm par un 4.7mm ou 6.7mm serait bien plus utile. Cependant on resterait aux environs de 650€ pour 4 oculaires. C'est un budget important à prévoir quand on considère un investissement dans un setup astro. J'ai eu la chance de pouvoir coller mon oeil dans un assez grand nombre de combinaisons d'oculaires+scope différents, et je ne regrette pas d'avoir mis le paquet. Ça fait vraiment la différence sur la qualité de ce qu'on observe. Il ne faut en effet pas oublier que, si le télescope concentre les rayons lumineux d'une grande surface, c'est véritablement l'oculaire qui capture (et définit donc) l'image.
      En envisageant de prendre les trois oculaires complémentaires pour avoir une gamme de 7 donc, on ajoute 585€ au budget initial (le 30mm seul coûte 319€). Ça fait au total l'équivalent du prix d'un instrument. Bon, par contre, je pense qu'avec ça vous seriez vraiment imparables niveau équipement.
       
      Comme toujours en astro, il n'y a pas de "recette miracle" qui vous permettrait d'avoir la solution parfaite. Et comme toujours, c'est le budget qui définit souvent la contrainte principale. Pour environ 600€, vous pouvez vous constituer une gamme d'oculaires vraiment pertinente.
       
      J'apporterais à ce post un complément dès lors que je pourrais tester en conditions réelles la combinaison des oculaires avec mon instrument. Rendez-vous pour cela fin janvier (si tout va bien).
      Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas, si j'ai manqué de clarté, n'hésitez pas, si vous avez des informations complémentaires à ajouter, n'hé-si-tez pas !
       
       
       
       
       
      V. Annexes / Bonus
       
      Voici les quelques formules que vous pourrez utiliser pour faire les différents calculs liés au choix de vos oculaires :
      G = F/f      Cr = Ca/G      PPS = D/G
      Les limites à garder en tête :
      G < 2D      1 < PPS < 5-6-7 (selon l'observateur)
       
      Le mot "oculaire" a été utilisé 22 fois dans ce message.
    • By gklm
      Quelqu'un sait-il quel modèle d'adaptateur conviendrait pour pouvoir utiliser des oculaires au standard 1.25" à la place de l'oculaire-zoom vissant sur ce modèle ?
      Je vous joins une photo pour les différentes valeurs prises au pied à coulisse :
      - diamètre du pas de vis interne femelle C70 : 27 mm
      - diamètre pas de vis externe mâle oculaire zoom : 27.5 mm
      - pas de vis oculaire zoom : 1 mm
      - coulant oculaire zoom : 26 mm
      Un grand merci par avance !

  • Upcoming Events